L’audit devrait quant à lui permettre d’établir ou non le lien entre le début de la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy et la hausse des dépenses de l’UMP.