Le texte, adopté à l'unanimité, y compris donc par la Russie, réclame que les responsables de l'attaque rendent des comptes et demande "à tous les pays et protagonistes dans la région", dont la Russie, de collaborer pleinement à "une enquête internationale complète, minutieuse et indépendante".