La radio qui vous écoute !

Réveil FM International

La première radio associative et communautaire de Kinshasa.

mercredi 26 octobre 2016

Paris-CDG: Patchely Mikobi vs Kalev Mutond=6 à 0! Le chef des barbouzes de la Gestapo du régime de Kinshasa tabassé-Le Parisien (93) !

Le Parisien, le quotidien français a confirmé l'information, sur son site internet. Une information que le régime dictatorial et sanguinaire de Kinshasa a tenté de démentir à coups de communiqués à RTNC-Télé PPRD ! De bouche à oreille, l'information continue de circuler dans la diaspora congolaise. Le Parisien a parlé d'"Un dignitaire congolais frappé à Roissy" parlant de la République du Congo (Brazzaville) alors qu'il s'agit de l'autre Congo: la République démocratique du Congo. Les deux Congo n'ont rien de démocratique.

Des fins limiers de Réveil FM International se sont lancés dans l'investigation. Nous confirmons que Patchely Mikoby, un activiste, patriote et résistant congolais a rossé comme un gamin Kalev Mutond à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle 1. Le papa de Patchely Mikobi vient d'être enterré il y a quelques jours, liquider par le régime de Kinshasa. Ceci explique sans doute l'agissement de l'activiste Patchely Mikobi. Une vraie folie meurtrière s'en prendre au chef des barbouzes en plein aéroport de Roissy.

De questions demeurent sans réponses: Comment un chef des barbouzes peut-il venir en clandestin en France sans informer les autorités françaises ? Pourquoi Kalev Mutond agressé à Roissy a-t-il refusé de porter plainte auprès de la police française ? La police française a fait son boulot en interpellant l'activiste.

Si Patchely Mikobi a su que le monstrueux Kalev Mutond venait à Paris, est-il le seul dans la diaspora congolaise à être au courant ? Si tous les Congolais Anti-Kabila s'étaient rendus à Roissy 1, il y aurait des émeutes.

Kalev Mutond le bourreau d'Alias Joseph Kabila, l'imposteur fin deuxième mandat usurpé mais qui veut se maintenir par la force, est-il si fragile hors de Kinshasa ?

Le terroriste terrorisé

Rien que citer son nom "Kalev Mutond" fait trembler tous les citoyens congolais de la RDC. Kalev Mutond est tortionnaire, il tue, assassine...le chef des barbouzes au service de la dictature en RDC, est tout puissant et nargue tous les apparatchiks et mammouths joséphistes du régime d'imposture de Kinshasa.

Apprendre que Kalev Mutond s'est étalé comme un sac de pommes de terre pour avoir reçu quelques coups de poings aux joues. Ses lunettes de vue se sont envolées. Pendant qu'il criait au secours, au secours, au secours, tout en protégeant sa tête, le jeune homme Patchely Mikobi qui le tabassait comme un punching ball, lui criait dessus "Voici le tortionnaire du Congo" !

A 58 ans, Kalev Mutond n'a plus toute sa force face au jeune sportif et activiste Patchely Mikobi qui n'a que 38 ans dont le père vient d'être assassiné à Kinshasa par le même Kalev.

Des arrestations arbitraires qui pleuvent chez des paisibles citoyens, des personnes disparues, des écopés de la torture, tous les prisonniers politiques qui croupissent dans des geôles du régime: Eugène Diomi, Jean-Claude Muyambo, Prof. Huit Mulongo...sont des victimes du tortionnaire Kalev Mutond qui a tous pouvoirs et ne répond que de ses odieuses actions auprès de l'imposteur-usurpateur Alias Joseph Kabila.

Originaire du sud du Katanga, Kalev Mutond a 58 ans. Il a fait ses classes dans les jeunesses du Mouvement populaire de la révolution (MPR, Parti-Etat du Maréchal dictateur Mobutu). Kalev Mutond entre à l’ANR sous Mobutu, mais ce n’est qu’avec Hippolyte Kanambe Kazembere Alias Joseph Kabila qu’il connaît une véritable ascension : il devient chef du département de la sécurité intérieure de l’institution en 2007 avant de devenir son numéro un en 2011.

Malgré le démenti pourri du Vuvuzélateur Lambert Mende, Kalev Mutond, l'Administrateur générale de l'Agence nationale de renseignements (ANR), la Gestapo du régime de Kinshasa, a été rossé à Paris. Venu en catimini en France pour une mission suicide: assassiner des journalistes et résistants congolais, Kalev Mutond a vivement refuser de porter plainte. Ce qui était son droit !

Pour faire des déclarations alambiquées et tarabiscotées, sans doute, le Pinocchio et Goebbels d'Alias Joseph Kabila ignore que l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle est l'un des sites stratégiques de la République française:policiers, gendarmes, journalistes, caméras, passagers, vendeurs...Cela fait du monde tout ça .

Paris-Roissy est composé de trois aérogares, la deuxième comprend sept satellites. Roissy-CDG est la deuxième plus importante plate-forme de correspondance aéroportuaire d'Europe, après l'aéroport de Londres-Heathrow au Royaume-Uni, et le huitième aéroport mondial en 2014 pour le trafic passagers ( avec plus de 63,8 millions de passagers).

Rien que citer son nom "Kalev Mutond" fait trembler tous les citoyens congolais de la RDC. Kalev Mutond est tortionnaire, il tue, assassine...Il est tout puissant et nargue tous les apparatchiks et mamaouths joséphistes du régime d'imposture de Kinshasa.

Apprendre que Kalev Mutond s'est étalé comme un sac de pommes de terre pour avoir reçu quelques coups de poings aux joues. Ses lunettes de vue se sont envolées. Pendant qu'il criait au secours, au secours, au secours, tout en protégeant sa tête, le jeune homme Patchely Mikobi qui le tabassait comme un punching ball, lui criait "Voici le tortionnaire du Congo" !

A 58 ans, Kalev Mutond n'a plus toute sa force face au jeune sportif et activiste Patchely Mikobi qui n'a que 38 ans dont le père vient d'être assassiné à Kinshasa par le même Kalev.

Lire la suite

samedi 22 octobre 2016

RDC: Henri Mahangu, garçon de course de Vital Kamerhe Rwakanyasigize, est un buisson ardent de contradictions !

Prétentieux, arriviste et parvenu mais surtout opportuniste, un loser, une personne manquant d'assurance et enchaînant les mauvais choix ou coups du sort, avec ses costumes Low-cost du Boulevard Mangeta, Henri Mahangu Makambo est un profito-situationniste qui se clame être le Président de l'UNC-France. Le crypto-parti politique qui n'a pas d’adhérents ni sympathisants. Quel congolais sensé de la diaspora de France peut soutenir Vital Kamerhe Rwakanyasigize ? Fantomas du net, le garçon de course "Muana Bi Tinda" de Vital Kamerhe Rwakanyasigize fait beaucoup des bruits pour rien.

Un vrai politicard, qui ne sait rien de la politique, amoureux d'argent et de poste ministériel est prêt à tout. Sauf que Henri Mahangu réfléchit avec ses pieds et son nez. faiblard, pantouflard, l'homme est incapable d'aucun effort. Et croit qu'il va devenir Ministre du glissement du fameux troisième mandat d'Alias Joseph Kabila. Il y a quelques jours, incapable de répondre aux questions de la journaliste de Débat sur France 24, Henri Mahangu a étalé ses insuffisances en public.

Au fait comme Vital Kamerhe Rwakanyasigize, un tourneur de veste, d'ailleurs sa veste claque de partout tellement tourné et retourné, Henri Mahangu est aussi un ventripotent opportuniste.

L'UNC est un parti politique inexistant en France sauf dans la chauve tête d'Henri Mahangu. Vital Kamerhéon ne rase-t-il pas les murs lorsqu'il vient pour des soins en France ? Les congolais de la France, Belgique, Grande-Bretagne sont acquis à la résistance Anti-Hippolyte Kanamabe Kazembere Alias Joseph Kabila et son régime criminel.

Comment Henri Mahangu qui prétend lutter pour les droits de l'homme, lutter contre la pauvreté peut cautionner l'accord du camp Tshatshi ? Un accord issu du pseudo dialogue de Kodjo, accord non contraignant pour Alias Joseph Kabila, imposteur qui trône abusivement sur le Congo puis que l'usurpateur n'a même pas apposé sa signature. Accord qui offre un glissement politique bien savonné à Alias Joseph Kabila dont le second mandat prendra fin le 19 décembre 2016 à 23h59, mais qui repousse l'élection présidentielle en avril 2018 ! Accord de 300 délégués ventripotents et ventriotes qui veulent prendre tous les congolais en otage. Accord qui veut se substituer à la Constitution, qui le bafoue et le foule aux pieds. Accord signé dans un camp militaire, avec des chars loin de la population...un accord bidonné contre le peuple souverain, en bref un vrai complot contre le peuple souverain.

Le peuple congolais n'a pas mandaté Vital Kamerhe Rwakanyasigize l'autoproclamé pacificateur, au fait un faux pacificateur qui n'a qu'un seul objectif griller les vrais opposants mais surtout être nommé Premier ministre pour mieux tripatouiller la Constitution, déverrouiller les articles verrous et permettre à son son frère-ami Hippolyte Kanambe Kazembere Alias Joseph Kabila de demeurer au pouvoir. Or cela fait 16 ans que l'incapacitaire de Kingakati règne sur le Grand Congo en toute illégitimité et illégalité: Alias Joseph Kabila n'a jamais été élu. Il a été catapulté par la mafia internationale pour mieux piller ses ressources.

Si le fourbe, roublard et dribbleur patenté Vital Kamerhe Rwakanyasigize est nommé Premier ministre, Henri Mahangu espère être son ministre des finances. D'où la volonté du garçon de course de maquiller les vérités sur les objectifs, Henri Mahangu ment honteusement comme son mentor VK.

Lire la suite

mardi 18 octobre 2016

RDC: Des juges mafieux corrompus à la modique somme de 50.000 $ pour liquider le pays ! La cour constitutionnelle offre un 3è mandat inconstitutionnelle à Alias Joseph Kabila !

Corrompus à 50.000 dollars américains chacun, des juges mafieux de la Cour constitutionnelle reportent les élections et accordent un 3è mandat à Alias Joseph Kabila

Dans un pays, la justice indépendante, impartiale et non-inféodée est l'un des colonnes qui soutient la démocratie. Honte aux magistrats mafieux et corrompus de la fameuse cour constitutionnelle made Alias Joseph Kabila.

Des juges mafieux, truands, corrompus, au détriment du serment de probité, qu'ils ont tenu devant leurs pairs, ne disent plus le droit mais les mangéristes ventripotents qui ont déjà vendu leur âme au diable, pour des espèces sonnantes et trébuchantes, sont à la solde du régime sanguinaire de Kinshasa, qui tue, assassine, pille et viole allègrement la Constitution.

Une cour constitutionnelle est un organe chargé d'assurer la primauté effective de la constitution qui est, selon la théorie de hiérarchie des normes, la norme suprême. La corrompue Cour constitutionnelle made Alias Joseph Kabila autorise la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à reporter les élections, donc un 3è troisième mandat de fait pour l'imposteur qui trône abusivement sur le Congo.

C'est quoi 50. 000 dollars américains par rapport à l'avenir démocratique du pays ? C'est quoi 50.000 dollars américains face à une jeunesse debout, insoumise prête à mourir pour protéger la Constitution foulée aux pieds par des corrompus apparatchiks ? C'est quoi 50.000 dollars américains...?

Hippolyte Kanambé Kazembere Alias Joseph Kabila qui est arrivé en 1997, sans un clou, avec ses bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière a plus de 25 milliards de dollars américains planqués dans les îles Vierges britanniques. Sa Tante Jaynet Kanambé est même citée comme milliardaire dans Panama Papers, elle qui n'a jamais travaillé dans sa vie.

Des petits juges, inconscients de la République, se font corrompre à 50.000 dollars américains pour donner un 3è mandat à alias Joseph Kabila. Le Congo sera à feu et à sang. La population congolaise insoumise sait que le 2è mandat de l'imposteur-usurpateur Alias Joseph Kabila, qui a été catapulté sur le trône du Congo pour mieux piller ses ressources, s'arrête le 20 décembre 2016 à minuit.

Dans leurs petits souliers, les juges corrompus se préparent déjà à fuir le pays. Le Congo va s'embraser car les congolais ne veulent pas d'un troisième mandat à un Incapacitaire qui a usurpé le trône par imposture, en 16 ans d'imposture, la RDC est 228 ème sur 228 pays dans le PIB humain. Le Kadogo n'a fait que piller le Congo. Maintenant que tout est dévoilé au grand jour, au peuple congolais de prendre son destin en main.

Lire la suite

mardi 11 octobre 2016

RDC: Gédéon Kyungu Mutanga, seigneur de guerre célébré en héros par le régime d'imposture d'Alias Joseph Kabila !

En toute liberté, Gédéon Kyungu Mutanga, l'évadé de la Kasapa avec une casquette à l'éffigie de son allié et soutien : Alias Joseph Kabila

Dans un pays démocratique, les criminels, bandits, racailles sont pourchassés, capturés et remis entre la main de la justice. La République démocratique du Congo est la jungle pas un Etat de droit. Hippolyte Kanambe Kazembere Alias Joseph Kabila vient de faire de Gédéon Kyungu, criminel insurrectionnel condamné et évadé de la haute prison de Kasapa en septembre 2011, un allié et le fait accueillir en grande pompe, au village Malambwe à 70 km de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga. Gédéon Kyungu Mutanga, chef d'une milicedes indépendantistes révolutionnaires africains(MIRA) a révèlé qu’il est " venu répondre à l’appel du chef de l’Etat qui veut la paix" ! Quel toupet ! Quel culot !

Mardi 11 octobre 2016, Sans inquiétude, Gédéon Kyungu Mutanga est accueilli en grande pompe à Malambwe par les autorités provinciales du Haut Katanga.

16 ans déjà, depuis qu' Alias Joseph Kabila a été placé sur le trône du Congo par la mafia internationale. 16 ans, que l'Incapacitaire de Kingakati ne cesse de montrer ses limites dans la gestion de la chose publique. 16 ans que l'ancien taximan de Dar es salam, l'ex-Kadogo arrivé en 1997 au Congo avec ses bottes de jardinier, Hippolyte Kanambé Kazembere Alias Joseph Kabila prouve à dessein qu'il a un goût prononcé pour les seigneurs de guerre, criminels et bandits de grand chemin. Cela ne nous étonne plus, Laurent Nkundabatwaré, Jules Mutebusi, Bosco Ntandanga (rattrapé par la CPI), M23, CNDP...Alias Joseph Kabila, le tyran sanguinaire passe son temps à amnistier des assassins mais à emprisonner arbitrairement des paisibles citoyens qui dénoncent son régime dictatorial.

Et sur son T-Shirt vert, en dessous de l'éffigie d'Alias Joseph Kabila on peut lire Shikata qui en kilubakat signifie peut signifier "Règne", "Trône"...

Gédéon Kyungu Mutanga a été reçu en grande pompe par le goupverneur Kazembe du Haut-Katanga. Gédéon Kyungu Mutanga a même signé son adhésion à la MP-Pprd-Parti-Etat. Rien d'étonnant que son T-shirt soit à l'effigie de l'imposteur Joseph Kabila. Sa casquette bleu aussi ! Et pourtant, les miliciens » Bakata-Katanga » du sinistre chef de guerre Gédéon Kyungu Mutanga ont sévi au triangle de la mort, Manono-Pweto-Moba. Ceux-ci y ont fait régner des années durant une terreur noire comme jamais : cannibalisme, viols collectifs, massacres des populations, esclavage humain, pillages, vols et incendie des villages.

Depuis son évasion de la prison haute sécurisée de la Kasapa, Gédéon Kyungu Mutanga avait érigé sa forteresse au mont Kibawa, sur les hauteurs de Moba. le criminel de guerre Gédéon Kyungu Mutanga avait une antenne parabolique qui lui permettait de suivre toutes les chaînes de télévision du monde, des mitraillettes automatiques d’assaut pimpant-neuves, des munitions, des mortiers, des obus en grand nombre. Mieux, Gédéon Kyungu Mutanga avait un équipement de transmission radio de type militaire émettant sur la fréquence des Fardc !

Alias Joseph Kabila est complice des crimes commissent par Gédéon Kyungu Mutanga et ses miliciens dans le Haut-Katanga!

Lire la suite

jeudi 6 octobre 2016

ONU: Antonio Guterres élu Secrétaire Général !

Antonio Guterres élu Secrétaire Général de l'ONU

Le Conseil de Sécurité a choisi l'ancien Premier ministre du Portugal, pour endosser le costume de secrétaire général de l'ONU, ce mercredi. Reste à formaliser sa nomination par le vote des 193 membres de l'Assemblée. Le vote a été unanime. Ce mercredi, le conseil de Sécurité de l'ONU a élu Antonio Guterres, l'ancien Premier ministre du Portugal, au poste de secrétaire général des Nations-Unies.

C'est l'ambassadeur russe à l'ONU, Vitaly Churkin qui a annoncé cette nomination, entouré des 14 ambassadeurs qui composent ce conseil. Il s'agissait de leur sixième réunion, destinée à choisir leur nouveau secrétaire, parmi 10 candidats. Jusqu'à décembre dernier, Antonio Guterres était en charge de la question des réfugiés à l'ONU. Sa nomination a été officiellement approuvée jeudi par le Conseil de Sécurité, avant un vote, soumis aux 193 membres de l'Assemblée générale des Nations-Unies.

Il parle couramment anglais, français et espagnol. Un temps pressenti pour se présenter à l'élection présidentielle portugaise, Antonio Guterres devrait finalement renoncer.

20 ans de politique au Portugal, ancien professeur, Antonio Guterres a rejoint le Parti socialiste portugais en 1973. Un an plus tard, il devient chef de cabinet du secrétaire d'Etat en charge de l'Industrie et de l'Energie. Après quelques années de vie politique locale, il candidate en 1991 au poste de secrétaire général d'un PS en pleine déroute. Il sera élu à plus de 60% des voix.

Quatre ans plus tard, son parti remporte les législatives. De fait, Antonio Guterres devient Premier ministre. Il s'engagera rapidement sur le terrain international, signant une communauté de la langue portugaise, et plaidant pour une refonte de l'Organisation des Nations Unies. En 1997, il organise un référendum sur la libéralisation de l'interruption volontaire de grossesse, malgré son opposition "personnelle". La réforme sera rejetée par les Portugais.

Après un second mandat marqué par des difficultés économiques et l'intégration européenne, il démissionnera en 2001, son parti ayant subi de lourdes défaites lors des élections locales. Il quitte alors définitivement la vie politique portugaise.

Un ancien Haut commissaire aux réfugiés En 2005, Kofi Annan, alors secrétaire général de l'ONU, l'appelle pour lui proposer le poste de Haut commissaire aux réfugiés. Il y restera dix ans, affrontant la plus grave crise de migration en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite

dimanche 2 octobre 2016

Sénégal: Incroyable mais vrai, Moïse Katumbi champion toutes catégories au pays de Léopold Sédar Senghor !

Moïse Katumbi à Berlin en Allemagne.Photo Réveil FM International

Incroyable mais vrai, deux politiques que les Sénégalais connaissent Etienne Tshisekedi pour sa lutte contre la dictature de Mobutu, mais surtout Moïse Katumbi qui est champion toutes catégories au pays de Léopold Sédar Senghor. Très populaire au près des Sénégalais, Moïse Katumbi l'est pour deux raisons: avoir été Gouverneur de la riche province du Katanga mais surtout pour son équipe le TP Mazembe ! Moïse Katumbi n'est pas un politicien professionnel. Il a sa marque de fabrique, il est parmi les rares politiciens congolais qui respectent la parole donnée. Moïse Katumbi n'es pas un politicailleur-fieffé menteur qui mentent à longueur des journées et se servent du peuple pour leur ventre. Pour défendre un poste que ne font pas des ventripotents congolais ? Moïse Katumbi sait s'entourer des personnes qui enrichissent sa vision politique.

Monument de la Renaissance Africaine à Dakar. Photo Réveil FM International

Le Sénégal comme la République démocratique du Congo sont en Afrique. L'image du Grand Congo au pays de Macky Sall est ternie, son étoile a déjà pâli ! Alias Joseph Kabila n'aura plus l'occasion d'être reçu en tapis au Sénégal. "Ce petit président que le président Abdou Diouf a défendu contre vents et marrés, après une réélection chaotique de 2011, pour que le Président François Hollande aille à Kinshasa en novembre 2012 pour le 12è Sommet de la Francophonie, a plus que déçu ici au Sénégal. Kabila tue des congolais comme des moutons ! Kabila a séquestré les "Y en a Marre à Kinshasa et a voulu les échanger avec Paul Mwilambe, le policier qui a vu assassiner Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, n'est-ce pas du gangstérisme politique ?" déclare un politique sénégalais de premier plan dont nous taisons le nom. "A l'ère des réseaux sociaux, Kabila croit qu'il peut tuer les congolais à huis clos sans que le monde soit au courant ?" déclare un autre politique. La société civile sénégalaise ne veut même pas entendre le nom d'hippolyte Kanambe Kazembere alias "Joseph Kabila" au Sénégal. L'incapacitaire de Kingakati donne l'image d'un sanguinaire-tyran même au Sénégal. Alias Joseph Kabila n'est bienvenu au Sénégal, les sénégalais risquent de le chasser à coups de quolibets.

La Maison de la presse à Dakar. Photo Réveil FM international

Au pays du Téranga, les sénégalais sont un peuple paisible, très solidaire. On peut t'inviter à manger mêm si tu n'es qu'un passant. Lorsqu'on est au Sénégal, on est étonné de voir un peuple habitué à parler, à révendiquer sans que la foudre ne lui tombe sur la tête. Il est difficile de museler les sénégalais. Il est impossible de "Moutonner" le peuple sénégalais. Les intellectuels jouent leur rôle, la société civile le sien, les chefs religieux aussi. Il est improbable qu'un Imposteur trône au Sénégal.

A la cité, dans les quartiers populaires comme Pikine, Ngor... Macky Sall, le président sénégalais il est critiqué dans des journaux et médias, il n'envoie pas des militaires envahir des salles de rédaction, stations de radios et chaînes de télévisions. Le massacre de la population congolaise les 19 et 20 septembre est passé en boucle dans des médias sénégalais, donc les Sénégalais savent. Deux événements rebiffent les sénégalais face au zigouilleur impénitent de Kinshasa:

1. L'arrestation et séquestration des leaders des mouvements "Y'en a marre" sénégalais, "Balai citoyen" Burkinabé, à Kinshasa dans sa banlieue-est le 15 mars 2015. Ils participaient à un atelier organisé par le mouvement citoyen congolais Filimbi, ils avaient été interpellés au siège de l’ONG Ba jeune Maboko Na Maboko Pona Congo (Main dans la main pour le Congo) dans le quartier populaire de Masina. Cynique, le régime de Kinshasa va échouer dans sa volonté d'imposer au Sénégal qu'il livre Paul Mwilambwe, le policier involontaire de l'assassinat de Floribert Chebeya, qui s'est constitué prisonnier à Dakar. Paul Mwilambwé contre la libération des "Y'en a marre", "Balai citoyen" ! Cette monnaie d'échange n'aura jamais eu, la France ayant mis son veto ! Il s’avère, d’après les sources concordantes, le service de renseignement militaire du régime d'imposture dirigé par le général-major Timothée Mukutu Kiyana, premier avocat près de l’auditorat général, avait organisé en appui avec l’ANR ( Agence Nationale de Renseignement), l’assassinat de Paul Mwilambwe à Dakar, avant son procès. Le complot de l’assassinat ordi par les sbires de la kabilie, avait été déjoué par le service de renseignement du territoire Sénégal très actif, rendant, les poussifs inexpérimentés de Kinshasa furieux des bévues dévoilées, de leurs tontons Macoutes.

2. Au XIIIème Sommet de la Francophonie tenu à Dakar, c’est la République démocratique du Congo qui devait passer le flambeau de la Francophonie au Sénégal. L’imposteur de Kinshasa qui dirige par défi, ayant écouté le discours du président français François Hollande qui déconseillaient les Dinosaures, Mammouths et autres Brontosaures politiques de ne pas céder aux sirènes de la présidence à vie mais de croire à l’alternance politique en Afrique…Quelques jours auparavant Blaise Campaoré du Burkina Fano venait de se faire éjecter par la rue. C’est par la petite porte que celui qui a dirigé de main de fer le Burkina Faso sortait par la petite porte. Très courroucé par le discours de François Hollande, alias Joseph Kabila, l’incapacitaire de Kingakati prenait ses cliques et claques, sans crier garde ni prévenir, il retournait à Kinshasa. Et lors de la conférence de presse de l’élection de Michaëlle Jean au poste de Secrétaire Général de l’OIF, le Kadogo était déjà dans l’avion prêt à atterrir à l'aéroport international de N’djili.

Lire la suite

indywidualne ubezpieczenie zdrowotne broker kupic viagra Wells fargo elektroniczny numer marszruty