Voila pourquoi, je plaide depuis un temps pour une démission immédiate forcée de Joseph Kabila et son gouvernement, la suppression de toutes les institutions de la république déjà hors loi (Sénat, Parlement, CENI), et la mise sur pied d’un gouvernement d’exception pour une durée de 18 mois dont je me propose patriotiquement de diriger avec un groupe restreint de 20 technocrates, considérant la forte capacité de lobbying international et le carnet d’adresses.