Cathérine Nzuzi Wa Mbombo n'a pas à travestir l'histoire de la République démocratique du Congo. Etre à le prison de Makala pour 7 jours, c'est rien par rapport à ce que subissent nos compatriotes dans un pays sous-occupation où la classe politique est corrompue, pourrie et toxique. Elle doit intoxiquer ses petits enfants avec des histoires à dormir debout.