La chancelière a aussi relevé l'importance de trouver des réponses face aux plus de 150 millions d'enfants contraints de travailler. Et aux plus de 230 millions de travailleurs migrants en difficulté. 'Le travail doit œuvrer pour l'humain et non le contraire', a ajouté la chancelière. Et d'appeler aussi tous les pays à appliquer le tripartisme en vigueur à l'OIT".