À ses débuts, l’OIT a ainsi donné le jour à des conventions sur la durée de travail, sur le travail de nuit des femmes ou bien l’âge minimum de travail des enfants. Son premier directeur général a été le Français Albert Thomas, ancien député socialiste et ministre de l’armement entre 1916 et 1917.

Cent ans plus tard, l’OIT est toujours là et marque son centenaire.