M. AHMED AMIN FATHALLA, Président du Comité, a rappelé qu’en adhérant à un traité, un pays s’engage à se soumettre aux obligations qui, pour lui, en découlent. Il a alors souligné que le Comité se réjouit de la volonté du Nigéria de satisfaire à l’avenir à son obligation de remise de rapport.