"Il aimait son maître bien plus que son maître ne s'aimait lui-même..." Quand Tshilombo est insulté, ils se sentent insultés aussi. Le nègre de maison et le nègre des champs de Malcom X. L'histoire ne cesse de se répéter pour le malheur de l'homme congolais/africain ! Tweet Berry Muekatone !

10. Réveil FM International: le mot de la fin ?

Berry Muekatone Le tableau est bien noir. Pourtant les raisons d’espérer sont réelles. Elles tiennent à la capacité d'adaptation du peuple congolais qui garde profondément ancrées ses valeurs culturelles propres, au-delà d'une apparente acculturation massive. Nous n'avons que le choix de nous sauver ensemble ou de périr ensemble dans le linceul de notre patrie. Pour nous qui parlons et écrivons, en descendant dans notre cœur, nous y trouverons sans doute des regrets et des préférences, mais rien qui puisse nous arrêter un seul jour pour le moindre intérêt de notre cause commune. Nous croyons en l'avenir de notre pays et nous avons le devoir de ne pas laisser ce pays se dégrader, ce patrimoine se dilapider, notre culture se banaliser. Nous ne sommes pas condamnés à l'abandon ou à l'exode. Notre état de crise permanente consomme toutes nos ressources au détriment de la construction du pays qui disparaît sous nos yeux. Les pères de l'indépendance congolaise n'ont pas su nous donner d'espoir , ils n'ont pas su renouveler l'espérance de la liberté. Il n'ont pas su apporter à notre peuple l'espoir la victoire qu'il méritait. Enfin ! Nous devons nous débarrasser de la conception nébuleuse et vide de sens d'une liberté théorique en RDC et qui ne fait pas la différence entre le peuple et ses ennemis, entre ceux qui croient sincèrement à la liberté et ceux qui l'utilisent au bénéfice de leurs intérêts alors qu'ils restent ses ennemies irréductibles.