Après avoir passé une année à jouer au Matamore de l'OIF pour virer l'équipe Michaëlle Jean, bonjour la solidarité féminine... Louise Mushikiwabo qui promettait avant sa nomination de nous surprendre doit surtout nous contredire par ses actions qu'elle oeuvre pour le rayonnement de l'OIF.