lundi 24 février 2020

Hommage à Hervé Bourges, Français, Francophone et Francophile !

Hommage à Hervé Bourges, Français, Francophone et Francophile !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Herve Bourges 2.jpg, fév. 2020

C'est mon kiosquier constatant mes habitudes de l'achat du Canard Enchaîné tous les mercredis matins, qui m'avait glissé qu'Hervé Bourges habitait dans le coin, non de loin de la Bibliothèque Centre Pompidou "Beaubourg" en plein centre de Paris. Il y a deux ans, nous nous croisions dans ce quartier où l'on ne dort jamais, il était un peu fatigué.

Freddy Mulongo-Herve Bourges1.jpg, fév. 2020

Hervé Bourges était un Français, apôtre de la Francophonie et un Francophile engagé. Décédé le dimanche 23 février à l'âge de 86 ans, Il était une figure majeure des médias en France. Hervé Bourges, ancien président de France 2, France 3, TF1 et RFI, puis dirigeant du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

freddy Mulongo-Herve Bourges.jpg, fév. 2020

Lors du 14è sommet de la Francophonie, Hervé Bourges était le représentant personnel, d'Abdou Diouf, à l'époque secrétaire général de l'OIF, aux assises de l'Union International de la presse Francophone. Avec Bongos Roger, le 21 novembre 2014, au soir, nous l'avions interviewé à la résidence de l'ambassadeur de France à Dakar. Le lendemain, au village de la Francophonie, il était tout content de nous voir: "Vous êtes terribles, tout paris sait que je suis à Dakar, à cause vous ! " Son interview a été relayée par plusieurs médias, la même nuit.

<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x2d1jb4" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>

Souvent rallié par des confrères lorsqu'il était président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, Hervé Bourges est un familier de l'Afrique, où il a fondé l'école de journalisme de Yaoundé, avant de rentrer en France et de diriger successivement RFI, TF1 et France Télévisions.

Lire la suite...

dimanche 23 février 2020

WikiLeaks: Julian Assange risque 175 ans de prison s'il est extradé aux Etats-Unis !

WikiLeaks: Julian Assange risque 175 ans de prison s'il est extradé aux Etats-Unis !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Julian Assange 4.jpg, fév. 2020

A Paris, le jeudi 20 février à 19h, au 29 Boulevard du Temple, à l’initiative et grâce au soutien de nombreux médias dont Mediapart, Regards et Le Média qui en ont lancé l’idée, mais aussi L’Humanité et bien d’autres), des organisations professionnelles (Reporters sans frontières, Fédération internationale des journalistes), des syndicats-SNJ-CGT, SNJ, UGICT-CGT- des associations-Ligue des droits de l’homme, Maison des lanceurs d’alerte- à la Bourse de travail, j'étais le seul journaliste Congolais et nous étions 400 personnes à la soirée de solidarité des lanceurs d'alerte: Julian Assange, Chelsea Manning, Edward Snowden, Sarah Harrison, Rui Pinto ou encore Glenn Greenwald. Ils sont de plus en plus nombreux à oser dénoncer l’injustice, la triche, la fraude des grandes puissances économiques et politiques qui régissent ce monde. Des lanceurs d’alerte qui, parallèlement à la masse croissante des soutiens dont ils disposent – parfois même politiques – voient des lois venir saper leur combat, les criminaliser. C’est le fort que l’on protège, le faible que l’on oppresse.

Freddy Mulongo-Julian Assange.jpg, fév. 2020

Dans un pays comme la République démocratique du Congo, où plus d'une année après les élections sans chiffre, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) est incapable de publier les résultats bureau de vote par bureau de vote. Sur base de quoi la CENI a proclamé Angwalima Tshilombo, Monsieur 15%, président si ce n'est qu'un deal ? L'opacité dans la fabrication des faux résultats électoraux, comment ne pas soutenir Julian Assange dans sa lutte contre l'opacité des gouvernements ?

Freddy Mulongo-Julian Assange 1.jpg, fév. 2020

Tout bascule au printemps 2010, lorsque WikiLeaks publie une vidéo secrète et explosive. On y voit un hélicoptère de l’armée américaine abattre froidement des Irakiens, à Bagdad, dont plusieurs journalistes. Cet événement fait définitivement basculer WikiLeaks dans une autre dimension. Quelques mois plus tard, Julian Assange et son organisation sont au cœur de l’actualité : le site publie des centaines de milliers de documents secrets, issus de la même source, concernant la guerre en Irak, en Afghanistan et la diplomatie américaine. Il s’agit alors de la plus importante fuite de documents secrets de l’histoire.

Freddy Mulongo-Julian Assange 2.jpg, fév. 2020 Pour avoir permis des révélations majeures sur les guerres américaines et leurs violations des droits humains, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, fait face aux Etats-Unis à huit-huit chefs d'accusation dont celui d'espionnage. A partir du lundi 24 février , la justice britannique doit statuer sur la demande d'extradition des autorités américaines. Julian Assange est actuellement détenu en grande-Bretagne où il est privé de liberté depuis 2012, ayant déjà vécu sept ans enfermé à l'ambassade d'Equateur où son intimité privée et ses rencontres avec ses avocats ont été espionnées par des prestataires de la CIA.

Ses nouveaux avocats français Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey, ont annoncé souhaiter rencontrer Emmanuel Macron afin d'obtenir l'asile politique en France de Julian Assange.

"Libérez Assange ! " Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi 22 février à Londres contre l'extradition qui menace de fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Ces soutiens ont défilé deux jours avant le début de l'examen par la justice britannique de la demande des Etats-Unis, qui veulent le juger pour espionnage.

Brandissant banderoles et pancartes "n'extradez pas Assange", "le journalisme n'est pas un crime", la foule s'est rassemblée aux abords de l'ambassade d'Australie, le pays de Julian Assange, avant de défiler dans les rues de Londres."Boris Johnson honte à toi", ont scandé les manifestants en passant devant Downing street, la résidence du Premier ministre britannique.

Jusqu'à 175 ans de prison

Parmi ses soutiens présents samedi, l'ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, le Pink Floyd Roger Waters ou encore la créatrice de mode Vivienne Westwood. "Je ne comprends pas vraiment pourquoi Julian est en détention", a déclaré le père d'Assange, John Shipton, dénonçant une "détention arbitraire".

Âgé de 48 ans, Julian Assange est détenu dans la prison de haute-sécurité de Belmarsh, au sud de Londres, depuis son arrestation en avril 2019 à l'ambassade d'Equateur où il avait trouvé refuge sept ans plus tôt. Poursuivi pour espionnage aux Etats-Unis, qui réclament son extradition, il risque jusqu'à 175 ans de prison.

Les autorités américaines lui reprochent d'avoir mis en danger certaines de leurs sources au moment de la publication en 2010 de 250 000 câbles diplomatiques et d'environ 500 000 documents confidentiels, portant sur les activités de l'armée américaine en Irak et en Afghanistan.

L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis signifierait la remise en cause du droit fondamental des peuples souverains, celui de savoir tout ce qui est fait en leur nom par des Etats, des gouvernants et des administrations qui leurs doivent des comptes, reconnu par toutes toutes les déclarations universelles et conventions internationales. ce serait une atteinte sans précédent à la liberté de presse, à la liberté d'enquêter et à la liberté d'informer. Elle transformerait en délinquants et en criminels les journalistes qui révèlent les secrets illégitimes des pouvoirs et les lanceurs d'alerte qui les aident loyalement à les trouver. Elle ouvrirait la voie à une offensive générale contre le droit d'informer.

Lire la suite...

RDC: Angwalima Tshilombo "Médiateur" du Rwanda-Ouganda, deux pays agresseurs du Congo, qui se sont faits la guerre à Kisangani en 2000 !

RDC: Angwalima Tshilombo "Médiateur" du Rwanda-Ouganda, deux pays agresseurs du Congo, qui se sont faits la guerre à Kisangani en 2000 !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshilombo Tshintuntu 2.jpg, fév. 2020

Tshilombo court-il vers un Prix Nobel de la paix qu'il n'aura jamais ? Tsnintuntu -Tshifueba est-il aussi ignare et écervelé pour ignorer l'histoire de notre pays ? Lorsqu'à Kigali, dans le livre d'or du mémorial rwandais, il a écrit que les 12 millions de Congolais morts l'étaient par "Effets collatéraux", les Bena-Mpuka et tribalo-ethniques ont embouché la trompette pour dire on l'avait trompé. Le lundi 18 novembre dernier, les audiences de réparation sur les pillages commis pendant la deuxième guerre du Congo par l'armée ougandaise devaient débuter devant la Cour internationale de justice à la Haye. La RDC réclamait jusqu'à 10 milliards de dollars, mais suite à la visite de Tshilombo en Ouganda, les deux chefs d'État ont décidé de demander le report de ces audiences.

Incroyable et invraisemblable, Angwalima Tshilombo "Médiateur" du Rwanda-Ouganda, deux pays agresseurs du Congo, qui se sont faits la guerre à Kisangani en 2000. En effet, la guerre des six jours est une succession d'affrontements meurtriers entre l'armée ougandaise et rwandaise à Kisangani du lundi 5 au 10 juin 2000 en République démocratique du Congo durant la Deuxième Guerre du Congo. Deux armées d'occupation et de prédation du Rwanda et de l’Ouganda se sont affrontées violemment dans la ville de Kisangani pendant 6 jours !

Les forces étrangères mettaient le Congo en coupe réglée, les troupes de l’APR (Rwandais) et de l’UPDF (Ougandais) vont s’affronter pour le contrôle de la filière du diamant dans la capitale de l’ancien Haut-Zaïre. Selon Amnesty Internationale, 1.200 civils congolais furent tués tandis que la population tentait de secourir plus de trois mille blessés. Les deux armées s’étaient livrées à des attaques indiscriminées, à l’arme lourde, jusque dans des quartiers densément peuplés, note le rapport Mapping.

Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" n'est jamais allé à Kinsangani pour rencontrer les victimes de la Seconde Guerre au Congo par les armées d'occupation du Rwanda et de l'Ouganda. Cette année, cela fera 20 ans que les les Rwandais et Ougandais ont massacré des Congolais et pillé des biens de notre peuple.

Le comble est que c'est Gatuna en Ouganda que les Rwandais et Ougandais s'étaient partagés l'argent des banques volés, diamants et or pillés à Kisangani ! C'est à Gatuna, qu'Angwalima Tshilombo est allé joué au "médiateur" contre deux frères amis et faux ennemis.

Le quatrième sommet quadripartite entre le Rwanda, l’Ouganda, l’Angola et la RDC, tenu à Gatuna le 21 février, s’est terminée sur une série de résolutions visant à baisser la tension entre le Rwanda et l’Ouganda. Tshilombo qui est entré dans l'histoire par la petite porte en faisant un deal et en volant le destin du peuple congolais croit pouvoir jouer aux bons offices ailleurs surtout à ceux qui ont massacré, pillé et sont des receleurs des ressources du Congo, au détriment du peuple congolais humilié, détroussé, tué...Tshilombo connait-il vraiment l'histoire du Congo ? Plus Tshintuntu que lui tu meurs ! Il a vendu le Congo aux agresseurs et se vend lui-même espérant un prix, lequel ?

Lire la suite...

samedi 22 février 2020

RDC: Un ministre dormeur au conseil des ministres, est-ce que c'est une information? Mille fois oui !

RDC: Un ministre dormeur au conseil des ministres, est-ce que c'est une information? Mille fois oui !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Jolino.jpg, fév. 2020

Kitsita Ndongo Rachel est une journaliste appréciée mais son tweet pour protéger David Jolino Makelele, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement du deal FCC-CACH m'a renversé. " Comment expliquer que les images des Ministres somnolant ds la salle du Conseil apparaissent dans les réseaux sociaux ?" Makelele est aphone, pas de conférence de presse et passer son temps à dormir qui peut le défendre ?

Un journaliste n'est pas une béquille du gouvernement ni auxiliaire de la police dans un pays. Ce n'est pas au journaliste de défendre un ministre dormeur dans un conseil des ministres. On dit souvent que le quatrième pouvoir fait suite aux trois pouvoirs classiques (pouvoir législatif, pouvoir exécutif et pouvoir judiciaire). En France, Balzac affirme en 1840 que « La presse est en France un quatrième pouvoir dans l'État.

A Paris, Benjamin Grivaux, ex-candidat LREM pour la ville de Paris, a démissionné à cause d'une vidéo. Comment une journaliste peut ignorer la force des réseaux sociaux ? Le monde évolue trop vite. Chaque personne avec un téléphone en main, est un pseudo-journaliste en puissance.

Lire la suite...

vendredi 21 février 2020

Affaire Assassinat de Kizito Mihigo: Olivier Nduhungirehe, le Rantanplan de Paul Kagame, Hitler Noir, a le toupet d'aboyer contre les Congolais voisins éternels !

Affaire Assassinat de Kizito Mihigo: Olivier Nduhungirehe, le Rantanplan de Paul Kagame, Hitler Noir, a le toupet d'aboyer contre les Congolais voisins éternels !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Olivier Duhungire.jpg, fév. 2020

Olivier Nduhungirehe a l'habitude de terroriser les Rwandais sur les réseaux sociaux mais face à la fronde et aux répliques foudroyantes des Congolais, le Rantanplan de Paul Kagame se terre. Il va réflechir mille fois avant de revenir et menacer des Congolais. L'assassinat de Kizito Mihigo n'est plus une affaire rwando-rwandaise, elle est devenue africaine et mondiale. Dire aux internautes Congolais de se taire sur l'affaire, c'est avouer que l'assassinat du jeune Tutsi de 38 ans maquillé en suicide dans un poste de police est plus que louche.

Assassiné dans sa cellule au poste police de Ramena à Kigali, Kizito Mihigo sera enterré ce samedi. Le jeune Tutsi de 38 ans chanteur populaire tué était un rescapé du génocide comme Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l'OIF et ancienne ministre des Affaires étrangères du Rwanda, qui est muette comme une carpe.

Le Rantanplan de Paul Kagame, Hitler Noir, Olivier Nduhungirehe est son chien de garde. Hutu de service, Olivier Nduhungirehe est un cynique et arrogant personnage. Sur son compte Twitter, il a le toupet d'interdire aux Congolais de ne pas parler de l'assassinat de Kizito Mihigo, ignorant qu'à partir du moment il y a mort d'homme, l'affaire concerne tout le monde. Kizito Mihigo était apôtre du pardon, de la réconciliation et du vivre ensemble entre les rwandais, son aura avait traversé des frontières. Il était Rwandais mais aussi citoyen du monde.




Les proches de la famille de Kizito MIHIGO confirment son arrestation à son domicile familial dans le district de Nyaruguru, province du Sud, le vendredi 14 février. Il a été depuis lors détenu par le tristement célèbre Rwanda Investigation Bureau (RIB) dans les mains duquel il vient de trouver la mort.

Dès vendredi 14 février, Rwanda Investigation Bureau (RIB) avait publié un communiqué officialisant cette arrestation tout en organisant une mise en scène pour faire croire qu’il aurait été arrêté en tentative de fuite vers le Burundi. Il a exhibé comme preuve une photo montrant Kizito Mihigo avec deux amis dont l’un détenait la Bible. Les agents de police déguisés en simples citoyens ont immédiatement pris contact avec les radios internationales pour faire accréditer cette thèse. Les accusations farfelues ont été alors immédiatement formulées contre lui: traverser la frontière illégalement avec pour but de se joindre aux "groupes terroristes" ayant pour intention de déstabiliser le Rwanda et de corruption.

Le pouvoir rend aveugle et corromps ! L'ancien réfugié a tout oublié. Olivier Nduhungirehe qui a la double nationalité Belgo-Rwandaise pour avoir vécu en Belgique d’abord comme réfugié politique avant d’obtenir sa deuxième nationalité, ne prend pas que l'émoi n'a pas de frontières. Considéré comme le principal guerrier 2.0 du FPR, c’est surtout au travers des réseaux sociaux qu’Olivier Nduhungirehe s’est fait connaître. Le chien de garde de Paul Kagamé publiait sous le pseudonyme Théoneste Rwemalika sur « DHR » ! Il est connu pour ses défenses du régime sanguinaire et criminel de Paul Kagamé y compris par des attaques personnelles.

Le fils de Jean Chrysostome Nduhungirehe qui fut ministre puis ambassadeur sous Habyarimana de 1973 à 1986, est un Hutu égaré qui aime les effluves de marmitons kagamistes. Pour s'approcher de la soupe et avoir sa part, Olivier Nduhungirehe a renié son père et il a même justifié l’assassinat de son petit frère Janvier Jean Cyriaque Nduhungirehe, qui fut froidement abattu devant le grillage de la propriété familiale à Kicukiro en avril 1994 par les combattants du FPR en arguant qu’il devait être abattu puisqu’il se trouvait sur une barrière (le portail d’entrée de chez les Nduhungirehe) où passait les éléments du FPR en chasse aux Interahamwe!

Les Congolais sont des voisins éternels des Rwandais, Angolais, Burundais, Centrafricains, Ougandais, Congo-Brazzavillois, Zambiens, Tanzaniens et Sud-Soudanais. Kizito Mihigo a été assassiné par le régime criminel de kigali. Il y a deuil au Rwanda. Sans invitation, les Congolais viennent et se solidarisent des rwandais endeuillés. Tout en pleurant ensemble, les Congolais sont déterminés à ce qu'il y ait des enquêtes indépendantes pour déterminer le vrai commanditaire de l'assassinat du jeune Tutsi de 38 ans, fauché à fleur de l'âge. Les Congolais vont contribuer par un travail de lobbying au boycott du sommet de Commonwealth en juin prochain à Kigali.

Lire la suite...

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-olympia-8-jpg.jpg, fév. 2020

Décidée et intégrée dans la conscience patriotique de chaque congolais de la diaspora, la Fatwa anti-concert a déjà produit ses fruits et continue à le faire: Des jeunes Congolaises ne se promènent avec des poussettes dans tout Paris, elles ont repris des études et travaillent. Des jeunes garçons ne vont plus voler dans des supermarchés ou des grands magasins pour des musiciens. La sape n'est plus leur première préoccupation. Ils créent des entreprises et ne sont plus des vaches à lait de ces musiciens collabos qui contribuent au système d'esclavage du régime d'imposture et des imposteurs au Congo Kinshasa.

freddy-mulongo-affairengulu.jpg, fév. 2020

Les ennemis du Congo qui souhaitent continuer à dominer sur nous ont qualifié les Congolais des: "BMW"-Bière-Musique-Wife "Femme" ! En France, plusieurs événements ont contribué à la prise de conscience collective de la diaspora congolaise, il fallait une fatwa anti-concert:

https://www.youtube.com/watch?v=36jDHStxatY

1. L'ambassadeur Myra Ndjoku, barbouze de triste mémoire, qui avait reçu la mission d'éradiquer la résistance en France, commençait à faire tabasser des congolais dans l'enceinte de l'ambassade au 32 cour Albert Ier. Son agression à la gare du Nord de notre confrère Bongos Roger, cassant sa caméra et lui tordant la main, cette barbarie avait révolté plus d'un dans la communauté. On ne tabasse pas un journaliste qui fait son métier.

2. La fatwa anti-concert est une consécration de la résistance congolaise. Elle ne sera levé qu'à la libération du Congo de ses occupants criminels et pilleurs. Le concert comme calinothérapie pendant que l'on tue des congolais à Beni, non ! Le concert de Papa Wemba fut annulé à Pris Montmartre. De 2010, jusqu'à sa mort sur scène le dimanche 24 avril 2016, en Côte d'Ivoire, Wemba n'a plus jouer sur une scène parisienne. En 2013, JB MPiana avaient engagé des maîtres-chiens pour défier ses propres compatriotes avec un faux concert caritatif au Zénith: concert annulé ! Fally Ipupa avait essuyé un échec avec l'annulation de son concert à la Cigale à Paris. C'était en juin 2017.

3. Nous avons retrouvé cette vidéo de Réveil FM International posté en août 2011où des jeunes congolais s'insurgeaient contre les musiciens de la kabilerie au congrès du PPRD au Stade de Martyrs. Ces jeunes congolais nés en France qui fustigeaient des concerts à Paris, 9 ans sont prêts à annihiler leur engagement ? La culture congolaise se résume-t-il à la musique sponsorisée par un pouvoir d'occupation et d'imposture ? Pour lever la Fatwa-anti-concert, il faudra une assemblée générale de tous les congolais de la dispora y compris ceux qui vivent au Vanuatu. 1 personne=1 voix ! Chacun doit se prononcer.

« Panem et circenses »

Du pain et des jeux et le peuple sera content, il suivra aveuglément les lois des seigneurs dieux.

Le peuple est-il content ? Assurément, il ne montre pas ses dents, il aurait honte, elles sont pourries.

Du pain il en a partout, sous toutes ses formes, pour tous les goûts. Souvent même, il n’est plus à ses goûts et il faut en faire des cendres qui rempliront les déserts au lieu de les nourrir.

Lire la suite...

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo !

Paris: La Fatwa anti-concert n'est jamais levée pour des collabos chansonniers d'Alias Kabila à Angwalima Tshilombo ! Freddy Mulongo, Réveil FM International ((/public/freddy-mulongo-olympia-8-jpg.jpg|freddy-mulongo-olympia-8-jpg.jpg, fév. 2020)) Décidée et intégrée dans la conscience patriotique de chaque congolais de la diaspora, la Fatwa anti-concert a déjà produit ses fruits et continue à le faire: Des jeunes Congolaises ne se promènent avec des poussettes dans tout Paris, elles ont repris des études et travaillent. Des jeunes garçons ne vont plus voler dans des supermarchés ou des grands magasins pour des musiciens. La sape n'est plus leur première préoccupation. Ils créent des entreprises et ne sont plus des vaches à lait de ces musiciens collabos qui contribuent au système d'esclavage du régime d'imposture et des imposteurs au Congo Kinshasa. ((/public/freddy-mulongo-affairengulu.jpg|freddy-mulongo-affairengulu.jpg, fév. 2020)) Les ennemis du Congo qui souhaitent continuer à dominer sur nous ont qualifié les Congolais des: "BMW"-Bière-Musique-Wife "Femme" ! En France, plusieurs événements ont contribué à la prise de conscience collective de la diaspora congolaise, il fallait une fatwa anti-concert: 1. L'ambassadeur Myra Ndjoku, barbouze de triste mémoire, qui avait reçu la mission d'éradiquer la résistance en France, commençait à faire tabasser des congolais dans l'enceinte de l'ambassade au 32 cour Albert Ier. Son agression à la gare du Nord de notre confrère Bongos Roger, cassant sa caméra et lui tordant la main, cette barbarie avait révolté plus d'un dans la communauté. On ne tabasse pas un journaliste qui fait son métier. 2. La fatwa anti-concert est une consécration de la résistance congolaise. Elle ne sera levé qu'à la libération du Congo de ses occupants criminels et pilleurs. Le concert comme calinothérapie pendant que l'on tue des congolais à Beni, non ! Le concert de Papa Wemba fut annulé à Pris Montmartre. De 2010, jusqu'à sa mort sur scène le dimanche 24 avril 2016, en Côte d'Ivoire, Wemba n'a plus jouer sur une scène parisienne. En 2013, JB MPiana avaient engagé des maîtres-chiens pour défier ses propres compatriotes avec un faux concert caritatif au Zénith: concert annulé ! Fally Ipupa avait essuyé un échec avec l'annulation de son concert à la Cigale à Paris. C'était en juin 2017. 3. Nous avons retrouvé cette vidéo de Réveil FM International posté en août 2011où des jeunes congolais s'insurgeaient contre les musiciens de la kabilerie au congrès du PPRD au Stade de Martyrs. Ces jeunes congolais nés en France qui fustigeaient des concerts à Paris, 9 ans sont prêts à annihiler leur engagement ? La culture congolaise se résume-t-il à la musique sponsorisée par un pouvoir d'occupation et d'imposture ? Pour lever la Fatwa-anti-concert, il faudra une assemblée générale de tous les congolais de la dispora y compris ceux qui vivent au Vanuatu. 1 personne=1 voix ! Chacun doit se prononcer. « Panem et circenses » Du pain et des jeux et le peuple sera content, il suivra aveuglément les lois des seigneurs dieux. Le peuple est-il content ? Assurément, il ne montre pas ses dents, il aurait honte, elles sont pourries. Du pain il en a partout, sous toutes ses formes, pour tous les goûts. Souvent même, il n’est plus à ses goûts et il faut en faire des cendres qui rempliront les déserts au lieu de les nourrir.

Lire la suite...

Rwanda: Liberté pour Déogratias Mushayidi, une victime oubliée dans les geôles de Paul Kagame-ACAT France !

Rwanda: Liberté pour Déogratias Mushayidi, une victime oubliée dans les geôles de Paul Kagame-ACAT France !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-acat-1.jpg, fév. 2020

Déogratias Mushayidi, est emprisonné depuis 9 années, victime de l’oubli. À l’heure où le président Paul Kagame a gracié plus de 2 000 détenus, l’ACAT appelle les autorités rwandaises à faire un geste humanitaire et à libérer ce militant non-violent.

Déogratias Mushayidi a toujours milité de manière non-violente en faveur de la paix et la démocratie au Rwanda. Tutsi, il a perdu sa famille durant le génocide de 1994, où plus de 800 000 Tutsis ont été massacrés. M. Mushayidi était alors le représentant en Suisse du Front Patriotique Rwandais (FPR), la rébellion armée dont Paul Kagamé – aujourd’hui président de la République - était l’un des principaux leaders politiques. À la fin de la guerre, M. Mushayidi rejoint le secrétariat général du FPR au Rwanda. Constatant des exécutions extra-judiciaires commises en toute impunité par le FPR, il décide au bout de 6 mois de quitter son poste. Il entame alors une carrière de journaliste au Rwanda et critique ouvertement les dérives autoritaires du FPR.

Sous le poids des menaces, il s’exile en Belgique en 2000 et obtient le statut de réfugié. En Europe, il se mobilise pour rassembler Hutus et Tutsis en vue d’un changement politique pacifique au Rwanda. En novembre 2008, il fonde en Belgique, le parti Pacte de défense du peuple (PDP), dont il devient président.

L’année suivante, il rejoint le continent africain et tente de rassembler la diaspora rwandaise. Son voyage s’arrête en mars 2010 où il est arrêté en Tanzanie avec un visa périmé sur un faux passeport burundais. Il est transféré successivement au Burundi puis au Rwanda.

Un prisonnier oublié dans les geôles rwandaises

M. Mushayidi est condamné six mois plus tard, le 17 septembre 2010, à la prison à perpétuité par la Haute Cour de justice après avoir été reconnu coupable, au cours d’un procès expéditif sans témoin à charge, de « fausse déclaration pour l’obtention d’un passeport burundais, propagation de rumeurs incitant à la désobéissance civile et recrutement d’une armée pour agresser le pouvoir en place ». Il fait appel de ce procès politique. En février 2012, la Cour Suprême confirme sa peine.

Depuis, M. Mushayidi se comporte de manière exemplaire en prison. Sans famille au Rwanda (sa femme et ses deux enfants habitent au Canada), il reçoit peu de visite. La communauté internationale et la société civile l’ont oublié et ne plaident plus sa cause depuis que sa détention a été officialisée au Rwanda. Alors que l’opposante Victoire Ingabire, a été libérée le 15 septembre 2018 (en même temps que 2 140 autres détenus), M. Mushayidi reste désespérément emprisonné. Pourtant, il n’a jamais été violent et a toujours plaidé pour une nation rwandaise unie dans la paix. Ensemble, exigeons la libération de Déogratias Mushayidi !

L’ACAT est une ONG chrétienne de défense des droits de l’homme créée en 1974. Association loi 1901, elle est reconnue d'utilité publique et d'éducation populaire.

freddy-mulongo-acat.jpg, fév. 2020

L'ACAT a pour but de combattre partout dans le monde les peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, la torture, les exécutions capitales judiciaires ou extra-judiciaires, les disparitions, les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les génocides.

Lire la suite...

Francophonie-Commonwealth: Paul Kagame y cache ses crimes de sang, crimes de génocide et crimes contre l'humanité !

Francophonie-Commonwealth: Paul Kagame y cache ses crimes de sang, crimes de génocide et crimes contre l'humanité !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-francophonie.jpg, fév. 2020

Le ver est dans le fruit de la francophonie. Le loup est dans la bergerie du Commonwealth. Le Rwanda avec son régime assassin dirige la francophonie. Le silence assourdissant de Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), ancienne ministre des Affaires étrangères du Rwanda et N°2 du régime de Kigali est ahurissant.

freddy-mulongo-commonwealth-3.jpg, fév. 2020

Le Rwanda, dernier membre du Commonwealth, zigouille, tue, assassine, massacre en toute impunité. Les crimes de sang, crimes de génocide, crimes contre l'humanité, pillages et recels des ressources de la République démocratique du Congo, par le Rwanda sont passés sous silence.

Le criminel Paul Kagame est chouchouté, choyé et admiré malgré ses crimes. Même Augusto Pinochet, Nicolae Ceaușescu et Pol Pot, tous réunis, n'arrivent à pas à la cheville de Paul Kagame, Hitler noir, corsaire et conquistador sans foi ni loi qui jouit d'une impunité qu'aucun n'être humain sur cette terre des hommes.

Bill Clinton ne s’est pas trompé lorsque, emporté par l’émotion, dévoila sa pensée profonde en disant que Kagamé "is our kind of guy". Eh oui ! Kagamé offre, sans état d’âme, sur un plateau d’argent les minerais du sang, du génocide et des crimes contre l'humanité du peuple congolais, ce qui lui garantit l’impunité ! Cette situation dramatique dure et perdure, depuis 25 ans et rien ne semble pouvoir l’estomper.

Le Rwanda vient de se fabriquer son affaire Chebeya. L'icone des droits humains de la RDC fut assassiné au quartier général de la police, dans la nuit du 2 juin 2010. Les mains ensanglantées du pouvoir sanguinaire de Kigali viennent d’étrangler dans sa cellule après l'avoir bastonné pendant deux heures, une voix discordante, celle de Kizito Mihigo, un jeune Tutsi de 38, chanteur très populaire au Rwanda qui chantait la réconciliation et la cohésion nationale de tous les Rwandais. Il était qualifié de "Révisionniste et Négationniste" par ses bourreaux et tortionnaires.

La liberté avec laquelle Paul Kagame, Hitler Noir, tue ses opposants et le soutien international qui va avec sont simplement sidérants. Le régime de Kigali tue la mouche avec un marteau. Ils sont plusieurs opposants à être assassinés hors du Rwanda, dans des pays qu'ils s'étaient réfugiés. On souvient avec stupeur, la manière dont l'opposante Diane Rwigara, sa sœur et sa maman étaient conduites en prison. Elle avait osé se présenter comme candidate présidente de la République. Ses photos nues ont été diffusées pour mieux la diaboliser. Quant à l'arrestation spectaculaire de Victoire Ingabire, elle demeure dans les annales. Même si elles ont été libérées, la dictature kagaméenne est atroce et terrible.

freddy-mulongo-ciakudia.jpg, fév. 2020

Pour le patriarche Julien Ciakudia Sr à Londres, il faut boycotter le sommet de Commonwealth à Kigali en juin prochain. La jurisprudence existe. Le 4 ème sommet de la Francophonie qui s'était tenu du 19 au 21 novembre 1991, à Paris au Palais de Chailot, devait se tenir, à Kinshasa au Zaïre de Mobutu. En effet, dans la nuit du 11 au 12 mai 1990, il y a eu massacre d’étudiants à Lubumbashi. Une cinquantaine d’étudiants ont été sauvagement assassinés par des hommes de l’unité d’élite du maréchal dictateur Mobutu. Un massacre a eu lieu sur le campus de l’université de Lubumbashi.

Déjà le discours de la Baule prononcé par le Président de la République française François Mitterrand, le 20 juin 1990, dans le cadre de la 16e conférence des chefs d’État d’Afrique et de France auquel étaient invités 37 pays africains et qui s'est déroulée dans la commune française de La Baule-Escoublac (Loire-Atlantique) avait planté le décor.

Les passages clé du discours de François Mitterrand relie l'aide publique importante en pleine crise de la dette à une "démocratisation" par un passage au "multipartisme": « la France liera tout son effort de contribution aux efforts qui seront accomplis pour aller vers plus de liberté ; Il y aura une aide normale de la France à l'égard des pays africains, mais il est évident que cette aide sera plus tiède envers ceux qui se comporteraient de façon autoritaire, et plus enthousiaste envers ceux qui franchiront, avec courage, ce pas vers la démocratisation... » ; « s'agissant de démocratie, un schéma est tout prêt : système représentatif, élections libres, multipartisme, liberté de la presse, indépendance de la magistrature, refus de la censure.... » ; « A vous peuples libres, à vous Etats souverains que je respecte, de choisir votre voie, d'en déterminer les étapes et l'allure. »

D'autres passages complètent le propos dont : « Il nous faut parler de démocratie. C’est un principe universel qui vient apparaître aux peuples de l’Europe centrale comme une évidence absolue au point qu’en l’espace de quelques semaines, les régimes, considérés comme les plus forts, ont été bouleversés. Le peuple était dans les rues, sur les places et le pouvoir ancien sentant sa fragilité, cessait toute résistance comme s’il était déjà, et depuis longtemps, vidé de substance et qu’il le savait. Et cette révolution des peuples, la plus importante que l’on eut connue depuis la Révolution française de 1789, va continuer… Si bien que l’histoire reste encore en jeu. Il faut bien se dire que ce souffle fera le tour de la planète. »

Mitterrand dit aussi : « la démocratie est un principe universel. Mais il ne faut pas oublier les différences de structures, de civilisations, de traditions, de mœurs. Il est impossible de proposer un système tout fait. La France n’a pas à dicter je ne sais quelle loi constitutionnelle qui s’imposerait de facto à l’ensemble de peuples qui ont leur propre conscience et leur propre histoire et qui doivent savoir comment se diriger vers le principe universel qu’est la démocratie… la France n’entend pas intervenir dans les affaires intérieures des Etats africains amis… Pour nous, cette forme subtile de colonialisme qui consisterait à faire la leçon en permanence aux Etats africains et à ceux qui les dirigent, c’est une forme de colonialisme aussi perverse que tout autre. »

Lire la suite...

Rwanda: Boycott du sommet de Commonwealth à Kigali, Paul Kagamé Hitler Noir assassine un jeune chanteur Tutsi de 38 ans !

Rwanda: Boycott du sommet de Commonwealth à Kigali, Paul Kagamé Hitler Noir assassine un jeune chanteur Tutsi de 38 ans !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-commonwealth-1.jpg, fév. 2020

Il faut bloquer la machine infernale, l'ogre monstrueux de Kigali, Paul Kagame, Hitler Noir qui s'octroie la décision de qui doit vivre ou non dans les pays des grands lacs.

La dictature au Rwanda ne touche pas que les Hutu et Twa (ces derniers ont disparus, ils représentaient 1% de la population rwandaise), elle massacre aussi des Tutsi qu'elles qualifient de "Révisionniste".

Freddy Mulongo-Kizito 3.jpg, fév. 2020

La Grande Bretagne est un pays démocratique qui défend des valeurs démocratiques va-t-elle continuer à soutenir avec les autres pays membres du Commonwealth, le sommet à Kigali au Rwanda, pays qui vient d'assassiner Kizito Mihigo, un jeune Tutsi de 38 ans, chanteur très populaire du Gospel qui prône la réconciliation entre Tutsi, Hutu et Twa ? Paul Kagame, Hitler Noir, dictateur Rwandais et bourreau du peuple congolais est un criminel. Le Commonwealth est une organisation intergouvernementale composée de 54 États membres qui sont presque tous d'anciens territoires de l'Empire britannique.

freddy-mulongo-kizito-2.jpg, fév. 2020

Le chef de tortionnaires qui ont tué Kizito Mihigo est CP Egide Ruzigamanzi. Après l'avoir interrogé, il l'a battu pendant deux heures. Kizito Mihigo a été assassiné samedi dernier lorsque sa famille a été informée par la police de récupérer le corps.

freddy-mulongo-kizito-4.jpg, fév. 2020

Un pays en voie de développement, comme le Rwanda, ne doit jamais suicider ses intellectuels ni leaders d'opinion. Kizito Mihigo était un leader d'opinion, qui faisait peur à Paul kagame, qui a bâti son régime sur des mensonges historiques. Qui s'est victimisé pour victimiser les autres. Au fait, Paul Kagame, Hitler Noir, est un enfant martyr qui est devenu parent bourreau. Aucune tête ne doit dépasser au Rwanda, sauf la tienne.

Lire la suite...

Francophonie: Kizito Mihigo, le chanteur rwandais engagé retrouvé mort dans sa cellule !

Francophonie: Kizito Mihigo, le chanteur rwandais engagé retrouvé mort dans sa cellule !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-kizito.jpg, fév. 2020

Louise Mushikiwabo, la Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la francophonie (OIF) doit se réveiller, sortir de son silence alambiqué et dénoncer publiquement ce que son pays, le Rwanda cause comme dégâts dans l'espace francophone. Après des pressions alambiquées du gouvernement dictatorial rwandais, le journaliste Jacques Matand de la BBC Afrique a été licencié pour avoir interviewé Charles Onana, journaliste, politicologue et expert des pays des grands lacs pour son livre: "Rwanda, la vérité de l'opération Turquoise" !

Quatre jours après son arrestation, l'artiste rwandais a été retrouvé pendu dans sa cellule. Il se serait suicidé, selon un communiqué de la police nationale rwandaise.

freddy-mulongo-kizito-1.jpg, fév. 2020 Le chanteur rwandais âgé de 38 ans avait été arrêté jeudi 13 février dans le district de Nyaraguru, dans le sud du Rwanda. Il tentait de se rendre au Burundi, selon les autorités rwandaises.

Le Rwanda a trompé la Francophonie. Pour obtenir la direction de l'OIF pour Louise Mushikiwabo, le Rwanda avait fait sortir Kizito Mihigo suicidé comme "Armand Tungulu". En effet, le hanteur de gospel très populaire, Kizito Mihigo avait été condamné en 2015 à 10 ans de prison à Kigali, reconnu notamment coupable de conspiration contre Paul Kagame, Hitler Noir, dictateur rwandais et bourreau du peuple congolais avec ses 12 millions des morts congolais, pillages et recels des ressources de la République démocratique du Congo.

Lire la suite...

RDC: Jean-Paul Epenge le "Mukusu du M23" sort de sa tanière et nargue encore le peuple congolais !

RDC: Jean-Paul Epenge le "Mukusu du M23" sort de sa tanière et nargue encore le peuple congolais !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-epenge.jpg, fév. 2020



Il y a des gens qui sont des incorrigibles, c'est le cas de Jean-Paul Epenge, porte-parole du M23 qui avait disparu et réapparaît pour planter encore le couteau dans des plaies non cicatrisées de notre peuple.

Comédien de théâtre dans les années 70-80 du Groupe Nzoï du brillant acteur-comédien Koko dia Zombo qui réside en Hollande, Jean-Paul Epenge, le "Mukusu du M23" croit qu'il peut continuer à faire de la comédie de la vie des autres, sans conséquences dans sa vie. En 2012, il avait été visité par des patriotes-résistants à Saint-Dénis où il se terrait...Il n'avait eu la vie sauve que grâce à la police et aux sapeurs pompiers.

Son épouse est la fille du Général Gabriel Amisi dit "Tango Fort", ami d'Alias Kabila. Le Général Gabriel Amisi, était le chef d’état-major des forces terrestres des Forces Armées de la République démocratique du Congo. Le Général-Major Gabriel Amisi Kumba alias Tango Fort était le numéro deux dans la chaîne de commande militaire des forces congolaises. Et à chaque fois que nos vaillants soldats progressaient sur terrain, c'est lui qui instruisait les soldats Congolais d'abandonner armes et munitions au profit des rebelles. L'ordre venant de la haute hiérarchie, c'est-à-dire Alias Kabila.

Le M23 est un mouvement rebelle criminel rwandais qui a commis des crimes de sang, crimes de génocide, crimes contre l'humanité sur le sol congolais. ces crimes sont imprescriptibles! Il n'y a pas eu que que des massacres des populations civiles sans défense, il y a eu aussi des viols et incendies des maisons pour pousser nos populations à fuir leur terre.

En novembre dernier, nous alertions: RDC: Haute Trahison de Tshilombo, retour de 10 000 ex-combattants M23 ! https://blogs.mediapart.fr/…/rdc-haute-trahison-de-tshilomb…

Le régime de Tshilombo est issu d'un odieux deal avec Alias kabila contre le peuple congolais. FCC-UDPS-CACH sont des partenaires. Vouloir justifier l'interpellation de Kalev Mutond, sicaire, tortionnaire et barbouze d'Alias kabila puisqu'il a été à Addis-Abeba et kampala pour négocier avec le M23, c'est prendre des congolais pour des idiots. Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu "Tshintuntu-Tshifueba" est le masque, pantin et marionnette d'Alias Kabila !

Lire la suite...

#Censurefacebook: Mark Zuckerberg champion de la censure abusive, arbitraire et inopportune !

  1. Censurefacebook: Mark Zuckerberg champion de la censure abusive, arbitraire et inopportune !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Mark Zuckerberg censeur.jpg, fév. 2020

Haro à la censure abusive, arbitraire et inopportune de #Facebook qui est le plus grand censeur au monde. Il ne se passe pas un jour, sans rencontrer quelqu'un qui se plaigne de la censure de Facebook: on m'a bloqué, je ne peux plus publier dans les groupes, mes photos sont supprimées, je ne peux plus écrire sur mon mur...

Freddy Mulongo-Mark Zuckerberg censeur 1.jpg, fév. 2020

Des Robots écervelés censurent à tour de bras. Et Mark Zuckerberg est le champion #censeur mondial. Sans aucune légitimité, l'individu est plus puissant que des États et gouvernements. Il peut censurer qui il veut ! Conséquence il est ami-ami avec des dictateurs qui n'hésitent pas utiliser la censure de Facebook pour mieux museler des opposants.

freddy-mulongo-mark-zuckerberg-censeur 2.jpg, fév. 2020 Avec 2,5 milliards d'utilisateurs de l'un de ses plate-formes: #Facebook, #messenger, #Wattsapp et Instagram, Mark Zuckerberg censure comme il veut. Il a le monopole de tout. Il n'est pas en concurrence avec qui conque. Il fait ce qu'il veut.

2,5 milliards d'hommes et femmes du monde, C'est la population de la Chine, Russie, du Brésil et des États-Unis réunis. Laisser à un censeur patenté comme Mark Zuckerberg et ses robots écervelés, censurer, est un non sens.

Mark Zuckerberg, informaticien américain, est connu pour avoir fondé le réseau social Facebook en 2004, avec ses camarades Eduardo Saverin, Dustin Moskovitz et Chris Hughes, alors qu'il était étudiant à Harvard. En 2014, sa fortune était estimée à 30 milliards de dollars.

Lire la suite...

Salon du Livre Paris 2020: Dédicace de six ouvrages de Freddy Mulongo !

Salon du Livre Paris 2020: Dédicace de six ouvrages de Freddy Mulongo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-salon-du-livre.png, fév. 2020

Premier événement grand public européen, le Salon du Livre Paris est également une véritable plateforme professionnelle qui réunit les éditeurs, les libraires, les bibliothécaires...Plus de 500 débats et conférences y sont organisés chaque année. Les Editeurs français et étrangers, journalistes, médias, fournisseurs de l'édition s'y retrouvent. Le profil des visiteurs est simple: Grand public, libraires, documentalistes, bibliothécaires, éditeurs, auteurs…

Le Salon du Livre Paris est la plus grande manifestation littéraire de France. Avec plus de 160.000 visiteurs, 1 200 exposants d'une cinquantaine de pays présents et quelque 3 000 auteurs dont Freddy MULONGO pour la dédicace de ses six ouvrages:

1. Les dix questions. Le Congo post-Kabila par la diaspora. 2. En toute liberté. 3. Au temps des effroyables imposteurs de la RDC. 4. Kabilapocalypse 5. L'intelligentsia congolaise, militante, résistante et patriotique. 6. Le Zapping démocratique.

Lire la suite...

RDC: "L'Etat congolais doit à papa Lufwa 1 400 000$ pour son batteur de Tam-Tam de 1969 à aujourd'hui" dixit Shakakongo de Asbl Artiste en danger !

RDC: "L'Etat congolais doit à papa Lufwa 1 400 000$ pour son batteur de Tam-Tam de 1969 à aujourd'hui" dixit Shakakongo de Asbl Artiste en danger !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-lufwa-3.jpg, fév. 2020

La République démocratique du Congo ne commence pas avec le régime Tshilombo-Alias Kabila. Le pays peut changer de nom, la République c'est la continuité, le respect et la sauvegarde de notre patrimoine. Chapeau bas à Shaka Kongo de l'Asbl Artiste en danger, qui a été auprès de papa Lufwa, depuis sa chute dans sa maison de l'UPN et à l'hôpital pour son bassin fracturée, il n'a pas pu supporter l'opération. Depuis son décès, Shaka Kongo se débat comme à l'accoutumée que le concepteur du batteur de Tam-Tam ait des obsèques dignes de la République.

freddy-mulongo-lufwa-5.jpg, fév. 2020

De 1969 à aujourd'hui, pour ses droits d'auteur du batteur de Tam-Tam de la Fikin, l'Etat congolais doit à papa Lufwa dont le corps traîne encore à la morgue de la clinique kinoise, la bagatelle somme de 1 400 000 dollars américains. Il paraît que l'OGEDEP a accepté de payer la somme de 500 000 dollars américains, pourquoi ne paye-t-il pas cette somme ?

Jusqu'à quand l'Etat congolais peut continuer à se fourvoyer ? Un peuple qui n’honore pas ses morts n’a plus d’avenir. D’autres viendront, qui progressivement prendront la place des amnésiques. Le Congo n'existe pas avec uniquement le gouvernement actuel.

freddy-mulongo-lufwa-4.jpg, fév. 2020

Le patrimoine est l'héritage commun d'un groupe ou d'une collectivité qui est transmis aux générations suivantes. Il peut être de nature très diverse : culture, histoire, langue, système de valeurs, monuments, œuvres artistiques...

Pourquoi se soucier des restes inertes de ceux qui nous ont précédés, et qui n’éprouvent plus rien ? Ceux qui pensent ainsi ont tort. Un pays n’est pas seulement la propriété de ceux qui y vivent ; mais aussi de ceux qui y ont vécu ! La vie des morts est de survivre dans l’esprit des vivants disait Cicéron et, plus près de nous, Chateaubriand : Les vivants ne peuvent rien apprendre aux morts ; les morts, au contraire, instruisent les vivants.

Il existe un lien charnel entre la terre et les morts. C’est que la terre du Congo n’est pas seulement la propriété des quatre-vingt millions de personnes qui y vivent aujourd’hui, elle appartient aussi au milliard d’êtres humains qui, depuis l’aube des temps historiques y ont vécu, travaillé, souffert, aimé, et qui, si souvent, ont donné leur vie pour elle.

En honorant nos morts, en respectant la dernière et intangible demeure, à laquelle ils ont droit, nous nous relions à eux, qu’ils fussent riches ou pauvres, glorieux ou humbles : Dona eis, Domine, requiem sempiternam.

Ceux qui méprisent nos morts glorieux ou non passeront comme s'ils n'avaient pas existé sur cette terre des hommes. Les Congolais qui voient la statue de patrice Émery Lumumba à Limeté, celle de M'zée Laurent-Désiré Kabila au palais de la nation devant son mausolée ou encore celle du Président Kasa-Vubu au rond point-Kimpwanza savent-ils que papa Lufwa envoyé par le gouvernement congolais, en Corée, y a été pour retoucher les trois statues ?

Papa Lufwa, pour ses 97 ans et son anniversaire, il avait fait des batteurs de Tam-Tam en miniature pour ses invités, malheureusement il est parti avant.

Lire la suite...

RDC: 1 mois déjà que la dépouille de papa Lufwa, célèbre sculpteur et concepteur du batteur de Tam-Tam de la Fikin, traîne encore à la morgue!

RDC: 1 mois déjà que la dépouille de papa Lufwa, célèbre sculpteur et concepteur du batteur de Tam-Tam de la Fikin, traîne encore à la morgue!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-lufwa.jpg, fév. 2020

Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu "Tshintuntu-Tshifueba" a-t-il volé le destin du peuple congolais uniquement pour son ventre, sa famille de Bena Mpuka et ses voyages touristiques ?

freddy-mulongo-lufwa-2.jpg, fév. 2020

Papa André Lufwa Mawidi, sculpteur du célèbre "Ekeko y’a FIKIN" s’est éteint, le lundi 13 janvier 2020, dans l’après-midi à l’hôpital HJ Hospital à Kinshasa. Depuis , sa dépouille est toujours à la morgue. Aucune organisation de l'Etat congolais pour honorer ce grand homme, qui de son vivant, malgré ses 95 ans d’âge, a toujours réclamé ses droits d’auteur de sa géante œuvre à la Foire International de Kinshasa (FIKIN).

Lire la suite...

Affaire Jacques Matand: BBC Afrique à Dakar, chien couchant du gouvernement rwandais, RSF dénonce le licenciement du journaliste !

Affaire Jacques Matand: BBC Afrique à Dakar, chien couchant du gouvernement rwandais, RSF dénonce le licenciement du journaliste !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-jacques-matand-2.jpg, fév. 2020

Devenu premier producteur du Coltan minerai qui ne se trouve pas dans son sol mais dont 85 % de la production se trouve en République démocratique du Congo, l'arrogance du Rwanda pillard et receleur des ressources du Congo devient insupportable.

Singapour de l'Afrique ? La Suisse de l'Afrique... des qualificatifs pompeux sont abusivements donnés au Rwanda, un pays dont le boum économique provient des rapines et des crimes contre l'humanité, crimes de sang et crimes de génocide au Congo.

Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais se croit tout permis. Son gouvernement mono-ethnique vient de faire virer le journaliste congolais Jacques Matand Diyambi de la BBC Afrique à cause de l'interview accordée à Charles Onana auteur de :"Rwanda, la vérité de l'opération Turquoise"!

Paul Kagame, dictateur Rwandais décide qui BBC Afrique peut interview ou non ! Lui le criminel sanguinaire se donne tous les pouvoirs et permet tout. Mais au nom de quoi peut-il interdite à un journaliste d'interviewé un autre journaliste qui de surcroît est un enquêteur et écrivain ? Depuis deux décennies la dictature rwandaise outrepasse ses tentacules. Il invective, assassine, tue, muselé, bâillonne en toute impunité hors de ses frontières, toutes les personnes qui dénoncent ce qui ne va pas. Pris la main dans le sac, avec le tollé que cela a occasionné, le gouvernement de Kigali dément qu'il n'a jamais fait pression sur BBC Afrique. A moins d'être naïf ! Quelle personne sensée peut-elle croire le régime sanguinaire rwandais ?

Voici le communiqué de RSF :

Licenciement d’un journaliste de BBC Afrique : RSF dénonce une décision disproportionnée et dangereuse

Un journaliste de la BBC Afrique a été licencié, pour une interview sur le génocide rwandais qui n’aurait pas plu au gouvernement du Rwanda. Reporters sans frontières (RSF) dénonce une sanction disproportionnée qui va contribuer à intimider les journalistes travaillant sur ce sujet sensible, y compris en dehors du Rwanda. Le journaliste congolais Jacques Matand Diyambi en service à BBC Afrique, à Dakar au Sénégal, a été licencié pour “faute grave”, suite à une interview réalisée en novembre 2019, avec l’écrivain franco-camerounais Charles Onana, qui venait de publier un livre sur le génocide rwandais : "Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise".

Dans la lettre de licenciement consultée par RSF, la direction de la BBC Afrique explique avoir reçu une “plainte” du gouvernement rwandais résultant de la diffusion de cette interview. Ce dernier aurait accusé la radio internationale d’avoir été “injuste, biaisée et inexacte” et indiqué qu’il se réservait le droit de “prendre des sanctions” contre la BBC.

Contacté par RSF, le secrétaire d’Etat au ministère rwandais des Affaires étrangères, Olivier Nduhungirehe a déclaré que Kigali ‘’ne s’est jamais formellement plaint” de cette interview auprès de la BBC. “C’est un problème interne du groupe de presse britannique’’ a-t-il ajouté. Interrogé sur le contenu et l’existence de cette plainte, le service de presse de la BBC a répondu à RSF qu’il “ne commentait pas les questions liées à son personnel” et indiqué que tous ses journalistes devaient “se conformer au respect des standards éditoriaux rigoureux de la chaîne”.

‘’Cette décision est à la fois regrettable et disproportionnée, estime le directeur du bureau Afrique de l’ouest de RSF,Assane Diagne. Si la BBC estime que son journaliste a manqué à son devoir d’équilibre, il y avait bien d’autres façons de pouvoir lui signifier ou de faire entendre d’autres voix sans prendre une sanction aussi lourde.”

“Il est étonnant et dangereux qu’un média international réputé pour son indépendance cède aussi facilement aux pressions qu’auraient exercées le gouvernement rwandais, et ce d’autant plus que la BBC a elle même été victime de la censure à grande échelle de la part des autorités rwandaises contre celles et ceux qui s’écartent du discours officiel, estime pour sa part le responsable du bureau Afrique de RSF, Arnaud Froger. Cette décision contribue à terroriser les journalistes qui travaillent sur ce sujet sensible. Elle traduit aussi une dangereuse exportation de la politique de répression et d'intimidation contre le journalisme indépendant menée par les autorités rwandaises”.

Le licenciement a suscité une vague d’indignations. Au Sénégal, le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication sociale (SYNPICS) dont Jacques Matand dirige la section BBC est monté au créneau pour dénoncer ‘’une fuite en avant de la rédactrice en chef, qui n’assume pas son rôle, de premier responsable de la diffusion de tout sujet ».

En République démocratique du Congo, pays d’origine du journaliste, le président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), Boucard Kasonga Tshilunde, a menacé d’inviter ‘’tous les Congolais à ne plus suivre’’ la BBC et les médias qui prennent le relais de ne plus le faire’’.

Les très populaires programmes de la BBC en kinyarwanda sont suspendus depuis 2014 au Rwanda à la suite de la diffusion d’un documentaire sur le génocide de 1994 qualifié de “négationniste” par les autorités rwandaise. L'enquête du média britannique soulevait notamment la thèse controversée d’une possible implication du président Paul Kagamé dans l’assassinat de son prédécesseur Juvénal Habyarimana, événement ayant déclenché le génocide qui a fait plus de 800 000 morts dans le pays.

Lire la suite...

Francophonie: Le Rwanda fait virer un journaliste de la BBC Afrique à cause de l'interview accordée à Charles Onana auteur du :"Rwanda, la vérité de l'opération Turquoise"!

Francophonie: Le Rwanda fait virer un journaliste de la BBC Afrique à cause de l'interview accordée à Charles Onana auteur du :"Rwanda, la vérité de l'opération Turquoise"!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-louise-mushikiwabo.jpg, fév. 2020

Où allons nous avec une francophonie censeuse des écrivains francophones ? Depuis que l'ancienne Ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo a été placée à la tête de l'OIF, elle est de marbre, ne bouge pas mais surtout aphone sur les atteintes à la liberté d'expression que son pays, le Rwanda s' offre en spectacle, muselant des caricaturistes par ici, bâillonnant des journalistes par là. La liberté d'expression est une valeur importante et universelle qui mérite d'être respectée par tous. Pourquoi Louise Mushikiwabo ne dénonce ni ne proteste contre des agissements anti-démocratiques de son pays le Rwanda contre l'espace francophone ?

freddy-mulongo-charles-onana-1.jpg, fév. 2020

Le Rwanda dictatorial tend ses tentacules partout. Paul Kagame, Hitler Noir et bourreau du peuple congolais fait plier des pays aux traditions démocratiques pour imposer sa vision alambiquée de la dictature. Le Rwanda vient de faire virer de la BBC, le journaliste congolais Jacques Matand Diyambi à cause de l'interview accordée à Charles Onana auteur du livre : "Rwanda, la vérité de l'opération Turquoise"!

Réfractaire à la critique, l'ogre de Kigali use et abuse des méthodes fortes. Il vient de noyer le Sénégal ! Pays de Léopold Sédar Senghor, père de la négritude et l'un des fondateurs de la Francophonie, Cheick Anta Diop, un savant, de Wade... d'Abdou Diouf, ancien Secrétaire Général de l'OIF et ancien président de la République ! C'est À Dakar, au Sénégal que la BBC Afrique s'est fourvoyée en licenciant le journaliste congolais.

freddy-mulongo-jacques-matand-1.jpg, fév. 2020

Pourquoi Charles Onana politicologue et journaliste doit-il subir un bannissement arbitraire dans l'espace francophone ? Contrairement à Paul Kagame, dictateur Rwandais, Charles Onana n'a jamais tué personne. Il n'a jamais organisé des rébellions pour piller et être receleur des ressources d'un pays africain. Onana n'a jamais dirigé un pays ni fait un coup d'état pour se faire intronisé ou adoubé. Charles Onana est un journaliste d'investigation expert des pays des Grands Lacs.

En France, un fameux avocat d'affaire de Pontoise , Richard Gisagara, membre influent Du FPR de Paul Kagame, s'est acharné de faire dépublier tous nos articles sur Charles Onana, pour "Négationnisme". Or le vrai "Négationniste" c'est Paul Kagame qui nie ses crimes de 12 millions de morts en République démocratique du Congo. Ses rébellions fabriquées, ses pillages et récels des ressources de la RDC.

Nous croyons que la Francophonie renferme des valeurs démocratiques qui sont universelles opposables à tous les membres. Bannir Charles Onana au lieu d'affronter ses écrits par des arguments, est un faux fuyant. Louis Mushikiwabo qui instrumentalise la fameuse "Communauté Rwandaise de France", une vraie nébuleuse, uniquement constituée que des Tutsis, sans Hutus ni Twa. C'est elle qui porte plainte et Richard Gisagara sort sa mise en demeure pour intimider et menacer chaque média qui donne la parole à Onana.

Nous sommes en France, nous n'allons pas nous laisser faire. Au Sénégal le bureau de la BBC Afrique doit s'arranger avec sa patate chaude. L'affaire Jacques Matand fait bouillonner l'Afrique. Il y en a qui préconise le boycott, d'autres veulent le retrait pur et simple du licenciement du journaliste.

Lire la suite...

jeudi 20 février 2020

RDC: Jacques Matand Diyambi, journaliste congolais viré de la BBC Afrique pour avoir interviewé Charles Onana sur son livre: " Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise" !

RDC: Jacques Matand Diyambi, journaliste congolais viré de la BBC Afrique pour avoir interviewé Charles Onana sur son livre: " Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise" !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-charles-onana.jpg, fév. 2020





Médias indépendants, impartiaux et libres ? Mon oeil ! L'indépendance des médias publics occidentaux est une équation à plusieurs variantes. Croire que l'on a plus d'indépendance en travaillant pour des médias voix de leurs maîtres, c'est une chimère. Qui paye commande et tout est question d'intérêts. La vraie indépendance est celle de travailler entant qu'indépendant pour défendre des causes et convictions. Notre jeune confrère Jacques Matandi vient d'être licencier pour avoir accordé une interview à Charles Onana, journaliste-politicologue, expert des pays des Grands Lacs. Qui l'aurait cru ? La BBC censure ? Et oui, les anglo-saxons soutiennent, Paul Kagamé, Hiitler Noir, dictateur Rwandais et bourreau du peuple congolais. Avec ses plus de 12 millions de morts congolais, pillages et recels des ressources de la République démocratique du Congo par le Rwanda, pays frégate de leurs crimes sur le continent africain. Paul Kagame a acheté des journalistes et intellectuels occidentaux pour défendre à sa place des faussetés et mensonges made Kigali. Avec l'argent de ses crimes au Congo, l'ogre de Kigali fait taire tous les journalistes qui donnent la parole à Charles Onana, ami et porte flambeau de Pierre Péan, accusé faussement par des extrémistes sanguinaires tutsis de négationniste.

freddy-mulongo-jacques-matand.jpg, fév. 2020

Nous en savons quelque chose: Tous nos articles publiés sur Charles Onana sont dépubliés sur Mediapart ! La censure contre ce grand journaliste d'investigation, Charles Onana, est sournoise, virulente et abjecte. Pourquoi refuse-t-on l'autre son de cloche, tant enseignée dans les écoles de journalisme, à Charles Onana qui sonne allègrement sa cloche avec retentissement ? On ne cache pas le soleil avec sa main. La vérité est vérité. Elle est éternelle et intemporelle. Viré de la BBC Afrique, c'est encore Charles Onana qui vient à la rescousse de Jacques Matand: "Devant la difficulté à contredire les faits et les documents qui ont permis la réalisation de ce travail de recherche, certains ont préféré s'en prendre lâchement au journaliste Jacques Matand. C'est plutôt au livre de Charles Onana qu'il faut s'en prendre, pas à celui qui a posé des questions sur ce livre. Ce serait plus courageux, plus correcte si certains veulent réellement qu'on clarifie l'histoire de la tragédie du Rwanda et de la République Démocratique du Congo. Je dispose encore de dizaines de caisses de documents pour répondre point par point aux interrogations des uns et des autres. C'est peut-être de cela qu'on a peur" écrit-il.

La première réaction de Charles Onana sur sa page Facebook est celle-ci: "Chers amis, chers lecteurs, je n'ai pas l'habitude de lancer des appels publics mais cette fois, c'est très important et grave. Un journaliste d'origine congolaise, Jacques Matand, qui m'avait interviewé sur les antennes de la BBC sur mon dernier livre '' Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise Turquoise, vient d'être licencié simplement pour avoir fait correctement son travail de journaliste, suite aux menaces violentes du régime de Kigali sur la chaîne britannique. On lui reproche de m'avoir donné la parole sur la BBC. C'est son crime ! Manifestement, cet ouvrage met le régime rwandais en état de fébrilité extrême. Après avoir exercé des pressions sur la chaîne française TF1 puis LCI et mécontents de mes analyses et travaux sur le Rwanda, les dirigeants rwandais se déchaînent désormais contre la BBC et particulièrement contre Jacques Matand dont ils ont demandé et obtenu la tête. Ce n'est pas la première fois que Kigali exerce des pressions inqualifiables sur la BBC et ses journalistes, voulant que le silence continu de régner sur ses crimes au Rwanda et en République Démocratique du Congo. Ce licenciement est une action délibérée visant à empêcher les journalistes du monde entier de parler librement de la tragédie de 1994 au Rwanda ainsi que du pillage et de la balkanisation du Congo dont Kigali est aujourd'hui et depuis deux décennies l'épicentre. Ce licenciement n'est ni plus ni moins qu'une incitation générale à l'autocensure des journalistes. Le monde entier doit célébrer un régime criminel et un État voyou au risque d'être mis à l'index, persécuté et harcelé. C'est déjà ce que vivent les Rwandais et les Rwandaises depuis 25 ans chez eux. C'est bien ce que le journaliste Anjan Sundaram révélait dans son livre courageux intitulé Bad news . L'une des dictatures les plus hargneuses et les plus sanglantes d'Afrique tente de mettre tout le monde au pas et n'hésite pas à signer, pour se donner un visage humain, des contrats publicitaires avec des équipes de football d'Europe alors que le peuple rwandais croupit dans une prison à ciel ouvert et dans la misère. Son objectif est de faire taire et de faire peur. Ainsi, beaucoup ont peur et se taisent. Même dans les pays occidentaux, certains tremblent encore de peur face à ce régime de terreur du Rwanda. Comment les rendre raisonnables et audacieux ? J'en appelle donc à la mobilisation générale des journalistes de la République Démocratique du Congo, aux organisations professionnelles nationales et internationales d'Afrique, d'Europe et des Amériques de soutenir Jacques Matand pour cet acte injuste, qui contrevient au droit sénégalais comme le dénonce le syndicat des journalistes du Sénégal. D'autres initiatives suivront afin que la soumission et la servilité des esprits vis-à-vis de la dictature rwandaise s'arrêtent sur les collines de Kigali. Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise fera son chemin et rien ne pourrait arrêter la marche inéluctable vers la vérité, celle que l'on tente d'étouffer par tous les moyens..."

Lire la suite...

RDC: L'impéritie de Tshilombo avec une justice inféodée à Alias Kabila qui est parti sans partir !

RDC: L'impéritie de Tshilombo avec une justice inféodée à Alias Kabila qui est parti sans partir !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

freddy-mulongo-cour-constitutionnelle.jpg, fév. 2020

La justice est un pilier de la démocratie. Elle élève une Nation. Je vais "déboulonner", "Je vais dissoudre"...sans effet. Depuis Mike Pompeo, le Secrétaire d'Etat Américain a préféré l'Angola à la RDC, l'imposteur-usurpateur, qui trône abusivement sans légitimité, qui n'a jamais compris que la lutte contre la corruption doit s'installer au Congo, continue de rêver debout ! Ses nominations sont complaisantes.

Au Congo, il faudra un jour arrêter avec des nominations tarabiscotées. Il faudra que les juges soient élus par le peuple. Promouvoir des juges corrompus par des politicailleurs corrompus doit cesser.

Angwalima Tshilombo Pétain Bizimungu "Tshintuntu-Tshifueba" est-il traumatisé par Jeanine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale, qui l'a renvoyé aux cordes avec son histoire de dissoudre le parlement ? Aucune femme congolaise magistrate n'a été promue dans ses ordonnances du 7 février. Tous que des hommes ! La phallocratie de Tshilombo, voleur de destin de tout un peuple n'est plus à démontrer. A-t-il peur des femmes, lui qui a reçu Sophie Wilmès, la Première Ministre Belge ? Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU et ancienne présidente de la Chili ?

freddy-mulongo-justice.jpg, fév. 2020 Aucune femme congolaise n'est compétente pour assumer les hautes fonctions dans l'appareil judiciaire congolaise ? A mourir de honte ! L'Etat de droit n'est-ce pas aussi l'intégration des femmes dans les institutions républicaines. Où est l'égalité des chances et la promotion des femmes. Et en plus ces nominations de Tshilombo sont complaisantes.

Des Congolais avisés parlent de mutation et non élévation concernant les personnes nommés par Tshilombo:

1. Victor Mumba Mukomo: Le nouveau procureur près la cour de cassation, est celui qui avait signé le communiqué interdisant toute interférence dans l’affaire des $millions volatilisés à la présidence de la République. M et qui annonçait une enquête en passant. Ancien procureur général sous Kabila. En 2016, il a accusé Moise Katumbi dans l'affaire des mercenaires Américains. Dans l'Affaire 15 millions de dollars de fonds pétroliers disparus à la présidence de la République, qui a fait des vagues dans le pays. C'est bien victor Mumba Mukomo qui avait signé le communiqué: "En attendant l’issue des investigations que mènent ses services, il est demandé aux uns et aux autres de s’abstenir d’interférer par des actes, des propos et des déclarations intempestifs et inopportuns de nature à porter gravement préjudice auxdites enquêtes, qui doivent se poursuivre en toute sérénité," Depuis là silence plat sur les 15 millions, l'enquête a donné quoi ?

Victor Mumba Mukomo est-il nommer pour faire taire et disparaître l'affaire 15 millions de dollars ?

Ancien procureur général d'Alias Kabila. En 2016, le même Victor Mumba Mukomo qui avait accusé Moise Katumbi dans l'affaire des mercenaires Américains...

2. Jean Paul Mukolo: Juge de la fameuse et corruptible Cour Constitutionnelle, il a été nommé en juin 2018 par Alias Kabila pour s'assurer que les élections vont refléter sa volonté. C'est la personne qui a lu nuitamment, le décret de la cour Constitutionnelle, lorsqu'elle s'est prononcée sur les élections de 2018 avec des faux résultats fabriqués par Corneille Nangaa à la CENI.

3. Dominique Ntambwe Wa Kiniki: Est un ancien conseiller à la cour suprême de la Justice. Un apparatchik Joséphiste de longue date, très actif au PPRD.

Lire la suite...

- page 1 de 245