mercredi 27 mai 2020

RDC: Procès Kamerhe, le Juge Président Raphaël Yangi Ovungu, victime de la Mafia comme le juge "Falcone" en Italie !

RDC: Procès Kamerhe, le Juge Président Raphaël Yangi Ovungu, victime de la Mafia comme le juge "Falcone" en Italie !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Juge Yangi 1.jpeg, mai 2020

Aux premières auditions de témoins et aux premières confrontations entre les détenus et l'accusation, on a retenu du Juge Président Raphaël Yangi Ovungu, un grand homme. Affable, tempéré, calme, homme de sang froid et juge neutre. Son souci pour l'équité n'a pas échappé à quiconque. La dernière décision lui revenant , le Juge Président Raphaël Yangi Ovungu, un professionnel de la justice. Le 25 mai, lorsqu'il demande à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) de couper l'antenne de la transmission et de se retirer: cela fait 4h38 minutes que le juge mène l'audience, assis. Il n'a pas eu droit même à une bouteille d'eau. Il était concentré sur son travail.

Comment peut-on raconter des balivernes à tout un peuple ? Si le Juge Président Raphaël Yangi Ovungu avait des faiblesses, on aurait su. Il a mené son audience tambour battant.

Chapeau bas, au Juge Président Raphaël Yangi Ovungu dans le procès de 100 premiers jours, de la présidence usurpée d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba, qui vient de tirer sa révérence.

Le régime de Tshilombo s'empresse de dire que le Juge Président Raphaël Yangi Ovungu serait décédé d'une crise cardiaque, chez lui à Bandal avant d'être acheminé au centre Nganda. Pourquoi c'est le régime qui annonce le premier le décès du juge ?

En voulant protéger le régime Tshilombo, Vital Kamerhe et Samih Jammal sont sacrifiés, ils risquent de mourir en prison.

Freddy Mulongo-Falcone.jpg, mai 2020

A Réveil FM International, nous réfutons cette allégation d'une crise cardiaque. Qui avait intérêt pour que le Juge Président Raphaël Yangi Ovungu disparaisse ? L'assassinat du juge Président Raphaël Yangi Ovungu par empoisonnement est un crime comme l'avait fait la mafia italienne avec le juge "Falcone". C’était il y a 25 ans. Le 23 mai 1992, le juge Giovanni Falcone était tué dans l'explosion de sa voiture en Sicile. L'assassinat de ce magistrat symbole de la lutte anti-mafia agira comme un détonateur. Toute une société se réveille alors pour dire "non" à Cosa Nostra.

Ceux qui veulent Vital Kamerhe et Samih Jammal, deux braqueurs de la République ont des éléments pour mieux les enfoncer.

Freddy Mulongo-Kamerhe 46.jpg, mai 2020

Lorsque Vital Kamerhe, directeur de cabinet et allié d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba déclare en pleine audience qu'il va mettre le feu, puisque le procureur de la République a décidé de venir son épouse Hamida Shatur, comme témoin à la barre, quelles les personnes que Vital kamerhe voudrait protéger ? Denise Nyakeru, compagne de Tshilombo, qui a déjà quitté la RDC, avec enfants et bagages pour Waterloo en Belgique, où Tshilombo s'est acquis un manoir comme Kin kiey Mulumba "Moyibicrate" ? Marthe Kasalu Djibikila Tshisekedi, la mère de Tshilombo trempée jusqu'au cou dans des magouilles et au trafic d'influence ? Christian Tshisekedi connu pour ses mafias...
Pour qui Vital Kamerhe de manière subliminale a-t-il envoyé un message en déclarant vouloir "mettre le feu" ?

Freddy Mulongo-Kamerhe 45.jpg, mai 2020

Samih Jammal, le Libanais de 82 ans, qui avait vécu pendant 52 ans au Congo, qui à la première audition, avait voulu mentir à la cour qu'il ne parlait pas français, avait demandé de parler en "Arabe" et au nom d'Allah ! S'agissait-il d'un appel aux Hezbollah Libanais ?

Le régime d'occupation d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba est mafieux. Il a des tentacules de kinshasa à Kigali à Beyrouth en passant par Ankara et Istambul.

Le vaillant Juge Président Raphaël Yangi Ovungu a été tué par empoisonnement, de qui est venu cet ordre ? La crise cardiaque n'est que la conséquence de cet empoisonnement. Dans un Etat de droit on protège des juges. C'est quel Etat de droit que nous parle Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et ses affidés Bena Mpuka, Triblo-Ethniques et Talibans ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 26 mai 2020

RDC: Le silence assourdissant de Jean-Pierre Bemba et ballet diplomatique à sa résidence doit interpeller !

RDC: Le silence assourdissant de Jean-Pierre Bemba et ballet diplomatique à sa résidence doit interpeller !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Bemba 1.jpg, mai 2020

Jean-Pierre Bemba aura beaucoup déçu le peuple congolais qui l'a aussi beaucoup pardonné. Dans la situation actuelle de la RDC, où Alias Kabila a placé son pantin-marionnette à la tête du Congo pour mieux le manipuler, que peut JP Bemba ?

Il est le Seigneur de guerre, que ses fourmis rouges avaient mis en débandade les ampicilines d'Alias Kabila, après la proclamation de faux résultats de l'abbé Apollinaire Malu Malu lors de l'élection Louis Michel 2006. Jean-Pierre Bemba avait accepté l'inacceptable. Après un entretien avec Louis michel dans sa résidence à Bruxelles, il a été cueilli par la police belge pour la Cour Pénale Internationale (CPI). Après 10 ans d'emprisonnement, il est rentré à Kinshasa et a été empêché d'aller dormir dans la résidence familiale. C'est sur une chaise qu'il a passé sa première nuit après son retour.

Ayant accepté que le Sénat congolais lui paye son argent, Bemba a retrouvé son poste de Sénateur, il a reconnu illicitement la légitimité d'Alias kabila.

Depuis la nomination d'Angwalima tshilombo Tshintuntu Tshifueba comme président nommé, les choses vont de mal en pire. Jean-Pierre Bemba vient d'essuyer une fin de non recevoir pour le paiement de ses frais de rétention à la CPI.

Qu'augure le ballet diplomatique à la résidence de Jean-pierre Bemba à Kinshasa. JP Bemba est-il l'homme de la situation actuelle où Angwalima Tshilombo et Alias Kabila sont en guerre déclarée ? Pourquoi tous ces ambassadeurs chez Jean-Pierre Bemba ? Avec son carnet d'adresse de Seigneur de guerre, il est le seul qui peut en découdre avec Alias Kabila. En a-t-il le courage et la volonté ? Il faut un "Coupage" spécial pour Jean-Pierre Bemba, il finira par enfiler son treillis militaire ! la solution du Congo est dans le problème du Congo.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Charles Esalo "Je veux mettre le feu", Vital Kamerhe a-t-il menacé la République ?

RDC: Charles Esalo "Je veux mettre le feu", Vital Kamerhe a-t-il menacé la République ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

00charlyesalo.jpg, mai 2020

Le prévenu Vital Kamerhe, directeur de cabinet d'Angwalima Tshilombo qui a été plus combatif à son procès public à la prison de Makala, a fini par menacer la République. Charles Esalo n'en revient pas. La RDC est déjà menacée par la présence des troupes étrangères sur notre sol: Ougandaises, Rwandaises, Sud-Soudanaises, Burundaises, Centrafricaines, Zambiennes, Angolaises...Et Vital Kamerhe veut-il encore mettre du feu, comme si ce que le peuple congolais subit n'est pas déjà assez ?

En effet, des que le Procureur de la République a cité Hamida Shatur, son épouse, comme témoin à comparaître à la prochaine audience! Vital Kamerhe a annoncé qu'il allait mettre le feu. Ce dernier va -t-il se limiter à la prison de Makala ou va-t-il embraser tout le pays ?

Pourtant, tout au long de l'audience, Vital Kamerhe est apparu en forme. Il a exercé l'art de la contradiction à merveille. Même s'il n'a pas convaincu dans le dossier de commande de Bitakwira qui avait passé un marché de 900 maisons à 37 millions, la commande de 100 premiers jours, fait 300 maisons préfabriquées pour 57 millions.

Personne ne sait les questions que le Procureur de la République posera à Hamida Shatur, mais déjà son mari Vital kamerhe menace de mettre le feu.

Charles Esalo hausse le ton: Vital Kamerhe ne doit pas menacer la République. Le peuple congolais n'a plus à subir, les exactions de politicailleurs-ventriotes. Abuser de sa fonction pour braquer la République et menacer celle-ci, quel culot !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 25 mai 2020

RDC: La Zombification de Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba", 20 morts déjà de ses conseillers et proches à sa présidence usurpée-zombifiée !

RDC: La Zombification de Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba", 20 morts déjà de ses conseillers et proches à sa présidence usurpée-zombifiée !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 50.jpg, mai 2020

Le Coronavirus-Covid 19 terrorise moins en République démocratique du Congo que la présidence usurpée et zombifiée d'Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba". Les Congolais ont très peur de la présidence de la mort.

Les conseillés tribaux, tous des Bena Mpuka, tous des Kasaïens-Luba tombent comme des mouches à la présidence de la République. Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" est aphone, muet, sourd et apathique. Depuis le crash de l'Antonov AN-72 qui s'est écrasé le 10 octobre 2019, demeure un mystère jusqu'aujourd'hui: pas de plan de vol, la boîte noire a disparu, le nombre de passagers n'est toujours pas connu. Il n'y a jamais eu de deuil national ni de drapeau mis en berne pour ces congolais disparus.

La mort rôde autour d'Angwalima Tshilombo. 20 morts déjà de ses proches, que le tribaliste patenté a nommé à sa présidence usurpée. C'est seulement à la mort de ses conseillers on commence à apprendre que tel était son cousin, tel autre son neveu, tel autre membre de sa famille...On n'y croit pas de tout ce que l'entend. Hier encore, deux autres de ses conseillers ont passé l'arme à gauche.

Inutile de citer les noms, le chapelet est long à dégainer. Le silence assourdissant d'Angwalima Tshilombo "Tshintuntu-Tshifueba" prouve que le président nommé soit un zombi plongé dans un état cataleptique. Tshilombo est privé de son âme. Est-il drogué pour mieux le décerveler ?
Tshintuntu-Tshifueba agit en Angwalima !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 24 mai 2020

RDC: Combattre le "Coupage", Coronavirus-Covid 19 de la morale, corruption encouragée par les thuriféraires à la mangeoire du régime!

RDC: Combattre le "Coupage", Coronavirus-Covid 19 de la morale, corruption encouragée par les thuriféraires à la mangeoire du régime!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Bongos 2.jpg, mai 2020

Le 27 mars 2014, au Press Club de France, Réveil FM International-Freddy Mulongo et Afrique Rédaction- Bongos Roger avions organisé le premier Forum International sur la liberté de la presse, pour les droits de l'homme et contre l'impunité. Si la mise en place d'un observatoire sur la liberté de la presse est l' objectif que nous nous sommes fixés, nous avions pas hésité au cours du forum de parler des journalistes assassinés (seize en République démocratique du Congo), des intimidations, arrestations arbitraires et inopportunes, ainsi que des médias coupagistes, thuriféraires du régime.

Freddy Mulongo-Bongos 3.jpg, mai 2020

Souvenons-nous des principes simples: un bon journaliste est d'abord un homme de terrain, un reporter. Reporter, quelle formule, quelle passion ! Quand on utilise le mot «métier», c’est par pudeur. Il vaut mieux parler de vocation. Car aller vivre un événement pour ensuite le rapporter (to report – en anglais – d’où vient le mot reporter) exige une forte dose d’audace, le goût de la vérité, autant que l’attraction du danger, et la certitude que c’est grâce à ce travail que le citoyen moyen peut comprendre la réalité de notre époque, et d’un siècle, ni meilleur, ni pire que les précédents. C’est toujours la même histoire : le spectacle continu de l’absurdité des hommes, l’injustice, la peur, la faim, la mort.

Un confrère a déclaré:"Les journalistes indépendants ne peuvent pas travailler librement dans le pays. Ils sont harcelés, suivis, visés. Ils ont beaucoup de problèmes de sécurité. Si vous vous montrez critiques, vous êtes considérés comme un ennemi de l'Etat".

Freddy Mulongo-Bongos 4.jpg, mai 2020

La journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée tous les ans depuis 1993, le 3 mai est l’occasion de se remémorer ce droit fondamental, toujours pas acquis dans de nombreux pays y compris en République démocratique du Congo et de rendre hommage aux journalistes décédés en exerçant leur profession. Encore aujourd’hui de nombreux textes sont censurés et des journalistes torturés, harcelés, enlevés. Il est donc nécessaire de sensibiliser les citoyens, les différents organismes privés et publics mais aussi les Etats du monde entier.

Il faut la célébrer cette journée mondiale de la liberté de la presse. Prendre des engagements fermes pour mieux faire notre métier avec passion. Le "Coupage", cette corruption qui gangrène la profession est un fléau à éradiquer. Un journaliste qui va couvrir un événement et qui attend qu'on le paye est une perversion.

Un "coupagiste" est celui qui n'écrit rien dans son journal, ne diffuse rien dans son média tant qu'il n'a pas été payé. Au Congo-Kinshasa, les coupagistes sont dans la même situation que les médecins qui ont signé le serment d'Hypocrate mais refusent de soigner et porter secours aux malades tant qu'ils ne sont pas payés.

Conséquence du "Coupagisme" dans le métier. Les médias congolais encensent des cancres, ignares, médiocres et incapacitaires pour la simple bonne raison que ces derniers ont des moyens et ils payent.

Et les vrais problèmes sociétaux sont relégués au calandre grecque...dans pays où malgré ses potentialités humaines et ressources minières, les groupes électrogènes suppléent le délestage d'électricité, les surpresseurs celle d'eau courante et les véhicules 4x4 celle de routes décentes, cette situation aberrante est acceptée comme une fatalité. Les autres, autant dire l'immense majorité des citoyens, sont condamnés aux écoles bondées, aux maîtres évanescents et aux mouroirs des services d'urgence.

Le fléau de la corruption touche les secteurs essentiels pour l'avenir et le développement de la République démocratique du Congo que sont la santé et l'éducation. Le manque de contrôles, d'inspections et de sanctions a favorisé le laxisme et la vénalité d'enseignants et de médecins qui monnayent soins et diplômes, médicaments et cours dans la plus parfaite inconscience.

Les congolais (moins de 20% sur les 70 millions) qui en ont les moyens ont développé des stratégies de contournement en ayant recours, pour leurs enfants, aux enseignements privés et, pour leur santé, aux achats de médicaments revendus par les personnels des hôpitaux.

Quel est ce média à Kinshasa qui dénonce le fait que les deux sociétés brassicoles: Unibra et Bracongo envahissent les chaines de télévision avec des messages publicitaires qui incitent à l'alcoolisme...des messages et chansons publicitaires vantant les boissons alcooliques qui durent parfois 17 minutes par heure. Quelle société congolaise voulons-nous ?

Certains crieront ah c'est parce que vous êtes à Paris en France. Nous avons exercé durant 8 ans à Kinshasa en République démocratique du Congo sans céder à cette perversion du métier. Et à Paris, nous continuons à exercer notre métier, comme journaliste indépendant.

Peut-on parler d'un pluralisme médiatique dans un pays où chaque politicailleur ventripotent a son journal, sa station de radio et chaîne de télévision ? Les organes de presse appartiennent aux acteurs politiques, proches du régime ou des opérateurs économiques qui défendent leurs intérêts. Mais le fait que les journalistes congolais soient sous-payés, est-ce que c'est une raison de perdre toute dignité pour devenir un aplaventriste du régime ? Le "Coupage" est devenu un supplément de salaire mensuel.

Des journalistes coupagistes ne cessent de réclamer "Le transport"Coupage", une enveloppe d'argent que remettent les ministères et les entreprises, systématiquement, après chaque conférence de presse.

Tous les journalistes coupagistes disent la même chose : ils sont obligés d'acceptés cette enveloppe, parce qu'ils sont sous-payés. Le "Coupage" est faite pour influencer les articles, les émissions radios et télévision mais ce que les "Coupagistes" oublient en réalité leur liberté d'expression s'arrête où commence les intérêts.

La liberté d'expression ne doit est soumise aux « caprices » des politicailleurs, arrivistes et parvenus qui contribuent par la désinformation pour mieux asseoir la dictature totalitaire qui sévit en République démocratique du Congo.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 23 mai 2020

RDC: Si Vital Kamerhe disait la vérité sur le deal et magouilles CACH-FCC ?

RDC: Si Vital Kamerhe disait la vérité sur le deal et magouilles CACH-FCC ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kamerhe 42.jpg, mai 2020

Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba, président Nommé et tribal doit être mis à nu. Faussaire, Checkuleur, Traître et Collabo, Tshilombo est un Imposteur-Usurpateur. Il est une calamité pour le Congo.

Le procès de Vital Kamerhe qui s'ouvre le lundi 25 mai 2020 est une opportunité pour mettre à plat, cette alliance contre-nature et magouilleuse FCC-CACH. Vital Kamerhe doit dire la vérité à la Cour. Il est impossible à un seul individu de braquer la République. 370 millions de dollars à Kamerhe seul, sans que MabundiAirways ne soit au courant, c'est mission impossible.

Freddy Mulongo-Kamerhe 290.jpg, mai 2020

Vital Kamerhe ne doit pas se faire illusion. Il est souillé à vie. Son avenir politique est derrière lui. Capturé mis au gnouf, avec 4 refus de liberté provisoire, il y a des gens qui veulent qu'il moisisse en prison. Il a intérêt à parler.

Vital Kamerhe faiseur de Roi, comment a-t-il convaincu Monsieur 15 % Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba d'aller faire un deal avec Alias Kabila pour enfariner le peuple congolais ?
Les 370 millions pouvaient-ils sortir de la caisse de l' État sans une contre signature du pantin-marionnette d'Alias Kabila ?

Comment un directeur de cabinet peut-être accablé sans que son chef direct ne soit au courant ? Entre le marteau et l'enclume, Vital Kamerhe n'a pas de choix. S'il ne parle pas, il est grillé. Au tant parler et se carboniser. Avec les caméras de la RTNC comme témoins, il doit en profiter. Qu'il se rappelle du procès des jeunes officiers: Mwepu, Kalume, Panubule, Biamwenze... et homme d'affaires : Kudia-Kubanza, Makani, Bangami, Matand à (député), mars 1978, sous la dictature de Mobutu. Le Major Kalume qui avait reçu l'assurance de la part de Général Norbert Likulia, Auditeur Général qu'il serait épargné, à été enfariné. Sa tête a roulé le premier parmi les 17 condamnés à mort sur 78 condamnés. Lors du procès, drogué par le régime, le Major Kalume était très prolixe dans ses déclarations.

Vital Kamerhe n'a rien à perdre. Il doit sauver la République. Patrice Lumumba a parlé, il a été assassiné mais son discours devant Baudoin Ier, Roi des Belges, demeure retentissant.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Angwalimacratie: L'impéritie criante de Tshilombo qui ne dirige et contrôle rien!

Angwalimacratie: L'impéritie criante de Tshilombo qui ne dirige et contrôle rien!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 312 (1).jpg, mai 2020

La République démocratique du Congo est plus bas que terre. Le nouveau paradigme inventé va laisser des traces: Un faux opposant en occurrence Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba nourrit aux mamelles par le régime d'imposture en place, en dernière minute, le dictateur en place choisit son dauphin dans la fameuse opposition. Le deal Alias Kabila-Tshilombo pour enfariner le peuple congolais est une abomination contre la République.

Avoir un checkuleur à la tête de la Nation, qui adore et activistes des rétrocommissions, fait la risée de la Nation. Nous avons déjà eu un Kadogo avec bottes de jardinier et kalachnikov en bandoulière. Est-ce que c'est une raison de continuer dans la médiocrité ?

Les investisseurs viennent dans un pays où règne la paix mais aussi des lois qui favorisent les investissements sans piller les investisseurs. Est-ce que c'est le cas de la République démocratique du Congo ? La diaspora congolaise doit être considéré comme les premiers investisseurs du pays. Ils sont l'expertise de l'extérieur, ils ont de la famille à l'intérieur du pays. Ils peuvent investir. Mais quelles sont les facilités ? A la présidence d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba où les checkuleurs exigent 50% pour chaque projet, comment peut-on investir ?

Etre président de la République ne veut pas dire être agent commercial. Dans quel pays au monde, un président de la République va-t-il chercher des investisseurs à l'étranger ? Angwalima Tshilombo confond la diplomatie et allégeance aux pays ennemis. Jouer au Magellan Congolais avec l'argent des contribuables congolais, dans un pays où le citoyen vit avec -1 dollar par jour, est une inconscience avérée.

Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, en un an et cinq mois a fait de la RDC un souk impossible: Le Faussaire s'est avéré être un "Incapacitaire", il contrôle et dirige rien. Son seul plaisir marcher sur tapis et rouler dans un cortège. Traître et collabo, Monsieur 15% est un sans cerveau, pas d'initiatives. Il n'est ni "Rassembleur" ni "Fédérateur". "Mobutu Bis" veut s'imposer par la force, mais cela ne fonctionne pas. Les Congolais à l'Est continuent d'être tués comme de mouches. Au katanga, l'insécurité bat son plein. Jean-Pierre Tafunga l’Archevêque de Lubumbashis s’inquiète de l’insécurité dans le Haut-Katanga ! A Kahemba, le drapeau angolais continue de flotter sur notre territoire, les adeptes de Bundu Di Mayala de Muanda Nsemi ont été massacrés par la police et l'armée, Human Rrights Watch parle de 53 morts. Donc des compatriotes ont été tués alors qu'ils n'étaient pas armés et ne demandaient qu'à vivre. Tshilombo massacre les Bundu Di Mayala comme son mentor, qui a fait de lui un pantin-marionnette, avait massacré le Bundu Dia Kongo !

37 ans de l'opposition, voler le destin de tout un peuple et se comporter à la tête du pays, comme un pizzaïolo capable vous vendre la pizza 4 saisons en pizza marguerite.

C'est notre compatriote Berry Muekatone, le meilleur de la Twittosphère qui exprime le mieux ce que nous pensons: "Jadis, Tshilombo avait insulté Kabila d'usurparteur, d'assassin, de voleur, de barbare, etc. Bref, de tous les noms d'oiseaux et il n'a jamais été inquiété. Faut croire que Kabila est plus tolérant, plus démocrate que le faussaire joufflu de Bruxelles, l'escroc de Mambo" (...) "Le seul et unique responsable de la chienlit actuelle en RDC s'appelle Tshilombo. Kabila ne l'a pas obligé de signer le deal, il s'est précipité en piétinant la volonté du peuple pour ses intérêts mercantiles. La facture sera salée. Le déshonneur extrême !" (...) "À une certaine époque en RDC quand on criait au voleur, tout le monde accourait pour l'attraper, aujourd'hui les voleurs sont adulés, courtisés et les faussaires portent plainte pour outrage. J'affirme avec force comme disait l'autre, Tshilombo est un escroc, tricheur, voleur" (...) " Il vaut mieux ne pas croire qu'être un faux croyant, un hypocrite " Tout est faux chez cet homme : Faux chrétien mais véritable tricheur, faux diplômé mais vrai minus. L'homme de la trahison permanente, le chef des dégâts mais grand jouisseur impénitent. Un imposteur présidé !

Dans le deal pour le pouvoir, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba a bien signé que le corps d'Etienne Tshisekedi ne sera pas enterré au Congo, qui est donc enterré au mausolée de la N'selé ? Des moellons ou un tronc d'arbre ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 21 mai 2020

Affaire Muanda Nsemi: Gilbert Kankonde, 8, 33 ou 53 morts ?

Affaire Muanda Nsemi: Gilbert Kankonde, 8, 33 ou 53 morts ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Gilbert Suku 5.jpg, mai 2020

"Quand les bandits sont au pouvoir, la place d'un honnête homme est en prison". Le régime d'Angwalima Tshilombo Kingatisé à outrance: Arrestations arbitraires, assassinats de Congolais, justice aux ordres... Le premier massacre de d'A Tshilombo, 53 adeptes de Bundu Di Mayala de Muanda Nsemi tués sauvagement dans le kongo-Central et Kinshasa du 13-24 avril 2020, sans compter des centaines de blessés. Un Imposteur-usurpateur qui veut s'imposer par la force et l'intimidation, le voilà devenu assassin.

Freddy Mulongo-Muanda Nsemi 11.jpg, mai 2020

Etre ministre de l'intérieur, c'est être stratège et fin négociateur. Il faut toujours négocier et encore négocier avant que la manifestation ne dégénère. Or Gilbert Kankonde, le ministre Udps de l'intérieur croit qu'il doit montrer des muscles, hausser le ton avec un front froissé, c'est ça être ministre de l'intérieur ? Quel nullard de type ! Dans son communiqué du ministère de l'intérieur diffusé à l'issue de l'opération abracadabrantesque d'assassiner des compatriotes. Au début, on a parlé de 8 morts, puis 33 morts, l'ONG des droits de l'homme Human Rights Watch dans son rapport parle de 53 morts lors de l'intervention de la police et l'armée de Tshilombo chez les Bundu Di Mayala.

Pour Gilbert kankonde, un tribalo-ethnique patenté, les adeptes de Muanda Nsemi sont de petits canards qu'il faut tirer dessus en toute en impunité. Il fait avec le Bundu Di Mayala , ce qu'Alias Kabila avait fait avec les Kamwina Nsapu. Aujourd'hui, l'histoire se repète encore. Après le massacre de Bundu Dia Kongo, voici le second massacre de Bundu Di Mayala par le régime de Tshilombo avec un slogan faux "le peuple d'abord" !

Quand à Gilbert kankonde, des membres de l’UDPS fustigent le tribalisme institutionnalisé au sommet de l’Etat!
Voici comment est structuré le ministère de l'Intérieur de Gilbert Kankonde, à retenir son souffle :

Voici comment le cabinet est structuré :

1) Gilbert Kakonde MALAMBA : VPM ; Kasaïen-Muluba ( Belge)
2) Tshibuabwa Kalubi : Dircab ; Kasaïen-Muluba ( Français ) FCC
3) Kabeya Marcel Mbuyi : Dircaba ; Kasaïen-Muluba (Belge) FCC
4) Boulu Bobutu : conseiller ; Kasaïen-Muluba (belge) FCC plus plus
5) Mukuna Hubert : conseiller , Kasaïen-Muluba
6) Mpieme Gisèle : Kasaïen-Muluba , (Belge)
7) Matwanday Patrick : Kasaïen-Muluba ,
8) Omer Betukumesu : Kasaïen-Muluba ,
9) Kabongo Jacques : Kasaïen-Muluba (Belge) oncle Vpm
10 ) Godé Ntumba : Kasaïen-Muluba assistante (belle sœur de Gilbert Kankonde )
11) Kalala Serge : Kasaïen-Muluba Parsec
10) Mukenge Tshitenge : Kasaïen-Muluba garde de Gilbert Kankonde
11) Kabongo Michel : Kasaïen-Muluba (Belge) neveu de Gilbert Kankonde
12) Philippe Yangala : Kasaïen-Muluba , beau frère de Gilbert kankonde
13) Karungurungu Kiditi : Kasaïen-Muluba Beauf du Dircab
14) Lukongo shikayi : Kasaïen-Muluba cousin de Gilbert kankonde
15) Ntumba Roger : Kasaïen-Muluba garde de Gilbert kankonde
16) Richard Mutshiya : Kasaïen-Muluba neveu de Gilbert kankonde ( Belge)
17) Tshiangala Albertine : Kasaïenne-Muluba ( Belge) cousine de Gilbert kankonde
18) Francine Isumu: Kasaïenne-Muluba nièce de Gilbert Kankonde
19) Luyamba Fundi : Kasaïen-Muluba garde de Gilbert kankonde
20) Tshiela Tshinyama : Kasaïenne-Muluba Cousine de Gilbert kankonde
21) Ilunga mukala: Kasaïen-Muluba cousin de Gilbert kankonde
22) Kandolo Godé : Kasaïen-Muluba oncle de Gilbert kankonde ( Belge )
23) Katende Sylvain : Kasaïen-Muluba Protocole de Gilbert kankonde
24) Ndaya MALAMBA : Kasaïen-Muluba ( Belge )
25) Tshitenge Mwabi : Kasaïen-Muluba
26) Kabasele René : Kasaïen-Muluba ( Belge) cousin de Gilbert Kankonde
27) Mwamba Pungu : Kasaïen-Muluba
28) Ntambwe Kapambu : Kasaïen-Muluba beau frère de Gilbert kankonde
29) Kabangu KASHALA : Kasaïenne-Muluba nièce de Gilbert Kankonde
30) Tshitenge Léonard : Kasaïen-Muluba cfr prof Jimmy abumba
31 ) Mulumba Beya : Kasaïen-Muluba
32) Djo Mpoyi Kabuba : Kasaïen-Muluba
33) Mwambayi Gaston : Kasaïen-Muluba
34) Ngalula kunyima : Kasaïen-Muluba
35)Kabongo Bayila : Kasaïen-Muluba
36) Kasongo Tshimbalanga : Kasaïen-Muluba
37 ) Tshimbalanga Kasongo : Kasaïen-Muluba

C'est ça l'Etat de droit d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba ? Une République tribalisée qui exclue au lieu d'intégrer tous les Congolais ? Gilbert kankonde l'assassin des Makesa de Bundu Di Mayala n'est pas le seul ministre de l'Udps dont son ministère est kasaïen-Luba !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 19 mai 2020

Médias: De quel droit Marie-Soleil Frère fait-elle pression sur Mediapart ?

Médias: De quel droit Marie-Soleil Frère fait-elle pression sur Mediapart ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

mariesoleilfrere-espionne10.jpg, mai 2020

Pour qui se prend-t-elle ? Marie-Soleil Frère, la Belge autoproclamée experte des médias congolais et africains, pour qui se prend-t-elle pour faire pression sur Mediapart pour dé-publier mon article : "RDC: Marie-Soleil Frère désinforme et discrimine les médias congolais" ! Marie-Soleil Frère se donne le rôle de donneuse de leçons aux journalistes, elle la belge Léopoldienne.

mariesoleilfrere-espionne-1

Nous récusons à Marie-Soleil Frère sa prétention ignominieuse de s'autoproclamer "Experte des médias congolais et africains". Que la République démocratique du Congo ait été la propriété de Léopold II, Roi des Belges, sanguinaire et génocidaire du peuple congolais, cela ne donne pas droit à Marie-Soleil Frère d'être condescendante, méprisante et diffamante des journalistes congolais qui risquent chaque jour leur pour tenir la plume, le micro et la caméra. La RDC n'est pas une démocratie. Les journalistes Congolais dans les plus grandes de journalistes du monde n'ont pas besoin d'une donneuse de leçon , belge de surcroît qui se croit tout permis. Pourquoi Marie-Soleil Frère n'écrit jamais sur les médias ni les journalistes belges ? Veut-elle nous faire croire , que la petite belge est le paradis sur terre ? 

Notre incompréhension  est à son comble. Comment Marie-Soleil Frère ose-t-elle faire pression sur Mediapart pour dépublier notre article: "RDC: Marie-Soleil Frère désinforme et discrimine les médias congolais" ! Elle qui passe son temps à critiquer des journalistes congolais et Africains n'a pas droit à la critique ? N'est-ce pas une atteinte flagrante à notre liberté d'expression ?  La Belge Marie Soleil Frère écrit à Mediapart pour museler Freddy Mulongo ! 

Pourquoi la belge, Marie-Soleil Frère n'a-t-elle pas daigné réclamer un droit de réponse si elle s'est sentie lésée ? Pourquoi n'a-t-elle pas porte plainte contre Freddy Mulongo-Réveil FM international pour notre article ? Marie-Soleil Frère croit peut-être que Freddy Mulongo est un esclave de Léopold II et que elle en tant que belge peut tout se permettre. Pourquoi est-elle allergique à la critique, elle qui passe son temps à critiquer des journalistes et médias africains ? 

En plus,  notre article censuré date du 3 novembre 2007. C'est bien écrit dans le chapô de l'article. En mars 2007, Marie-Soleil Frère était à Kinshasa en république démocratique du Congo pour le compte de l'Institut Panos Paris qui a disparu et fermé ses portes à Paris. Marie-Soleil Frère peut-elle devant les juges dire qu'elle ne me connait pas ? Qu'elle ne m'a jamais rencontré au Congo ? Qui diffame qui ? Marie-Soleil Frère veut s'appuyer sur Mediapart pour censurer un journaliste africain ? Doit-on ou non parler du néo-colonialisme ? 

Nous republions notre article et laissons à nos lecteurs ainsi qu'aux professionnels de médias de juger en quoi notre article est diffamant pour l'autoproclamée experte des médias congolais et africains. 

RDC: Marie-Soleil Frère désinforme et discrimine les médias congolais !

Freddy Mulongo, Réveil FM International

mariesoleilfrere-espionne-1

C'est un article de Réveil FM international du 3 novembre 2007, que nous republions. Payée par l'institut Panos Paris, qui a disparu et fermé ses portes, Marie-Soleil Frère choisi un prisme déformant, un traitement tendancieux et une vision manichéenne occidentalisée pour écrire et présenter les médias congolais. Les articles de Marie Soleil Frère sont condescendants et méprisants.

 

Elle a choisi un prisme déformant, un traitement tendancieux et une vision manichéenne occidentalisée pour écrire et présenter les médias congolais. Les articles de Marie Soleil Frère sont condescendants, avec un mépris pour le travail des
journalistes congolais. Il faut arrêter de parler à la place des autres sans jamais se mettre soi-même en question. De même dans une démocratie, on n'admettrait pas qu'un seul parti politique s'exprime; on ne devrait pas admettre que les seuls "spécialistes autoproclamés" sur l'Afrique aient la parole, écrivent sur le continent africain.

Rarement continent n'a fait autant l'objet d'appropriation de la part des occidentaux. Que ce soit du point de vue humain- avec l' exploitation des populations, matériel- avec les pillages des ressources ou du point de vue de l'imaginaire, l'Afrique constitue un terrain particulier que les étrangers se permettent d'investir, d'exploiter, de commenter et sur lequel ils n'hésitent pas à porter des jugements de valeurs, positifs ou négatifs. Le continent noir demeure objet et non sujet de ces récits ou analyses qui le concernent au premier chef. On se permet avec l'Afrique ce qu'on ne se permettrait avec aucune partie du globe.

17 ans déjà !

Depuis le discours du 24 avril 1990 du maréchal Mobutu à la cité de la N'selé proclamant la démocratie au pays de Patrice Emery Lumumba. Ce jour- là, le " père de la nation zairoise " fondait publiquement en larmes, en démissionnant officiellement de ses fonctions du Président du MPR, Parti-Etat. Le "comprenez mon émotion" qui fut la fin du pouvoir de coup d'Etat du 24 novembre 1965, était aussi la fin du monopole de la voix de son Maitre. A Kinshasa, la première radio privée à émettre fut la Radio Sango Malamu en 1993, la radio catholique Elykia deux ans plus tard. Le pluralisme médiatique de la République Démocratique du Congo avec ses 74 chaines de télévisions, 200 titres de presse déclarés, 160 stations reparties sur l'ensemble du territoire congolais ne doit pas être considéré comme offert par le pouvoir politique aux congolais; mais ce pluralisme acquis au prix de beaucoup de sacrifices, de privations, d' arrestations et emprisonnements, de répressions politiques et administratives, d' assassinats. Accepter de minimiser comme le fait Marie Soleil-Frère, est un mépris contre le travail des professionnels des médias congolais qui travaillent dans une situation de précarité et d'insécurité croissante.

Classification biaisée et dangereuse

La classification de Marie Soleil-Frère est édulcorée, partisane et acerbe . Elle stigmatise les journaux kinois en les regroupant en 3
catégories: " D'une part les " pro-kabila" appartenant en général à des députés proches de la famille politique du président de la République: l'Avenir ( de Pius Muabilu Mbayu), Uhuru ( de Colette Tshomba), le Soft International ( de Tryphon Kin Kiey Mulumba), le Palmarès ( de Michel Lady Luya). D'autre part, la "presse rouge", proche de l'opposition UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social, le vieux parti d'opposition historique d'Etienne Tshisekedi), très critique vis-à vis du récent processus électoral et de la communauté internationale, comme Le Phare ( de Polydor Muboyayi Mubanga) et la Tempête des Tropiques (d'Alexis Mutanda). Enfin, une troisième catégorie de titres se montrent favorables au pouvoir en place, mais manifestent un réel effort d'ouverture aux autres tendances: l'Observateur(de Makenda Voka), le Potentiel ( de Modeste Mutinga), le Forum des As (de José Nawej), la Prospérité (de Marcel Ngoyi) ". Quelles sont les intentions de Marie Soleil en classifiant le Phare et la Tempête des Tropiques dans la catégorie de la "presse-rouge"? Si les arrestations intempestives s'abattaient sur les journalistes du Phare et de la Tempête des Tropiques, Marie Soleil Frère se sentirait t-elle responsable? Poser les vraies questions sur la relation Belgo-Congolais signifie pour Mme Soleil que l'on critique la communauté internationale? La Belgique a elle seule représente-elle la communauté internationale? A-telle une définition claire sur cette communauté qui aux yeux de beaucoup d'intellectuels africains apparait comme une neubuleuse. Pourquoi " la Référence Plus" qui est aussi un grand quotidien congolais n' est pas classifié? S'agit-il d'un oubli? ou de la volonté manifeste de la part de Marie Soleil Frère d'ignorer le travail qu'abat ce quotidien dont le rédacteur en chef franck Ngyke et son épouse Hélène Mpaka furent assassinés? Faut-il croire Marie Soleil lorsqu'elle considère que les hebdomadaires (Le Révélateur, Numérica, Demain le Congo, the post (c'est nous qui l'ajoutons) ne sont pas beaucoup lus puisqu'ils tirent à très faible tirage ?

Le journal du citoyen et la Radio Okapi magnifiés

Elle exalte le Journal du Citoyen qui tire à 15.000 exemplaires financé par l'Institut Panos Paris, alors même que ce journal de 4 feuillets doit son existence à la contribution rédactionnelle et les caricatures des différents journalistes congolais de la presse kinoise prêtés par leur
rédaction pour écrire les articles du Journal du Citoyen. " les journalistes sont en outre insuffisamment formés dans un pays où même
s'il existe une diversité de structures de formation…". Les journalistes congolais sont-ils les moins formés du globe? Les Stéphane
kitutu O'leantua, Polydor Muboyayi, Kabeya Mpindi Pasi, Fidel Musangu wa Ntumba, Cyrillle Kileba Pok Ames, Jacques Kimponzo, Kamanda wa kamanda, Eugène Kota Odiekila, Roger Kalala Mihuta, Béatrice Kwale,Ngombwa Tshipamba, Francine Mukoko, Michel Digeluka kibungu, Guy Kasongo Kilembwe, Gustave Kalenda, Kasongo Tshilundé, Arthur Kayumba Mutoka, Michel Digeluka, Felly Mukendi, Jean-Paul Ilopi,Georges Tamba et plusieurs autres sont-ils vraiment des journalistes non formés?

La République Démocratique du Congo ayant une superficie de 2.345.410 km2, avec différents reliefs, aucune radio même pas la Radio
Okapi ne peut se targuer qu'elle couvre toute la République. Les zones d'ombres sont nombreuses et les populations Congolaises ne sont pas que dans les centres urbains. Etre " relayée soit par le biais d'une de ses propres antennes provinciales, soit en décrochage sur une station locale " signifie-t-elle qu'on couvre toute la RDC?  Les Congolais savent que 18. 000 soldats constituent la Monuc qui chapeaute avec la fondation suisse Hirondelle, la Radio Okapi, radio internationale "humanitaire". Quel est le bugdet de fonctionnement de la radio Okapi ? La spécialiste de la République Démocratique du Congo a oublié d'informer aux lecteurs d'Africultures que la majorité des journalistes qui travaillent à Okapi ont été débauchés dans toutes les stations des radios locales: Rtnc, Radio Sango Malamu, Réveil FM, Radio Elykia…Et dans les provinces ça été pareille. Ces journalistes ont été formés dans les structures existantes mais aussi sur les tas par un accompagnement efficace, pourquoi lorsqu'elle parle de la radio Okapi, elle occulte cet aspect? Son article manque de perspective, que va devenir la Radio Okapi, une fois que la Monuc quittera le sol congolais? Sera-t-elle " congolisée "? Que deviendront tous ces
journalistes dont les salaires vont rétrécir considérablement. 

La HAM, la poule aux œufs d'or

Lorsqu'on a eu l'occasion de lire Guy Durandin," l'information, la désinformation et la réalité", Ed. PUF 1993 ou encore Remi Kauffer,"
l'arme de la désinformation", Grasset 2000 on comprend vite que Marie-Soleil Frère n'a fait que sélectionner des nouvelles allant dans le
sens de ses intentions, elle n'a fait que défigurer les informations vraies, elle n' a fait que laisser s'échapper des lambeaux de la vérité
en désinformant ses lecteurs. Marie Soleil Frère n'a pas osé dire que c'est pendant qu'il était Président de la Haute Autorité des Médias
(HAM) que Modeste Mutinga a monté sa propre station de radio et sa chaîne de télévision. Le fait d'être juge et partie ça ne gène pas
notre spécialiste des médias africains. Pourquoi le cas de Jean Pierre Kibambi Shintwa, ancien correspondant de RFI, patron de Tropicana Tv, qui a concourru à la députation doit être mis en exergue? Et taire volontairement ceux qui ont agi sournoisement? Dans " Quand le
pluralisme déraille: images et manipulations télévisuelles à Kinshasa "on peut lire " certaines radios et télévisions confessionnelles
soutiennent des politiciens affiliés aux églises évangéliques..(..). Le Pasteur Sony Kafuta, prpriétaire de la RTAE a mis sa foi et ses médias
au service de Joseph Kabila, se faisant, en août 2006, rappeler à l'ordre par la HAM pour " incitation à la violence". Sans doute n'est-ce donc pas un hasard si l'amphithéâtre de son Eglise a été pillé par des militants du MLC de Jean-Pierre Bemba le 27 juillet, à la veille du premier tour ". Il y a un mélange de vrai et de faux dans ce récit, lorsqu'on n'a pas été à Kinshasa, on peut croire les balivernes de Soleil Frère.

.Primo. Tous ceux qui ont accompagné Jean-Pierre Bemba à son retour à Kinshasa, de l'aéroport de N'djili au Stade Tata Raphaél
n'étaient pas tous des militants du MLC. Beaucoup des shégués s'étaient infiltrés dans le cortège. Pour être militant il faut posséder la carte du parti. A-t-elle vérifié que tout ce monde était en possession du MLC?

.Secundo. On ne peut en aucun encourager la violence d'où qu'elle vienne. Mais avant d'arriver à l’amphithéâtre du Pasteur Sony
Kafuta, c'est la HAM qui a été le premier batiment a être pillé. Pourquoi la HAM a connu le pillage? Les shégués qui voulaient traverser
son siège pour atteindre le stade Tata Raphaél, ignoraient que ce bâtiment abritait la HAM. Pour dissuader les shégués, un policier
commis de garde a tiré sur la foule il a eu une personne qu a été grièvement blessée. C'est entrant dans l'enceinte du bâtiment ou le bus
avec son inscription " Haute Autorité des Médias " a attiré leur attention. Les jeunes qui ont pillé la HAM ont décrié le coté partisan
de cette institution.

.Tierso. La violence a était inouïe: la HAM fut pillée et brûlée, une femme travaillant à la HAM a été brutalisée et violée; les églises des Pasteurs Sony Kafuta et Ngalasi pillées et brûlées, la Samba Playa, lieu de répétition de Werrason " Wenge Musica Maison Mère
" mise à sac, 4 policiers tués.

.Quatro. A part la HAM, aucun média se trouvant dans le parage des pilleurs n'a été leur cible: La Réfence PLus, Radio télé
Puissance…

Le vrai problème avec Marie Soleil Frère c'est que ces articles sont orientés, déforment la vérité. L'un des objectifs est qu'il faut
cacher les insuffisances, les dérives autoritaires, les prises de positions en faveur d'un camp au détriment de la majorité d'autres
candidats,dans les élections qui se sont tenues en République Démocratique du Congo car il faut que son patron Panos trouve les
financements pour continuer à régenter les journalistes et les médias congolais.

La Belgique peine à trouver un gouvernement, les journalistes belges ont-ils droit d'en parler? Jean Marie Le Pen dont on connait les
dérives oratoires, son antisémitisme, son racisme déclaré, pourquoi les journalistes français lui donnent-ils la parole? Pourquoi les
journalistes congolais n'ont-ils pas eu droit d'inviter les acteurs congolais pour de grands débats contradictoires, sans que la HAM
suspende les journalistes, les médias et même l'acteur politique invité. La HAM a échoué car elle n'a jamais réussi à organiser un grand débat entre les deux candidats restés en lice sur les 33 aux élections présidentielles. Ce débat était inscrit noir sur blanc dans la
constitution de la transition. La viabilité financière des médias en RDC dépendent de la santé économique de ce grand pays au cœur de
l'Afrique. Fouler au pied le travail qu'abatte au quotidien les journalistes congolais dans un pays post-conflit est un mépris. Marie Soleil devrait lire " la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits", de Christian Salmon. Il vient de sortir il y a quelques jours aux éditions la Découverte.Vouloir formater les esprits des journalistes congolais est une atteinte à leur intégrité et conscience.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Tshilombocratie: Henry Magie au goulag de Makala pour "outrage au Chef d'Etat"!

Tshilombocratie: Henry Magie au goulag de Makala pour "outrage au Chef d'Etat"!

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-114.jpg, mai 2020

Non élu, imposteur et usurpateur pour qui se prend Angwalima Tshilombo pour faire arrêter les Congolais pour "Outrage à chef de l'Etat" ? Henry Magie comme tout Congolais mérite sa liberté d'expression. Le chef de l'Etat en République démocratique du Congo n'est-il pas Alias Kabila avec qui Tshilombo a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale ?

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-114

Outrage au chef de l'Etat ? Angwalima Tshilombo est-il un chef de l'Etat ? Qui l'a voté ? Il ne mérite ni respect ni considération en tant qu'imposteur-usurpateur.  Depuis quand un voleur du destin de tout un peuple peut prétendre être un chef de l'Etat ? Qu'a-t-il fait pour être chef de l'Etat ? Etre faussaire, traître et collabo te donne-t-il le droit de t'auto-proclamer Chef de l'Etat ? Angwalima Tshilombo est un "Mobutu Bis". Un chef de l'Etat respecte la volonté du peuple qui l'a élu. Il ne méprise pas le peuple. Et ne fait de deal contre le peuple. Non élu, imposteur et usurpateur, bénéficiaire d'une Nomination Électorale en lieu et place d'une élection, Tshilombo croit s'imposer par la force. Qu'a- fait Henry Magie pour se retrouver au goulag de Makala?  On ne peut ou ne pas aimer un individu qui joue au troubadour pour encenser Alias Kabila, est-ce c'est une raison pour arrêter quelqu'un et l'acheminer à Makala ? Au fait pour parler du président nommé, Angwalima Tshilombo ,  il faut se faire une autocensure, avoir des oignons dans la bouche, tourner sa langue mille fois réfléchir à deux fois et  bien choisir ses mots... Cette incrimination "outrage à Chef d'Etat" est une atteinte au droit des citoyens de s’exprimer clairement et librement. Angwalima Tshilombo, le fameux fils d'Etienne Tshisekedi, qui a volé le destin du peuple congolais, n'est pas sorti de la cuisse de Jupiter. A Bruxelles, il a été pizzaïolo, distributeur des prospectus et checkuleur. Il a passé toute sa vie dans des Nganda à Ixelles-Matongé. Buvant le Mongonzo et mangeant le Bukula bwa nseka à ne pas en finir. "Outrage au chef de l'Etat", Mon œil ! "Outrage au chef de l'Etat" est une incrimination surannée des Républiques bananières et non démocratiques.  En République démocratique du Congo, l’infraction d’offense au chef de l’État est prévue par l’ordonnance-loi n°300 du 16 décembre 1963 relative à la répression des offenses envers le chef de l’État. L’article 1er de cette loi ne définit pas l’offense et ne se limite qu’à formuler la peine applicable à cette incrimination.

freddy-mulongo-henry-magie

L’absence d’une définition légale laisse au juge une libre appréciation des faits pouvant porter atteinte à l’honneur ou à la considération du chef de l’État. La sanction de cette infraction ouvre, dès lors, la voie à des interprétations fluctuante et subjective. La victime, eu égard à sa position particulière au sein de l’État, s’il le souhaite, peut instrumentaliser la répression de cette infraction à des fins politiques voire personnelles.

Lors de la rentrée judiciaire du 3 novembre 2007, le procureur général de la République a exposé la notion de l’offense au Chef de l’État. Il s’agit, a t-il précisé, « des faits, paroles, gestes ou menaces, les calomnies, les diffamations, les actes d’irrévérence, de manque d’égards, les grimaces, les imputations ou allégations de faits de nature à froisser la susceptibilité, la distribution ou la diffusion d’affiches offensantes pour le chef de l’État ou d’un journal, d’une revue, d’un écrit quelconque contenant un article ridiculisant ». L’institution présidentielle paraît donc intouchable et inviolable.

En République démocratique du Congo, comme dans beaucoup des États qui consacrent encore l’infraction d’offense au chef de l’État, tout avis défavorable qui touche à la personne du chef de l’État actionne généralement des poursuites judiciaires. Telle une arme politique redoutable, l’infraction d’offense au chef de l’État reste suspendue sur la tête des opposants comme une épée de Damoclès. L’arrestation récente du député national ne Muanda Nsemi illustre très clairement cette thèse. A deux reprises, le Président du parti politique Bundu Dia Mayala  s'est vu incriminé d'outrage à chef d'Etat, avec Alias Kabila et Angwalima Tshilombo. Pour avoir  traité Alias Kabila  de citoyen rwandais et d’autres noms d’oiseaux, il a été poursuivi pour offense au chef de l’État ; traqué, arrêté et placé au Centre pénitencier et de rééducation de Kinshasa- Prison centrale de Makala avant d'en être délivrer par ses Makesa. Avec Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba, c'est pire. Sa résidence a été pillée, sa femme humilié, 8 de ses Makesa tués et lui même est déclaré "Fou" au CNPP, comme le dictateur Mobutu le faisait avec son opposant Etienne Tshisekedi. Sauf que celui qui fait traiter Muanda Nsemi de "Fou" ne rien d'autre que le fils d'Etienne tshisekedi. Comme quoi les enfants martyrs finissent par devenir des parents bourreaux. 

Tout ce qu'Henry Magie a déclaré est vrai. Tshintuntu-Tshifueba est une fabrication d'Alias Kabila. Il est son pantin-marionnette. il ne contrôle et ne dirige rien.   L’infraction d’offense au chef de l’État est une survivance du crime de lèse-majesté, lequel, à l’antiquité, la personne du roi était intouchable et inviolable. Toute atteinte à la majesté du souverain, toute atteinte contre sa personne ou son pouvoir était sévèrement réprimée.

L’existence de cette incrimination en République démocratique du Congo ne peut aujourd’hui se justifier et est surannée. Angwalima Tshilombo Tshintuntu-Tshifueba ne doit surtout pas profiter de cette loi surannée  pour coffrer tout le monde. Etre pantin-marionnette-masque et bouclier d'Alias Kabila est un choix qu'il a fait en toute liberté de conscience. Lorsqu'il est allé nuitamment à Kingakati pour subir des actes sataniques pour bénéficier d'une Nomination électorale contre le peuple congolais a-t-il demandé conseil à quelqu'un?  Qu'il assume son imposture et usurpation. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 18 mai 2020

Covid19: Après une victoire du concert à la Pyrrhus, "Fally" doit gagner en justice!

Covid 19: Après une victoire du concert à la Pyrrhus, Fally Ipupa doit gagner en justice!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fally Ipupa 310.jpg, mai 2020

Muana Mayele Ayokaka ! Après une victoire à la Pyrrhus pour son concert du 28 février 2020, à Paris-Bercy, malgré le Coronavirus-Covid 19. Le chansonnier Fally Ipupa est pointé du doigt par la communauté congolaise de France. En effet, nombreux de nos compatriotes qui ont été emportés par le Covid 19, sont en majorité ceux qui étaient au concert de Fally Ipupa.

freddy-mulongo-fally-ipupa-15

Le 28 février 2020, des graves incidents regrettables s'étaient produits à la Gare de Lyon, suscitant d'importants panaches de fumées noires, en marge du concert du chansonnier Fally Ipupa aux 1,4 million d'abonnés sur YouTube. Depuis plusieurs jours, la bataille d'opinions faisait rage sur Twitter autour de la venue du chanteur. Les premières interpellations de manifestants bravant l'interdiction ont débuté dès la mi-journée. A 23h00, 71 personnes avaient été interpellées, selon la préfecture, qui a dénoncé le « comportement scandaleux » de certains manifestants qui ont entravé l'action des pompiers. Le « meneur des incendiaires » fait partie des personnes interpellées, avait précisé une source policière.

Sur la page Facebook 100% Congolaise, le 21 mars 2020 on pouvait lire: LES PARTICIPANTS AU CONCERT DE FALLY IPUPA du 28 février 2020 sont priés de se signaler pour dépistage de Covid-19 !

Didier Bandubola dircab adjoint au ministère de l’économie RDC mort à 23h heure de Kinshasa causé par le Coronavirus,
Le journaliste chroniqueur Jean Michel Denis qui a introduit l’artiste musicien congolais (FALLY IPUPA) dans la salle de Bercy le 28 Février dernier, s’est éteint le 18 Mars à Paris, des suites du Covid-19.
Les sources médicales indiquent que le chroniqueur musical a commencé à tousser, a accuser des signes de fatigue et des maux de tête le lendemain du concert.


Le 28 février, Jean-Michel Denis était encore en train d’ambiancer à Bercy au concert de Fally Ipupa, qu’il suivait depuis ses débuts en solo. C’est après que sa santé s’est gâtée. Et que le coronavirus l’a emporté. Il avait 70 ans. « Les services médicaux affirment que Jean-Michel Denis n’est pas la première victime de Covid-19 recensée parmi les personnes ayant assisté au concert de l’artiste congolais, Fally Ipupa ». Depuis le confinement, il y a eu plusieurs morts dans la communauté congolaise. Combien sont-ils ? Impossible de dire le nombre exact. La justice qui va entrer en danse, peut-être saurons-nous enfin la vérité. La diaspora congolaise vit une double peine pour ses morts du Coronavirus-Covid 19: pas de visite à l'hôpital, impossible de voir le corps du décédé et l'enterrement autorisé pour dix personnes. Douleur indescriptible et impossible d'envoyer le corps au pays pour y être enterré.

Après le confinement, Fally Ipupa se prépare à affronter la communauté congolaise de France et de la Belgique en justice. En effet, plusieurs compatriotes congolais qui avaient participé au concert du chansonnier Fally Ipupa au fameux concert  ont été emportés par le Coronavirus-Covid 19,  depuis le fameux concert du 28 février 2020, à Paris-Bercy. La colère gronde dans la diaspora congolaise. C'est la justice qui tranchera. 

L'erreur de Fally Ipupa est d'avoir méprisé ses frères et sœurs congolais. Son arrogance l'a perdu. Et l'orgueil précède la chute.  

 

© sputnik_fr

Vous vous souviendrez qu’au début du troisième siècle avant notre ère, la République romaine qui avait étendu son influence sur toute la botte italienne rencontrait une seule résistance dans cité de Tarente, à l’extrême sud de l’Italie. Cette dernière Républiquette qui tenait tête au pouvoir de Rome fera alors appel à un puissant allié, nommé Pyrrhus qui fut alors le roi de Macédoine et d’Épire, pour la défendre des armées romaines.

En 280 av. J.-C., Pyrrhus débarque donc dans le sud de l’Italie à la tête d’une armée de plus de 30.000 hommes et d’une dizaine d’éléphants de guerre. Il remporte coup sur coup deux victoires, à Héraclée en 280 av. J.-C. et à Ausculum en 279 av. J.-C. Ces deux victoires lui coûtèrent très cher, car Pyrrhus y perdit la majeure partie de ses soldats, à telle enseigne qu'il s'écria : "Encore une autre victoire comme celle-là et je rentrerais seul en Épire !".

L’expression « Victoire à la Pyrrhus » (victoire lourdement acquise au prix de terribles pertes pour le vainqueur) a depuis lors quitté le champ sémantique militaire pour se retrouver par analogie dans l’usage courant comme ce fut le cas hier soir à Paris Bercy. Comme il avait annoncé par médias et réseaux sociaux interposés, Fally a pu jouer son concert grâce à un déploiement impressionnant de forces de sécurité françaises. Lequel impressionnant déploiement traduit, sans le dire expressément, l’importance même accordée à l’adversaire en face.

Sans le savoir ni le vouloir, Fally Ipupa a servi sur un plateau d’or aux combattants ce que ces derniers n’avaient jamais obtenu dans le passé, à savoir l’attention des médias internationaux à leur message et revendications. Pour la première fois dans l’histoire du combat, le cas du Congo est à la une de l’actualité occidentale via les grands médias du monde.
Les détenteurs du pouvoir sur la RD Congo qui ont voulu mordicus organiser ce concert de Fally pour vouloir faire fi de la guerre qui lamine le Congo de Lumumba et vouloir faussement dire à l’opinion du monde que tout va bien se sont trompés de stratégie et ont reçu le revers de la médaille.

Le concert de Bercy les a desservis dans la mesure où c’est l’effet contraire qu’ils ont obtenu. Désormais le monde s’interrogera sur le pourquoi des incendies de la Garde de Lyon et sur ce qui se cache derrière le jusqu’auboustisme des concerts des artistes congolais dans les capitales occidentales.

Hier donc, nous avons vécu le remake de la guerre d’Héraclée. Fally a répété l’erreur de Pyrrhus en arrachant une victoire difficile, trop chèrement acquise, au résultat terrible, coûtant cher au vainqueur. Matériellement, humainement mais surtout en terme d’image d’artiste qui quitte le terrain de la neutralité de l’art d’Orphée pour mettre pied sur le terrain d’idéologie politique. Au final, la victoire de Fally s’avère ruineuse contre lui-meme.

Sur le plan tactique, Fally a gagné mais a perdu sur le terrain stratégique. Il a gagné avec d’énormes pertes sur le moyen et le long terme. Contrairement aux combattants qui, eux, ont réussi à allumer la colère du peuple français contre les futures productions musicales congolaises sur leur territoire. Ils ont, pour ainsi dire, réussi à mettre en place les préalables d’impossibilité des prochains concerts en France des musiciens congolais.

Mais leur plus grande victoire est plutôt de l’ordre médiatique : ils ont réussi à faire passer le message sur la vérité de ce qui se passe en RDC, sur l'existence de milliers des fosses communes et de nombreux crimes de guerre et de crimes contre l'humanité mais surtout sur le martyre subi par tout un peuple vivant dans la misère et la précarité innommables et croulant sous le poids d’un pouvoir d’occupation barbare et impitoyable, utilisant les mêmes musiciens congolais comme son bouclier et son armée soft power en vue de pouvoir masquer la vérité d’une guerre permanente et sanglante en Rd Congo, ayant déjà couté la vie à huit millions de congolais innocents.

Si cet artiste congolais a encore un brin de conscience patriotique, qu’il fasse sienne la réflexion du roi Pyrrhus après sa deuxième victoire à Ausculum : "Encore une autre victoire comme celle-là et je rentrerais seul à Kinshasa!". Non seulement il a occasionné l’éclatement de son fanclub en diaspora et qu'il a écorné son image à l'échelle internationale, il a surtout réussi à diviser tout un peuple, à le distraire massivement deux semaines durant et à le détourner de son principal objectif du combat de libération contre l’occupant…

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: 118.000$ pour l'inhumation de Delphin Kahimbi à Cinyezire au Rwanda!

RDC: 118.000$ pour l'inhumation de Delphin Kahimbi à Cinyezire au Rwanda!

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Delphin Kahimbi 2.jpg, mai 2020

Alors qu'à Paris, le 28 février, les trémousseurs inconscients allaient au concert de Fally Ipupa à Bercy, malgré le Coronavirus-Covid 19, qui va d'ailleurs emporter certains d'entre eux. A Kinshasa, le Général tortionnaire Delphin Kahimbi de la DEMIAP mettait fin à ses jours par suicide. Le ministère de la défense réclame 118.000$ pour ses obsèques à Cinyezire au Rwanda!freddy-mulongo-delphin-kahimbi-2

Le 28 février 2020 reste dans les annales de l'histoire de la République démocratique du Congo. Malgré le Coronavirus-Covid 19, trois régimes dictatoriaux: Rwanda, RDC et Congo-Brazzaville sont entrés dans la danse, pour soutenir le concert de fally Ipupa à Paris-Bercy.  Le régime de Kinshasa avec Angwalima Tshilombo s'est même engagé à payer les dégâts, de la gare de Lyon, causés par des infiltrés Rwandais au sein des patriotes-résistants-combattants. 

A Kinshasa, le même 28 février 2020, dans la matinée , le corps sans vie d'un tortionnaire a été découvert pendu qui  chez lui à la Gombe. Le Général Delphin Kahimbi de la DEMIAP n'était pas n'importe qui. C'était un très proche d'Alias Kabila. Il était, avec Kalev Mutond, ancien administrateur général de l’Agence nationale de renseignements (ANR), les deux « principaux dépositaires » des secrets d’Etat sous le régime despotique de « Joseph Kabila ». Il est connu pour ses méthodes dures. Kahimbi faisait partie des durs des durs de ''la Kabilie''. Il a participé à la répression sauvage des Congolais(es) ayant décidé qu'ils (elles) n'accepteraient pas la modification de la constitution au nom de ''l'inanition de la nation sans alias Kabila''. Et voici ce qu'il disait : '' Nous sommes arrivés au pouvoir par la force. Que ceux qui souhaitent l’alternance sachent qu’ils ne l’obtiendront ni par les élections ni par des manifestations pacifiques, mais en faisant la même chose que nous.''

freddy-mulongo-delphin-kahimbi-1
freddy-mulongo-delphin-kahimbi-1-1


Il n'est pas ici question de savoir : Qui a suicidé ou pousser au suicide le Général Delphin Kahimbi ? Notre question est simple: pourquoi le ministre de la Défense envoie-t-il  une correspondance à son collègue des Finances dans laquelle il sollicite une somme équivalent à 118.000 dollars américains afin d’organiser les obsèques de Delphin Kahimbi à Cinyezire, son  village natal au Rwanda!

Donc le patron en titre du Service de renseignements militaires (ex-Demiap) était un Rwandais. Comment n'est pas parler de l'infiltration et de l'occupation. Délphin Kahimbi a commis des crimes sur le territoire congolais, il a assassiné et tué de nombreux Congolais. Et le ministre de la Défense a outrecuidance de demander l'argent du trésor public pour l'inhumation d'un tortionnaire sanguinaire comme Delphin Kahimbi. 

Quid de tous nos compatriotes qui sont morts sans sépulcres? 118.000 dollars américains pour Delphin Kahimbi n'est pas trop pour un criminel Rwandais qui a infiltré nos institutions ? 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 17 mai 2020

17 mai 1997-17 mai 2020: 23 ans des impostures-usurpations, Afdl à Tshilombo !

17 mai 1997-17 mai 2020: 23 ans des impostures-usurpations, Afdl à Tshilombo !

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-M'zée Laurent désiré Kabila.jpg, mai 2020

17 mai 1997 -17 mai 2020, c'est 23 ans de règne des imposteurs et usurpateurs. Tshilombo, fils Tshisekedi, est le pantin-marionnette d'Alias Kabila. C'est lui son masque et bouclier. 23 ans que le Rwanda et l'Ouganda ont fait leur coup d'Etat au Zaïre de Mobutu. 23 ans que Bill Clinton, Tonny Blair et multinationaux mafieux ont fait main basse sur les ressources de la RDC.

freddy-mulongo-mzee-laurent-desire-kabila

A l'heure où Ibrahim Kabila pour avoir réclame publiquement le test ADN pour tous les enfants de M'Zée Laurent-Désiré Kabila interpellé après son intervention dans l' émission" Bosolo Na Politik", puis relâché  dans la soirée...Les Congolais sont dans la soif de connaitre la vérité dans cette famille où l'imposture y a élue domicile.  Règne des imposteurs, usurpateurs et bandits de grand chemin, la République démocratique du Congo est tombé très bas. A moins d'être aveugle et naïf pour refuser de voir sa descente d'enfer est actée.  "Toza na Lifelo mais Tozo Zika Té". La RDC est infiltrée du sol au plafond par des occupants et  envahisseurs Ougando-Rwandais.

freddy-mulongo-mobutu-34

Réveil FM International se refuse de crier avec des loups. Des médias mensonges savent orchestrer la diabolisation. Avec le temps, nous avons droit relativiser sur  la chute du maréchal Mobutu qui fut un complot et un coup d'Etat contre le Zaïre, comme l'a si bien démontré Charles Onana dans son livre: "Rwanda, la vérité sur l'opération Turquoise ! Bill Clinton, Tonny Blair et multinationaux voulaient mettre la main sur les ressources de la RDC. Deux dictateurs et monstres humains: Le Rwandais Paul Kagamé et l'Ougandais Yoweri Museveni seront utilisés pour attaquer le Zaïre. Mobutu malade de la prostate et soigné en Suisse ne pouvait pas réagir. Les Forces Armées Zaïroises  ne pouvaient qu'être décapitées. Léonbitch Kengo wa Dongo a acquis Mobutu remis de sommes colossales pour équiper les FAZ et même s'acheter des mercenaires pour défendre Kisangani, la troisième ville du pays, disparut dans la nature. Et revient après la chute de Mobutu pour occuper le poste du président du Sénat congolais sous occupation rwandaise. 

freddy-mulongo-alias-joka-10

L'arrivée de l'Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-AFDL  avec une longue marche durant sept mois,  des Kadogo aux bottes de jardinier et Kalachnikov en bandoulière, avec des armées régulières d'occupation: rwandaises, ougandaises et burundaises. L'autoproclamation de M'zée Laurent-Désiré Kabila, président de la RDC. Son assassinat au palais de marbre, le 16 janvier 2001.  Hippolyte Kanambe Kazembere Alias Kabila est catapulté sur le trône de la République démocratique du Congo par la mafia internationale pour mieux piller ses ressources. Des agressions maquillées en rébellions: Le RCD du criminel Azarias Ruberwa, le CNDP de Laurent-Nkundabatwaré et Jules Mutesi, le M23 avec  Bosco Ntangana et Steve Makenga. Le Rwanda de Paul Kagamé, Hitler noir et bourreau du peuple congolais, fait de fausses guerres contre les Interahamwe et pille les ressources de la République démocratique du Congo. Le Rwanda est même devenu le premier producteur du Coltan, minerai qui ne se trouve pas dans son sous-sol. 

En 18 ans de règne d'imposture en RDC, alias Kabila,  le vrai cheval de Troie, a affaibli l'Etat congolais. Il a contribué aux infiltrations de Rwandais dans toutes les institutions du pays. Le Congo est devenu la sixième province du Rwanda. 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-36

Cynique et impitoyable, Alias Kabila a pris la triste initiative de programmer l' asservissement généralisé du peuple congolais. Depuis 2001 jusqu’à ce jour, Cet imposteur brise de toutes ses forces le rêve d’un Congo nouveau ; crache sur tout le peuple congolais ; bâillonne ses libertés individuelles et collectives ; supervise des assassinats en masse et jette leurs cadavres dans des fosses communes.

On croyait que le cauchemar du peuple congolais était fini avec les élections du 30 décembre 2018, loin de là. Angwalima Tshilombo fameux fils d'Etienne Tshisekedi est allé nuitamment se vendre, après cérémonies sataniques Tshintuntu-Tshifueba a fait un odieux deal contre le peuple pour bénéficier d'une Nomination Électorale. Depuis lors, Angwalima Tshilombo est tourné en bourrique par celui qui tient les rênes du pouvoir: Alias Kabila. Tshilombo ne contrôle ni ne dirige rien. Il a volé le destin du peuple congolais pour son ventre. Il est président protocolaire. 

17 mai 1997 -17 mai 2020, c'est 23 ans  de règne des imposteurs et usurpateurs. Tshilombo fils Tshisekedi est le pantin-marionnette d'Alias Kabila. C'est lui son masque et bouclier. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Tshibombo est comme Jacob, voleur de bénédiction et Évêque Mukuna, Saul de Tarse!

Tshibombo est comme Jacob, voleur de bénédictions et Évêque Mukuna, Saul de Tarse!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 450.jpg, mai 2020

On aura tout entendu chez les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques dans la justification de la présidence usurpée de Tshilombo, qui n'a pas volé un orange dans une supérette mais le destin du peuple congolais.Il paraîtrait d'après un pasteur tribalo-Ethnique, Tshilombo est voleur de bénédiction comme Jacob qui devint Israël. Et L’Évêque Mukuna est Paul de Tarse.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-45

La République démocratique du Congo est le seul bien qui appartient à tous les Congolais. Au risque de perdre le pays, les Congolais non plus droit de laisser à la place aux imposteurs, usurpateurs, bonimenteurs de tous poils prendre en otage le Grand Congo. Non élu, mais bénéficiaire d'une Nomination Électorale, Tshilombo a fait un deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais. Que les choses soient claires, Tshilombo n'a pas volé un orange dans une supérette du coin, il est voleur du destin du peuple congolais. Pour preuves, il ne contrôle et dirige rien. Pantin-marionnette, il n'est qu'un petit président d'opérette. En 37 ans d'opposition, l'Udps ne s'était jamais préparé à accéder au pouvoir. En un an et cinq mois de sa présidence usurpée, Tshilombo est une calamité pour le grand Congo. Nous risquons de ne plus avoir de pays avec ce énergumène et ses conseillers tribaux chekuleurs. 

freddy-mulongo-felixkamerheon-8

Voilà qu'un pasteur Congolais en Suisse, du haut de la chaire, prêche que Tshilombo est un voleur de bénédiction comme Jacob qui deviendra Israël. Le vol du destin de tout peuple par Angwalima Tshilombo est dans le volonté de Dieu et qu'il faut soutenir ce grand voleur qui apportera de changements au Congo-démocratique. On croit rêver. Le peuple congolais mérite respect. Il n'a pas besoin d'une vielle femme à la peau décapée et aux perruques teintes, une vraie "Rébecca" qui encourage son fils Fakwa d'aller nuitamment faire un deal avec le Barbu de Kingakati, avec des cérémonies sataniques, pour bénéficier d'une nomination électorale, une bénédiction volée, au grand mépris du peuple congolais. 

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-48

Nous ne savons si le fameux pasteur des Bena Mpuka est formé théologiquement, a-t-il une vraie expertise de l’exégèse biblique pour justifier un vol politique avec une histoire biblique ? Angwalima Tshilombo est et demeure un voleur du destin de notre peuple. Il est entré dans l'histoire du Congo par la fenêtre, il risque d'y sortir par le tôt de la maison.  

Genèse 27:1-46 "Isaac devenait vieux, et ses yeux s'étaient affaiblis au point qu'il ne voyait plus. Alors il appela Ésaü, son fils
aîné, et lui dit : Mon fils ! Il lui répondit : Me voici ! Isaac reprit : Je suis vieux, je ne connais pas le jour de ma mort. Prends donc maintenant tes armes, ton carquois et ton arc, va dans la campagne et chasse-moi du gibier. Fais-moi un régal comme je l'aime et apporte-le moi à manger, afin que je te bénisse moi-même avant de mourir. Rébecca écoutait tandis qu'Isaac parlait à son fils Ésaü. Ésaü s'en alla dans la campagne, pour chasser du gibier et pour le rapporter. Alors Rébecca dit à son fils Jacob : Voilà ce que j'ai entendu. Ton père parlait à ton frère Ésaü et disait : Apporte-moi du gibier et fais-moi un régal que je mangerai, et je te bénirai devant l'Éternel avant ma mort. Maintenant, mon fils, écoute ma voix (et fais) ce que je te commande. Va me prendre au troupeau deux bons chevreaux ; j'en ferai pour ton père un régal comme il (l') aime. Tu (le) porteras à manger à ton père, afin qu'il te bénisse avant sa mort. Jacob répondit à sa
mère Rébecca : Oui, mais mon frère Ésaü est velu, tandis que moi je ne le suis pas. Peut-être mon père me tâtera-t-il, et je passerai à ses yeux pour un trompeur ; je ferai alors venir sur moi la malédiction et non la bénédiction. Sa mère lui dit : Que cette malédiction, mon fils, (retombe) sur moi ! Écoute seulement ma voix et va me prendre (les chevreaux) . Il alla les prendre et les apporta à sa mère, qui fit un régal comme son père l'aimait. 15Ensuite Rébecca prit les vêtements d'Ésaü, son fils aîné, les plus beaux qui se trouvaient à sa portée dans la maison, et les fit mettre à Jacob, son fils cadet. Elle couvrit de la peau des chevreaux ses mains ainsi que son cou qui était glabre. Puis elle mit le régal et le pain qu'elle avait préparés dans les mains de son fils Jacob. Celui-ci vint vers son père et dit : Mon père ! Isaac dit : Me voici ! qui es-tu, mon fils ? Jacob répondit à son père : Je suis Ésaü, ton fils aîné ; j'ai fait ce que tu m'as dit. Lève-toi, je te prie, assieds-toi et mange de mon gibier, afin que tu me bénisses toi-même. Isaac dit à son fils : Comme tu as vite fait d'en trouver, mon fils ! Jacob répondit : C'est que l'Éternel, ton Dieu, a fait venir le gibier vers moi. Isaac dit à Jacob : Approche donc, et que je te tâte, mon fils, (pour savoir) si oui ou non tu es bien mon fils Ésaü. Jacob s'approcha de son père Isaac, qui tâta et dit : La voix est la voix de Jacob, mais les mains sont
les mains d'Ésaü. Il ne le reconnut pas, parce que ses mains étaient velues, comme celles de son frère Ésaü, et il le bénit. Il dit : C'est bien toi mon fils Ésaü ? Il répondit : Oui. Isaac dit : Sers-moi, et que je mange du gibier de mon fils, afin que je te bénisse moi-même. Jacob le servit, et Isaac mangea ; il lui apporta aussi du vin, et il but. Alors son père Isaac lui dit : Approche donc et donne-moi un baiser, mon
fils. Il s'approcha et lui donna un baiser. Isaac sentit l'odeur de ses vêtements ; puis il le bénit en ces termes : Oui, l'odeur de mon fils Est comme l'odeur d'un champ que l'Éternel a béni. Que Dieu te donne de la rosée du ciel Et des ressources de la terre, Du blé et du vin nouveau en abondance ! Que des peuples te soient asservis, Et que des nations se prosternent devant toi ! Sois le maître de tes frères, Et
que les fils de ta mère se prosternent devant toi ! Maudit soit celui qui te maudit, Béni soit celui que te bénit. Isaac finissait de bénir Jacob, et Jacob avait à peine quitté son père Isaac, que son frère Ésaü revint de la chasse. Il fit aussi un régal qu'il porta à son père. Il dit à son père : Que mon père se lève et mange du gibier de son fils, afin que tu me bénisses toi-même. Son père Isaac lui dit : Qui es-tu ? Il répondit : Je suis ton fils premier-né, Ésaü. Isaac fut saisi d'un grand trouble, d'un trouble extrême, et dit : Qui est donc celui qui a chassé du gibier et me l'a apporté ? J'ai mangé de tout avant que tu viennes, et je l'ai béni. Aussi sera-t-il béni. Lorsqu'Ésaü entendit les paroles de son père, il poussa un grand cri, extrêmement amer, et dit à son père : Moi aussi bénis-moi, mon père. Isaac répondit : Ton frère est venu avec ruse et il a pris ta bénédiction. Ésaü dit : Est-ce parce qu'on lui a donné le nom de Jacob qu'il m'a supplanté deux fois ? Il avait (déjà) pris mon droit d'aînesse, et maintenant il a pris ma bénédiction. Il ajouta : N'as-tu pas de bénédiction en réserve pour moi ? Isaac répondit à Ésaü : Voilà, je l'ai établi ton maître, je lui ai donné tous ses frères pour serviteurs, et je l'ai pourvu de blé et de vin nouveau : que puis-je donc faire pour toi, mon fils ? Ésaü dit à son père : Tu n'as donc que cette seule bénédiction, mon père ? Moi aussi, bénis-moi mon père ! Ésaü se mit à sangloter. Son père Isaac lui répondit : Voici ! Ta demeure sera (privée) des ressources de la terre Et de la rosée du ciel, d'en haut. Tu vivras de ton épée, Et tu seras asservi à ton frère; Mais en errant librement çà et là Tu briseras son joug de dessus ton cou. Ésaü prit Jacob en aversion, à cause de la bénédiction dont son père l'avait béni. Ésaü disait en son cœur : Les jours du deuil de mon père  approchent, et je tuerai mon frère Jacob. On rapporta à Rébecca les paroles d'Ésaü, son fils aîné. Elle fit alors appeler Jacob, son fils cadet, et lui dit : Voici que ton frère Ésaü veut tirer vengeance de toi, en te tuant. Maintenant, mon fils, écoute ma voix ! Lève-toi, va te réfugier chez mon frère Laban, à Harân. Tu resteras auprès de lui quelque temps, jusqu'à ce que la fureur de ton frère soit calmée. Quand la colère de ton frère se sera détournée de toi, et qu'il aura oublié ce que tu lui as fait, alors je te ferai revenir. Pourquoi serais-je privée de vous deux le même jour ? Rébecca dit à Isaac : Je suis dégoûtée de la vie, à cause des filles de Heth. Si Jacob épouse une Hittite, une des filles du pays comme celles-là, à quoi me sert la vie ?

Et le pasteur congolais de conclure sa prédication , que l’Évêque Mukuna est Saul de tarse qui devint Paul. S'en est trop. Notre fin limier a quitté l'Eglise et n'y mettra plus jamais pieds. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 15 mai 2020

La justice kingankatisée pour l’Évêque Mukuna, état de droit pour VK et Muanda Nsemi?

RDC: La justice kingantisée pour l’Évêque Mukuna, état de droit pour VK et Muanda Nsemi?

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Eveque Mukuna 1.jpg, mai 2020

Tshilombo ne sait jamais battu pour des valeurs ni convictions. Il a fait son odieux deal avec Alias Kabila, contre le peuple congolais pour lui et sa famille. Tshilombo ne pense à personne d'autre que lui. L’Évêque Mukuna a choisi le mauvais cheval. Tshilombo ne se battra pas pour l'Eveil patriotique. Il est faussaire. Il sait que l'Eveil patriotique va l'emporter lui aussi. Il n'en a pas besoin.

freddy-mulongo-eveque-mukuna-1

Les aphorismes niais du style : " Bokomesa, aigris, jaloux, tribalistes, fashibéton" ont mystérieusement disparu. La grande désillusion des illuminés face à une réalité brutale de la nudité du pouvoir. Le masque camouflant le visage n'occulte pas les boursouflures du corps. Dixit Berry Muekatone. 

Avec l’Évêque Mukuna, tout Congolais ne peut être d'accord qu'avec "Kabila dégage"!  Slogan de la diaspora congolaise qui est né à Paris. Les mouvements Tunisiens "Ben Ali, dégage ! " ont inspiré des patriotes-résistants-combattants congolais. "Kabila dégage" est une marque de fabrique portée avec bravoure et vaillance par Ma Youyou Muntu Mosi, le Colonel Odon Mbo, Kcreascence Paulusi, Ma Rose Kikalakamba...Et Roger Bongos avec sa caméra sur l'épaule de Château-Rouge à la République.

Pas d'accord avec l'Eveque Mukuna, lorsqu'il parle de "Bokonzi Ya Sika". Alias Kabila n'est jamais parti. Angwalima Tshilombo est son masque et bouclier. Tshilombo est le pantin-marionnette d'Alias Kabila. S'attaquer au barbu de Kingankati, tout en encensant Tshilombo qui est parti librement, en toute conscience et nuitamment à Kingakati pour faire un odieux deal, contre le peuple congolais, pour bénéficier d'une Nomination Electorale, est un non sens et une incohérence. Tshilombo n'a jamais gagné l'élection présidentielle en RDC. L'enfarineur et fils d'Etienne Tshisekedi a enfariné le peuple congolais. Il est faussaire, collabo, imposteur et usurpateur. 

freddy-mulongo-mukuna-4

La RDC n'est pas un Etat de droit. Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques  qui ont scandé "Etat de droit", pour l'arrestation  de Vital Kamerhe, allié et directeur de cabinet de Tshilombo et qui ont applaudi la soldatesque armée jusqu'aux dents pour en découdre avec Muanda Nsemi, un député honoraire qui ne vociférer que pour ses deux ans de non émoluments...8 Makesa ont été assassinés, sa femme humiliée, sa résidence pillée et Muanda Nsemi blessé à la tête, a été amené au CNPP pour y être déclaré de "Fou" ! 

Pour l’Évêque Mukuna, on voit une famille de M'zée Laurent-Désiré Kabila wa Makolo qui sort on ne sait d'où pour porter plainte ? Cette famille, on ne l'a jamais vu lors de l'assassinat d'Aimée Kabila, la fille aînée de M'zée LD Kabila. 

L'appareil judiciaire en République démocratique du Congo est entre les mains d'Alias Kabila. Le comble est que l’Évêque Mukuna qui a toujours soutenu publiquement Angwalima Tshilombo "Bokonzi Ya Sika", ce dernier n'a jamais soutenu personne. En une année et cinq mois de sa présidence usurpée, combien de personnes sont mortes autour de Tshilombo ? Que dit-il ? Rien. A Kigali, Angwalima Tshilombo a signé dans le livre d'or du mémorial du génocide rwandais que les 12 millions de Congolais étaient "Morts par effets collatéraux". Comment peut-on croire à un individu qui a chipé le pouvoir pour lui-seul et sa famille, qui se fout éperdument du peuple congolais ? 12 éco-gardes ont été assassinés par des agresseurs et envahisseurs non loin du parc de Virunga. Qu'est-ce qui manquait à Angwalima Tshilombo de prendre son Mabundi Airways pour rendre hommage à nos compatriotes tombés dans l'exercice de leur fonction ? 

Angwalima Tshilombo ne pense à personne d'autre que lui. L'Evêque Mukuna a choisi le mauvais cheval. Tshilombo ne se battra pas pour l'Eveil patriotique. Il est faussaire. Il sait que l'Eveil patriotique va l'emporter lui aussi. Il n'en a pas besoin. 

Convoqué à comparaître le mercredi 13 mai 2020, l'évêque Mukuna a finalement été arrêté à l’issue de son audition. Il a été transféré à la prison de Makala. Une certaine Mamie Tshibola, veuve d’un ancien collaborateur de l’Évêque Mukuna, avait déposé une plainte contre ce dernier. Elle l’accuse de l’avoir violée et menacée de mort. Elle l'accuse aussi d'avoir retenu illicitement des documents de biens immobiliers de son défunt mari.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 14 mai 2020

RDC: La loi "Momo" Modeste Mutinga, une loi de l'impunité pour Alias Kabila !

RDC: La loi "Momo" Modeste Mutinga, une loi de l'impunité pour Alias Kabila !

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

00masoko-1.jpg, mai 2020

Nommé par Alias Kabila comme Rapporteur au Sénat, après son sa présidence calamiteuse de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) devenue "Étouffoir des libertés", "Momo" Modeste Mutinga dans ses fourberies et roublardises légendaires à concocter une loi qui porte rendre l'ascenseur à son bienfaiteur. Alias kabila à 680 000 dollars par moi et jouit d'une impunité pénale hors paire.

 

00masoko-1

Nous avons connu "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, habitant à la frontière de la Commune de Ngaba-Makala dans la parcelle familiale. Habitué aux "Mayi Ya Mabulu", vivant dans une crasse qui ne disait pas son nom...Lui qui n'avait rien reçu du Maréchal Mobutu et sous M'zée laurent-Désiré Kabila, Lady Luya du Palmarès n'avait pas hésité de l'enfermer dans le coffre de sa voiture à cause de l'Affaire Casprom...C'est un "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi calculateur qui sniffe sa chance avec Alias Kabila. Un Kadogo venu au Congo en 1997, avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière. Ma résidence à la Gombe était voisine du bureau du facilitateur du dialogue Inter-Congolais: Ketumile Masiré, l'ancien président du Botswana. En tant fondateur de Réveil FM, j'ai eu mon invitation pour le dialogue Intercongolais de Sun -City sans faire la demande. je n'y suis jamais allé. Par contre, je suis parmi les les 5 journalistes ont écrit la lettre de recommandation pour "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi afin qu'il obtienne son invitation. C'était dans le cadre de Fopromédia. 

Une fois nommé président de la Haute Autorité des Médias (HAM), après le dialogue Intercongolais de Sun-City, le premier média à Kinshasa, que "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a suspendu à Kinshasa, c'est Réveil FM 105. 4 Mhz. Au départ j'ai rigolé et par après j'ai compris la dangerosité cet individu au passé sombre, gendarme de Mobutu, un mouton noir dans la presse congolaise qui n'a été qu'un profito-situationniste. Il sait ma réaction et ce que je lui ai fait. 

"Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi a muselé des journalistes, bâillonné des médias et opposants lors de l'élection Louis Michel 2006. Il s'est même permis d'annuler un débat démocratique inscrite dans la Constitution de la transition qui devait opposer , deux candidats en lice: Jean-Pierre Bemba et Alias Kabila. 

Nommé Rapporteur au Sénat, le grand requin "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi n'a fait que rendre l'ascenseur à celui qui avait fait de faire de lui quelqu'un. Il roulait carrosse, s'est acheté des villas et a même une station d'essence vers N'sele. 

Votée 6 mois avant les élections de 2018, la  loi  "Momo" Modeste Mutinga est une blanchisserie et prime contre l'impunité pour Alias Kabila. Le barbu de Kingakati bénéficie des émoluments de 680 000 dollars par moi à vie ! Alias Kabila  bénéficie des plusieurs sécurités - pénale - physique et financière qu'aucun autre Congolais n'a bénéficié. Combien coûte la retraite du président Français, Américains, Chinois ? Même la Chancelière Allemande n'arrive pas à cette somme. Alias Kabila a 680 mille dollars par mois et à vie, alors que le Congolais vit avec -1 par jour. 

Les Sénateurs godillots et corrompus comme "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui ont voté les articles de loi scélérate n'ont que faire des intérêts du peuple congolais. C'est la première loi à abolir à la "Libération". Chaque Président de la République de la RDC devra répondre de ses actes pendant son mandat.

Que "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi soit devenu le conseiller occulte d'Angwalima Tshilombo par coterie tribale, cela ne nous étonne pas. Mutinga est une girouette qui tourne au gré du vent. Homme des coups bas, il est versatile comme un tourniquet du métro. 

Il est bizarre, souvent ce sont des personnes qui ont galéré dans leurs vies de chien, qui soutiennent des atroces dictatures. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 13 mai 2020

Tshilombocratie: Faible et incapacitaire, Tshilombo courbe l'échine face à l'incursion zambienne!

Tshilombocratie: Faible et incapacitaire, Tshilombo courbe l'échine face à l'incursion zambienne!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faussaire Tshilombo 46.jpg, mai 2020

Présidence usurpée, Tshilombo président nommé est extrêmement faible. Face à l'incursion zambienne, le locataire de la cité de l'UA choisit la voie diplomatique. Pourtant le même Tshilombo a envoyé ses soudards piller la résidence de Muanda Nsemi, député honoraire. Et l'a fait interné au CNPP pour folie. Facile de voler le destin de tout un peuple, Tshilombo courbe l'échine face à la Zambie.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-38

Le Zaïre  de Mobutu Sese Seko était craint par les 9 pays voisins. Aujourd'hui, avec la présidence usurpée de Tshilombo, c'est pire. Silence radio sur les incursions de l'armée zambienne dans la localité de Moliro territoire de Moba dans la province du Tanganyika. La diaspora gronde et pointe du doigt, l'incapacitaire Tshilombo se réveille enfin de son sommeil atavique et prône la voie diplomatique face à l'occupation zambienne, qui s'ajoute aux mutiples occupations: Rwandaise, Angolaise, Sud-Soudanaise, ougandaise...

Et pourtant le même Tshilombo ne s'est pas empêché d'envoyer une cohorte des militaires armés jusqu'aux dents pour aller arrêter Muanda Nsemi, citoyen congolais et député honoraire. L'armée de Tshilombo a assassiné 8 jeunes Congolais qui ne demandaient qu'à vivre. Muanda Nsemi et ses Makesa, sans armes, n'avaient que des bâtons. Tshilombo a ordonné d'utiliser les armes lourdes, face à un Muanda nsemi qui ne faisait que vociférer pour ses émoluments.

Entre la tentative d'assassiner Muanda Nsemi et protéger le territoire et frontières congolaises. Le choix est clair, c'est la protection de la RDC qui est prioritaire.  

L'ambivalence de Mabundi Airways est qu'il veut se monter fort à l'intérieur du pays, avec sa dictature de la coterie  tribale alors qu'il n'est qu' un petit président au niveau international. 

Tshilombo fait faire la loi à l'intérieur du pays, alors qu'il incapable de protéger notre patrimoine commun, la RDC avec ses frontières. Depuis deux mois l'armée zambienne nargue la RDC. Drones de surveillance, hélicoptères de combat, le ciel de Moliro reste le théâtre de la démonstration de force de l’armée zambienne.

Dernièrement, les armées de la RDC et de la Zambie s’étaient affrontées dans le village de Kibanga, en mars dernier. Les militaires zambiens, appuyés par leur aviation, avaient même investi depuis le 15 mars ce village et y avaient hissé leur drapeau après avoir descendu celui de la RDC. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 12 mai 2020

RDC: Deal Kingakati-CACH "Tshilombo-Kamerhe" dévoré par le FCC "Alias Kabila"!

RDC: Deal Kingakati-CACH "Tshilombo-Kamerhe" dévoré par le FCC "Alias Kabila"

Freddy Mulongo, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Alias JoKa 90.jpg, mai 2020

Alias Kabila, champion en jeu d'échec. Depuis 2001, le barbu de kigankati a pris l'option de dévorer tous ses adversaires, sans trop de bruit. Le Palu de Gizenga est aphone, l'Udemo de Nzanga Mobutu est inexistant. Tshilombo et Kamerhe ont fait un accord à Nairobi qui a produit CACH. Monsieur 15% est allé nuitamment à Kingakati faire un deal. Son allié est dévoré en direct par Alias Kabila.

freddy-mulongo-kamerhe-29

Personne n'est à mesure prévenir l'avenir en République démocratique du Congo. Jean-Pierre Bemba a passé 10 ans de prison à la CPI. Moïse Katumbi a été contraint à l'exil. Vital Kamerhe, qui au dialogue Inter-Congolais de Sun City en 2001,  avait bataillé fort pour le maintien d'Alias Kabila comme président, est entrain d'être dévoré en direct de la RTNC à son procès sous tentes à la prison de Makala.

Le fougueux, ministre du tourisme du MLC dans le premier gouvernement 1+4=0,  Roger Nimy, avait perdu son poste contraint à la démission, suite à son coup de poing sur table, dans un conseil de ministre et traitant Alias Kabila de tous les noms d'oiseaux, avec des propos fracassants et désobligeants. Une année après, le brillant avocat Roger Nimy "Ata tupa bilapo" à Albi dans le sud de la France, mort par empoisonnement.  

Avec Alias Kabila , qui s'y frotte s'y pique. Il a modelé le paysage politique du pays. Grâce et à cause de deal de Tshilombo, Alias Kabila est aujourd'hui plus fort qu'auparavant. Vital Kamerhe a demandé l'autorisation son média Canal Futur, c'est la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) qui couvre son procès à Makala. Ses erreurs et son arrogance sont retransmises en direct et relayées par des réseaux sociaux. Kamerhe est en train d'être dévoré politiquement en direct. Une fois le "Coach" de Tshilombo dévoré, Angwalima sera seul face au barbu de Kingakati. La réflexion de notre compatriote Germain Nzinga avec "La  stratégie de la mante religieuse: Le FCC dévore le Cach" !

freddy-mulongo-alias-joka-9

Pour comprendre profondément certains acteurs politiques congolais, nous avons eu recours à la richesse symbolique de la zoologie, plus particulièrement au génie de la mante religieuse dans deux ses caractéristiques les plus notoires, à savoir un chasseur prédateur et un cannibale émérite.

Dans le premier cas, les analystes de la vie politique congolaise reconnaissent le profil de certains politiciens congolais réputés comme la mante à se tenir le plus souvent immobile et aphone, ce qui la rend quasiment invisible des autres. C’est dans cette posture d’immobilité et de silence que la mate religieuse réussit à mieux surveiller ses proies sans se faire surveiller à son tour, à les approcher méthodiquement et à les écraser sans jamais courir le risque d’être vue.

Dès qu’elle se tient à la bonne distance, elle se projette en avant et attaque à l’aide de ses deux puissantes pattes antérieures. Et c’est ici que sa technique prédatrice nous fait mieux comprendre la profondeur abyssale de la crise congolaise car dès lors que la mante saisit sa proie, elle commence par dévorer la NUQUE de sa victime (siège du cerveau) pour briser la liaison nerveuse et la tenir immobile.
Sa priorité est donc de neutraliser la zone du cerveau pour l’empêcher de penser et pour asphyxier sa proie jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Une image de grande épouvante certes mais qui retrace tant soit peu le sort de nombreuses proies congolaises qui ont vu leur vie se décomposer entre les mains de la mante qui contrôle et la forêt et la savane congolaises depuis janvier 2001. Très peu de congolais se sont aperçus de sa dangerosité parce que chaque fois qu’elle a fini son repas, elle se nettoie les mains souillées de sang afin de n’être pas remarquée par ses prochaines victimes.

La seconde caractéristique de la mante religieuse est mise à découvert dans la nature même du deal régnant entre les trois leaders fcc-cach. Les deux qui ont approché le leader de Fcc depuis décembre 2018 ont eu tort d’ignorer que dans ses relations humaines tout comme dans ses alliances politiques, ce dernier fonctionne comme une femelle mante religieuse, réputée pour ses amours tumultueuses et sa grande capacité de dévorer son compagnon pendant l’accouplement.

Et c’est cela la signature de sa vraie stratégie pour tordre le cou à son adversaire. C’est au moment où l’autre se croit aimé et porté dans le cœur de la femelle que cette dernière saisit ce moment de distraction pour se comporter en véritable cannibale, commençant à dévorer la tête de son partenaire qui, lui, continue ses ébats sans s’en douter une minute puisque le centre nerveux du mâle est situé au bas de l’abdomen qui a pris goût à s’empiffrer du caviar et à s’enrichir des millions détournés du trésor public.

Qu’est-ce à dire ? En retardant le plus loin possible la nomination d’un nouveau gouvernement dans la première moitié de l’année 2019 et en laissant sciemment toute la gestion du pays entre les mains du cabinet présidentiel Cach, le leader de Fcc avait tendu un dangereux piège à ses alliés de circonstance tout en sachant où il voulait en arriver. Le célèbre procès de ce lundi 11 mai 2020 est bel et bien la première (oui il y aura une suite), je disais la première illustration de la stratégie prédatrice de la mante qui sort ses dents tranchantes pour écraser cet abdomen obèse des crimes économiques. Et le mal étant fait, il est quasi trop tard pour un de ces partenaires agonisant devant les cours et tribunaux.

Mais ce n’est pas tout ! Le lynchage public de Kamerhe suivi de sa mort politique décidée dans l’ombre entre Kabila et Tshisekedi n’est qu’un premier round. Le prédateur, lui, fidèle à sa méthode légendaire procède par l’isolement progressif de sa future proie. Aujourd’hui il vient de lui ôter sa matière grise stratégique et met à profit la crise du covid-19 pour s'en servir comme couverture de son plan de ravager le plus possible la ceinture ethnique qui est désormais le seul vrai bouclier de son allié mais qui connait chaque semaine de nombreux cas de décès dont l'origine reste difficile à élucider. Les jours à venir, il se retrouvera très désarmé devant le rouleau compresseur du Fcc et du système Afdl dont Kabila est fidèle serviteur. Dans un tel contexte, fort malheureusement, il aura une marge de manœuvre de plus en plus réduite et fera figure d’une proie facile devant un Kabila impatient de retrouver son trône.

Symbole de sang-froid, de cynisme et d’énergie sauvage, la mante aura déjà gagné la bataille électorale de 2023 en supprimant, une à une, les ambitions de ses partenaires. Ses grandes capacités de chasseur par guet-apens, par effet de surprise ou encore sa réputation sulfureuse de ce bel appétit cannibale qui la pousse aux extrêmes jusqu'à dévorer ses mâles en cours d'accouplement font de ce politicien un partenaire redoutable qui est en train de tout dévorer sur son passage : ses proches collaborateurs devenus gênants tout comme ses « alliés » pris pour un potentiel obstacle à ses calculs politiques. Alors l’unique question qui vaille ce lundi pour cette mante religieuse : quel mâle au prochain tour ?

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Vital Kamerhe a touché au dollar, blanchiment d'argent et terrorisme!

RDC: Vital Kamerhe a touché au dollar, blanchiment d'argent et terrorisme!

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kamerhe 29.jpg, mai 2020

Le procès Vital Kamerhe qui reprendra le 25 mai, retransmis par la RTNC est certes national mais ses tentacules sont internationales. Dans cette présidence usurpée de Tshilombo, son allié et directeur de cabinet Vital Kamerhe est allé loin dans les magouilles: il a tripatouillé avec le dollar (monnaie américaine), il y a eu blanchissement d'argent et terrorisme avec les Hezbollah.

freddy-mulongo-kamerhe-29

Quel gâchis ! Vital Kamerhe, un faiseur des Rois en République démocratique du Congo, est aujourd'hui un prévenu, dont la liberté provisoire est refusée et risque de terminer sa vie en prisonnier. Braqueur de la République, Vital Kamerhe a usé et abusé de 370 millions pas en Francs Congolais mais en dollars américains. Les Etats-Unis sont très regardant par rapport à leur monnaie nationale. Et leurs ambassades à travers le monde sont là pour traquer ceux qui s'amusent à trafiquer et  blanchir l'argent sale... Vital Kamerhe est un Dalton qui a braqué la République et a soutiré  370 millions de dollars des travaux imaginaires de 100 jours.  Et lorsqu'on brasse autant des millions en dollars, les américains ne sont pas loin car ils protègent leur monnaie et suivent toutes les transactions. Les Américains ont  des preuves accablantes des magouilles de Vital Kamerhe qui s'est présenté comme un homme sans résidence fixe, alors qu'il s'est acheté une grande villa aux Etats-Unis. Avec Vital kamerhe, il y a eu ouverture de plusieurs comptes bancaires et transfert de plusieurs millions de dollars dans divers comptes. Mieux les relations libanaises de Kamerhe mène aux Hezbollah, le terrorisme n'est pas loin. Vital Kamerhe voulait-il devenir président avant 2023, d'après l'Accord CACH, y compris par la force en usant du terrorisme au Congo ? 

Le volte-face de Samih Jammal, le libanais qui a fait 52 ans au Congo. Il a connu l'époque du Maréchal Mobutu, de M'Zée Laurent-Désiré Kabila, d'Hipolyte Kanambe Kazemberere Alias Kabila et maintenant d'Angwalima Tshilombo. Ce bandit ment à la cour qu'il ne parle pas un seul mot de français. Comment Samih Jammal a-t-il fait pour gagner ce marché de gré-à-gré avec Vital Kamerhe qu'il n'a jamais rencontré de sa vie ? Quelle a été la contre-partie de ce marché de 3000 maisons préfabriquées ? La mise en relation de Vital Kamerhe avec les Hezbollah ? Mais dans cette vidéo archive de la RTNC, Samih Jammal parle bien en français. Pourquoi a-t-il voulu s'exprimer en arabe devant la Cour ? 

 

L'arrogance qu'a affiché hier, Vital Kamerhe devant la Cour sous tentes de la prison de Makala, risque de lui coûter cher. Le bâtonnier et ses avocats doivent l'aider à faire profil bas. Cette Cour peut contribuer à briser sa carrière politique déjà entachée avec cette histoire de détournement des deniers publics. A quoi sert de citer des noms, qui une fois à la barre, peuvent encore l'enfoncer davantage. 

Security Check Required © CONGO INFOS FOOT LIVE

L'avenir politique de Vital Kamerhe est derrière lui. Il peut encore sauver des meubles en collaborant avec la justice. En répondant poliment aux questions banales et simples du Juge président mais qui sont des pièges. Vital Kamerhe doit savoir qu'il n'est pas un justiciable comme un autre. S'il est un Homme d'Etat, qu'il le soit jusqu'au bout. Répondre à une question par une une question au juge président, c'est de l'enfantillage et cela se paye "Cach" à la fin. Car c'est cette cour sous tente qui peut le blanchir ou le coffrer avec peine lourde, interdiction d'exercer une fonction politique et publique, amendes exorbitantes, interdiction de sortit du territoire...Le Juge Président est posé et affable, mais attention. Il a la glaive et le maillet de justice. Quant au Procureur, sa toge scintillante, une robe La Chic'issime, summum de douceur et de légèreté, à l'allure incomparable, n'est pas agité ni dans l'agitation. 

freddy-mulongo-kamerhe-31

N'en déplaisent aux Bena Mpuka, Talibans, Haineux, Aigris et Tribalo-ethniques qui ne cessent de nous insulter matin, midi et soir...C'est Réveil FM International, le 1 avril 2020 qui a titré: Complot contre Tshilombo ourdi par Kamerhe, ficelé à Kingakati, "boutiqué" à Kigali!https://blogs.mediapart.fr/freddy-mulongo/blog/010420/complot-contre-tshilombo-ourdi-par-kamerhe-ficele-kingakati-boutique-kigali

Les ignares écervelés  n'ont qu'à continuer de nous jeter des pierres. Ceux qui savent lire les signes du temps n'ont qu'à regarder la suite des événements...  

Vital Kamerhe a fait plusieurs contractions dès le premier jour de son procès.  Il s'est identifié comme intellectuel, acteur politique majeur au Congo et directeur de cabinet de Tshilombo.  Alors qu'il est simplement poursuivi comme pourtant ,il est poursuivi comme cordonnateur des travaux de 100 jours. Comble de malheur, il nie qu'il est le Coordonnateur et s'enfonce en déclarant qu'il est superviseur. Oh la la, mais le superviseur n'a pas droit à la signature pour octroyer un marché fut-il de gré-à gré. Or Vital Kamerhe est un superviseur qui a eu droit à la signature. Nos fins limiers disent que VK était en pleurs à son retour dans sa cellule. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 11 mai 2020

RDC: Monsieur le Juge président, Samih Jammal n'a jamais rencontré Kamerhe ?

RDC: Monsieur le Juge président, Samih Jammal n'a jamais rencontré Kamerhe ?

Freddy Mulongo, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Kamerhe 32.jpg, mai 2020

52 ans en République démocratique du Congo, Samih Jammal a souhaité répondre en arabe au juge président, au procès Vital Kamerhe, sosus tentes à la prison de Makala. Le Libanais est allé trop en niant qu'il n'a jamais rencontré Vital kamerhe, directeur de cabinet de Tshilombo. Comment a-t-il pour gagner le marché de 1500 maisons préfabriquées ?

freddy-mulongo-kamerhe-32

52 ans en République démocratique du Congo, le Libanais Samih Jammal ne parle pas un mot de français. Il jure devant le juge président qu'il n'a jamais rencontre Vital Kamerhe. La preuve est là que ce libanais ment à la justice congolaise. Il a été reçu à plusieurs reprises à la résidence du directeur de cabinet de Tshilombo. La photo au mur est parlante, celle de deux mariés VK et Amida Shafur. 

Comment Samih Jammal qui ne parle pas un seul mot en français, qui a décidé de répondre en arabe, a-t-il pu gagner le marché de construction de 1500 maisons préfabriquées ? 

Répondre au juge président en arabe, alors que le peuple veut savoir sur les 370 millions volatilisés, lui qui vit avec -1 dollar par jour, n'est-ce pas jouer avec la souveraineté d'un Etat. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 256