mardi 4 mai 2021

Etat de siège: Infiltrations et atteintes aux droits humains, deux bolets des FARDC!

Etat de siège: Infiltrations et atteintes aux droits humains, deux bolets des FARDC!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

fb-img-1620141584638.jpg, mai 2021

L'état de siège décrété par Tshilombo risque l’enlisement. La raison ? Les FARDC ont deux boulets: infiltrations et atteintes aux droits humains. Issues de différentes brassages et mixages, plus de 450 officiers militaires des FARDC sont des Ougando-Burundo-Rwandais. En plus, les soudards sont impayés et mal équipés. 20 $ de prime au front...c'est la porte ouverte aux atteintes aux droits humains.

fb-img-1620141584638

État de siège : «Nous avons et les capacités et la logistique..pour contraindre les forces négatives, à la limite de contraindre nous allons les neutraliser», Le Général Léon Richard Kasonga. En écoutant une telle déclaration martiale, d'un général en tenue, on ne pas lui donner un blanc seing.  Comment en 30 jours, les FARDC peuvent-ils arriver à contraindre  Comment contraindre les 122 groupes armés qui écument l'Est du Congo ? Le décret de Tshilombo ne concerne  que le Nord-Kivu et l'Ituri ? Au Sud-Kivu et le Tanganyka, il n' ya pas des infiltrés qui sèment la terreur ?

Le Nord-Kivu et l'Ituri sont des zones minières. Les généraux affairistes et commerçants, sont au sein des FARDC. Rien ne nous dit pas qu'ils vont profiter de cet état de non droit pour se faire de l'argent ? Qu'est-ce qui nous garantit que les FARDC ne vont pas remplacer les ADF dans les exactions et tueries organisées ? Les FARC ont deux boulets: infiltrations-plus de 450 officiers sont Ougando-Burundo-Rwandais. Une armée infiltrée ne gagne jamais une opération. Le second boulet, ce sont les atteintes aux droits humains.  

30 jours de suspension des Assemblées provinciales, cours et tribunaux militaires pour des civils, des patrouilles et imposition de couvre-feu...sans aucun contrôle ? Porte ouverte aux dérives , exactions, délations  et rendement de compte en tous genres. 

C'est un manque de courage énorme de Tshilombo, qui aurait du déclarer toute la partie orientale de la RDC en zones militaires en y introduisant  une exception.. Les FARDC ne doivent pas agir seuls. Mais puisque les FARDC ne doivent pas être juges et partie, créer une Commission d'accompagnement de la  société civile, des chefs coutumiers et autochtones de terre.  Plus de 20 ans que la Monuc devenue Monusco est présente au Congo rien n'a été réglée. Et 30 jours, les FARDC vont tout régler. La grande muette en RDC a besoin d'une charte. sinon...Impayés,  20$ de prime, avec des armes et chars de combat dans des zones minières, les soudards, bidasses et Tontons Macoutes de Tshilombo s'en vont en guerre.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

A Paris, Tshilombo décide d'éradiquer l'islamisme, l'imam cheikh Ali Amin tué à Beni!

A Paris, Tshilombo décide d'éradiquer l'islamisme, l'imam cheikh Ali Amin tué à Beni !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Cheick Ali Amin.jpeg, mai 2021

Tshilombo est une calamité pour le Congo. L'islam en RDC n'est pas terroriste. Simple coïncidence, depuis le perron de l'Elysée lors du point de presse avec Macron, Tshilombo lance sa Fatwa: "Nous allons éradiquer l'islamisme terroriste à l'Est du Congo". Quelques jours après, cheikh Ali Amin, l’imam représentant la communauté islamique à Beni, est tué d'une balle dans la tête en pleine mosquée.

imam-cheikh-ali-aman

Reçu le 27 avril par Emmanuel Macron à l’Élysée, Tshilombo a demandé à l’aide de la France pour lutter contre les ADF, « un groupe à tendance islamiste, au discours islamiste et aux méthodes islamistes terroristes » a-t-il précisé. Vendredi 30 avril, il a annoncé la proclamation de « l’état de siège » au Nord-Kivu dans la province de l’Ituri pour lutter contre la violence des groupes armés.

Cheikh Ali Amin n'était pas un islamiste radical ni un terroriste. Il était Imam de la communauté islamique de Beni dans le Nord-Kivu. Ali Amin qui intervenait sur une Radio locale pour prêcher la parole de Dieu, était actif dans la prévention contre les groupes armés radicaux. Dans cette prédication, le Cheik Ali Amin condamnait les égorgements des êtres humains, l’un des modes d’emploi des ADF. rejetait catégoriquement les allégations sur la participation des musulmans dans les massacres qui endeuillent les familles à Beni. D’après le Cheikh Ali Amin, l’islam est une religion de paix, de Compassion et non de versement du sang.

Le samedi 1 mai. Cheikh Ali Amin, président de la communauté islamique et chargé des cultes de la ville de Beni, a été tué dans une mosquée. L'assassin meurtrier s'est volatisé. Il n'a même pas été identifié. 

Les circonstances de ce drame, ni l’identité de ses assaillants n’ont pas été précisées. Selon les témoins, Selon les témoins, l’auteur du meurtre est un individu armé non identifié. Celui-ci s’est introduit à la mosquée de Mupanda, située dans la commune Ruwenzori à Beni,  vers 19 heures et a tiré sur Cheikh Ali Amin. 

D'un côté, l’imam  Cheick Ali Amin décédé a été récemment entendu par les renseignements militaires en ville de Beni, qui le suspectait de collaborer  avec les groupes armés , notamment les ADF .

De l'autre, selon les sources sécuritaires, il pesait des menaces sérieuses sur Cheikh Ali Amin. 

Attention, à la tentative de faciliter: stigmatiser tous les musulmans de la RDC comme étant des islamistes terroristes. C'est serait une grave erreur.

Les ADF sont des rebelles musulmans ougandais installés dans l’est du Congo depuis le milieu des années 1990. Leurs attaques de civils dans le pays ont fait plus d’un millier de morts depuis 2014. Depuis 2019, plusieurs de leurs massacres ont été revendiquées par l’État islamique.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 3 mai 2021

RDC: Bakolo Kongo, Ikala Songa Nzila héraut de la vérité pour le combat spirituel

RDC: Bakolo Kongo, Ikala Songa Nzila héraut de la vérité pour le combat spirituel

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Michael Ikala 4.jpg, mai 2021

On découvre que Michael Benkoka Ndjoli "Songa Nzila Ikala" a eu plusieurs vies. Sa rencontre avec Mvuluzi Kimbangu Diantungunua a complètement changé le destin de sa vie. Il est le Hérault de la vérité du bateau du combat spirituel dans la résistance patriotique. On ne combat pas les mensonges par d'autres mensonges. La vérité libère. Ikala Songa Nzila "Mobomi Ya Ba Coops Na combat ya Libération".

freddy-mulongo-michael-ikala

Bienveillant, gentil et loyal, Michael Benkoka Ndjoli "Songa Nzila Ikala" est un volcan en éruption lorsqu'il parle de l'occupation Ougando-Burundo-Rwandaise de la République démocratique du Congo.  Son cœur est plus grand que la galaxie, lorsqu'on parle avec lui on sent une profonde douleur due aux souffrances du peuple congolais. Il endure tout avec sourire tout en demeurant social, sociable et chaleureux. "Tozali Bana Ya Bilaka, Tosi Tokomi Ba na Ya Elonga" ! Dans la résistance patriotique, Songa Nzila Ikala est-il un incompris ? Non ! Il est "Polele Polele", en assumant l'adage de Platon: "Personne n'est plus détesté que celui qui dit la vérité".

freddy-mulongo-michael-ikala-1

 Sa voix, celle de la voie spirituelle de Mvuluzi Kimbangu Diantungunua, a été étouffée par une campagne de diabolisation tous azimuts par ceux là, qui ont pensé résistance est égale au vedettariat, aux coops, aux ekoboïstes,  au bilanga na bano...Or  Michael Benkoka Ndjoli "Songa Nzila Ikala" en bon Mongo aime dire la vérité crue, la vérité vraie. Mvuluzi Kimbangu Diantungunua est le porte étendard de son combat, la solution idoine. La spiritualité n'est pas la religion. On ne peut pas combattre les mensonges du régime de Kinshasa et ses alliés, par des mensonges fabriquées au sein de la diaspora. Il est catégorique la dessus. Et aucun pays occidental qui jouit des fruits de pillages des ressources de la RDC ne peut aider ceux qui pensent déboulonner le système implanté au Congo-Kinshasa où les enfants des dictateurs remplacent leurs pères, et pendant ce temps la population croupit sous une misère noire. Les Congolais meurent tous les jours. Ils sont zigouillés, trucidés, massacrés sans qu'aucune voix humaine s'élève.

ADDY LOBA IKALA SONGA NZILA DEVOILE TOUT SUR LA POLITIQUE CONGOLAISE RDC © CN1NEWS congonumber1 TV

Le Congo est une boucherie humaine. La voix qui s'élève face aux massacres, tueries, crimes de guerre, crimes de sang, crimes  contre l'humanité pour le Congo et Congolais est celle Mvuluzi Kimbangu Diantungunua. Les Congolais ont délaissé leurs ancêtres. 61 ans d'indépendance, la RDC placée au cœur de l'Afrique végète. Les Congolais tournent en rond, seule une bourgeoisie Compradore  et mafieuse s'est emparée de toutes les ressources. Le Congolais vit avec -1 dollar par jour, sur une terre bénie. Les Congolais sont abandonnés par tous. Michael Benkoka Ndjoli "Songa Nzila Ikala"préconise de cantines pour donner à manger aux Congolais paupérisés qui souffrent. Il faut cultiver, travailler la terre pour nourrir le peuple congolais. 

freddy-mulongo-michael-ikala-2

Michael Benkoka Ndjoli "Songa Nzila Ikala" qui est l'initiateur de la Fatwa Anti-Concerts dans les salles mythiques européennes des artistes musiciens collabos, a contribué la création de l'ARP-Armée de Résistance Populaire pour la Libération du Congo contre  l'occupation. Depuis sa rencontre à plusieurs reprises avec Mvuluzi Kimbangu Diantungunua, Nsonga Nzila Ikala ne confond plus précipitation et vitesse, il est dans une sérénité qui décoiffe. Il faut attendre que Mvuluzi Kimbangu Diatungunua donne son signal et aval.  

freddy-mulongo-michael-ikala-3


 

« VALEUR YA MFUMU KIMBANGU DIANTUNGUNUA »

1- To lobaka ete Bana Bilaka nioso esengeli bami yeba. Soki bami yebi baza ba nani ? Bawuta wapi ? Mpe bazali ko kende wapi ?

Ba kopesa valeur na Kongo na bango, ba koyeba VALEUR ya KONGO mpe ba KOYEBA VALEUR YA MFUMU KIMBANGU DIANTUNGUNUA.

2- Ba oyo balingi bayeba mpona nini tozali ko lobela mingi Mfumu Kimbangu Diantungunua?

Mpo Mfumu KIMBANGU DIANTUNGUNUA APONAMA na NZAMBI MPUNGU mpo asalisa biso.

Azali MOSALI ya NZAMBI MPUNGU mpe MOSALISI NA BISO.

3- Na tango azali ko salisa biso, Nzambi Mpungu apesaki ye misala mpe bokonzi ya ko salela misala wana.

Na misala na ye, to yebi ete:

4- Mvuluzi KIMBANGU DIANTUNGUNUA azali NGANGA ya BONZAMBE mpe MOKONZI ya BAKONZI na KONGO DIA NTOTILA MOBIMBA to mpe AFRIKA. Azali lisusu Molangi ya mafuta Kimbangu oyo eko bikisa bokono kati na biso.

5- Ye nde Nzete ya MA PAMBOLI mpe MBELI YA KANDA ya KOKATA satana moto. Azali lisusu DALAPO ya KOTELEMISA BOKONZI N’AFRIKA mpe lisusu MWINDA ya ma pamboli ya batu Bayindo mpo na kolakisa polele n’Afrika mobimba.

6- Azali NZELA YA LOBIKO MPO NA BISO BAYINDO, nzela mosusu ezali te. Mpe azali lisusu Ebale, muntu moyindo nioso akosokola mpo alongola bosoto na ye.

7- Ye nde Buato ya ko katisa ngambo mpe Nkayi ya ko katisela ebale ya mayi. Mutu Moyindo nioso liboso akoma na Nzambi Mpungu ako koma nainu epayi ya Mvuluzi KIMBANGU Diantungunua esika wapi ako tubela masumu na ye.

8- Ye nde Ematiseli, muntu oyo azali na bosoto akoki kozala pembeni ya Mvuluzi Kimbangu Diantungunua te mpe lisusu azali Kakwa Mvita (Likonga).

9- Mvuluzi na biso Mfumu Kimbangu Diantungunua azuaki Misala nioso oyo mpe na Pouvoir ya kosalela yango mbala moko epayi na ye moko Nzambi Mpungu mpo aya ko salisa biso.

Mpo na biso Bayindo ezali lisalisi.

10- Lelo oyo mutu nioso soki azui misala oyo, afungoli mayele na yo, Mvuluzi Kimbangu Diantungunua akoki ko mpona yo mpo osalisa bandeko na yo.

11- Tango yo ondimeli Mvuluzi Kimbangu Diantungunua, ye mpe akoya ko salisa yo.

Ako kota na kati na yo, alobi na kati na yo na munoko oyo yo olobaka, apesi yo mayele mpo osalisa mpe bandeko na yo.

Tala esika wapi tozali kozua makasi.

12- Mvuluzi Kimbangu Diantungunua azali mutu oyo Nzambi Mpungu aponaki na kati ya bana na ye.

Abotamaki le 24.09.1889 na Nkamba mpe akolaki lokola mutu nioso. Akotaka kelasi na mission B.M.S (Missionnary Baptist Society) ya Gombe Lutete na Bas- Congo mpe asalaka mosala na H.C.B/P.L.C na Kinshasa.

13- Mvuluzi KIMBANGU Diantungunua azali te imaginaire lokola batu bami tunaka soki azalaka mutu moyindo, mosaka, motane to pembe? MVULUZI KIMBANGU DIANTUNGUNUA AZALAKA MUTU MOYINDO. Ba photo na ye ezali koloba yango moko.

14- Mutu nioso oyo ako ndimela ye, ako kota na kati na yo mpe alobi na yo na munoko na yo mpo osalisa bandeko na yo. Bo tala bandeko valeur to kopesa na Mvuluzi na biso Mfumu Kimbangu Diantungunua.

15- Bayindo nioso bako kopesa matondo, matondo, matondo na Mvuluzi Kimbangu Diantungunua pamba te ye mutu asalisaka biso.

16- Bana oyo ya biso na lolenge tozali ko lakisa bango bonkoko na biso. Soki ba beleli Mvuluzi Kimbangu Diantungunua, ako ya mpe akoti na kati na bango mpe alobi na bango na minoko oyo bango bazali ko salela mpona ko salisa bango.

17- Bana bako solola na Mvuluzi na minoko oyo ya bapaya lokola bazali ko salela yango bisika bazali. Kasi eko zala esengo mingi soki bana oyo ya biso ba yekola mpe minoko oyo ya Bankoko na bango mpo bakoka mpe ko solola na Bankoko na bango.

18- Tango bana oyo ya Mvuluzi Kimbangu Diantungunua bako banda komi monisa, bana oyo Mvuluzi akomi koloba na kati na bango, ezali bana oyo nde bako balusa Mokanda na biso ya Bomoyi oyo to bengi ”Mokanda ya Nzambi Mpungu na nzela ya Mfumu Kimbangu Diantungunua” na minoko na bango.

19- Biso toko pesa Respect ya mingi, Kimfumu mpe to tombola lokumu ya Mvuluzi KIMBANGU Diantungunua.

Bayindo nioso esengeli bayeba ye kasi soki ezali na batu bazali ko wangana ye, mitali bango moko.

20- Biso tozali ko tanga mingi kombo ya Mvuluzi Kimbangu Diantungunua pamba te ye azali pont kati na biso na Nzambi Mpungu.

Nzambi Mpungu azali Tata na biso mpe azali mosika mingi, yango wana esengeli to leka epayi ya Mvuluzi Kimbangu Diantungunua mpo ye nde Nzela, BOATO pe NKAYI ya ko memela biso epayi ya NZAMBI MPUNGU.

21- Soki obeleli NZAMBI MPUNGU, ezali Mvuluzi Kimbangu Diantungunua nde mutu ako ya esika na yo. Lokola soki obeleli ye moko Mvuluzi, ako ya ko salisa yo.

To lobaki yango ete azali MOSALI ya NZAMBI MPUNGU mpe MOSALISI NA BISO.

22- Mvuluzi Kimbangu Diantungunua azali Esprit oyo ya Bankoko bazali ko salisa biso. Ye nde mutu asololaka na Nzambi Mpungu.

Bo tala Valeur ya Mvuluzi KIMBANGU DIANTUNGUNUA.

23- Batu oyo mosusu bayebaka batu na bango, ba pesaka bango mpe valeur na bango.

Mvuluzi Kimbangu Diantungunua oyo amonaki pasi ya mingi mpona biso, esengeli to pesa ye Valeur na ye.

24- Na boloko na ye ya Thysville (Mbanza Ngungu), mindele ba kotisaki 9 pompes ya mayi ya moto ewutaka na usine mpo ba boma ye, kasi akufaki te.

25- Na boloko ya Elisabethville (Lubumbashi), ba timolaki libulu moko ya 2 mètres ya profondeur, ba buakaki Mvuluzi Kimbangu Diantungunua ya ko kangama ba chaine mpe ba sopaki béton mpo ba boma ye, kasi akufaki te.

26- Na Kinshasa na boloko ya Ndolo, Batiaki ye na tonneau mpe ba tondisaki mabanga ya kilo mpe lisusu 1.500kg ya ba chaînes mpo edindisa ye malamu na se ya mayi ya fleuve Congo, kasi akufaki te.

27- Na champ de tir ya Bagata na Bandundu, Ba betaki masasi na nzoto ya Mvuluzi kasi nioso wana ya pamba, Mvuluzi Kimbangu Diantungunua AKUFAKI TE.

28- Pasi nioso oyo Mvuluzi amonaki likolo na biso. Andimaki ko salisa biso to longa influence ya makasi oyo bapaya ba kotisaki na mboka mpo to yeba ko zongela bonkoko na biso. Ezali na batu ba landaki ye mpe mingi ba bangaki.

29- Tango akomi epayi ya NZAMBI MPUNGU, azui lisusu KIMFUMU ya koleka.

Lelo oyo azali ko kota kati ya bana nioso epayi wapi bazali ko belela Nzambi Mpungu mpe ye moko. Azali ko solola na bana na minoko nioso oyo bana na ye bazali kolaba mpe bazali kozua lisalisi.

30- Lelo oyo bayindo bazali na esengo ya koyeba BANKOKO na biso NZALAPANDA pe KITELEKINABO.

Matondo toko pesa na Mvuluzi Kimbangu Diantungunua Mutu alakisi biso bango.

31- Lolenge tozali ko lakisa bana mpe biso moko ko belela Nzambi Mpungu to Mvuluzi na biso Kimbangu Diantungunua.

Muana nioso oyo ako zala concentré, abeleli bango na monoko nioso oyo alobaka, ako yoka Mvuluzi Kimbangu Diantungunua azo yanola ye na munoko na ye.

32- Na tango oyo Kongo na biso ezo zua Valeur, bana bazo miyeba bazali ba nani ? Bawuti wapi ? Mpe Bazali ko kende wapi ? Bana ya Mvuluzi Kimbangu Diantungunua bazo sangana mpona ko kango lopango na biso Kongo.

33- Mutu na mutu ako zua Kongo na ye mpona ko salela bilanga oyo toko buka na nzete moko toko buka likolo mpe na nse lokola na nzete ya manioc tozo buka pondu mpe manioc.

Matondo toko pesa na Mvuluzi Kimbangu Diantungunua pamba te ye Mutu azali liboso, biso nioso sima na ye.

Esalemi na Londres, le 08.11. 2014

Muana ya Mfumu Kimbangu Diantungunua

Matiki Mwana

Ntotila

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Patrick Muyaya, être imaginatif ne signifie pas copier le design de la France !

RDC: Patrick Muyaya, être imaginatif ne signifie pas copier le design de la France !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-patrick Muyaya 1.jpg, mai 2021

Patrick Muyaya a eu le culot de déclarer avec arrogance inouïe que la RDC n'a plus besoin d'opposition avec l'union sacrée, sucrée, salée de Tshilombo...Pardieu, être créatif et innovateur en tant que porte-parole du gouvernement congolais ne signifie pas copier le design de la France. En plus le bleu de fond absorbe trop de lumière, le blanc reflète mieux. Muyaya l'arrogance ne paye pas.

freddy-mulongo-patrick-muyaya-1

Pour un individu, Patrick Muyaya Katembwe, qui a eu l'outrecuidance de déclarer que la République démocratique du Congo n'a plus droit à l'opposition avec l'union sacrée-sucrée-salée de Tshilombo...“En regardant l’état actuel du pays, nous ne devrions même pas avoir d’opposition. Tous comme un seul homme derrière le PR nous devons nous engager ”, Patrick Muyaya Katembwe, son tweet date du 3 janvier 2021,  après une rencontre organisée par Tshilombo avec les députés godillots, députés achetés, députés marchandises qui se sont vendus et ont traversé la rue pour la fameuse et corruptible: union sacrée, sucrée, salée !  Patrick Muyaya Katembwe prône le retour du parti État !  Ivresse de l'illusion de pouvoir quand tu nous tiens...Opportunisme, instabilité, inconstance, absence d'idéologie, de Vision et des valeurs, aveuglement, navigation à vue, incertitude de leadership, absence d'engagement citoyen, absence des valeurs pour une République! Hier journalisme, politicien Palu, politicien allié-PPRD, allié-FCC, union sacrée, sucrée, salée ! La transhumance politique bat son plein au Gondwana. "L’ivresse du lait, l’union est trop sucrée...voilà ce que donne le pouvoir. Un député national hier opposant, qui aujourd’hui ose dire que l’opposition devrait disparaître, pour que tous les congolais se prosternent devant Fatshi. C’est hallucinant, je crois rêver!", Le mm discours était tenu pour soutenir le coup d Etat du 24 Novembre 1965. Nous connaissons la suite et ses conséquences. D un côté vs prônez #NousBriserPourNousReconstruire de l autre vs ne voulez pas de l opposition. L'opposition est à la démocratie ce que le sang est pour le cœur", "La légèreté de conviction du politique Congolais. Comment pouvez vous promouvoir la pensée unique et prétendre être démocrate ? Même pendant la seconde mondiale, il y avait l'opposition dans les démocraties !

Bizarre que le plateau du porte-parole du gouvernement du Congo soit la copie conforme du design de la France. Le jeune Patrick Muyaya Katembwe est-il imaginatif et créatif du gouvernement Titanic Sama Lukombe ? Les deux micros accrochés sur le revers  de la veste amplifient l'effet larsen et le son n'est pas correct. Micros sur pupitre, c'est mieux grâce à la distanciation. L'éclairage laisse à désirer. Il faudra augmenter des projecteurs. Le décor du porte-parole de la RDC n'est pas virtuel mais bien réel. Ce n'est pas la première fois, que la RDC copie la France. En RDC, il n'y a pas des designers professionnels ? Le but premier du design est d’inventer, d’améliorer ou de faciliter l’usage ou le processus d’un élément ayant à interagir avec un produit ou un service matériel ou virtuel. Le design n'est pas un art décoratif. Un des rôles du design est de répondre à des besoins, de résoudre des problèmes, de proposer des solutions nouvelles ou d’explorer des possibilités pour améliorer la qualité. La médiocrité du déco de Jolino Makelele  et Lambert Mende Omalanga ne doit pas baliser le copie-coller du décor de la France.

D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que Réveil FM International met en exergue le copie-coller. Le 20 septembre 2018, nous tritons: "RDC: Felix Tshisekedi Tshilombo sa photo officielle sur Twitter!"

freddy-mulongo-fatshi-bidon-1
freddy-mulongo-sarkozy

Son portrait officiel-copie de la photo officielle de Nicolas Sarkozy élu Président de la République Française en 2007, frise l'imposture, l'immaturité, la fausseté de  sa photo officielle sur Twitter! La France est une République démocratie. Tshilombo dans son école buissonnière à Matongé-Ixelles-Bruxelles a vécu en Belgique, une monarchie héréditaire. Copier la France, c'est aussi accepter ses valeurs démocratiques. Tshilombo est un Léopoldien qui emprisonne des écoliers et élèves à la prison de Beni. Il veut le plein pouvoir en RDC. Despote, Tshilombo abuse du népotisme et du tribalisme exacerbé...Tshilombo crée une dynastie tyrannique au Congo.

Un gouvernement des Warriors dont le design du porte-parole est la copie de la France ?   

Lire la suite...

Partager sur : Partager

La journaliste Paulette Kimuntu victime de la horde Tribalo-Ethnique pro-Tshilombo

La journaliste Paulette Kimuntu victime de la horde Tribalo-Ethnique pro-Tshilombo

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Freddy Mulongo-Paulette 2.jpg, mai 2021

3 mai -Journée Mondiale de la liberté de la presse. Faut-il vraiment se taire ? Qu'a fait Paulette Kimuntu Kimpiob pour mériter le flot et torrent d'injures contre elle ? Tshilombo Tshintuntu Muana Mboka Ya Moyibi, a lâché ses Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques sur les réseaux sociaux pour injurier tout le monde. "Ba Nyangalakata, Ba Ndoki, Ba CombatNtaba" injures de Tshilombo à la diaspora.

freddy-mulongo-paulette-2

En ce 3 mai 2021-Journée mondiale de la liberté de la presse. Qu'a fait Paulette Kimuntu Kimpiobi pour mériter le torrent d'insultes de la part des Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques, Wewacrates ? Paulette Kimuntu Kimpiobi est victime d’un déferlement d’insultes trop vulgaires pour être reproduites ici et gravement sexistes, de la part des intolérants Tshilomboïstes. Son tort ? Avoir demandé à Tshilombo Tshintuntu le Léopoldien  de respecter sa promesse, d'aller à Beni dans le Nord Kivu. Le dimanche 25 avril dans la soirée, commentant sur la mort du Maréchal-Président-Dictateur Deby et la promesse farfelue et non encore réalisée pour des gueux, de Tshilombo, Monsieur Distributeur Automatique des Promesses (DAP) de s’installer à l’Est à du Congo pour y installer son Quartier Général, la présentatrice d’info7 avait déclaré : « Même si Tshisekedi reçoit une balle à la tête à Beni, le Congo ne s’arrêtera pas, rien de grave va se passer, c’est arrivé au Président tchadien et à Mzee ». La journaliste explique qu’elle voulait juste dire que "Mzée Laurent-Désiré Kabila est mort la vie a continué en RDC, Idriss Déby est mort, le Tchad n’est pas parti avec lui et la vie continue. Également Felix peut succomber aujourd’hui, la vie continuera et la RDC ne s’arrêtera pas. Bref la mort de Félix ou de n’importe quel dirigeant dans ce monde, ne peut arrêter le temps".

fb-img-1620034911393

Les Checkuleurs, Frappeurs, faussaires Tshilomboïstes sont arrivés au pouvoir, de la manière dont chacun sait: ils menacent, invectivent, injurient, insultes, rabaissent la République. Tshilombo est voleur de destin du peuple congolais, il a enjambé la clôture du palais présidentiel, il a fait un deal pour bénéficier d'une nomination électorale.   Gagner 2.070.000$ par mois, à vadrouiller sans vision, programme, cap, quel veinard ce Tshilombo ?  A ParisOù sont les Ongs des droits de l'homme pour prendre sa défense ?  Autre temps, autre mœurs ! 

Extrait du discours de Martin Luther King donné en mars 1965 à Selma en Alabama: "Un homme meurt quand il refuse d'agir pour ce qui est juste. Un homme meurt quand il refuse de se battre pour la justice. Un homme meurt quand il refuse de se battre pour ce qui est vrai...".

L'HONORABLE YVES KISOMBE EN COLERE, INSULTANT UN JOURNALISTE.

 

1. Le 3 août 2011. Eugénie Ntumba, rédactrice en chef de la Radio Télévision Satellitaire 1 (RTVS1), avait appelé Yves Kisombe, député à l’Assemblée nationale de la RDC, pour recueillir sa réaction par rapport à une lettre ouverte des partis d’opposition demandant au président Joseph Kabila d’assurer la transparence des élections présidentielles prévues en novembre prochain. Dans l’enregistrement sonore, Yves Kisombe a accusé la journaliste de ne pas avoir précisé l’objet de son appel avant de lui poser une question. « Quel est le nom de cette pute? Quel est le nom de cette chienne qui a osé me manquer de respect? » a-t-il crié dans l’enregistrement sonore où il a également menacé de prendre d’assaut la RTVS 1, basée à Kinshasa, si on ne lui donnait pas l’identité de la journaliste qui lui aurait raccroché au nez. 

"Tu sais qui je suis ?", "Je m'appelle Kisombe"...Etre Kisombe et puis quoi encore ? Les Kisombe légitimes n`en font pas autant et ne sont ni grossiers, prétentieux, vantards et cire-bottes comme l'est Yves Kisombe, l'homme qui a insulté la journaliste à  Kinshasa. Le mal-élevé,Yves Kisombe  a oublié qu'être député c'est d'abord être le représentant du peuple et non pas une autorité d'une institution quelconque.

COMMUNIQUE DE PRESSE

L`Union Nationale de la presse du Congo (UNPC) ;Journaliste en danger (JED) ; L`Observatoire des Médias Congolais (OMEC) ; L`Association Nationale des Editeurs des journaux du Congo (ANECO) ;

Remercient vivement tous les journalistes, les hommes et femmes des médias ainsi que les étudiants qui ont participé massivement à  la grande marche de colère organisée, vendredi 26 août 2011, contre le député Yves Kisombe, en protestation contre les attaques, menaces et agressions des journalistes dans l`exercice de leur métier, et pour exiger le respect du choix de la profession dans la désignation des membres du Conseil Supérieur de l`Audiovisuel et de la Communication.

Les organisations professionnelles des médias demandent à  tous de maintenir la chaîne de solidarité autour de notre consœur Eugénie Ntumba et de respecter scrupuleusement le mot d`ordre de boycott décrété contre M. Yves Kisombe.

Les organisations professionnelles des médias rappellent que l`obligation de solidarité est un devoir éthique et déontologique pour tout journaliste.

En conséquence, tout médias ou tout journaliste qui brise la chaîne de solidarité s`expose à  des sanctions pouvant aller jusqu`à  l`exclusion de la profession.

La Commission de discipline de l`UNPC a été chargée particulièrement de veiller au respect de l`embargo décrété contre M. Kisombe, et de faire rapport aux réunions périodiques d`évaluation.

Ainsi fait à  Kinshasa, le 28 août 2011

freddy-mulongo-paulette-3

2. Pourquoi pour  Paul Kimuntu Kimpiob avec le tollé que cela fait sur les réseaux sociaux, aucune des organisations professionnelles de la presse ne lève son petit doigt ? Sont-elles aussi toutes encartées Udps ? Ou ont-elles toutes traversées la rue pour l'Union sacrée, sucrée, salée de Tshilombo ? En 2011, c'était Alias Kabila qui était au pouvoir.  Aujourd'hui, c'est Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui règne par défi, On se tait et on ne dit rien. Pourquoi deux traitements différents pour deux femmes journalistes. En 2011, Eugénie Ntumba n'est pas superbement connue. Tout le monde s'est mis en branle.  En 2021, Paul Kimuntu Kimpiob est une vedette de la télévision congolaise. Silence Télé et Radio. Heureusement les Bena Mpuka, Talibans ne sont pas possesseurs de réseaux sociaux.

 Même si Paulette Kimuntu Kimpiob a déjà une double peine. Elle est viré du CongoWebTV et reçoit un flot d'injures. Son tweet du 30 avril est sans équivoque:  « La haute hiérarchie de Congowebtv a décidé de suspendre ma présentation d’info7, suite à une faute professionnelle ! Donc, à partir d’aujourd’hui je ne fais plus partie de Congowebtv. Merci à Gabriel Shabani pour ses 10 ans passés à Congo WebTV. Le meilleur reste à venir » ! Fort heureusement, la majorité des grands journalistes ne font plus partie des médias traditionnels. Ils ont eux-mêmes leur propre média. Avec les réseaux sociaux, Paulette Kimuntu Kimpiob a une autoroute devant elle. 

Tshilombo Tshintuntu Tshifueba qui a insulté ses compatriotes de la diaspora  à Bruxelles, Paris, Londres de: "Ba Nyangalakata, Ba Ndoki, Ba CombatNtaba" continue de vadrouiller et sévir. Le fieffé menteur de Tshilombo avait eu l'outrecuidance de mentir devant les caméras de TV5 Monde que les Balubas Kasaïens étaient tués à Kikwit parce que lui était Muluba. Le joufflu n'a jamais présenté des excuses à cause de ses mensonges éhontés. 

En ce 3 mai 2021, journée mondiale de la liberté de presse, chaque journalistes peut se donner aux genres journalistes qu'il préfère: les éditos aux éditorialistes, les caricatures aux caricaturistes, les reportages aux reporters etc.  La liberté de presse s'arrache ! Bukalume I Kwipa Bo !

Bonne fête à tous !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 1 mai 2021

RDC: Tshilombo Léopoldien a jeté en prison à Beni, Junior Muhindo écolier de 8 ans!

RDC: Tshilombo Léopoldien a jeté en prison à Beni  un écolier de 10 ans !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM international

Freddy Mulongo-Beni 3.jpg, mai 2021


Le plus jeune prisonnier au monde est Congolais. Il a 8 ans et porte encore son uniforme bleu-blanc. Junior Muhindo a été jeté en prison à Beni par des Tontons Macoutes sur ordre de Tshilombo Léopoldien. Jusque là ni l'Unicef ni l'Unesco n'ont réagi. 2 ans 1/2 après son deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale, Tshilombo sombre dans la gabegie à cause de sa cupidité.

fb-img-1619828662067

Léopold II coupeur des mains  pour le caoutchouc est revenu. Tshilombo le Léopoldien est l'incarnation de Léopold II de triste mémoire au Congo. L'homme est arrivé au pouvoir par un deal et il est bénéficiaire d'une nomination électorale. En 2 ans et 1/2, Tshilombo a montré ses limites. Il n'a ni vision, ni cap ni objectif. Tshilombo,l'apprenti président L'apprenti président qui faisait l'école buissonnière dans des Nganda à Bruxelles et qui est arrivé au palais présidentiel du Grand Congo en enjambant la clôture est une calamité pour le pays. 

Comment Tshilombo a-t-il eu l'audace d'envoyer ses Tontons Macoutes bastonner les écoliers de Beni, qui ne réclamaient que sa venue ? Ingénieux, les petits génies de Beni ont proposer à Tshilombo,  un billet Aller-Rétour Kinshasa-Beni-Kinshasa dans un vol régulier. C'est de l'argent propre qui ne provient pas des caisses de l'Etat.

Les élèves et écoliers de Beni ont  compris que Tshilombo pille les caisses de l'Etat pour se rendre à Djamena au Tchad , aux obsèques du Maréchal-Président-Dictateur Idriss Déby, il est allé à Paris pour la préparation du sommet Afrique-France, mais Tshilombo n'a pas le temps d'aller à Beni pour répondre aux exigences sécuritaires de ces enfants qui voient leurs parents zigouillés tous les jours.  

Tshilombo Léopoldien au lieu de demander à ses services d'organiser une vidéo conférence par zoom ou skype avec les écoliers de Beni pour écouter leurs doléances, parler avec eux pour apaiser la tension sociale et prouver au monde qu'il est parent, dans un pays civilisé, on dialogue, on se parle. Surtout que les élèves et écoliers de Beni n'ont demandé qu'une chose que leur contrée soit sécurisée. Ce qui correspond aux nombreuses promesses fantasmagoriques de celui qui trône au Congo par défi, Monsieur 15%.  Manque de légitimité,  Tshilombo Léopoldien, autocrate aux joues joufflues, a envoyé ses Tontons Macoutes tabasser les enfants, les gazés aux bombes lacrymogènes, les embarqués et les jeter en prison. 78 élèves emprisonnés dont 6 blessés ! Parmi les prisonniers, Junior Muhindo 8 ans, écolier, un garçon de 2 ème primaire. Il a été arrêté à Beni, le 29 avril 2021, avec ses camarades, pour avoir manifesté contre les massacres à Beni. Culotté Tshilombo parle de manipulation des écoliers, comme si Monsieur distributeur des promesses doit être cru comme le bon dieu. Ses Bena Mpuka et fanatiques écervelés embrayent: Ces enfants de Beni sont des ADF, ils sont fils des ADF, complices des ADF et manipulés par des ADF...Quelle comédie !

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Nos compatriotes de Beni, Butembo, Yuma, etc. ont été privés de leur droit constitutionnel (le droit de vote) on leur dénie le droit de vivre en paix et aujourd'hui on s'en prend à leurs enfants. Nous devons être fiers de nos concitoyens de l'Est contrairement aux autres-là...

 Youyou Muntu Mosi @MuntuMosi. #RDC-#BENI: La police a tiré sur des écoliers désarmés qui manifestaient pacifiquement. 1 enfant tué d’une balle en pleine tête, des blessés. #Fatshi leur a demandé de cesser leur protestation, et dit que sa présence ne changera rien à l’insécurité, mais promet de les visiter.

Tshilombo Léopoldien a volé le destin du peuple congolais pour un enrichissement personnel. Gabegie financière, détournements en cascade, népotisme outrancier, tribalisme assumé...écument son régime d'usurpation. Sa mafieuse famille présidentielle pestilentielle  ne l'aide pas non plus. Léopold II est de retour ! C'est Tshilombo et ses Tontons Macoutes. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 30 avril 2021

SADC: DRC supports Faustin Luanga against Elias Magosi, apprentice in diplomacy!

SADC: DRC is ready with Faustin Luanga facing Elias Magosi, apprentice in diplomacy!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-faustin-luanga-30.jpg, avr. 2021

The DRC is ready with Fautin Luanga for the post of Executive Secretary of the Southern African Development Community (SADC). Botswana plays the trouble maker with Elias Magosi. Former Deputy Permanent Secretary at the Presidency of Botswana, the "highest paid civil servant", revealed Botswana Guardian. Bombarded as Itinerant Ambassador, will Elias Magosi master diplomacy?

freddy-mulongo-faustin-luanga-3

The Democratic Republic of Congo is a giant in the heart of Africa that is waking up like an elephant. The Executive Secretariat of the Southern African Development Community (SADC), the candidacy of Faustin Luanga, whose competence, foresight, expertise and integrity transcend the political divide in the DRC. Faustin Luanga Mukela is an international civil servant with more than 25 years of national and international experience on issues related to the economic development of countries.  Economic and Development Advisor to President Kabila of the Democratic Republic of Congo (DRC); Senior Official of the World Trade Organization (WTO) in Geneva, successively: Regional Coordinator for the Asia and Pacific Department (a portfolio of 50 countries), Regional Coordinator for the Africa Department at the Institute for Training and Technical Cooperation of the World Trade Organization (a portfolio of 54 countries plus 20 other (non-African) members of the International Organization of the Francophonie). ... has the support of the Great Congo, the Congolese and its diaspora scattered around the world. The DRC is ready with Faustin Luanga for the SADC.

freddy-mulongo-elias-magozi

Unlike Elias Magosi, parachuted in as Deputy Permanent Secretary to the Presidency of Botswana, he was appointed there a few days after the accession of President Mokgweetsi Masisi to the presidency on April 1, 2018. Elias Magosi is very lucky, the "best paid civil servant" had revealed Botswana Guardian, has just been bombarded as itinerant Ambassador, to learn diplomacy in two months before the election over the SADC Executive Secretariat. On March 15, Botswana's president Mokgweetsi Masisi was in Kinshasa to praise and support his fellow and try to persuade the DRC to withdraw Fautin Luanga's candidacy.  The DRC and Botswana are the only two countries statutorily entitled to nominate candidates for the post of Executive Secretary of the Southern African Development Community (SADC) this year, for the upcoming August election. 

freddy-mulongo-faustin-luanga

The DRC is a waking elephant. In Kinshasa and in the SADC member countries, things are moving and evolving positively in the shadow. Contrary to the baseless speculations of the "Coupagist" media, adept at "Congo Bashing"!  The DRC supports the candidacy of Faustin Luanga before, during and after his election. In Kinshasa, things are moving forward. Professor Faustin Luanga was able to meet with the Deputy Prime Minister for Foreign Affairs, Christophe Lutundula in audience. The two personalities had a useful exchange for an hour. The VPM promised to be fully involved as soon as the government is inaugurated and to make this candidacy one of his diplomatic priorities. Thus, as soon as he is sworn in, he promised to make a diplomatic tour of the 15 other SADC member countries. They promised to meet regularly.

freddy-mulongo-faustin-luanga-2

Between Elias Magosi, who has two months to learn international diplomacy, and Faustin Luanga, who has been in international diplomacy for 25 years, the choice is clear. And the DRC, which has long left its place to other countries, wants to play its role. The Great Congo will not let Botswana take its place. The Congolese diaspora supports the candidacy of Faustin Luanga, a worthy son of Congo, who makes his pride outside the Great Congo!  The launch of Faustin Luanga into the orbit of the SADC is ready.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Le régime Tshilombo placarde la photo de Charles Michel dans tout Kinshasa!

RDC: Le régime Tshilombo placarde la photo de Charles Michel dans tout Kinshasa!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Charles Michel.jpg, avr. 2021

La République démocratique du Congo est un pays exsangue où le Congolais vit avec -1 dollar par jour. Et Tshilombo avec son régime d'usurpation-occupation fait placarder des affiches de Charles Michel, président de l'union européen, dans tout Kinshasa pour son séjour du 28 au 30 avril en RDC. Tshilombo Nabuchodonosor jette des élèves mineurs en prison à Beni. Silence de Charles Michel !

freddy-mulongo-charles-michel

Que fait Charles Michel à Kinshasa ? Le régime Tshilombo fait jeter 78 élèves mineurs à Beni, silence radio de Charles Michel, président de l'Union européenne. Les droits de l'homme bafoués par Tshilombo, pas de condamnation de Charles Michel ! Il ne dit et ne pense rien.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Que dit Charles Michel? Élèves de Beni jetés en prison par Tshilombo !

RDC: Que dit Charles Michel? Élèves  de Beni jetés en prison par Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM international

Freddy Mulongo-Beni 2.jpg, avr. 2021

Tshilombo est un fieffé menteur ! Lors de son point de presse, hier à Kinshasa avec Charles Michel, président du Conseil européen, Tshilombo a dit: "Je demande à ces enfants (Beni) de ne pas s’exposer aux intempéries. Je promets que je serai bientôt avec eux. Ce que j’ai dit, je le ferai...". Pendant ce temps, ses Tontons Macoutes les jetaient en prison ! Charles Michel complice?

freddy-mulongo-tshilombo-faussaire-k

Kinshasa, jeudi 29 avril, Charles Michel président de l'Union européenne et Tshilombo au cours du point de presse !

Que dit Charles Michel, président de l'Union européenne en séjour à Kinshasa, à Tshilombo, qui a jeté les élèves en prison à Beni ? L'Union européenne cautionne cette violation flagrante des droits humains ? 78 élèves mineurs jetés en prison à Beni, pendant son séjour à Kinshasa, Louis Michel est silencieux et complice. Pour une patate chaude s'en est une. Les droits humains sont-ils encore universels pour Charles Michel ? La Déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948 n'est-elle pas  l'une des pierres fondatrices de la protection moderne des droits humains dans le cadre des Nations Unies?  Louis Michel, père soutenait le régime d'imposture-occupation d'Alias Kabila. Charles Michel, fils soutient le régime d'usurpation-occupation de Tshilombo !

Réveil-FM : Les élèves et écoliers de Beni jetés en prison dans l'Etat de droit made in Tshilombo ! © Freddy Mulongo

 Qui peut croire encore Tshilombo Mabundi Ya Fatshi ? Nabuchodonosor croit résoudre tout problème social par ses Tontons Macoutes et en jetant les Congolais en prison. Ils viennent encore de frapper , les Tontons Macoutes de Tshilombo ont fait usage de tirs à gaz lacrymogènes ce vendredi 30 avril, pour disperser les élèves et écoliers qui passent la nuit depuis plus d'une semaine à la mairie de Beni dands le Nord-Kivu !

freddy-mulongo-beni-2

Emprisonnés les bleu-blancs mineurs qui revendiquent à Tshilombo, Monsieur promesses fantasmagoriques, de respecter et tenir ses promesses, est une atteinte aux droits de l'homme. Les fameux donneurs de leçons du hier, avec 37 ans d'opposition sont devenus des bourreaux-tortionnaires du peuple congolais. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 29 avril 2021

Champigny-sur-Marne: Les hommages de la diaspora congolaise à Honoré Ngbanda !

Champigny-sur-Marne: Les hommages de la diaspora congolaise à Honoré Ngbanda !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Honoré Ngbanda 5.jpg, avr. 2021

Notre article: "Diaspora: Honoré Ngbanda Nzambo enterré en toute intimité en France" ! publié le 1 avril avait fait des remous et vagues. La famille de Monsieur Honoré Ngbanda était en colère, peinée et s'était sentie humilier par des appels des cotisations sur les réseaux sociaux. Ce jeudi, 29 avril, le culte organisée par sa famille a été faite à l'église Notre Dame de Champigny-sur-Marne.

freddy-mulongo-honore-ngbanda

Champigny-sur-Marne, Maman Marie-Josée Lingomba Ngbanda, épouse du défunt et ses enfants à l'église Notre-Dame du sacré-coeur.

L'une des filles de Monsieur Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est mariée à un baron de France. La famille Ngbanda n'est pas pauvre. Elle est digne et a des valeurs intrinsèques qu'elle tient à préserver. Les appels des cotisations qui circulaient sur les réseaux sociaux ont peiné, mis en colère la famille Ngbanda qui s'est sentie humilier. Notre article: "Diaspora: Honoré Ngbanda Nzambo enterré en toute intimité en France" ! publié le 1 avril avait fait des remous des vagues ! "Monsieur Mulongo Toboyi récupération politique na liwa ya Honoré Ngbanda. Toboyi pe tozali na tina ya ba cotisations po na ko kunde ye te. Papa na biso akundama na France en toute intimité. Bino ba journalistes ya solo ya Congo bosunga biso "!

freddy-mulongo-honore-ngbanda-1

Les hommages de la diaspora congolaise à Mr Honore Ngbanda. Plusieurs congolais se sont déplacés, ce jeudi 29 avril,pour assister à la messe d’action des grâce, qui étaient organisée par sa famille, en l’église notre Dame de Champigy sur Marne. La prédication du jour, faite par le Révérend Charles Talingano, grand évangéliste, qui depuis 35 ans prêche l’évangile, qui a côtoyé plusieurs Présidents Africains pour lesquels il était devenu le conseiller spirituel. à travers le monde, qui était aussi son ami de Monsieur Honoré Ngbanda.

freddy-mulongo-honore-ngbanda-2

La famille Ngbanda a fait enlever  le drapeau de l'Apareco sur la dépouille d'Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba. Un drap mortuaire blanc cassé a couvert le cercueil, avec un bouquet blanc en forme de la croix, tout au long du culte. Aucun incident majeur n’a perturbé cet événement bien qu’il y eut des accrochages entre certains résistants et un compatriote connu par ces derniers, qui voulait filmer le cercueil alors qu’il est connu pour ses attaques et   prises de position contre Honoré Ngbanda de son vivant. La police est venue protéger l'impénitent provocateur. 

Le Révérend Charles Taligano a rappelé qu'Honoré Ngbanda est mort, mais il laisse derrière lui de nombreux Ngbandistes. La prédication de Talingano s’est basée sur le témoignage de cet homme qu’il a connu en 1982 en Israël, alors qu’il était ambassadeur du Zaïre en Israël. Et qui par la suite est devenu son ami. Honoré Ngbanda était un homme que Dieu a utilisé tout au long de sa vie car il y avait une prophétie selon laquelle, Honoré Ngbanda sera le sauveur de Mobutu. Et cette dernière s’est réalisée en 1990 lorsque Mobutu était totalement fini.

Le président de l’Apareco était l’un de très rares collaborateurs du Maréchal qui l’a soutenu jusqu’au bout. Et bien plus, il a sauvé la vie à Mubutu de justesse car ce dernier devait se rendre en Tanzanie avec le pdt Habyarimana et son collègue du Burundi. Honore Ngbanda avait insisté en conseillant Mobutu de ne pas prendre l’avion avec ses deux collègues pour se rendre à Dares Salam. Quelques heures après, les deux présidents furent assassinés, leur avion était abattu par les forces de Kagamé.

En apprenant cette triste nouvelle à Abuja en présence de Talingano, le Maréchal avait embrassé son jeune frère Honoré Ngbanda en sanglots, criant, «  Honoré tu m’as sauvé la vie car c’est ma tête qu’ils cherchaient ». Par ailleurs, le prédicateur du jour, s’est appuyé sur l’exemple de Moise et Josué. Selon lui, Moise s’est battu pour libérer les enfants d’Israël qui étaient en captivité. Nombreux ne l’ont pas cru et l’ont combattu d’autant plus qu’ils préféraient vivre heureux en captivité que de souffrir pour un avenir meilleur. Malgré tout, c’est Josué qui a continué le noble combat de Moise en faisant entrer les enfants d’Israël à la terre promise. Que dire d'Honore Ngbanda? L’homme qui durant plusieurs décennies a parlé de l’occupation et d’autres crimes dont sont victimes les congolais. Au départ, personne n’y prêtait attention. Pire, il était diabolisé, traité de tous les maux. Aujourd’hui, tout le monde en République démocratique du Congo a reprit le message de Ngbanda y compris les dirigeants actuels. Cet homme est unique au sein de la classe politique congolaise, lui qui a sacrifié sa vie de famille, ses enfants, ses biens matériels etc.. Il s’est sacrifié afin que les Congolais sachent réellement les causes de leur tragédie. On peut tout dire de ce qu’il était, mais personne n’ignore l’impact de son combat dans le paysage politique congolais.

freddy-mulongo-james-ngumbu

James Ngumbu, très proche du défunt qui fut le premier chargé de communication de l’Apareco et ami de la famille, a tenu à rendre personnellement ses adieux au président Honoré Ngbanda.

freddy-mulongo-james-ngumbu-2

James Ngumbu avec deux compatriotes sur le parvis de Notre Dame de sacré-cœur à Champigny-sur-Marne. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Tshilombo aime le tapis rouge mais il a peur des quolibets des écoliers à Beni!

RDC: Tshilombo aime le tapis rouge mais a peur des quolibets des écoliers à Beni !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy  Mulongo-Tshilombo Faussaire.jpg, avr. 2021

La formule est consacrée: "Je suis le président de tous, y compris de ceux qui n'ont pas voté pour moi". Tshilombo avec ses 15% n'a jamais été élu par Beni ni Butembo ni Yumbi. Les élèves et écoliers qui l'attendent sur l'esplanade de la Marie de Beni ne sont pas satisfait de sa pirouette, depuis Kinshasa. L'impénitent promet d'aller à Beni, parle de la manipulation des écoliers.

freddy-mulongo-tshilombo-faussaire-k

On prend proprement, sans tricher ou se faire nommer, les manettes du pouvoir pour agir pour ses concitoyens. Monsieur promesses fantasmagoriques adore distribuer des promesses. Il sème à tout vent.  Tshilombo aime le tapis rouge mais il a peur des quolibets, hués et railleries  des écoliers, blancs et bleus, qui campent  à l'esplanade de la Mairie de Beni et réclament sa venue pour les sécuriser. Tshintuntu demande aux écoliers qui font le sit-in é la Mairie de Beni, de retourner chez eux. Son arrivée n'est pas une solution à leurs revendications. Il voit une manipulation dans cette action des élèves.  "Je comprends. À l’heure actuelle, nous prenons un train de mesures. Je demande à ces enfants de ne pas s’exposer aux intempéries. Je promets que je serai bientôt avec eux. Ce que j’ai dit, je le ferai. Je prépare de solutions efficaces pour résoudre de manière définitive crise de l’est", vient de déclarer  Tshilombo au cours de point de presse à Kinshasa. 

Reste à savoir si les écoliers vont entendre son appel. Une semaine déjà que les élèves et écoliers passent la nuit à la belle étoile, attendant un président putatif, qui ne viendra jamais parce que les rendez-vous à Djamena pour les obsèques du maréchal-président -dictateur Idriss Déby et Paris pour la préparation du sommet Afrique-France, sont plus importants que Beni.

Rappelons que priver de vote par la CENI de Corneille Naanga, les habitants de Beni avaient avaient organisé des élections libres, démocratiques et transparentes. Ce sont les organisateurs de l'élection présidentielle à Beni , le samedi 29 décembre 2018, sont parents des écoliers  de Beni qui campent devant la Marie. Manipulation ? Tshilombo est à des années lumières de préoccupations du peuple congolais. Son régime usurpé est une calamité pour le Congo.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Tshilombo aime le tapis rouge mais il a peur des quolibets des écoliers à Beni!

RDC: Tshilombo aime le tapis rouge mais a peur des quolibets des écoliers à Beni !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Honoré Ngbanda.jpg, avr. 2021

La formule est consacrée: "Je suis le président de tous, y compris de ceux qui n'ont pas voté pour moi". Tshilombo avec ses 15% n'a jamais été élu par Beni ni Butembo ni Yumbi. Les élèves et écoliers qui l'attendent sur l'esplanade de la Marie de Beni ne sont pas satisfait de sa pirouette, depuis Kinshasa. L'impénitent promet d'aller à Beni, parle de la manipulation des écoliers.

freddy-mulongo-tshilombo-faussaire-k

On prend proprement, sans tricher ou se faire nommer, les manettes du pouvoir pour agir pour ses concitoyens. Monsieur promesses fantasmagoriques adore distribuer des promesses. Il sème à tout vent.  Tshilombo aime le tapis rouge mais il a peur des quolibets, hués et railleries  des écoliers, blancs et bleus, qui campent  à l'esplanade de la Mairie de Beni et réclament sa venue pour les sécuriser. Tshintuntu demande aux écoliers qui font le sit-in é la Mairie de Beni, de retourner chez eux. Son arrivée n'est pas une solution à leurs revendications. Il voit une manipulation dans cette action des élèves.  "Je comprends. À l’heure actuelle, nous prenons un train de mesures. Je demande à ces enfants de ne pas s’exposer aux intempéries. Je promets que je serai bientôt avec eux. Ce que j’ai dit, je le ferai. Je prépare de solutions efficaces pour résoudre de manière définitive crise de l’est", vient de déclarer  Tshilombo au cours de point de presse à Kinshasa. 

Reste à savoir si les écoliers vont entendre son appel. Une semaine déjà que les élèves et écoliers passent la nuit à la belle étoile, attendant un président putatif, qui ne viendra jamais parce que les rendez-vous à Djamena pour les obsèques du maréchal-président -dictateur Idriss Déby et Paris pour la préparation du sommet Afrique-France, sont plus importants que Beni.

Rappelons que priver de vote par la CENI de Corneille Naanga, les habitants de Beni avaient avaient organisé des élections libres, démocratiques et transparentes. Ce sont les organisateurs de l'élection présidentielle à Beni , le samedi 29 décembre 2018, sont parents des écoliers  de Beni qui campent devant la Marie. Manipulation ? Tshilombo est à des années lumières de préoccupations du peuple congolais. Son régime usurpé est une calamité pour le Congo.  

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Pourquoi Tshilombo fuit Beni-Butembo-Yumbi privés de l'élection présidentielle?

RDC: Pourquoi Tshilombo fuit Beni-Butembo-Yumbi privés de l'élection présidentielle?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Beni.jpg, avr. 2021

Beni, Tshilombo le vadrouilleur, est prit dans son propre piège. Monsieur distributeur automatique des promesses fantasmagoriques, avait promis d'installer son quartier général à Beni pour éradiquer l'insécurité. Depuis le 5 avril, les cours n'ont pas repris à Beni. Les bleus et blancs campent sur l'esplanade de Mairie de Beni, attendant l'arrivée de Tshilombo. Beni-Butembo-Yumbi ?

freddy-mulongo-beni

« Nous sommes des enfants et non des ADF. Nous avons droit à l'éducation. Beni a besoin de la paix. Il n'y a pas la RDC sans Beni. Nous exigeons l'arrivée du chef de l'État ici ». Les cours n’ont pas repris depuis le 5 avril, pour les écoliers et élèves, en ville de Beni au Nord-Kivu.  “Nous sommes déterminés et nous n’allons pas céder. Les élèves de Beni doivent étudier en paix. Nous sommes ici jusqu’à l’arrivée du chef de l’État pour qu’il nous garantisse la paix “, avait déclaré Muhindo Nikson, le président du comité des élèves. Le Parlement d’enfants et le comité d’élèves à Beni avaient donné 72 heures à Tshilombo pour qu’il se rende à Beni. Après l’expiration de cet ultimatum le jeudi 22 avril, les élèves et écoliers se sont installés sur l'esplanade de la   mairie de Beni. Ils y campent !  Sur leur décision, les élèves et écoliers ont endurci leur sit-in à la mairie  de Beni jusqu’à l’arrivée de Tshilombo dans cette zone du Nord-Kivu. Jason Katya, président du parlement des enfants de Beni a fait savoir qu’ils vont poursuivre leur sit-in « jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. Nous avons demandé au Président d’être à Beni, il n’est pas venu. Nous l’attendrons ici devant la mairie jusqu’à ce qu’il se décide de venir ». Des femmes et écoliers de la ville de Beni, exigent l’installation du quartier général de Tshilombo, dans cette partie du pays en proie aux tueries et à l’activisme des groupes armés.

freddy-mulongo-beni-6

Ces bleus et blancs disent être victimes de la déplorable situation d’instabilité qui sévit dans cette région, caractérisée par des mouvements de rebellions, des guerres tribales, des conflits fonciers, etc. “Les enfants continuent d’être les principales victimes des conflits. Leurs souffrances prennent multiples formes. Les enfants sont tués, rendus orphelins, mutilés, enlevés, privés d’éducation et de soins de santé, atteints des troubles physiques, forcés de s’enfuir de chez eux. Les enfants réfugiés et déplacés sont particulièrement vulnérables face à la violence, à l’exploitation sexuelle (…)”, dénoncent ces mineurs. Ils regrettent que les violations répétées des droits des enfants se produisent, selon eux, dans un climat d’impunité. “Aujourd’hui, l’éducation est sabotée de toutes les manières, avec le raccourcissement des années scolaires chaque fois, dans notre région, à cause de la guerre. Souvent, les années scolaires sont sauvées, mais pas l’éducation”, dénoncent ces jeunes. “Quelle génération formons-nous, sans une éducation complète”, s’interrogent-ils.

freddy-mulongo-beni-14

Pourquoi Tshilombo fuit-il Beni ? Monsieur 15% n'a jamais été élu par Beni, Butembo et Yumbi. Les compatriotes de ces trois villes ont été privés d'élection présidentielle de 2018. Beni avait défié Kinshasa avec ses propres élections.  Les Nandés sont des vrais patriotes. Ils sont Congolais sans marchander ni quémander. 

Nous sommes à trois jours des élections. Le monde n’en revient pas. Nanga annonce à la presse nationale et internationale que les élections auront bel et bien lieu le dimanche 30 décembre 2018. Et à la surprise générale, il ajoute que pour des raisons de terrorisme et d’Ebola, le territoire de Beni, la ville de Beni et la ville de Butembo ne voteront pas. Les élections y reportées en mars 2019, sans préciser la date. Consternation ! Colère ! Révolte ! Dénonciation ! Voilà les sentiments qui transpercent les cœurs de ces populations longtemps martyrisées et égorgées. Pour certains, il n’y a aucun de doute, c’est la Kabilie qui a intimé l’ordre à Naanga, président de la CENI, de prendre une telle décision.

Il n’y a pas à chercher la raison plus loin que son nez : Kabila et son régime par cette décision répond au rejet total de la Kabilie que le Peuple du Grand-Nord a bien exprimé à travers l’accueil chaleureux de Martin de Fayulu. En dépit des appels non seulement de tout le peuple congolais et de certains organismes internationaux lancés à Naanga pour revenir sur sa décision, ce dernier avec l’épée de Kabila sur sa gorge, campe à sa décision : le peuple du grand-nord ne mérite pas participer à l’élection d’un président de la RD Congo.

freddy-mulongo-beni-12
freddy-mulongo-beni-13

Samedi 29 décembre 2018, les jeunes avec à la tête la Lucha de Beni s’organisent : ils lancent des appels à travers les réseaux sociaux et les médias locaux à la population qu’ils organiseront eux-mêmes les élections. Le message est capté cinq sur cinq.

freddy-mulongo-beni-16
freddy-mulongo-beni-7


Dimanche 30 décembre. Les structures sont en place. Tout part du quartier de Kaliva. Les bulletins de vote sur le modèle des élections précédentes sont imprimés. Un bureau est constitué. Le système de lavage et de désinfection avant le vote est garanti. La nouvelle se répand dans la ville et dans les contrées environnantes. Les gens commencent à afflouer. La police essaie d’intervenir mais elle est vite débordée. Après quelques minutes, elle cède à la volonté du peuple et décide d’encadrer les électeurs. C’est parti !

freddy-mulongo-beni-8
freddy-mulongo-beni-9

"Nous sommes venus ici au terrain de Kalinda pour voter. Nous avons le droit de voter comme les gens de la ville de Goma ou de Bukavu". "C'est la raison pour laquelle vous voyez ici ces gens qui sont pour voter. La ville de Beni est dans la République démocratique du Congo. On ne ne peut pas nous priver (du droit de vote" ! Les images sont impressionnantes, comme ces vieilles mamans courbées et fatiguées qui arrivent avec cartes d’électeurs à la main. Le centre ne peut contenir toute la population de la ville. D’autres centres ouvrent à travers la ville comme à Maboglio.

Butembo emboite la dance. Là aussi, à commencer par les taximen moto de Nziyapanda au sud de la ville, des bureaux de vote se mettent en place. A la différence de Beni, les papiers des cahiers vont servir de bulletins de vote. Le même engouement est observé à Kasindi.
Partout, les foules sont nombreuses et tout le monde veut voter, en observant strictement les règles d’hygiène. Ce qui va obliger les organisateurs à aller au-delà de l’heure prévue pour la fermeture. A peine le vote se termine-t-il, le dépouillement devant témoins venus de différents partis mais aussi en présence des caméras des télévisions internationales, le dépouillement commence.

Les visages sont radieux. Tout le monde est content d’avoir accompli son devoir civique. Le changement tant désiré pointe à l’horizon.

La presse aussi bien locale, nationale qu’internationale est ébahie. Les élections sont libres, transparentes et véridiques. Ce que Nangaa n’a pas réussi à organiser en trois ans, la population du Grand-Nord vient de le faire en deux jours, avec une somme n’excédant pas 500 dollars américains. Les résultats vont être connus ce mardi à 12h00 et seront envoyés sans tarder à la Monusco et à la Ceni locale pour transmission à Nangaa.

Pendant ces temps, dans le reste de la République, tout le monde tire sur Nangaa. C’est le chaos total. De l’Est à l’Ouest, du Nord au sud, on signale partout des cas des machines qui ne démarrent pas ; des tentatives de corruption, des noms d’électeurs qui manquent sur les listes mais que l’on retrouvera sur des listes originales jétées soit dans les poubelles ou dans les toilettes comme à Goma, des morts à Wallungu, des électeurs chassés pour avoir refusé de voter pour un candidat, des machines à voler découvertes dans des maisons des autorités provinciales, etc. La liste est longue.

Les populations de Beni et de Butembo sont les vainqueurs de ces élections présidentielles, législatives et provinciales en R D Congo.

Oui, comme vient de le twiter quelqu’un ce matin, le « Peuple Nandé est un génie. Il vient de lancer sur le marché international un modèle de vote et d’élections qui pourrait désormais inspirer les leaders africains. A moins de 500 dollars et en deux jours on peut organiser des élections libres, transparentes et incontestables. Le terrorisme et l’ebola ont eu peur et ont pris refuge chez Nangaa et chez Kabila ».
Leaders africains, voulez-vous organiser des élections libres, transparentes et non contestables, en deux jours et à un moindre prix ? Venez à Butembo et à Beni. Cela vous épargnera des contracter des dettes et vous rendra indépendants dans la mise en œuvre de vos projets.

logobenilubero

Les conditions d’un bon déroulement de la présidentielle n'étaient pas remplies. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait maintenu le scrutin. Mais elle avait décidé de reporter les élections au mois de mars dans les circonscriptions de Beni et Butembo, dans le Nord-Kivu, et Yumbi, dans la province de Maï-Ndombe, dans le sud-ouest du pays. Certains constitutionnalistes s'étaient arraché les cheveux. Comment la CENI pouvait-elle organiser une élection présidentielle aussi cruciale en privant 1,2 million de Congolais du droit de vote? Quand Beni, Butembo et Yumbi pourront voter, les jeux seront déjà faits. Les résultats de la présidentielle étaient attendus le 15 janvier et la prestation de serment du nouveau président pour le 18 janvier.

"C’est un simulacre d’élection. On confisque le droit de vote d’une partie des 40 millions d’électeurs. Les circonscriptions touchées sont favorables à Martin Fayulu, le principal candidat de l’opposition, celui qui fait le plus peur au camp Kabila et à son candidat Emmanuel Shadary."  La raison en était simple: "le Nord-Kivu, ravagé par deux conflits régionaux et sillonné par plus de 100 groupes armés, se sent abandonné par le gouvernement. Quant aux justifications avancées par la CENI, le manque de sécurité et l’épidémie d’Ebola, elles ne tiennent pas la route, le virus Ebola qui sévit dans le Nord-Kivu n’est pas de nature à menacer l’élection. La CENI n’est pas indépendante, elle est aux ordres du pouvoir."

Lire la suite...

Partager sur : Partager

SADC: La RDC soutient Faustin Luanga face à Elias Magosi, apprenti en diplomatie!

SADC: La RDC est prête avec Faustin Luanga face à Elias Magosi, apprenti en diplomatie!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faustin Luanga 3.jpg, avr. 2021

La RDC est prête avec Fautin Luanga au poste de Secrétariat Général de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). Le Botswana joue au trouble fête avec Elias Magosi. Ancien Secrétaire permanent adjoint à la présidence du Bostwana, le "fonctionnaire le mieux payé", avait révélé Botswana Guardian. Bombardé ambassadeur itinérant, Elias Magosi va-t-il maîtriser la diplomatie?

freddy-mulongo-faustin-luanga-3

La République démocratique du Congo est un géant au cœur de l'Afrique, qui se réveille tel un éléphant. Secrétariat Général de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), la candidature de Faustin Luanga dont la compétence, clairvoyance, expertise et l'intégrité dépassent les clivages politiques en RDC. Le fonctionnaire international de l'OMC, Faustin Luanga Mukela, avec plus de 25 ans d'expérience nationale et internationale sur des questions relatives au développement économique des pays.  Conseiller Économique et de Développement du Président Kabila de la République démocratique du Congo (RDC); Haut Fonctionnaire de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à Genève, successivement : Coordonnateur régional pour le Département Asie et Pacifiques (un portefeuille de 50 pays), Coordonnateur régional pour le Département Afrique à l'Institut pour la Formation et la Coopération Technique de l'Organisation Mondiale du Commerce (un portefeuille de 54 pays plus 20 autres pays membres (non africain) de l'Organisation Internationale de la Francophonie)... a le soutient du Grand Congo, des Congolais et sa diaspora éparpillé dans le monde. La RDC est prête avec Faustin Luanga pour la SADC.

freddy-mulongo-elias-magozi

Contrairement à Elias Magosi, parachuté comme Secrétaire permanent adjoint à la présidence du Botswana, il y a été nommé quelques jours après l'accession du président Mokgweetsi Masisi à la présidence le 1er avril 2018. Elias Magosi a beaucoup de chance, le "Fonctionnaire le mieux payé " avait révélé Botswana Guardian, vient d'être bombardé ambassadeur itinérant, pour apprendre la diplomatie en deux mois avant l'élection au secrétariat exécutif de la SADC. Le 15 mars dernier, le président Botswanais Mokgweetsi Masisi  était à Kinshasa, pour vanter les mérites de son poulain et tenter de persuader la RDC de retirer la candidature de Fautin Luanga.  La RDC et le Botwana sont les seuls deux pays, qui ont statutairement droit, cette année, de présenter des candidatures, au poste de secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), dont l’élection aura lieu en août prochain. 

freddy-mulongo-faustin-luanga

La RDC est un éléphant qui se réveille. À Kinshasa et dans les pays Membres de la SADC, les choses bougent et évoluent positivement dans l’ombre. Contrairement aux spéculations sans fondement, des médias "Coupagistes", adeptes du "Congo Bashing" !  La RDC porte la candidature de Faustin Luanga et  soutient son candidat avant, pendant et après son élection. A Kinshasa, les choses s'activent. Le professeur Faustin Luanga a pu rencontrer le vice-Premier ministre aux affaires étrangères, Christophe Lutundula en audience. Les deux personnalités ont échangé utilement pendant une heure du temps. Le VPM a promis de s’impliquer pleinement dès l’investiture du gouvernement et de faire de cette candidature une de ses priorités diplomatiques. Ainsi, dès l’investiture, il a promis de faire une tournée d’itinérance diplomatique dans les 15 pays autres pays membres de la SADC. Ils se sont promis de se revoir régulièrement.

freddy-mulongo-faustin-luanga-2

Entre Elias Magosi, qui a deux mois pour apprendre la diplomatie internationale et Faustin Luanga qui depuis 25 ans y est dans cette diplomatie internationale, le choix est clair. Et la RDC, qui a longtemps laissé sa place aux autres pays, veut jouer son rôle. Le Grand Congo ne laissera pas sa place chiper le Botswana. La diaspora congolaise soutient la candidature de Faustin Luanga, un digne fils du Congo, qui fait sa fierté hors du Grand Congo !  Le lancement de Faustin Luanga en orbite de la SADC est prête. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mardi 27 avril 2021

RDC: Cousin de Tshilombo, intouchable Thys Mumba menace de tirer sur un policier!

RDC: Cousin de Tshilombo et intouchable Thys Mumba menace de tirer sur un policier !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Thys Mumba.jpg, avr. 2021

La république bananière, Thys Mumba, cousin de Tshilombo, imposteur-usurpateur qui dirige par défi au Congo, se prend pour un intouchable. Le quidam a menacé de tirer sur un policier. La garde présidentielle est venue à son secours. Son nom est Thys Mumba, famille présidentielle Tshilombo ...l'insulte la marque déposée de la famille Tshisekedi, Bena Mpuka de l'Udps et des Talibans.

freddy-mulongo-thys-mumba

Avec Tshilombo, le Congo est devenu une république bananière. Lui-même est arrivé au pouvoir par hold-up électoral, Tshilombo Tshintuntu dirige par défi. En République démocratie du Congo, la dynastie tyrannique Tshilombienne s'impose. Tout celui qui a lien de parenté avec Tshilombo devient un intouchable. C'est le cas de Thys Mumba, frère d'Etienne Tshisekedi Mumba.cousin de Tshilombo, dont la maman est DG de l'INSS, a insulté les policiers congolais de "Kabwa ", c’est-à-dire Chien en Tshiluba ! La raison, il est plus de 21h passé, les policiers font respecter le couvre-feu, le quidam s'impose qu'il doit nécessairement passer. Thys Mumba est allé jusqu'à menacer de tirer sur un policier ! C'est la garde républicaine qui est venu à son secours. Le couvre-feu est pour les citoyens pas pour des parasites de la fameuse famille présidentielle impolie et pillarde.

freddy-mulongo-thys-mumba-1

Si Tshilombo, voleur de destin du peuple congolais ne se comportait pas en parvenu et arriviste, sa famille serait courtoise ! Le faussaire checkuleur dirige par défi. Et les parasites s'accrochent. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

lundi 26 avril 2021

RDC: Tshilombo Affabulocrate !

RDC: Tshilombo Affabulocrate ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

freddy-mulongo-affabulocrate-1

Il avait promis d'instaurer la démocratie, l'état de droit, de faire de la RDC, l'Allemagne de l'Afrique, de créer de nouveaux  riches au Congo...Non, rien de rien ! Tshilombo autocrate patenté a corrompu les députés nationaux pour avoir une majorité parlementaire. Gabegie financière, enrichissements illicites, détournements, tribalisme assumé,  népotisme outrancier...caractérisent le Tshilombisme qui sans aucun doute est différent du Tshisekedisme.   Tshilombo est entrain de créé sa dynastie tyrannique avec ses checkuleurs et pillards du Congo.

Comme avec le président dictateur Mobutu Sese Seko, Maréchal du Zaïre,  Tshilombo Tshintuntu compte négocier avec la Belgique, France et la Grande Bretagne pour le refoulement des Congolais qui gênent son régime usurpé. En même temps, ses services de Bena Mpuka s'activent avec des procès contre certains leaders de la diaspora. Tshilombo est décidé de détruire la diaspora y compris des ménages !

Tshilombo Affabulocrate est le huitième livre. Tshintuntu mène le peuple congolais en bateau, avec ses incommensurables promesses irréalisables. Le Congo se meurt !

freddy-mulongo-affabulocrate

Depuis la découverte, de l’embouchure du Congo par Diego Cao, à aujourd’hui aucune personnalité n’a été aussi nullarde et controversée que Tshilombo. Arrivée au pouvoir par nomination électorale, après un odieux deal contre le peuple congolais, avec Alias Kabila à Kingakati, malgré ses 15%, Tshilombo s’avère être un politicailleur-ventriote, qui a voulu le pouvoir pour le pouvoir. L’individu est à la présidence de la république sans programmes, sans visions et sans objectifs. Il pilote à vue le Congo. Il est devenu la machine impénitente des promesses. Tshilombo promet tout et rien. Il est affabulocrate, bluffeur, fabulateur et blablateur. Personne ne croit à ses promesses.  Tshilombo promet comme il respire. L’homme inutile au sommet de l’Etat congolais, est aujourd’hui une réalité. Avec son mandat volé au peuple congolais, qui est couvert d’opprobre, le fameux fils Tshisekedi est un fossoyeur de la République. Adepte du superficiel et de la démagogie, Tshilombo prèfère faire ce qu’il est le plus qualifié à faire, c’est-à-dire vadrouiller au lieu de gouverner.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Tshilombo Affabulocrate !

RDC: Tshilombo Affabulocrate ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Affabulocrate 1.jpg, avr. 2021

Au service de ses commanditaires, les deux ans 1/2 de sa présidence usurpée, dévoilent Tshilombo: patin-marionnette et ennemi du peuple congolais. Il est aphone sur des crimes de sang, crimes de génocide, crimes contre l'humanité qui se commettent à l'Est du Congo. Gabegie, enrichissements illicites, détournements, arrestations arbitraires, tribalisme assumé, népotisme outrancier... Tshilombisme!

freddy-mulongo-affabulocrate-1

Il avait promis d'instaurer la démocratie, l'état de droit, de faire de la RDC, l'Allemagne de l'Afrique, de créer de nouveaux  riches au Congo...Non, rien de rien ! Tshilombo autocrate patenté a corrompu les députés nationaux pour avoir une majorité parlementaire. Gabegie financière, enrichissements illicites, détournements, tribalisme assumé,  népotisme outrancier...caractérisent le Tshilombisme qui sans aucun doute est différent du Tshisekedisme.   Tshilombo est entrain de créé sa dynastie tyrannique avec ses checkuleurs et pillards du Congo.

Comme avec le président dictateur Mobutu Sese Seko, Maréchal du Zaïre,  Tshilombo Tshintuntu compte négocier avec la Belgique, France et la Grande Bretagne pour le refoulement des Congolais qui gênent son régime usurpé. En même temps, ses services de Bena Mpuka s'activent avec des procès contre certains leaders de la diaspora. Tshilombo est décidé de détruire la diaspora y compris des ménages !

Tshilombo Affabulocrate est le huitième livre. Tshintuntu mène le peuple congolais en bateau, avec ses incommensurables promesses irréalisables. Le Congo se meurt !

freddy-mulongo-affabulocrate

Depuis la découverte, de l’embouchure du Congo par Diego Cao, à aujourd’hui aucune personnalité n’a été aussi nullarde et controversée que Tshilombo. Arrivée au pouvoir par nomination électorale, après un odieux deal contre le peuple congolais, avec Alias Kabila à Kingakati, malgré ses 15%, Tshilombo s’avère être un politicailleur-ventriote, qui a voulu le pouvoir pour le pouvoir. L’individu est à la présidence de la république sans programmes, sans visions et sans objectifs. Il pilote à vue le Congo. Il est devenu la machine impénitente des promesses. Tshilombo promet tout et rien. Il est affabulocrate, bluffeur, fabulateur et blablateur. Personne ne croit à ses promesses.  Tshilombo promet comme il respire. L’homme inutile au sommet de l’Etat congolais, est aujourd’hui une réalité. Avec son mandat volé au peuple congolais, qui est couvert d’opprobre, le fameux fils Tshisekedi est un fossoyeur de la République. Adepte du superficiel et de la démagogie, Tshilombo prèfère faire ce qu’il est le plus qualifié à faire, c’est-à-dire vadrouiller au lieu de gouverner.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 25 avril 2021

Kinshasa: Le dégagisme doit s'opérer chez des Tontons Macoutes de Tshilombo !

Kinshasa: Les policiers sont des Tontons Macoutes au service de Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tontons Macoutes.jpg, avr. 2021

Avons-nous une police nationale républicaine au Congo-démocratique ? La RDC a des Tontons Macoutes au service d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu. Agressifs, répressifs et brutaux, ils sont responsables des arrestations arbitraires, bastonnades, tortures, vols, viols... des images insoutenables de répressions contre les citoyens congolais qui ont marché pour soutenir l'Est.

fb-img-1619290506305

Plus que jamais, le dégagisme doit s’opérer dans la police nationale congolaise (PNC) et les Fardc. Policiers brutaux doivent quitter la police nationale congolaise. Ils ne méritent  plus  de porter la tenue de la PNC. Les Kulunas n'ont pas leur place dans notre police. Il faut dégager tous ces éléments nuisibles et forces du mal qui dénaturent cette police. Kabilienne hier, elle est Tshilombienne, aujourd'hui. Il faut rendre cette police républicaine, en lui enlevant tous les oripeaux, de son mariage forcée, avec les imposteurs-usurpateurs, qui se succèdent à la tête du pays. Il faut une césure nette  entre  policiers et Kulunas. L'écusson de la police nationale congolaise porte la devise: Loi-Unité-Patrie ! Gazés de Congolais qui ont marché pour les autres Congolais, c'est ça la police congolaise ? 

freddy-mulongo-police-1

La déloyauté de Tsilombo  est souvent inhérente à sa haute trahison notoire, son incompétence innée, tout comme son  recours à la tricherie électorale, pour bénéficier d'une nomination électorale.  Son odieux deal avec Alias Kabila, pour le tapis rouge  et mirobolant salaire, est son ADN. Ce n'est plus un secret pour aucun congolais, Tshilombo Tshintuntu est de connivence avec les agresseurs Ougando-Burundo-Rwandaises de la République démocratique du Congo, sa haute trahison et complicité sont  clairement établies.  

Avons-nous une police nationale républicaine ? La RDC a des Tontons Macoutes, qui  servent Angwalima Tshilombo Tshintuntu. Agressifs, répressifs et  brutaux, ils sont responsables des arrestations arbitraires, bastonnades, tortures, vols, viols... des Congolais sont gazés par d'autres congolais parce qu'ils marchent pour dénoncer les tueries des autres congolais. Est ce que les autorités policières sont congolaises? Les Tontons Macoutes de Tshilombo sont des ADF de Kinshasa. Ceux qui ont réprimé la marche du 24 avril 2021 à Kinshasa, comme ceux qui massacrent nos compatriotes à Beni tous les jours, ne méritent aucun respect.

 Berry MUEKATONE @Bmueka. Comme disait l'autre : " On tue les congolais à l'Est du pays, d'autres compatriotes manifestent et marchent pour dénoncer ces tueries et des policiers congolais empêchent les manifestations et bastonnent ceux qui sont contre ces massacres " Que faut-il en conclure ?

C'est quoi cette affaire de marche autorisée ? La Constitution de la RDC ne parle jamais d'autorisation d'une marche. Les marcheurs doivent uniquement informer les autorités. C'est ahurissant, qu'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba de millier des Tontons Macoutes pour écraser des marcheurs congolais, qui ont marché pour d'autres Congolais. 

Voir des journalistes gazés, malmenés et bastonnés comme des va-nu-pieds ...eux qui dénoncent les 20$ de prime  de nos militaires au front ? Des images insoutenables. Comment vivre ensemble dans un pays, avec des Tontons Macoutes, qui foulent aux pieds les valeurs républicaines ?

Le dégagisme, c'est le nettoyage des écuries des Augias ! Refus des Kulunas, des Tontons Macoutes , des individus sans foi ni loi dans la police et les Fardc. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

samedi 24 avril 2021

RDC: 24 avril 1990-24 avril 2021, 31 ans du discours de Mobutu sur le multipartisme!

RDC: 24 avril 1990-24 avril 2021, 31 ans du discours de Mobutu sur le multipartisme!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Maréchal Mobutu.jpeg, avr. 2021

Le 24 avril 1990, Mobutu pleura devant les caméras … fin du parti unique, le multipartisme réinstauré sous les larmes du président de la République! Il arrive au pouvoir en 1965 par un coup d’Etat et le dirige d’une main de fer, jusqu’en 1997, avant d’être chassé par les armes… Mobutu est une terreur, ses colères sont foudroyantes et il donne l’image d’un homme que rien ne peut ébranler.

freddy-mulongo-marechal-mobutu

Le 24 avril 1990, au plus fort d’une dictature croulante, feu le Maréchal Mobutu avait annoncé, urbi et orbi, le retour au pluralisme politique en RDC Congo ex Zaïre. Et c’était parti malgré les différentes entraves.

Aujourd’hui, 31 ans après, quel recul pour la RDC-ex-Zaïre ?  Le 24 avril 2021, les Tontons Macoutes de Bébé Doc Tshilombo ont tiré à balles réelles et  lancé des gaz lacrymogènes, pour une marche pacifique en soutien et solidarité des Congolais du Grand Kivu, Ituri et Tanganyka, qui vevent un génocide. Les journalistes sont victimes des interpellations et arrestations arbitraires. Seul L'Udps, parti familial de Tshilombo ont droit aux meetings et marches dans le pays. Les élections sont frauduleuses. Le Congolais vit avec-1$ par jour. Le peuple manque de tout. Les nouveaux riches sont de la bourgeoisie Compradore. Corruption, rétro-commissions, gabegie financière, détournements de fonds, enrichissements illicites sont les marques de fabrique du Tshintuntuïsme et de la République Wewacratique.   Bébé Doc Tshilombo, le Nabuchodonosor du Congo, est un dictateur qui cache bien son jeu. La RDC est sous occupation mais lui  se pavane et se cancane.  

Mobutu : "Comprenez mon émotion" © Trésor Kibangula

Discours du Maréchal Mobutu du 24 avril 1990

Très chers compatriotes,

Nous voici pour la troisième fois au rendez-vous de l’histoire.

La première fois, ce fut en ce beau jour du 30 juin 1960. Dans l’allégresse générale, notre pays accédait à la souveraineté nationale et internationale. Mais ce fut également le début de la difficile naissance d’une nation et l’apprentissage laborieux de l’exercice du pouvoir.

La seconde fois, le 24 novembre 1965. L’anarchie s’installait partout dans le pays. Lentement mais sûrement. Les luttes fratricides accablaient notre peuple. Devant le chaos et la division qui menaçaient d’éclatement les fondements même de l’Etat, une poignée de vaillants fils du Zaïre – dans un élan de sursaut patriotique – décidèrent d’infléchir le cours de l’histoire de notre pays.

Aujourd’hui 24 avril 1990, enfin. A la veille du trentième anniversaire de l’accession du Zaïre à la souveraineté nationale, après une présence de près de 25 ans à la tête du pays, et face aux grandes mutations qui tourmentent le monde en ce vingtième siècle finissant, j’ai pensé qu’il était temps de recueillir les avis du peuple zaïrois, afin de dégager les lignes directrices susceptibles d’orienter nos choix politiques.

Ainsi, le 14 janvier 1990, à l’occasion de l’échange des vœux de nouvel an, j’avais annoncé à mon peuple ma volonté d’organiser un large débat national sur le fonctionnement des institutions politiques de la deuxième République.

A ce sujet, j’ai sillonné toutes les régions du pays, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud, empruntant tous les moyens de transport disponibles, à savoir : Jeep, voiture, bateau, hélicoptère, petit porteur et jet. Il ne manquait plus à cette liste que le train, le vélo et, bien sûr, la pirogue. Je me suis mis à l’écoute de la majorité silencieuse. Ses interrogations, ses inquiétudes et ses aspirations ont retenu toute mon attention.

J’ai recueilli des mémorandums aussi bien individuels que collectifs. J’ai reçu en audience différents groupes socio-professionnels tels que professeurs, missionnaires, opérateurs économiques, médecins, avocats, fonctionnaires, chefs coutumiers, femmes commerçantes, étudiants. Tout a été pris en compte et a fait l’objet de ma profonde réflexion, même le mémorandum des évêques.

Je voudrais saisir l’occasion que m’offre cette adresse à la nation pour remercier du fond du coeur le peuple zaïrois de l’accueil chaleureux et patriotique qui a été réservé à moi-même et à la maman présidente. Bravant pluie, soleil et fatigue, partout les filles et les fils du grand Zaïre se sont surpassés et nous ont témoigné, avec joie et enthousiasme, leur indéfectible attachement. J’en suis profondément touché et je leur resterai beaucoup reconnaissant.

Je me dois également de féliciter le peuple zaïrois pour son sens élevé du nationalisme et sa maturité politique. En effet, durant toute la période de consultation populaire, en dépit un battage médiatique d’intoxication et de démobilisation que, de mémoire de chef, je n’ai jamais connu au Zaïre, le peuple zaïrois a démontré, une fois de plus, qu’il n’était pas près de régler son mode de vie sur la base de la manipulation et de la désinformation.

Très chers compatriotes,

Trente ans après l’accession de notre pays à l’indépendance, nous sommes aujourd’hui à la croisée de chemins et devant des choix nouveaux.

A l’analyse de tous les mémorandums qui m’ont été adressés, j’ai été surpris de constater que le peuple, à qui j’avais demandé de se prononcer seulement sur le fonctionnement des institutions politiques, a plutôt axé l’essentiel de ses doléances sur les difficultés qu’il éprouve dans sa vie quotidienne. Ainsi, au plan social, on pourrait retenir notamment la dégradation des infrastructures sociales : Hôpitaux, écoles, universités, édifices publics. A cela, il faut ajouter :

– la vétusté des formations médicales,

– la carence en équipements et en médicaments,

– l’insuffisance du personnel médical

– la surpopulation dans les salles des cours ainsi que dans les résidences universitaires et les internats,

– la modicité des rémunérations des agents de l’Administration publique,

– le sous-emploi des cadres universitaires, certains abus qui se commettent par-ci par-là.

Au plan économique, il m’a été signalé entre autres :

– la dégradation des voies de communication : routes, voiries, télécommunication,

– le poids de la fiscalité et de la parafiscalité,

– les tracasseries administratives,

– les invendus dans les collectivités rurales,

– la détérioration des termes de l’échange du paysan,

– l’insuffisance de l’énergie électrique dans certaines régions du pays.

De l’examen de ces mémorandums, j’ai été heureux de constater que le peuple n’a pas remis en cause un certain nombre d’acquis. En effet, de Bukavu à Matadi, de Lubumbashi à Kisangani, partout c’est l’affirmation de l’identité nationale, le souci de l’intégrité territoriale et la préservation de la paix retrouvée. Au-delà de ces acquis incontestés, le peuple exige des changements importants au niveau des cadres, des institutions ainsi que du fonctionnement de celles-ci.

Très chers compatriotes,

Pour en revenir à la question fondamentale que j’exposais le 14 janvier 1990 sur le fonctionnement de nos institutions politiques, en dehors de toute considération économique ou sociale, la réaction de mon peuple ne s’est pas fait attendre.

Dans l’ensemble, le bilan politique de la consultation populaire, selon le rapport qui m’a été présenté par le Bureau national de coordination, indique qu’au total 6.128 mémorandums ont été enregistrés et analysés jusqu’au 21 avril 1990. En vous signalant que, d’une part, plus d’un million de zaïroises et de zaïrois ont pris part à ce débat national et, d’autre part, les compatriotes résidant à l’étranger ont également apporté leur contribution à travers 116 mémorandums.

Sur les 6.128 mémorandums reçus, 5.310, soit 87 %, ont proposé des réformes en profondeur au sein du Mouvement Populaire de la Révolution. Cependant, deux tendances se sont dessinées clairement. La première estime que le MPR doit demeurer le parti unique mais certains de ses organes doivent disparaître. Il s’agit principalement du Comité Central, du Bureau Politique et du Conseil Consultatif Permanent pour le développement. La même tendance estime également que le Secrétariat Général et les branches spécialisées du MPR doivent être dissous.

La deuxième se prononce pour la réduction sensible des organes et des effectifs des hommes qui les composent. Cette tendance a également suggéré que le Mouvement Populaire de la Révolution, à tous les niveaux, fasse appel à des hommes nouveaux.

En revanche, 818 mémorandums, soit 13 %, se sont 

clairement exprimés en recommandant vivement l’instauration du multipartisme. outre le choix porté sur le maintien du monopartisme ou sur l’instauration du multipartisme, l’analyse des mémorandums a également permis de déceler d’autres préoccupations du peuple que voici :

  1. La réhabilitation des trois pouvoirs traditionnels, à savoir : le Législatif, l’Exécutif et le Judiciaire.
  2. Le renforcement des pouvoirs de contrôle du Conseil Législatif et de tous les organes délibérants.
  3. La responsabilisation de l’Exécutif tant au niveau central que régional devant les organes délibérants.
  4. La dépolitisation de la Fonction publique, de la territoriale, des forces armées, de la Gendarmerie, de la Garde civile et des services de sécurité, exigeant pour ces derniers une profonde restructuration en vue de garantir en toutes circonstances les droits fondamentaux des citoyens et les libertés individuelles.

Très chers compatriotes,

Après avoir mûrement réfléchi et contrairement à mon engagement de suivre l’opinion de la majorité, j’ai estimé, seul devant ma conscience, devoir aller au-delà des vœux exprimés par la majorité du grand peuple du Zaïre. Aussi, j’ai décidé de tenter de nouveau l’expérience du pluralisme politique dans notre pays en optant pour un système de trois partis plitiques, en ce compris le Mouvement Populaire de la Révolution, avec à la base le principe de la liberté pour chaque citoyen d’adhérer à la formation politique de son choix.

Je voudrais que, sur ce point précis, les fils et les filles de notre grand pays qui m’ont toujours assuré de leur totale confiance et de leur entière adhésion comprennent que le grand Zaïre, situé au cœur du continent africain, sans être à la remorque de qui que ce soit, ne doit pas non plus se contenter des positions figées ni se complaire dans l’immobilisme. Il doit être en mesure de s’adapter à toutes circonstances et de démontrer que sa volonté de bâtir une société véritablement démocratique ne saurait d’aucune manière être mise en doute.

Mais, fort de l’expérience du multipartisme de la première République, j’estime que le changement qu’ensemble nous allons conduire dans ce domaine devra éviter les erreurs du passé. Raison pour laquelle, dans mon esprit, le multipartisme ne doit entraîner ni prolifération ni bipolarisation des formations politiques. Nous devons surtout éviter que le multipartisme ne devienne au Zaïre synonyme de multitribalisme. Le multipartisme doit être considéré comme la manifestation d’une volonté réelle de dépassement des tendances tribales, régionalistes et séparatistes.

Voilà pourquoi les trois partis devront justifier d’une représentativité nationale suffisante. Si j’ai pris la résolution d’aller au-delà de la volonté exprimée par la majorité, j’ai voulu, ce faisant, favoriser l’avènement d’une nouvelle ère de confrontation des idées et des débats politiques dans un cadre pluraliste.

Très chers compatriotes,

L’ouverture dans laquelle aujourd’hui j’engage le peuple zaïrois doit être également l’occasion de conquérir davantage le cœur de la jeunesse de notre pays. Cette jeunesse, si généreuse et si vivante, doit en effet se sentir au centre de nos préoccupations. Elle ne doit pas être victime de surenchère. Et, pour qu’elle soit une véritable force de changement, elle doit être mieux formée, moins inquiète de son avenir. J’instruirai donc le gouvernement à formuler une nouvelle politique de la jeunesse, ardue et axée sur les deux pôles de la formation et de l’emploi.

Très chers compatriotes

J’ai parlé de bien des choses et de tout le monde. Je n’ai pas parlé de moi. Que devient le Chef dans tout cela 

A cet égard, permettez-moi de relever en premier lieu une constatation : le peuple zaïrois s’est clairement prononcé sur ma personne et a demandé que je continue à présider aux destinées de notre pays. Je voudrais remercier mon peuple pour cette expression incontestable de confiance renouvelée. Dans le nouveau paysage politique zaïrois, quel sera le nouveau rôle du chef ?

Le Chef de l’Etat est au-dessus des partis politiques. Il sera l’arbitre, mieux : l’ultime recours. Avec la révision constitutionnelle, le Chef cesse d’être le Chef de l’exécutif. De ce fait, il ne pourrait être soumis ni à la critique, ni au contrôle du conseil législatif. Il demeure le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité territoriale et constitue le dernier rempart de la nation. Tous les fils et toutes les filles de notre pays, membres ou non d’un parti doivent se reconnaître en lui. Et quoi qu’il arrive, en sa qualité de chef, se situant au-dessus de la mêlée, il s’engage à demeurer le dénominateur commun, c’est-à-dire le rassembleur, le pacificateur et l’unificateur.

Mon rôle d’arbitre au-dessus des partis ayant été ainsi défini, je vous annonce que je prends ce jour congé du Mouvement Populaire de la Révolution pour lui permettre de se choisir un nouveau chef devant conduire le changement des structures matérielles et humaines de ce parti.

Très chers compatriotes,

J’ai un dernier mot pour certains aspects qui pourraient paraître secondaires et qui concernent la démarche et les usages politiques que nous avons créés et vécus ensemble. Dans notre élan révolutionnaire tout à fait légitime et à un moment précis de cette révolution, nous avons été amenés à adopter dans notre langage politique et institutionnel certaines dénominations qui, aujourd’hui, risquent de nous mettre en porte-à-faux avec les nouvelles options que nous venons de prendre fondées sur notre souci de plus de liberté et d’adaptation à l’universalité.

C’est ainsi que vous aurez remarqué que tout au long de mon propos, je n’ai pas utilisé les termes « citoyennes, citoyens, militantes, militants » mais disons que, peut-être, certaines filles, certains fils, voire certains collaborateurs voudraient bien revenir aux vocables plus universels que vous connaissez tous : Excellences, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs. A dater de ce jour, les choses étant ce qu’elles sont, c’est-à-dire telles que je les ai clairement définies, je dois vous dire que je ne me sentirai en rien gêné d’appeler le Premier commissaire d’Etat et les commissaires d’Etat, Premier ministre et ministres, le conseil législatif et les commissaires du peuple, l’Assemblée nationale et les honorables députés.

Dans le même contexte politique précédemment décrit, nous nous sommes imposé une tenue nationale comme il en existe dans beaucoup d’autres pays. Chez nous, elle s’appelle l’abacost. Cependant, tout en le maintenant comme tenue nationale, j’estime que dans ce domaine également, chaque zaïrois aura à faire usage de sa liberté. Usant de la mienne, je me dois de préciser que vous ne me verrez pas en cravate. Mon choix ayant été fait en février 1972, je me sens très bien dans ma peau de nationaliste zaïrois.

Très chers compatriotes,

Toutes ces réformes, vue leur ampleur, requièrent une période de transition nécessaire et suffisante. Surtout pour permettre aux nouvelles formations politiques de se structurer et de s’installer sur l’ensemble de notre territoire ainsi qu’au Mouvement Populaire de la Révolution de se restructurer au regard du nouveau paysage politique.

Etant donné que tous les organes délibérants ont reçu avec une belle unanimité le 

satisfecit du peuple, qui du reste a demandé que leurs pouvoirs de contrôle soient renforcés; j’ai estimé, suivant en cela la volonté librement exprimée par le peuple zaïrois, que ces organes délibérants, c’est-à-dire le conseil législatif, les assemblées régionales, les comités populaires de zone et les conseils de collectivité restent en place jusqu’aux élections prochaines.

En ce qui concerne l’actuelle équipe de l’exécutif, après l’énoncé de toutes ces mesures, elle est réputée démissionnaire et chargée d’expédier les affaires courantes. Dans les tous prochains jours, sera connu le nom du Premier commissaire d’Etat ou du Premier ministre si vous voulez. Avec le nouveau chef du gouvernement, des consultations seront engagées pour la constitution de l’équipe de transition qui aura principalement pour mission l’exécution d’un programme d’urgence visant à répondre aux attentes de la population dans les domaines économiques et social.

Quant aux partis politiques, un projet de loi fixant les conditions de leur existence, leur agrément et leur financement sera déposé incessamment sur le bureau du conseil législatif.

Pour toutes ces raisons, la période de transition ira du 24 avril 1990 au 30 avril 1991. Cette période de 12 mois sera mise à profit par les formations politiques pour faire l’apprentissage de la démocratie pluraliste et affronter l’électorat. Suivant en cela un calendrier précis qui sera rendu public.

La période de transition sera également mise à profit pour procéder à la révision de la Constitution qui se fera en deux étapes. Comme je l’ai déclaré plus haut le pays sera régi pendant la transition par la Constitution actuelle qui doit subir des modifications au niveau du conseil législatif. Pendant ce temps, une commission sera mise sur pied pour l’élaboration d’une Constitution définitive appelée à régir la Troisième République. Après la mise en place du gouvernement de transition, j’entreprendrai une tournée d’explication des nouvelles réformes à travers le pays. Car, la majorité silencieuse qui a exprimé clairement sa volonté pourrait ne pas comprendre pourquoi et dans quel intérêt j’ai opté pour le point de vue de la minorité.

Très chers compatriotes,

Avant de terminer mon propos, je voudrais me résumer pour une bonne compréhension de tous. A dater de ce jour, mardi 24 avril 90, tirant les enseignements de la consultation populaire à laquelle avaient pris part plus d’un million de zaïroises et de zaïrois, et d’où sont sortis 6.128 mémorandums, j’annonce solennellement au peuple zaïrois.

  1. L’introduction du multipartisme à trois au Zaïre, l’abolition de l’institutionnalisation du Mouvement Populaire de la Révolution avec comme conséquences : la suppression de son rôle dirigeant, la séparation nette entre le parti et l’Etat, la réhabilitation des trois pouvoirs traditionnels à savoir le législatif, l’exécutif et le judiciaire comme les seuls organes constitutionnels, la dépolitisation de la fonction publique, de la territoriale, des forces armées, de la gendarmerie, de la Garde civile et des services de sécurité, l’instauration d’un pluralisme syndical.
  2. La désignation d’un Premier commissaire d’Etat ou Premier ministre, si vous voulez, suivie de la formation d’un gouvernement de transition.
  3. La révision de l’actuelle Constitution en vue de l’adapter à la période de transition qui s’instaure.
  4. La mise sur pied d’une commission chargée d’élaborer la Constitution de la Troisième République, Constitution qui sera sanctionnée par un référendum populaire.
  5. L’élaboration enfin d’un projet de loi devant régir les partis politiques dans notre pays et organiser leurs financements.

Très chers compatriotes,

Ce mardi 24 avril 1990, une page nouvelle de notre pays vient de s’ouvrir et je me permets de nourrir de grandes espérances sur l’avenir de nos institutions, prémices de tout progrès. Quelles que soient les lacunes inhérentes à toute œuvre humaine, nous devons reconnaître que grâce à l’idéal qui nous a toujours animés dès l’aube du 24 novembre 196(, nous avons la paix, l’unité nationale, l’intégrité du territoire et la fierté de nous sentir zaïrois.

Voilà le nouveau visage du Zaïre, voilà le Zaïre de la Troisième République qui prend naissance aujourd’hui, et que nous voulons grand et prospère.

Ce Zaïre, nous devons le bâtir ensemble pour relever un défi digne du troisième millénaire vers lequel va nous conduire la troisième République. Si deux désirs sont une volonté, comme le disait un grand penseur britannique, Georges Meredith, pour ne pas le citer, je me demande quant à moi, ce que peuvent faire deux volontés unies, la vôtre et la mienne, deux volontés qui s’inscrivent dans le cadre d’un nouveau pacte que nous signons aujourd’hui vous et moi pour la construction d’un nouveau Zaïre; un nouveau Zaïre, dis-je, sûr de lui, fort du grand génie créateur de son peuple, conscient de sa place au cœur de l’Afrique, capable désormais d’affronter avec foi et sérénité, assurance et dignité les défis de l’an 2000 ; un nouveau Zaïre enfin qui fera dire aux générations futures, pensant à la journée d’aujourd’hui : vraiment, ce fut un des moments les plus beaux de l’histoire de la République.

Vive le Zaïre,

Vive la Troisième République,

Vive le renouveau,

Je vous remercie 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Twitter: L'ancien taximan de Washington, A. Luakabuanga se moque du peuple congolais!

Twitter: L'ancien taximan de Washington, A. Luakabuanga se moque du peuple congolais!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Fayulu 1.jpg, avr. 2021

Bébé Doc Tshilombo est incapable de sécuriser la partie orientale du Congo. Corrompu et occupant, il envoie ses Tontons Macoutes tirant à balles réelles et lançant des bombes lacrymogènes à la population congolaise, qui a marché en soutien aux compatriotes de l'Est du Congo. Et le tribalo-ethnique, Abraham Luakabuanga, ancien taximan à Washington ricane contre le peuple congolais.

fb-img-1619290471581

A la "Libération" tous les policiers et militaires qui ont servi les régimes Alias Kabila et Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba iront en retraite anticipée, pour manque de patriotisme et trahison aux valeurs républicaines. Ils seront remplacés par des policiers et militaires patriotes. Bébéd Doc Tshilombo est incapable de sécuriser la partie orientale du Congo. Corrompu et occupant, il envoie ses Tontons Macoutes tirant à balles réelles et lançant des bombes lacrymogènes à la population congolaise qui a marché en soutien aux compatriotes de l'Est du Congo. Et le tribalo-ethnique,  Abraham Luakabuanga, ancien taximan à Washington ricane contre le peuple congolais. Luakabuanga a-t-il déjà marché sur le Congo ?

fb-img-1619290506305

 

Martin Fayulu: « Les ennemis du peuple » ont instruit la police à réprimer, surtout à Kinshasa. « Il n’y a pas de Congo sans le Kivu, l’Ituri, le Tanganyika ». « Non assistance à peuple en danger » !

Ancien checkuleur et faussaire comme son maître Angwalima Tshilombo, qu'est-ce-qu'Abraham Luakabuanga a apporté au Congo, à part jouer au Djalelo ? L'Etat de droit qu'il a vécu aux Etats-Unis, en taximan, c'est celui qu'il défend au Congo ? Pourquoi vouloir mentir  et méprisé notre peuple ? Que l'on aime ou non, Martin Fayulu est président élu du peple congolais avec ses 62,7% ! Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, Monsieur 15% est un faussaire, checkuleur, imposteur, usurpateur, traître et collabo ! Il est voleur de destin du peuple congolais. Et Abraham Luakabuanga, un jouisseur patenté, S'il y avait élection dans sa maison, même sa femme et ses enfants ne le choisirons pas comme chef de famille.

fb-img-1619290483066

 

Les jeunes congolais qui tiennent cette banderole sont plus méritants pour le pays, qu'Abraham Luakabuanga, ancien taximan de Washington. 

freddy-mulongo-abraham-luakabuanga

Le Djaleloïste Luakabuanga s'est fait ramasser sur twitter pour ses propos discourtois contre le président élu: Martin Fayulu.

 Fabien GOMBO @fgombo2015. C’est connu : l’on envoie les policiers taper sur les marcheurs, tirer sur eux à balles réelles,les tuer parfois.Puis l’on vient sur les RS ricaner sur leur petit nombre.C’est en vain que les congolais ont recherché jadis cette emphase à la presse présidentielle !

 24 sur 24 @congo_rep. Ce voyou d Abraham Luakaidiot est un incompétent qui normalement s il avait un chef conscient il devrait être virer heureusement pour lui il vit dans un environnement des médiocres comme lui.

 Munkina Gbede @MrFlique. J'y étais ce que dit Mr.Luakabwanga est faux, la marche à été disperser par la police sur instruction de Mr.Tshisekedi disait un policier.

Image

 Congo_M@Patrie @Congo92839225. Luakabuanga s'il était garçon avec deux beignets noirs entre ses deux jambes il n'aurait pas avoir le courage d'écrire des bêtises pareilles. Entre lui et un mort, le mort a plus de valeur que lui. Il doit continuer de se masturber pour revenir Dircab

 Jude Fidji Kifufu @fidjikifufu. 2023 approche alors que 2018 est derrière nous. Sa propre conscience sait que ce qu'il dit est faux, il est cependant obligé de le faire pour se faire remarquer à son employeur. Le peuple sanctionne tous les tyrans et dictateurs ainsi que leurs complices et collabos.

 Jean Nafulu @jean_nafulu. 24 avril 1990 -24 avril 2021, 31 ans depuis le discours de Mobutu sur le multipartisme. Il est très important que les Congolais sachent l'histoire de leur pays, savoir d'où l'on vient, et d'où l'on va; sinon vs agirez comme vs le faites maintenant. https://youtu.be/jfP94EdxarQ

Image

 bienvenu kabuka @doudou_kabuka. Ce type n'a même pas été capable d'assurer la tâche qu'on lui avait confié à la presse présidentielle. Se le ridicule pouvait tuer.

 Justin M @JustinM43619550. Alungwa na ye kuna,un stupide.oyo ezali makambo ya patrie dis, lwakabwanga c est un http://malade.il se taiserait Eish

 Roro Kap's @rodhilinekapend. Il a un problème mentale

Image

 Emeraude Yakusu @EmeraudMgr21. C'est le résultat de la gouvernance Tshisekedi, tous les cambrioleurs, chekuleur, bon à rien Belges se sont retrouvés dans son cabinet avec comme résultat des scandales en cascade ! Ce Répugnant a été viré de son poste!

 VICTORY @KYanzambe. À son âge il baigne dans les polémiques inutiles pendant que les Congolais marchent pour soutenir leurs frères meurtris dans la partie Est du pays. Il confond une matinée politique sous les arbres de la 10e Rue à une marche pacifique pour réclamer la paix. Vivement 2023.

 Beloeil @Beloeil15. Qu’on laisse les gens marcher librement et on appréciera sans malice. 

 Justin Bidiaku @JBidiaku. Quelqu'un qui reconnaît et se réjouit du bienfait du mensonge ne peut-être sincère et honnête que lorsqu'il dit bonjour.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 1 de 274