lundi 22 mars 2021

RDC: Abolir la loi "Momo" Modeste Mutinga qui donne 2 millions/mois à Tshilombo !

RDC: Abolir la loi "Momo" Modeste Mutinga qui donne 2 millions/mois à Tshilombo !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Momo Modeste Mutinga 1.jpg, mar. 2021

Il ne suffit pas d'avoir les manettes du pouvoir. La question est comment exerce-t-on le pouvoir ? Dans ses fourberies et roublardises, "Momo" Modeste Mutinga a conctocté une loi d'enrichissement et d'impunité à Alias Kabila. Le combe est que Tshilombo, le salopiaud du "Peuple d'Abord" n'a jamais remis en cause la fameuse loi des anciens chefs d'Etat. Il gagne 2 millions par mois.

freddy-mulongo-momo-modeste-mutinga-1

Primacuria-Néo-esclavagiste, corrompu jusqu'à la moelle épinière, occultiste patenté, mafieux et mangeur à tous les râteliers "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi est requin, fourbe et roublard. Après avoir travaillé pour Alias Kabila, voilà "Momo" Modeste Mutinga aux cotés de Tshilombo , comme conseiller occulte. Son torchon de loi pour les anciens chefs d'Etat est un prime à la mafia. Un ancien chef d'Etat à tout pour lui et rien pour le peuple. Un ancien chef d'Etat n'a même pas droit de répondre de ses crimes. Avec son esprit corrompu, tordu, "Momo" Modeste Mutinga préconise même une impunité hors norme, car la justice nationale est au dessus de celle internationale.  "Momo" Modeste Mutinga, le sataniste de la primacuria est un ennemi du Congo. Il a volé pour son ventre. Nous osons croire qu'il gardera toute la fortune amassée avec Alias Kabila. Ce Libumucrate girouette oeuvre maintenant aux côtés de Tshilombo, son frère de tribu.

Votée 6 mois avant les élections de 2018, la  loi  "Momo" Modeste Mutinga est une blanchisserie et prime contre l'impunité pour Alias Kabila. Le barbu de Kingakati bénéficie des émoluments de 680 000 dollars par moi à vie ! Alias Kabila  bénéficie des plusieurs sécurités - pénale - physique et financière qu'aucun autre Congolais n'a bénéficié. Combien coûte la retraite du président Français, Américains, Chinois ? Même la Chancelière Allemande n'arrive pas à cette somme. Alias Kabila a 680 mille dollars par mois et à vie, alors que le Congolais vit avec -1 par jour. Et Tshilombo, président nommé, Monsieur 15% reçoit 2 millions d'émoluments par mois, puis qu'Alias Kabila  ne perçoit que 1/3 de celui qu'il a catapulté sur le trône du Congo. 

Les Sénateurs godillots et corrompus comme "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui ont voté les articles de loi scélérate n'ont que faire des intérêts du peuple congolais. C'est la première loi à abolir à la "Libération". Chaque Président de la République de la RDC devra répondre de ses actes pendant son mandat.

LOI N°18/021 DU 26 JUILLET 2018 PORTANT STATUT DES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE ELUS ET FIXANT LES AVANTAGES ACCORDES AUX ANCIENS CHEFS DE CORPS CONSTITUES EXPOSE DES MOTIFS

Depuis son accession à l’indépendance le 30 juin 1960, en dépit de son aspiration démocratique, la République Démocratique du Congo n’a
jamais expérimenté l’alternance démocratique.
Cette aspiration est souvent entravée par des crises politiques et rébellions à répétition. De manière générale, ces crises tirent leur origine dans l’insécurité éprouvée par des anciens animateurs des institutions et de corps constitués de la République.
C’est pourquoi, par la Constitution du 18 février 2006 telle que modifiée à ce jour, le peuple congolais, toujours épris de l’idéal démocratique, s’est engagé dans un projet de société démocratique assis notamment sur les fondements ci-après:
(i) la dévolution du pouvoir par la voie des urnes dans le respect de la Constitution ;
(ii) l’élection du Président de la République au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois;
(iii) la prohibition aussi bien de la conquête et de la conservation du pouvoir par la force que du renversement de tout régime
constitutionnel.


Dans la même perspective, l’article 104 alinéa 7 de la Constitution fixe le sort des anciens Présidents de la République élus.
Cependant, force est de constater à ce jour que ces mécanismes s’avèrent insuffisants pour garantir l’alternance démocratique, ainsi que la stabilité et la pérennité des institutions de la République pour la consolidation de la démocratie.
À cet égard, outre le fait que, sur pied des articles 70, 104 alinéa 7et 122 points 6 et 14 de la Constitution, la présente loi fixe le statut des anciens Présidents de la République élus, elle entend consolider la démocratie, en l’occurrence par le mécanisme de l’alternance démocratique. Elle détermine également les droits et devoirs reconnus aux anciens chefs de Corps constitués, compte tenu de l’importance du rôle qu’ils jouent au sein de l’appareil de l’Etat et de leur grande influence sur la vie politique nationale.


En effet, la République est un tout composé de plusieurs institutions fonctionnant en synergie. Par conséquent, toute démarche tendant à
marginaliser certaines institutions ne saurait contribuer à atteindre l’idéal démocratique auquel le peuple congolais aspire tant depuis l’accession de la République démocratique du Congo à la souveraineté internationale.Contenant vingt-quatre articles, la présente loi est subdivisée en cinq chapitres ainsi intitulés :

Chapitre 1er: Des dispositions générales;
Chapitre II :: Des droits et des devoirs des anciens Présidents de la République élus;
Chapitre III : Des avantages et devoirs reconnus aux anciens Présidents des deux Chambres du Parlement;
Chapitre IV: Des avantages et devoirs reconnus aux anciens Premiers Ministres, anciens Présidents du Conseil Supérieur de la Magistrature, anciens Procureurs généraux près la Cour constitutionnelle, anciens Premiers Présidents de la Cour suprême de justice, de la Cour de
cassation, du Conseil d’Etat, de la Haute Cour militaire, anciens Procureurs généraux de la République, Procureurs généraux et Auditeurs
généraux près ces juridictions, anciens Présidents du Conseil Economique et Social, de la Commission Électorale Nationale Indépendante, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, anciens Chefs d’Etat-major général des Forces Armées et des anciens Commissaires généraux de la Police Nationale Congolaise, anciens Administrateurs généraux de l’Agence Nationale de Renseignements et Anciens Directeurs généraux de  Migration et aux anciens Chefs d’Etat-major des Forces terrestre, aérienne et navale ;

Chapitre V: Des dispositions finales.
,
Telle est l’économie de la présente loi,

LOI

L’Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré;
L’Assemblée nationale a statué définitivement;
Le Président de la République promulgue la Loi dont la teneur suit:

CHAPITRE 1er : DES DISPOSITIONS GENERALES
Article 1er
La présente loi fixe le statut des anciens Présidents de la République élus. Elle détermine les règles spécifiques concernant leurs droits et devoirs, le régime de leurs incompatibilités, leur statut pénal ainsi que les avantages leur reconnus.
Elle détermine également les avantages et devoirs accordés aux anciens Chefs de Corps constitués.

Article 2
Au sens de la présente loi, on entend par :
1. ancien Président de la République élu: tout citoyen congolais qui a accédé par élection aux fonctions de Président de la République, les a
exercées et les a aquittées conformément à la Constitution;
2. anciens Chefs de Corps constitués: anciens Présidents de l’Assemblée nationale, anciens Présidents du Sénat, anciens Premiers
Ministres, anciens Présidents du Conseil Supérieur de la Magistrature, anciens Procureurs  généraux près la Cour constitutionnelle, anciens
Premiers Présidents de la Cour suprême de justice, de la Cour de cassation, du Conseil d’Etat, de la Haute Cour militaire, anciens Procureurs généraux de la République, Procureurs généraux et Auditeurs généraux prés ces juridictions, anciens Présidents du Conseil Economique et Social, de la Commission Électorale Nationale Indépendante, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, anciens Chefs d’Etat-major général des Forces Armées et des anciens Commissaires généraux de la Police Nationale Congolaise, anciens Administrateurs généraux de l’Agence Nationale de Renseignements et Anciens Directeurs généraux de Migration et aux anciens Chefs d’Etat-major des Forces terrestre, aérienne et navale ;
3. sécurité: ensemble de mesures et de dispositions spécifiques assurant la protection de la personne des anciens Présidents de la
République élus, de leurs familles et de leurs patrimoines et des anciens Chefs de Corps constitués;
4. secret d’Etat: toute information portant sur des affaires, des dossiers ou des documents de l’Etat, réputée confidentielle dont la
divulgation porterait préjudice à la sécurité de l’Etat.

CHAPITRE Il : DES DROITS ET DEVOIRS DES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE ÉLUS

Section 1ère : Des droits

Article 3
Tout ancien Président de la République élu jouit des droits spécifiques ci-après:
1. droit à des mesures et à des dispositions particulières en matière de sécurité pour la protection de sa personne, de sa famille et de ses biens;
2. droit à l’honneur, à la dignité et à la considération dus à tout ancien Président de la République élu;
3. droit à la protection sociale de l’Etat dans les cas et les conditions définis par la présente loi ;
4. droit de porter le titre de « Président de la République honoraire» ;
5. droit aux avantages spécifiques tels que définis par la présente loi.
Un décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres détermine les conditions dans lesquelles des honneurs officiels peuvent être rendus à un ancien Président de la République élu.

Section 2 : Des devoirs

Article 4
Tout ancien Président de la République élu est soumis aux devoirs incombant à tout citoyen en vertu de la Constitution, en particulier
les articles 62 à 67, sauf ceux auxquels il est expressément astreint ou soustrait par la loi.
Aucune soustraction. ni exonération aux devoirs prévus par la Constitution et par la loi ne peut être accordée au préjudice des intérêts de l’Etat congolais, de ses institutions ou de son peuple.
..
Article 5

Tout ancien Président de la République élu est soumis à une obligation générale de réserve, de dignité, de patriotisme et de loyauté envers l’Etat.
L’obligation de réserve implique notamment l’interdiction formelle de divulguer ou de révéler des secrets d’Etat ou des informations qui, en
raison de leur nature et/ou de leurs conséquences, ne peuvent être connues que des seules autorités nationales.
L’obligation de dignité consiste à adopter un comportement ou des attitudes qui ne violent pas la loi, ni ne portent atteinte à l’ordre public et aux bonnes mœurs.
L’obligation de patriotisme et de loyauté envers l’Etat implique une disponibilité permanente à faire montre d’une fidélité sans faille envers la Nation, le peuple congolais et les Institutions de l’Etat.

Section 3 : Des incompatibilités et du statut pénal
Paragraphe 1er : Des incompatibilités

Article 6
En sa qualité de sénateur à vie, tout ancien Président de la République élu est soumis à toutes les incompatibilités prévues par l’article 108 de la Constitution.
Toutefois, il peut exercer des fonctions rémunérées conférées par un organisme international dont la République Démocratique du Congo est
membre.

Paragraphe 2 : Du statut pénal

Article 7

Tout ancien Président de la République élu jouit de l’immunité des poursuites pénales pour les actes posés dans l’exercice de ses
fonctions.

Article 8

Pour les actes posés en dehors de l’exercice de ses fonctions, les poursuites contre tout ancien Président de la République élu sont
soumises au vote à la majorité des deux tiers des membres des deux Chambres du Parlement réunies en Congrès suivant la procédure prévue
par son Règlement intérieur.
Aucun fait nouveau ne peut être retenu à charge de l’ancien Président de la République élu.

Article 9

En matière de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité commis par tout ancien Président de la République élu, les juridictions nationales ont priorité sur toute juridiction internationale ou étrangère.

Section 4 : Des avantages

Article 10
Les avantages accordés à tout ancien Président de la République élu comprennent :
1. la pension spéciale ;
2. l’allocation annuelle pour services rendus ;
3. les soins de santé, la rente de survie et la rente d’orphelin;
4. les avantages complémentaires.

Paragraphe 1er : De la pension spéciale

Article 11

Tout ancien Président de la République élu bénéficie mensuellementd’une pension Spéciale.
Le montant de la pension spéciale est déterminé annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de finances, sur proposition du
Gouvernement. Elle ne se cumule avec aucune autre pension à charge du Trésor public.

Article 12

Le droit à la pension spéciale prend effet à l’installation effective du ‘ nouveau Président de la République élu.

Paragraphe 2 : De l’allocation annuelle pour services rendus.


Article 13

Tout ancien Président de la République élu bénéficie d’une allocation annuelle pour services rendus.
Le montant de l’allocation annuelle pour services rendus est déterminé par le Parlement lors du vote de la loi de finances sur proposition du Gouvernement.

Article 14

Le droit à l’allocation annuelle pour services rendus prend effet à l’installation effective du nouveau Président de la République élu.

Paragraphe 3: Des soins de santé, de la rente de survie et de la rente d’orphelin

Article 15

Tout ancien Président de la République élu bénéficie, pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs, des soins de santé à charge du
Trésor public, au pays ou éventuellement à l’étranger.
En cas de décès d’un ancien Président de la République élu, les soins de santé sont acquis au conjoint survivant non remarié et à ses orphelins mineurs.
Cette obligation peut être acquittée au moyen d’une assurance-maladie souscrite au profit des intéressés.

Article 16

En cas de décès d’un ancien Président de la République élu, son conjoint survivant non remarié et ses enfants mineurs bénéficient
respectivement d’une rente de survie et d’une rente d’orphelin.
Le montant de la rente de survie et celui de la rente d’orphelin sont déterminés annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de
finances, sur proposition du Gouvernement. La rente de survie et la rente d’orphelin sont dues mensuellement.

Article 17

Le conjoint survivant non remarié et les orphelins de moins de vingt-cinq ans encore aux études bénéficient, au décès d’un ancien Président de la République élu, d’une allocation forfaitaire dont le montant et les modalités de payement sont fixés par décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres.

Paragraphe 4 : Des avantages complémentaires

Article 18

Tout ancien Président de la République élu bénéficie des avantages complémentaires ci-après :
1. une habitation décente fournie par l’Etat ou une indemnité de logement ;
2. un passeport diplomatique pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs;
3. un titre de voyage en business class pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs ;
4. cinq Véhicules pour la fonction et pour usage domestique, après cinq ans deux fois renouvelables;
5. un service de sécurité doté de moyens logistiques conséquents comprenant au moins deux gardes du corps, trois éléments de sa suite
et une section chargée de la garde de sa résidence;
6.      un personnel domestique dont le nombre ne peut dépasser dix personnes ;
7. des locaux faisant office de bureaux pour lui-même et pour son secrétariat dont le nombre ne peut dépasser six personnes ;
8. une dotation mensuelle en carburant;
9. une indemnité mensuelle pour les frais de consommation d’eau, d’électricité et de téléphone.
Les modalités .d’exécution des dispositions de l’alinéa précédent sont fixées par décret du Premier ministre délibéré en Conseil des
ministres.

CHAPITRE III : DES AVANTAGES ET DEVOIRS RECONNUS AUX ANCIENS
PRÉSIDENTS DES DEUX CHAMBRES DU PARLEMENT

Article 19
Sans préjudice des dispositions des Règlements intérieurs des deux Chambres du Parlement, il est reconnu à tout ancien Président de
l’Assemblée nationale ou du Sénat, les avantages ci-après:
1. une indemnité mensuelle;
2. une indemnité de logement ;
3. une garde sécuritaire de six policiers;
4. un passeport diplomatique pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs;
5. un titre de voyage par an, en business class, sur le réseau international, pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs ;
6. des soins de santé à charge du Trésor public pour lui-même, son conjoint et ses enfants mineurs, au pays ou éventuellement à l’étranger;
7. deux véhicules après cinq ans, une fois renouvelable.
« Le montant des avantages indiqués à l’alinéa précédent est déterminé annuellement par le Parlement lors du vote de la loi de
finances, sur proposition du Gouvernement.

Article 20
Les avantages énumérés à l’article 19 sont dus à la cessation effective des fonctions. Ils ne sont pas dus en cas de décès ou de condamnation irrévocable à une peine de servitude pénale principale pour infraction intentionnelle.

CHAPITRE IV : DES AVANTAGES ET DEVOIRS RECONNUS AUX ANCIENS PREMIERS MINISTRES, ANCIENS PRÉSIDENTS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE, ANCIENS PROCUREURS -GÉNÉRAUX PRÈS LA COUR CONSTITUTIONNELLE, ANCIENS PREMIERS PRÉSIDENTS DE LA COUR SUPRÊME DE JUSTICE, DE LA COUR DE CASSATION, DU CONSEIL D’ETAT, DE LA HAUTE COUR MILITAIRE, ANCIENS PROCUREURS GÉNÉRAUX DE LA RÉPUBLIQUE, PROCUREURS GÉNÉRAUX ET AUDITEURS GÉNÉRAUX PRES CES JURIDICTIONS, ANCIENS PRÉSIDENTS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL, DE LA COMMISSION ÉLECTORALE NATIONALE INDÉPENDANTE, .DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA
COMMUNICATION ET DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME, ANCIENS CHEFS D’ETAT•MAJOR GÉNÉRAL DES FORCES ARMÉES ET ANCIENS COMMISSAIRES GÉNÉRAUX DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE, ANCIENS
ADMINISTRATEURS GENERAUX DE L’AGENCE NATIONALE DE RENSEIGNEMENTS ET ANCIENS DIRECTEURS GÉNÉRAUX DE MIGRATION ET AUX ANCIENS CHEFS D’ETAT MAJOR DES FORCES TERRESTRE, AÉRIENNE ET NAVALE.

Article 21
Sans préjudice des textes particuliers qui régissent les Corps constitués autres que les anciens Présidents des deux Chambres du Parlement, il est reconnu des avantages et devoirs aux anciens Chefs de Corps constitués.
Les avantages leur accordés ne sont pas dus sur toute période pendant laquelle Ils exercent une quelconque fonction publique, sauf la
fonction d’enseignant.
Ils ne font pas non plus l’objet de cumul lorsque ces anciens Chefs
de Corps constitués ont exercé plusieurs fonctions qui y donnent
droit, la fonction dont les droits et avantages sont les plus élevés
devant être préférée.

Article 22
Les dispositions des articles 4 et 5 du Chapitre Il de la présente loi s’appliquent mutatis mutandis aux anciens Chefs de Corps
constitués visés par les chapitre; III et IV ci-dessus. ‘
Dans un délai de trois mois à dater de la publication de la présente loi au Journal officiel, un décret du Premier ministre délibéré en Conseil des ministres détermine les avantages et devoirs visés à l’article 21 de la présente loi, précise les conditions de jouissance et les causes d’exclusion, et en fixe les modalités d’application.

CHAPITRE V : DES DISPOSITIONS FINALES

Article 23
Les droits et avantages mentionnés dans la présente loi n’ont pas d’effet rétroactif.

Article 24
La présente loi entre en vigueur trente jours après sa publication au Journal officiel.


Fait à Kinshasa, le 26 Juillet:2018
Joseph KABILA KABANGE

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Prof. Émérite Huit Mulongo refuse la vengeance, Kalev doit affronter la justice!

RDC: Prof. Émérite Huit Hulongo refuse la vengeance, Kalev doit affronter la justice!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy mulongo-Prof Huit Mulongo.jpg, mar. 2021

Après sa sortie de Prison, le Professeur Émérite Huit Mulongo a publié un livre intitulé: « Voyage au bout de la Kasapa». Dans cet ouvrage présenté comme une autobiographie romancée, il décrit les conditions inhumaines et dénonce le calvaire de se retrouver prisonnier en RDC. Huit Mulongo ne veut pas de vengeance personnelle, Kalev Mutond tortionnaire de l'ANR doit affronter la justice.

maxresdefault

Kalev Mutond, fait l'objet des sanctions américaines. L’ancien-administrateur de l’Agence nationale des renseignements sous le régime d'Alias Kabila est un tortionnaire et inquisiteur. Convoqué par le parquet de la Gombé, l'ancien chef de la Gestapo d'Alias Kabila est porté disparu. Il se défile et refuse de se présenter. Un tortionnaire qui refuse de se présenter à la justice de son pays ? Le Professeur Émérite Huit Mulongo n'est pas homme de la rancune ni de la vengeance personnelle. Fils cadet de David Mulongo Wakumunwa na Leza, premier administrateur territorial de Malemba-Nkulu à l'époque colonial, le professeur Huit Mulongo vit de ses convictions. Le pardon fait partie de sa vie. Il a pardonné à tous ses bourreaux. Son épouse est décédée alors qu'il était prisonnier personnel d'Alias Kabila à la prison de la Kasapa. Arrêté depuis le 30 août 2016 par le tribunal de la cour d'ordre militaire du Haut-Katanga pour un "pistolet du gouvernorat" qui s'est transformé en  détention illégale d'arme et munitions de guerre, le 27 février 2017,  le professeur Émérite  Huit Mulongo,  a été libéré le 27 février 2017.

Le Professeur Huit Mulongo a été arrêté à son domicile après une perquisition de son domicile. Il lui est notamment reproché d’organiser une « campagne de soulèvement populaire » à Lubumbashi. Lambert Mende Omalanga, Vuvuzélateur, Goebbels d'Alias Kabila, porte-parole du Gouvernement et ministre de la communication et des médias réagit : « Qu’est-ce qui vous permet de dire qu’on viole ses droits ? C’est peut-être qu’il s’est opposé à une réglementation qui concerne aussi bien la majorité que l’opposition (…) S’il a violé une règlementation qui interdit qu’on puisse occuper des espaces publics pour ne pas gêner ceux des lushois qui ne manifestent pas, il est normal que l’Etat puisse l’empêche de violer de violer la réglementation. ». Nous écrivions à l’époque: "Après une perquisition alambiquée à sa résidence de Lubumbashi, le professeur Huit Mulongo Kalonda a été transféré au bureau de l'ANR-la Gestapo d'Hippolyte Kanambé alias Joseph Kabila. Que Kalev Mutond, qui se croit Tout-Puissant sache qu'il sera tenu responsable si un malheur arrivait. On sait comment l'ANR fonctionne en invention des preuves pour incriminer ceux qui ne sont pas d'accord avec le déviationnisme du régime".

Pour avoir été en prison, le Professeur  Émérite Huit Mulongo déclare qu’il ne garde pas de rancune. En revanche, il soutient que: « Ç’a été l’occasion pour moi d’admirer la petitesse des gens. J’avais pris position que je pardonnais ceux qui m’ont fait du mal. La vengeance je l’ai confiée à celui qui nous a créé. Je voudrais rester conforme à cette position-là".

freddy-mulongo-kalev-1

Contrairement à l’attitude du Professeur Huit Mulongo, plusieurs anciens prisonniers d’opinion ont ester en justice contre l’ancien Patron de l’ANR: Jean-claude Muyambo, Bertrand Ewanga, Vano Kiboko, Gecoco Mulumba et consorts reprochent à Kalev Mutond notamment: la torture, le traitement inhumain dégradant, l’arrestation arbitraire et l’exécution sommaire.

Le Tout Puissant Tortionnaire-Inquisiteur de l'ANR, Kalev Mutond doit affronter la justice, se défendre. S'il est innocent-il sera acquitté. S'il est coupable, qu'il réponde de ses actes.  

freddy-mulongo-kalev

Le Cl

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Catherine Nzuzi wa Mbombo affabulatrice, jongleuse avec l'histoire du Zaïre!

RDC: Catherine Nzuzi wa Mbombo affabulatrice qui jongle avec l'histoire du Zaïre!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

freddy-mulongo-catherine-nzuzi-wa-mbombo-2.jpg, mar. 2021

Catherine Nzuzi Mbombo a toujours jonglé avec l'histoire du Zaïre. Danseuse de ventre de Mobutu, cette femme s'est diablement enrichie avec les 32 ans de la dictature de Mobutu. Apparatchik, Catherine Nzuzi wa Mbombo droit la vérité au peuple zaïrois. Comment une femme qui se clame politique peut être en même temps commerçante ? La politique, c'est la gestion de la chose publique !

freddy-mulongo-catherine-nzuzi-wa-mbombo-2

Catherine Nzuzi wa Mbombo est une affabulatrice qui jongle avec l'histoire du Zaïre. Elle s'est diablement enrichie avec la dictature de Mobutu.  Femme forte à tout point de vue, l’acariâtre Catherine Nzuzi wa Mbombo est hautaine et méprisante. Le problème de la dame forte et  ex-danseuse de ventre de Mobutu, Catherine Nzuzi Wa Mbombo, c'est son insolence outrancière. Elle ne dit pas la vérité sur l'arrestation de son Frère Emmanuel Nzuzi, un grand Lumumbiste. Comment  pouvait-elle comme mineure se retrouver dans le bureau de Victor Nendaka , chargé de la sûreté nationale pour demander les nouvelles de son son frère Emmanuel Nzuzi arrêté ? Pourquoi c'est au bureau  de Victor Nendaka, comme par hasard,   que Catherine Nzuzi wa Mbombo rencontre le général Mobutu Sese Seko ?  A-t-elle vendu et sacrifier  son frère Emmanuel Nzuzi pour bénéficier des biens ? Pourquoi le général Mobutu a-t-il  envoyer à Bruxelles, avant l'exécution de son frère Emmanuel Nzuzi ? Rappelons que Victor Nengaka à Kananga mangeait à la table du père de Catherine Nzuzi wa Mbombo. Et comment une fille mineure dont le père était sénateur pouvait-elle une fois à Kinshasa logeait au Guest House en face de la prison de Ndolo ? Catherine Nzuzi wa Mbombo travaillait-elle pour Nendaka puis Mobutu ? Son Nzuzi Henri a été Président de l’Association Lulua-Frères à Luluabourg (Kananga), il a été le premier noir élu bourgmestre de la commune de la Ndesha (Kananga) avant l’indépendance,  tandis que son frère aîné, Emmanuel Nzuzi,  étudiant fut le président de la jeunesse du MNC-LUMUMBA et a été  assassiné à la suite de Patrice Lumumba, Premier ministre congolais.

freddy-mulongo-catherine-nzuzi-wa-mbombo-1

 Avoir connu Mobutu, lui donne droit au mépris. Comme si Mobutu était un demi-dieu. Bénéficiaire de l'impunité depuis Mobutu jusqu'à Tshilombo, la dinosaure Mobutiste est d'une effroyable arrogance. Elle se croit tout permis. Catherine Nzuzi Wa Mbombo est l'incarnation de l'arrogance mobutienne, un mépris pour le peuple congolais. C'est quoi réussir sa vie ? C'est en pillant la république et volant le peuple zaïrois, que les apparatchiks Mobutistes se sont enrichis. Qu'est-ce que Catherine Nzuzi wa Mbombo a crée comme écoles, infrastructures pour des femmes zaïroises ? Tous ses  immeubles, villas et maisons, fruits de sa rapine de l'Etat zaïrois sont pour sa famille. Elle n'a vécu que pour elle, pas pour le peuple zaïrois.  Sa vie est étroitement liée à celle de Mobutu qui a fait son coup d'état, le 24 novembre 1965.

Arrivée à Kinshasa à l'âge de 19 ans, sous l'aile de Mobutu...elle sera catapultée à 22 ans comme Bourgmestre de la Commune de la Gombé en 1967, puis vice-gouverneur de la ville province de Kinshasa, la capitale congolaise. C'est comme ça que Catherine NZuzi wa Mbombo va s'accaparer de toutes les belles maisons, villas et immeubles  des colons belges qu'elle a Kinshasa.  En 1967, Justin Bomboko,  Mobutu, Etienne Tshisekedi et Singa Udjuu rédigèrent le Manifeste de la Nsele. Le 20 mai de cette année, le MPR est né. Il succède au Corps des volontaires de la République (CVR) qu’animaient Joseph Kabayidi et Gaston N’sengi Biembe. Et Catherine Nzuzi wa Mbombo était déjà à la CVR. Elle était de tous les coups. 

freddy-mulongo-cvr

La grande réunion du Corps des Volontaires de la République (CVR) en 1967.

Voici la lettre historique d' Etienne Tshisekedi wa Mulumba, adressée à l’empereur Mulopwe Albert Kalondji touchant l’assassinat de Patrice Lumumba (assassiné à Lubumbashi) et ceux de ses camarades combattants du MNC/L assassinés à Bakwanga, sous la règne de Kalondji Albert. A savoir :  Elengesa Pierre, Jean Pierre Finat (le père de Abeti Masikini), Nzuzi Emmanuel ( le grand frère de Nzuzi wa Mbombo), Muzungu Christophe, Mbuyi Joseph sans oublier aussi Camile Yangala qui était aussi de nombre…

 

freddy-mulongo-lettre-tshisekedi-albert-kalondji

La lettre criminelle d'Etienne Tshisekedi au Mulopwe Albert Kalonji :

CABINET DU MINISTRE DE LA JUSTICE

N°1.399/ETSH/ ME/CAB

A Sa Majesté l’Empereur du Sud Kasaï « Le Mulopwe »

à Bakwanga

Je présente mes révérences renouvelées à Votre Majesté Maintenant que le crapaud (LUMUMBA) a été maîtrisé, toute l’action de notre Equipe reste concentrée sur le sort à réserver à ses anciens collaborateurs pour empêcher la pérennisation de son oeuvre de destruction. Très prochainement, le Gouvernement de Sa Majesté sera en possession des principaux Lieutenants du crapeau dont Elengesa Pierre, Finant Jean Pierre, Nzuzi Emmanuel, Muzungu Christophe, Mbuyi Joseph aux fins de leur faire subir un châtiment exemplaire. C’est de cette manière que nous serons utiles à la cause que vous défendez. Je présente l’hommage de mon profond respect à Votre Majesté.

Le Commissaire Général Adjoint à la Justice

E. Tsisekedi 

MÉMOIRE Mama Catherine Nzuzi Wa Mbombo © TOP CONGO FM

Catherine Nzuzi Wa Mbombo clame à qui veut l’entendre qu'elle est extrêmement riche. Sans doute pour avoir pillé la République du Zaïre sous Mobutu. Elle se veut femme politique sans résultats ni bilans, Catherine Nzuzi wa Mbombo est une commerçante rien de plus. Sa société Maicofroid (Maison Industrielle de Commerce et du Froid) a été pillée à deux reprises par des Zaïrois, en 1991 et 1993, sous la dictature de Mobutu. Elle recherche encore l'indemnisation par l'Etat congolais de cette période. Bien avant la zaïrianisation, la bonne femme qui n'a que 23 ans va mettre main basse sur des maisons des colons de la capitale congolaise. Catherine Nzuzi wa Mbombo a littéralement pillé le Zaïre. Deux ans plus tard, elle exerce comme gouverneur dans l’ex-Bas-Zaïre où elle trois bonnes années. En parallèle à ses activités dans l’administration territoriale, Nzuzi wa Mbombo s’occupe du groupe d’animation de la province. En 1975, elle se met à la réserve du ministère de l’Intérieur. A la création, en janvier 1980, du Comité central du MPR, elle en devient membre et siégera concomitamment au Bureau politique (1985) jusqu’à sa disparition en 1990. Durant son mandat au Comité central, elle est revenue sur ses pas au gouvernorat de Kinshasa entre 1986 et 1987.

Après la chute du maréchal Mobutu, en 1997, elle s’installe un moment en Afrique du Sud où elle avait acheté un hôtel et plusieurs maisons, qu'elle a depuis vendu.  De retour au Congo, elle exhume le MPR fait privé et participe au Dialogue intercongolais en 2002 et obtient son dernier poste politique en qualité de ministre de la Solidarité et des Affaires humanitaires.

A 77 ans, Catherine Nzuzi wa Mbombo vit sa retraite avec des biens pillés de la République du Zaïre. Elle se mue en donneuse des leçons, après avoir contribué à affaiblir le pays. La dinosaure ventriote a encore toute sa tête, elle sait enfariner. Catherine Nzuzi wa Mbombo est falsificatrice de l'Histoire du Zaïre.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Diaspora: "Résistance" endurcie pour la Libération victorieuse et vaillante !

Diaspora: "Résistance" endurcie pour la Libération victorieuse et vaillante !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Freddy Mukena.jpg, mar. 2021

Il faut dégager de la résistance patriotique congolaise, tous les bois morts, infiltrés, collabos, Ekoboïstes, profito-situationnistes, tribaux, tribalistes et tribalisés...qui ont pris en otage le combat. Ceux qui veulent du vedettariat, en quête de pouvoir et d'argent, recherchent des femmes, sans visions n'ont plus leur place dans ce combat de libération. Le Congo est un et indivisible.

collabos-et-traitres-1

Des tribaux, tribalistes et tribalisés qui dénoncent le tribalisme à Bruxelles!

Ceux qui prennent à la légère leur engagement dans la lutte pour la libération du Congo doivent se ré-saisir.  Personne ne peut se réjouir sur ce qui est arrivé à Coco Madera qui a reçu des balles à Kinshasa,  qui ont déchiqueté ses jambes et les pointes de baïonnette ont troué son corps. Elle n'a jamais été ni combattante ni résistante. Sa versatilité et son manque de rigueur prouvent à dessein, que l'aventurière n'a jamais pris en compte la dangerosité d'un engagement dans la lutte pour la libération.  La fameuse Coco Madera  a rejoint le régime d'Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba. Les balles et pointes de baïonnette sur son corps de femme, alors Tshilombo se clame président, n'est-ce pas de la méprise, signe d'une impuissance ?  

Face aux prédateurs, pilleurs, criminels, occupants, la victoire est aux Congolais. Personne n'a demandé de naître Congolais. Chaque Congolais a le devoir sacré de défendre le Congo.  Les patriotes-résistants-Libérateurs  doivent apprendre à éviter ces pièges:

freddy-mulongo-freddy-mulongo-1

1. Les "Patriotes" mangéristes qui viennent au combat pour se faire voir et aller à la mangeoire, les "Résistants" marchandises qui font de la résistance pour se vendre et se faire acheter par le régime d'occupation de Kinshasa et les Libérateurs qui oublient qu'ils doivent sacrifier certains plaisirs de ce monde, ont tout faux.  Le vedettariat amène à la mort. La résistance patriotique n'a pas besoin des vedettes en son sein, mais plutôt des hommes et femmes engagées.  Le régime qui a plus des moyens utilise des proches, membres de familles, amis et connaissances pour atteindre leur cible. Chacun doit être aux aguets. Une vigilance tous azimuts s'impose à chacun et à tous. Notre vraie famille, c'est le Grand Congolais, pas nécessairement un membre de la famille, tribu ou clan. 

2. Les amoureux de l'argent, ceux qui ne peuvent vivre sans argent, ceux qui ne luttent que pour l'argent sont un danger pour eux-mêmes.  Mama Congo doit être défendue par des hommes et femmes des convictions et valeurs. Ceux qui  sont quête en quête d'argent et veulent qu'ils soient payés et achetés, sont des prisonniers volontaires de Mammon.  Ils sont des faibles en esprit. La victoire contre l'occupation est d'abord spirituelle. Le combat est contre les puissants et principautés qui ont plus des moyens que les patriotes-Résistants-Libérateurs. Ceux qui viennent pour se vendre et s'acheter n'ont pas leur place dans ce combat.  Lorsqu'un patriote-résistant-Libérateur commence à trop se plaindre sur l'argent, il devient dangereux. Il risque de vendre les autres pour se retrouver. Chacun fait du sacrifice à son niveau: temps, argent...pour la réussite du combat. « Aucun homme ne peut servir deux maîtres : car toujours il haïra l'un et aimera l'autre. On ne peut servir à la fois Dieu et Mammon (Matthieu 6:24). 

3. Les Ekoboïstes devraient suivre l'exemple de certains patriotes, résistants et libérateurs qui ont pris un engagement personnel  de se priver du sexe et surtout de ne pas tomber facilement dans des pièges de l'ennemi. Les hirondelles sont là pour séduire. Mais ceux qui sont venus dans le combat pour rechercher des femmes d'autrui n'ont que leurs yeux pour pleurer. Les sextapes sont là pour casser l'image des uns et des autres. 

4. Un patriote-résistant-libérateur ne voyage pas pour Kinshasa. Il ne fait pas des va-et-viens. Ceux qui vont en RDC ne sont ni patriotes ni résistants encore moins libérateurs. 

5. Chacun doit développer sa spiritualité en symbiose avec ses convictions. "La religion est pour ceux qui dorment, la spiritualité est pour ceux qui sont éveillés. La religion est pour ceux qui ont besoin de quelqu'un pour leur dire quoi faire et qui veulent être guidés, la spiritualité est pour ceux qui prêtent attention à leur voix intérieure. La religion a un ensemble de règles dogmatiques, la spiritualité nous invite à raisonner sur tout, à tout remettre en question. La religion se nourrit de la peur. la spiritualité nourrit la confiance et la foi. La religion vit dans la pensée, la spiritualité vit dans la conscience. La religion menace et fait peur, la spiritualité donne la paix intérieure etc..." 

6. Sans prise de conscience, des mangéristes qui se prétendent patriotes-résistants-libérateurs ne sont que des inconscients. Il faut nettoyer les rangs des bois morts, infiltrés et collabos. La libération du Congo ne se fera pas par la foule mais par des Congolais conscients et amoureux du Congo. Ceux qui attendent des aides venant des décideurs et partenaires attendront longtemps. L'esprit dépasse de la matière. Il faut une foi inébranlable pour la libération de notre pays. Notre victoire spirituel finira par se manifester physiquement. Nos Bankulu veillent et le centenaire de Mfumu Kimbangu cette année est en soi une victoire.

7. Face aux occupants et leurs collabos, la victoire de la résistance patriotique congolaise est certaine et inéluctable. Le Congo appartient aux Congolais, c'est la terre de nos ancêtres. Cette légitimité n'est pas négociable. Le sang des Congolais qui coule injustement au Nord-Sud-Est-Ouest de la RDC, crie tellement fort, que les occupants ne peuvent pas indéfiniment posséder abusivement et arbitrairement nos terres.

8. Les Allemands du IIIe Reich, très puissants avec Adolphe Hitler ont fini par être chassés de la France. Le maréchal Pétain avait livré la France à Hitler. A la libération, le maréchal Philippe Pétain a été frappé de l'INDIGNITÉ NATIONALE. A l'île d'yeu où il est enterré, il arrive que des jeunes achètent des pack des bières. Ils prennent le bateau et vont vider leur vessie sur la tombe de Pétain. Etre collabo et jouir des fruits est pour un temps.

9. Les patriotes-résistants-libérateurs doivent demeurer "CONSTANTS", "PERTINENTS" et "EFFICACES". Croire en la VICTOIRE, c'est déjà l'obtenir. Les Tribaux, Tribalistes et Tribalisés n'ont rien à faire dans la lutte de libération. Le Congo mérite mieux que la petitesse d'esprit des tribaux. Le Congo appartient à tous les Congolais. C'est un patrimoine commun. Mère-Patrie, Mama Congo mérite le soutien de tous ses fils et filles. Ceux qui agissent pour leurs intérêts individuels et égoïstes, quoi qu'ils amassent ils ne jouiront pas de leurs rapines. Ils peuvent amasser des millions, construire des villas, s'acheter de centaines des véhicules...tout va s'envoler ! Ils seront méconnaissables. Chez eux, ils manqueront même du sel de cuisine.

10. Le Congo est un et indivisible. Le Congo a besoin d'être défendu et soutenu par tous ses enfants. Ne pas défendre Mama Kongo, c'est accepter que les prédateurs et occupants, avec leurs collabos continuent à piller le Congo, avec arrogance et mépris sur les ayant-droits. Même dans la précarité, les patriotes-résistants-libérateurs doivent demeurer dignes. 

En 1965, Ernesto Che Guevara part, incognito, prêter main forte à la rébellion congolaise menée  par Laurent-Désiré Kabila et le marxiste Pierre Mulele. Il sera rejoint par quelque 130 combattants cubains. Mais le rêve africain va virer au cauchemar : manque de préparation et de discipline, divisions, alcoolisme… La débâcle a failli coûter la vie au héros de la révolution cubaine. Répétition générale d’un fiasco qui conduira, en 1967 en Bolivie, à la capture et à la mort du Che. 

En 2021, refaire les mêmes erreurs seraient de la bêtise.  Mieux vaut être un groupe restreint  des patriotes-résistants-libérateurs qu'une foule des inconscients. Ceux qui ont rejoint le Faussaire-Checkuleur, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, laquais et pantin de Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, ne sont pas dans le combat de libération. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Trouillomètre à zéro, faux démocrate Tshilombo refuse les élections en 2023!

RDC: Trouillomètre à zéro, faux démocrate Tshilombo refuse les élections en 2023

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Tshilombo Faussaire.jpg, mar. 2021

Tshilombo est un imposteur-usurpateur ! Bénéficiaire d'une nomination électorale avec ses 15%, Angwalima Tshilombo Tshntuntu Tshifeuba a la trouillomètre à zéro. Prédateur et ambassadeur de l'occupation, Tshilombo refuse que la RDC ait des élections en 2023. Il veut le recensement. Qu'il veuille ou non, son quinquennat usurpé doit s'arrêter en 2023.

fb-img-1615388665946

Incapacitaire, Tshilombo est le plus nullard de chef d'Etat qu'a connu la République démocratique du Congo. Avec ses 15%, après avoir enfariné le peuple congolais avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale, Tshilombo tâtonne. Il n'a aucune vision ni programme. Pour un individu qui a passé sa vie dans des Nganda à Bruxelles avoir un programme est une mission impossible. La peur des élections en 2023 provient de son bilan abracadabrantesque, zéro pointé partout: .Gabegie financière, détournement des deniers publics, enrichissement illicite, projets de 100 jours, nominations tribales, crimes et tueries à l'Est, meurtre de l’ambassadeur Italien, gratuite de la scolarité...

Un putschiste et corrompu, qui a commis un hold-up électoral  en 2018, dans un odieux deal contre le peuple congolais. Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, faussaire et checkuleur, imposteur et usurpateur, traître et collabo, qui a confisqué le "pouvoir" par usurpation et refuse d'organiser les élections en 2023 ! De quoi Moto Na Mabundi a-t-il peur ? La RDC n'appartient pas à sa famille. Le Congo n'est pas sa boutique et les Congolais ne sont pas ses moutons. 

freddy-mulongo-mabundi

Pour avoit rappelé les élections de 2023, la CENCO est qualifiée d'activisme insurrectionnel. Mais l'insurrection populaire que craignent Angwalima Tshilombo et sa bande des mafieux checkuleurs risque d'avoir lieu avec un retentissement international, si Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi continue à fouler aux pieds "L'ordre constitutionnel".

Tshilombo doit s'arranger, il faut les élections en 2023. Il doit se soumettre. Aucune explication ne sera valable et tolérable. S'il ne veut pas des élections, qu'il aille en Angola chez sa mère ou au Rwanda dans sa belle famille. Même nous à Kabeya Kamuanga, nous ne voulons plus d'un fourbe-roublard-enfarineur du genre de Tshilombo.

Tshintuntu a tout volé: nos luttes, combats, manifestations, pétitions, mémos, sit-in...pour la libération du Congo. Traître et collabos, il a vendu le Congo et Congolais aux occupants.

Avec ĺe butin volé et amassé, Tshilombo peut vivre 100 ans. Il a volé le destin de notre peuple une fois, personne ne lui permettra de refaire son forfait.

2023 Élections ou rien ! 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Arrêté mineur à 12 ans, Kongawi Bini Kombo croupit depuis 10 ans à Makala!

RDC: Arrêté mineur à 12 ans, Kongawi Bini Kombo croupit depuis 11 ans à Makala!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-mineur 9.jpg, mar. 2021

Etat de droit ? La RDC respecte-t-elle les droits humains ? Le jeune Kongawi Bini Kombo arrêté en 2010 à Dongo dans le Sud-Ubangi alors qu'il n’avait que 12 ans croupit « sans dossier » en prison de Makala à Kinshasa depuis 10 ans/5 mois sans être entendu par un magistrat. A Makala, Kongawi Bini Kombo a été interné à deux reprises au pavillon 7 pour malnutrition: 16 grains de maïs et haricots


freddy-mulongo-mineur-9

Avec son chapelet en mains en prison de Makala, victime d'un emprisonnement arbitraire et sauvage de 10 ans et 5 mois, de la part d'un Etat tortionnaire qui foule aux pieds, la convention des droits de l'enfant dûment signée, la République démocratique du Congo est-un un Etat démocratique ? Le jeune fervent catholique Kongawi Bini Kombo, nous rappelle Isidore Bakanja (1885-1909), ce Congolais né à Bokendela-Mbilankamba, dans la région de Mbandaka, province de l'Équateur à l'époque, chez les Boangi, fraction de la grande ethnie Môngo, qui vécut brimades et persécutions uniquement à cause de sa foi sous l'esclavage. Fouetté jusqu'au sang, il meurt des suites de ses blessures le 15 août 1909. Isidore Bakanja  est reconnu par l'Eglise catholique romaine comme étant un martyr de la foi. Le pape Jean-Paul II  le béatifie en 1994.

freddy-mulongo-mineur-10

En plein 21è siècle, au Congo-démocratique, c’est l’histoire révoltant et abracadabrantesque d’un jeune équatorien dénommé Kongawi Bini Kombo Yangamo arrêté sur la route de son école. Mineur d’âge à l’époque, il est soupçonné d’appartenir au mouvement insurrectionnel Enyele. Il va être arrêté et conduit manu militari en 2010 à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Reste que depuis lors, aucun acte d’instruction n’a été posé ni aucun dossier ouvert à sa charge devant le Parquet. Joint par notre rédaction, son avocat, Me Guy Kabeya Muana Kalala parle d’un cas flagrant de violation des droits humains. Tant la détention n’est pas justifiée et toutes les démarches faites par lui, sont restées sans réponse. D'après Me Guy Kabeya  Muana Kalala, le parquet de Kinshasa-Gombe et auditorat militaire ont eu à rendre visite au mineur devenu adulte en prison, au lieu de libérer le jeune, ils se sont fourvoyés avec des questions incompréhensibles: Qui t'a mis en prison ? Pourquoi es-tu en prison ? Par humanisme, Me Guy Kabeya Muana Kalala qui est père d'une fille de 22 ans, le même âge que Kongawi Bini Kombo aujourd'hui, privé de l'éducation, du lien familial, privé de sa jeunesse, privé de tout...porte à bout de bras le cas du jeune homme.

freddy-mulongo-mineur-2

 

Les autorités congolaises sont tétanisées face à la gravité du cas Kongawi Bini Kombo Yangamo. L'Etat congolais tortionnaire et fautif doit se préparer à payer des indemnités à la hauteur des préjudices que Kongawi Bini Kombo Yangamo a subit pour détention arbitraire :

Kongawi est un jeune garçon de 12 ans, orphelin de mère,  vivant dans la région de Gbadolite.

Peu après la rentrée scolaire, en 2010, il se rend chez sa tante maternelle vivant à Dongo pour lui demander de l'argent afin de payer son minerval.

Il arrive en pleine flambée du conflit inter ethnique entre les Enyele et les Monzaya. Les deux ethnies sont en conflit depuis de nombreuses années au sujet de la délimitation des terres et des étangs poissonneux qui s'y trouvent (encore une des innombrables carences de l'Etat dans sa capacité à résoudre des conflits et à mettre les acteurs ensemble pour trouver des solutions. L'Etat pèche toujours par son absence et ses insuffisances ndlr).

Des militaires sont envoyés dans la contrée pour "pacifier". Un jour le jeune homme en rentrant d'une balade de jeu avec ses amis est arrêté par les militaires et amené avec de nombreux autres jeunes à Gemena. De Gemena, sans savoir ce qui leur arrive, ils sont transportés comme du betail dans un engin qu'il n'avait jamais vu de sa vie. Après un vacarme assourdissant dans l'engin, ils se sont retrouvés en plein ciel dans les nuages.

Lorsqu'ils descendent de l'avion, ils sont à Ndjili. Ils sont ensuite transportés dans une petite voiture qui les conduit à Makala, où ils sont tous rassemblés et assis sur la pelouse de la cour intérieure à l'entrée de la prison de Makala.

Nous sommes le 7 octobre 2010.

Il est ensuite transféré au Pavillon 5. Il changera plusieurs fois de pavillon.

Les conditions de détention sont indescriptibles. Le Vungule, mélange de maïs et de haricots est sa seule nourriture. L'accès à l'eau est difficile. Il est obligé de vendre une partie de son bol quotidien de Vungule pour acheter de l'eau à 50 francs. Certains jours cela lui permet d'acheter de l'eau à boire. Certains autres jours, cela lui permet d'avoir un peu d'eau pour se laver.

Les conditions sont vraiment inhumaines.

Pour échapper aux agressions de toute sorte, il a pris l'habitude de dormir en hauteur accroché aux bureaux des fenêtres d'aération du pavillon. Pour survivre, il s'efforce de ne jamais être en conflit avec personne et de vivre pieusement.

Les conditions sont vraiment difficiles.

Parfois la ration de Vungule compte 15 grains de maïs et de haricots qui tiennent dans le couvercle d'un bidon de 30 litres.

Pas étonnant que, dans ces conditions, son état nutritionnel se soit dégradé au point d'être transféré dans le Pavillon 7 des malnutris qui bénéficient de supplément alimentaire du CICR. Il a fait 2 séjours au Pavillon 7.

Il a fait 2 séjours au Sanatorium, toujours pour des problèmes de santé, dont une énorme hernie pour laquelle il a failli se faire opérer qui s'est miraculeusement réduite alors qu'il était en salle d'opération.  C'est une religieuse qui est intervenu pour dire, "on ne va quand même pas l'opérer,  on ne voit plus rien. Ramener le en salle".

Et les années ont passé sans jamais être appelé. Il parlait de son problème autour de lui, interpellant qui voulait bien l'entendre, sans succès. La terre entière l'avait oublié.

Nombreux de ceux qui parlaient la même langue que lui sont décédés en prison. Certains se sont évadés en 2017 lors de l'effraction de la prison par les membres de la secte de "Mwana Nsemi".

Il est resté seul, se fiant à la Providence et à son être intérieur,  pour savoir avec qui se lier et de qui se méfier.  Il a vu tant de choses sur les uns et les autres, mais préfère se taire, car dit-il, "il vaut mieux laisser chacun mourir avec ses péchés; je ne veux du mal à personne ni  avoir de problème avec personne".

Et les années ont passé jusqu'à ce jour.

Deux demandes de libération ont été introduites par son avocat en septembre et décembre 2020 auprès du Procureur général près la cour d'appel de la Gombe sans succès.

Me Guy Kabeya a saisi le procureur général près la cour d’appel de Kinshasa - Gombe pour obtenir la levée de la détention irrégulière de Kongawi Bini Kombo ( jeté à la prison centrale en 2010 l’âge de 12 ans). Une copie a été adressée au président Félix Tshisekedi.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

SADC : Secrétariat Exécutif, la RDC a son candidat Faustin Luanga Mukela !

SADC : Secrétariat Exécutif, la RDC a son candidat Faustin Luanga Mukela !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Faustin.jpg, mar. 2021

La République démocratique du Congo clignote de nouveau sur les radars internationaux, après plusieurs de trois décennies dans l'angle mort. La RDC a son candidat au Secrétariat Exécutif de la SADC. Faustin Luanga Mukela est Haut Fonctionnaire à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à Genève depuis 1996. Sa candidature est soutenue par tous les Congolais, ceux du pays et de la diaspora.

freddy-mulongo-faustin-2

L'économiste Faustin Luanga Mukela est le choix de la République démocratique du Congo pour  remplacer la Tanzanienne Stergomena Lawrence Tax, dont le mandat arrive à son terme au mois d’août 2021. La République démocratique du Congo qui s'est vue souvent dribbler et damer les pions par des pays frères anglophones pour des postes internationaux, est un éléphant qui se réveille.  Dans un communiqué du 22 janvier dernier, de plus de deux pages, la RDC a dévoilé sa décision de présenter un candidat, en l’occurrence Faustin Luanga, au poste de secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). 

Le poste tournant du Secrétariat Exécutif de la SADC revient de plein droit à la République démocratique du Congo. Les manœuvres dilatoires du Botwana pour occuper le poste ne doivent ni décourager les Congolais ni fonctionner. La RDC a deux atouts majeurs. Elle n'a jamais chercher à ravir la place d'un autre pays au sein de la SADC pour l'occupation d'un poste. Elle a patiemment attendu son tour. Et Faustin Luanga Mukela est une crème de l'intelligentsia congolaise au niveau international.  Les Congolais du pays et ceux de la diaspora soutiennent la candidature de Faustin Luanga Mukela, l'un des dignes fils du Congo. Le Botwana ne prendra pas la place du Congo. Avec toute amitié que nous portons à nos frères Botwanais, le Congo ne lâchera rien. 

Avec 25 ans d’expérience nationale et internationale sur des questions relatives au développement économique, Faustin Luanga Mukela dispose des atouts nécessaires pour faire de la SADC une communauté d’intégration capable de promouvoir une croissance économique durable et équitable ainsi que le développement socioéconomique par le biais de système de production efficient, d’une coopération et d’une introduction plus importantes, d’une bonne gouvernance, d’une paix et d’une sécurité durables, de sorte que la région de l’Afrique australe puisse devenir un acteur compétitif et efficace dans les relations internationales et l’économie mondiale.

freddy-mulongo-faustin

Faustin Luanga Mukela est actuellement haut fonctionnaire à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) où il travaille depuis 1996.

De 2001 à 2003, il est conseiller économique et du développement du Chef de l’Etat congolais avec rang du ministre d’Etat. 

De 2004 à 2006, il occupe les fonctions d’administrateur du Programme de désarmement, démobilisation et réinsertion(DDR) de la RDC.

De 2008 à 2013, il est chef du département et coordonnateur régional pour les départements d’Afrique (un portefeuille de 54 pays), d’Asie et Pacifiques (un portefeuille de 47 pays), au sein de l’OMC. Faustin Luanga Mukela est aussi professeur d’économie, des finances et d’économétrie à l’Université de Nagoya au Japon ainsi qu’à l’Université internationale de Genève en Suisse.

Chercheur international sur les questions du commerce, des finances et du développement, il conseille les pays membres de l’OMC et les communautés régionales, telle que la SADC, sur la gouvernance commerciale et économique, en intégrant les politiques commerciales et industrielles dans leurs politiques de développement et tirer meilleur profit des chaînes de valeurs globales et régionales et des processus d’intégration régionale comme la SADC, l’UEMOA, la ZLECAF, tout en participant d’une manière effective et efficiente au système de commerce multilatéral.

Il sied de noter qu'actuellement, Faustin Luanga Mukela est Haut Fonctionnaire à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) depuis 1996. Outre cette fonction,  Il est également professeur d'économie, des Finances et d'économétrie à l'Université Nagoya au Japon et à l'université internationale de Genève en Suisse.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Erick Mpoyi, le fils cadeau pour Josky Kiambukuta !

RDC: Erick Mpoyi, le fils cadeau pour Josky Kiambukuta !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Erick Mpoyi.jpg, mar. 2021


Poli, instruit et sage, Erick Mpoyi, le fils aîné du grand chanteur Ignace Kanyinda Mpoyo alias Djo Mpoyi, a été le fils cadeau de Josky Kiambukuta. Adopté par la famille Kiambukuta, au point de devenir le coursier, chauffeur, conseiller spécial, chargé de mission, vraiment son fils. Erick Mpoyi est devenu à la longue, le trait d'union Djo Mpoyi-Josky Kiambukuta, bref un fils à deux pères.

img-20210317-wa0023

La mort l’a fauché à fleur de l’âge de 39 ans, Ignace Mpoyo Kanyinda  alias Djo Mpoyi Djo Mpoyi a été  l’une des belles voix exceptionnelles connues du Tout-Puissant OK Jazz. Voix mélancolique sensuelle qui  emportait les cœurs par la douceur de ses chansons. Poli, instruit mais surtout sage, son fils aîné, Erick Mpoyi, 47 ans, il donne l'impression d'en avoir une trentaine due à sa silhouette frêle. Il est né à Kinshasa à Kinshasa, dans la nuit du combat du siècle de Mohamed Ali contre George -Foreman, c'est-à-dire entre le 30 octobre et 1e novembre 1974. Erick Mpoyi n’a pas la carrure physique de son défunt géniteur, mais il reproduit à l’identique sa voix et par sagesse, il s'est rapproché et a été adopté comme fils par Josky Kiambamkuta. Par son attachement, Erick Mpoyi est devenu le trait d'union Djo-Mpoyi et Josky Kiambukuta.

freddy-mulongo-erick-mpoyi-2

Erick par ci, Erick par là,  une lourde responsabilité que Josky Kiambukuta fait porter à son fils adopté  de son vivant jusqu'à son départ. Son orchestre Djo Mpoyi Mania composé des jeunes talents dont deux fils de Djo Poster, sous le management de HWA Madame Hellen Winnie Arika, Ian Orchieng et Kimberly,  interprétait merveilleusement bien les chansons de Djo Mpoyi, de son vivant Josky Kiambukuta avait donné son accord pour ses chansons. L'orchestre Djo Mpoyi Mania marche avec ses deux pieds. 

Très émouvant, l'orchestre Djo Mpoyi Mania a rendu un hommage à Josky Kiambukuta dans son salon en août 2020, avec des larmes aux yeux.

HOMMAGE à Josky Kiambukuta Partie 2 © DJO MPOYI MANIA BAND - OFFICIAL

Erick Mpoyi est sage. Il a refusé de prendre la responsabilité de diriger le Bana Ok, comme lui avait proposé Simaro Lutumba. Après son  refus, le compositeur de Mbongo a jeté son dévolu sur Manda Chante. Sachant que le nom de Bana Ok avait été proposé par Josky Kiambukuta et que Lutumba Simaro s'était approprié l'orchestre. Pour éviter le conflit entre deux éléphants de la musique congolaise, tous les deux  anciens de Tout-puissant Ok Jazz. Aujourd'hui a deux patrimoines qui doit défendre, celui de Josky Kiambukuta et Djo Mpoyi.

freddy-mulongo-erick-mpoyi-3

xxxbbb Le répertoire de Josky Kiambukuta est riche depuis African Jazz de Nico Kasanda en 1969, l'orchestre Continental de 1971-1972. Et le Tout-Puissant OK Jazz de 1973 à 1989 dont il fut la voix de pointe. Un peu de Bana Ok. 

Josky Kiambukuta est le seul musicien du TP OK Jazz qui a joué dans Lisanga Ya Ba Nganga entre Franco Luambo Makiadi, Rochereau Tabu Ley et Michelino Mavatiku Visi en 1983 à Bruxelles et Paris. 

freddy-mulongo-erick-mpoyi-1

Chapeau bas aux jeunes talents de Djo Mpoyi Mania et bonne continuation.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

Collabo et traîtresse, Myriam Chouchouna Kibilu ne publie plus sur mon Facebook!

Collabo et traîtresse, Myriam Chouchouna Kibulu ne publie plus sur mon Facebook!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Freddy Mulongo-Traitresse.jpg, mar. 2021


Au chaudron de la mangeoire de Denis Nyakeru, Myriam Chouchuna Kibilu la collabo et traîtresse qui a trahi le combat de la diaspora congolaise pour des intérêts mesquins et égoïstes...Buzobérie outrancière, l'effrontée publie ses photos comme fille de course de Nyakeru sur mon mur Facebook. Quel pays s'est développé avec des associations bidon? Joue à la fofolle ailleurs pas sur mon mur.

freddy-mulongo-traitresse

Mon mur Facebook n'est une poubelle  pour les collabos ni pour des traîtres et traîtresses qui ont trahi le combat de la diaspora congolaise pour des intérêts mesquins et égoïstes. De quel droit Myriam Chouchouna Kibilu, médiocre, illettrée et girouette, as-tu osé placer tes photos avec Denise Nyakeru sur mon mur ? N'est-ce pas de la provocation? Tu venais de la province pour  Paris et criait à tue-tête : "Kabila Dégage" ! Tu n'avais donc aucune conviction ? Pourquoi venais-tu à nos manifestations ? Pour te vendre et te faire acheter par Denise Nyakeru ?  N'as-tu pas honte ? Alias Kabila a-t-il dégagé ? A Kinshasa oses-tu encore parler des morts de l'est du Congo ? C'était ton dada! Les femmes violées...depuis que tu es aux côtés de Denise Nyakeru, les viols ont cessé à l'Est du Congo ? Tu es aphone et muette sur les crimes de sang, crimes de génocide, crimes contre l'humanité qui se commettent au Congo mais tu as le toupet de publier sur mon mur ? Suis-je ton ami ? 7 mois sans réunions de conseil des ministres, 1 mois après nomination d'un Premier ministre, pas toujours un gouvernement, ouverture d'une session parlementaire particulière, le lundi 15 mars, la première de l’ère « Union sacrée », sans gouvernement ? C'est ça la démocratie ? Tu participais à des marches à Paris, pour un pays où tous les jours, les Congolais meurent à l'Est ? La mangeoire que tu as rejoint, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba n'a jamais présenter des condoléances aux familles éprouvées, il n'a jamais mis notre drapeau en berne pour nos morts, ni décréter un deuil national...Et toi Myriam Chouchouna Kibilu, illettrée ++++  tu viens t'hasarder sur mon mur. Je récuse tes publications sur mon mur. Que celle que je viens d'éjecter soit la première et la dernière. Je n'ai pas besoin de savoir ta collaboration aux côtés de Denise Nyakeru, cela m'apporte quoi ? Je ne soutiens aucun régime d'#imposture, d'#usurpation et d'#occupation au Congo. Surtout pas celui de Monsieur 15%, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur de destin du peuple congolais, avec sa présidence usurpée des faussaires et checkuleurs. Si tu es Fofolle va jouer ailleurs. Ne reviens plus sur mon mur avec tes niaiseries et conneries. Ignare, sotte, mal élevée et idiote, la petite villageoise de Myriam Chouchouna Kibilu se donne des galons puisqu'elle côtoie Denis Nyakeru. Elle se propose de m'engager comme son chauffeur, pauvre traînée et illettrée. 

freddy-mulongo-traitresse-1

Assume seule ta traîtrise. Tu es traîtresse et collabo ! Qu'est-ce ton séjour à Kinshasa , comme fille de course de Denise Nyakeru doit s'afficher sur mon mur Facebook ? Qu'est-ce qui t'a poussé à publier tes niaiseries sur mon mur ? Que cela soit la dernière fois. Quel pays au monde s'est développé avec des associations ? Donner un peu de sel à une maman congolaise le mois de mars cela va lui permettre de vivre toute l'année ? A part le mois de mars, de quoi vivent les Mamans congolaises aidées ? Cette dépendance de vivre de  rien toute l'année et d'attendre uniquement le mois de mars pour recevoir du sel et un pagne, ne te pose aucun problème à ta conscience de traîtresse et collabo ? De la poudre aux yeux. Une vraie et grande distraction. Avec ta petitesse d'esprit, tu crois enfariner tout le monde. On ne construit pas un pays avec des associations. Le pays se construit avec des usines et entreprises qui créent des emplois, embauchent des travailleurs et diminue le chômage. Et la bonne gouvernance permet au pays d'avancer. L'argent sale provient de sang congolais. Enlève-moi vite dans ta liste de publication. Je n'ai pas besoin de tes nouvelles. A bon entendeur, salut !

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Réformes institutionnelles, un piège pour Fayulu et béquille pour Tshilombo!

RDC: Réformes institutionnelles, un piège pour Fayulu et béquille pour Tshilombo!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Martin Fayulu est victime d'un punch électoral en décembre 2018, après les frauduleuses élections du 28 novembre 2011 et celles du hold-up électoral du 30 juillet 2006. Les Réformes institutionnelles qui lui tiennent à cœur ne doivent pas devenir un piège pour Fayulu et risque de donner des béquilles à Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba, voleur de destin du peuple congolais.

freddy-mulongo-fayulu-2

Cher Martin Fayulu, président élu avec 62.8%, 

Nous sommes à mi-mandant d'une présidence usurpée. Plus de deux ans déjà, depuis le putsch électoral, par Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba voleur de destin du peuple congolais, dans un odieux deal avec Alias Kabila.  Vous êtes demeuré constant, pertinent et intègre contrairement aux politicailleurs ventriotes qui écument la classe politique congolaise.  Aujourd'hui, vous êtes un exemple pour la majorité de la jeunesse congolaise. Elle a prit conscience qu'un homme politique se bat pour son peuple. Un homme politique défend les convictions et valeurs. On n'est pas un homme politique en quête d'un enrichissement personnel et illicite mais que son peuple ait le maximum civilisationnel: manger à sa faim, les enfants vont à l'école, chaque citoyen peut se soigner en cas de maladie, l'eau doit couler au robinet, l'électricité n'est doit pas être un luxe...se déplacer est un droit commun reconnu par l'ONU, donc le transport en commun n'est un pas un cadeau du gouvernement...L'intérêt général n'est pas la préoccupation des Mabumucrates qui ont pris en otage les institutions républicaines de la RDC. La situation de la République démocratique du Congo  est grave. Le pays est bloqué à tous les niveaux. Le peuple se retrouve plongé dans un bourbier. Les révisions institutionnelles risquent de devenir un gros boulet pour vous ! Pourquoi ? 

freddy-mulongo-fayulu1

1. C'est le peuple congolais qui a vous élu à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018.  Ce n'est ni Jean-Pierre Bemba ni Moïse Katumbi qui vous a élu mais le peuple congolais, qui n'appartient à aucun parti politique, homme ou femme politique. C'est le peuple congolais qui t'a affublé le titre de "Soldat du peuple", puis "Commandant du peuple". Le vin dit-on se bonifie en vieillissant. Beaucoup de nos girouettes politiques et apprentis sorciers sont des profito-situationnistes. Faut-il rappeler qu'En 1990, président du mouvement politique dénommé Forum pour la Démocratie et le Développement (FDD) qui fut membre de l'Union Sacrée de l'Opposition, vous avez participé, en 1991, à la Conférence Nationale Souveraine (CNS) au sein de laquelle vous êtiez vice-président de la Commission Économie, Industrie et PME ! En 1993, vous étiez élu par vos pairs de la CNS comme membre du Haut Conseil de la République Parlement de Transition (HCR-PT). Élu en 2006, à la fois député provincial de la ville de Kinshasa et député national, vous aviez opté de siéger à l'Assemblée provinciale de Kinshasa laissant ainsi votre mandat de député national à votre suppléant ! Les Vuvuzélateurs d'aujourd'hui n'étaient que des Faussaires et Checkuleurs en Belgique, écumant tous les Nganda à Matongé-Ixelles-Bruxelles, de temps à autre livrant des pizzas. Notre peuple mérite du respect ! Vous l'avez toujours respecté. 

freddy-mulongo-fayulu

2. Pacifique, malgré le hold-up électoral vous avez épuisé tous les recours nécessaires. Vous avez même, par amour de votre pays,  proposé un plan de sortie de crise. Excédé le peuple congolais à la place Sainte Thérèse à Ndjili à Kinshasa, comme les Congolais de la diaspora à la place de la République, vous a réclamé des armes, vous n'avez jamais cédé à cette requête tentation. Cela prouve encore votre grandeur d'âme ! C'est tous les jours que les Congolais meurent pour rien. Il ne faut pas ajouter une autre souffrance à celles déjà existantes.  On ne libère pas un pays par des armes. Le peuple est l'arme la plus puissante qui puisse exister. Depuis vos propositions de sortie de crise, on vous tourne en bourrique. Il est plus que temps de dire STOP ! D'ici fin avril 2021, si rien n'est fait, il faut laisser faire.  

freddy-mulongo-fayulu-4

3. Sachant que les Réformes institutionnelles vous tiennent à coeur, ayant lamentablement échoué son quinquennat usurpé mi-mandat, Angwalima Tshilombo Tshintuntu Tshifueba et ses Faussaires-Checkuleurs veulent vous tendre un gros piège. Tshilombo à sa présidence a une équipe qui travaille sur la Réforme institutionnelle. La stratégie est simple, c'est fin 2022 que Tshilombo Nabucondonsor compte vous tendre la main pour votre requête. Si vous acceptez la main tendue d'Angwalima Tshilombo vous êtes politiquement mort. C'est par vous et grâce à vous que Tshilombo obtiendra son glissement. C'est à cause de vous qu'il n'y aura pas les élections en 2023.

freddy-mulongo-fayulu-7

4. Si Tshilombo accepte votre proposition de réforme institutionnelle, n'engagez pas votre personne. Laissez cette responsabilité à la CENCO, qui connait bien les compétences congolaises pour faire le boulot. Vous n'êtes pas censé porter ces propositions, une équipe d'experts peut s'en charger. Faites comme aux consultations nationales folkloriques, qui ont fini par avaler Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi dans l'Union sacrée, la deuxième grossesse FCC-Cach. Tshilombo, ses Faussaires-Checkuleurs  et fameux décideurs, veulent gagner du temps. Ils sont déterminés à vous salir et en finir avec vous politiquement. N'avez-vous pas entendu à l'Udps, que Tshilombo quittera le pouvoir au retour de Jésus-Christ ? Vous êtes le seul politicien congolais qui est "Constant", "Pertinent" et "Intègre" restez y. Tshilombo le voleur de destin du peuple congolais a échoué. Il est pointé zéro partout. Un ambassadeur européen disait que l'attention de Tshilombo dans un dossier n'excède pas 15 minutes ! Il faut laisser l'ancien pizzaïolo seul face à son destin en face du peuple congolais. Ne soyez pas une béquille pour un imposteur, usurpateur et ambassadeur de l'occupation, qui n'a volé le pouvoir que pour le pouvoir et l'enrichissement personnel et de sa famille. 

Depuis les années 1990 vous êtes en politique, vous avez prouvé au peuple congolais, vous êtes un homme de convictions, valeurs et pour la Res publica. Ne décevez pas ceux qui vous font confiance. Tshilombo n'est pas la République ! Son impéritie-ignorance, incompétence, inexpérience, inhabilité, insuffisance  politique prouve à dessein que l'individu n'était pas préparé à occupé la fonction présidentielle. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

dimanche 7 mars 2021

Paris: Sam Mangwana, l'artiste inzoulukable au fil des voix, festival numérique !

Paris: Sam Mangwana, l'artiste inzoulukable au fil des voix, festival numérique ! 

Freddy Mulongo Mukena, Réveil  FM International 

Inzoulukable Sam Mangwana est un grand artiste de la rumba. Né à Kinshasa, il a chanté aux côtés de deux monuments de la musique congolaise: Rochereau Tabu Ley et Franco Lwambo Mambo Makiadi. Il n'a jamais l'Angola, son pays d'origine. A 76 ans, Sam Mangwana demeure un artiste africain, sa participation au Festival numérique au fil des voix à Paris, réjouit des mélomanes.

SAM MANGWANA - FESTIVAL AU FIL DES VOIX - ÉDITION NUMÉRIQUE © Festival Au Fil des Voix

A Kinshasa, les chroniqueurs de la musique avait surnommé  Sam Mangwana de "Pigeon voyageur". Il a été aux côtés des grands de la musique congolaise : Rochereau Tabu-Ley et Franco Lwambo Makiadi.  Sam Mangwana est né Kinshasa dans la capitale congolaise,  des parents Angolais. Invité par le festival Au fil des voix, il présente, samedi 20 février, veille de ses 76 ans, sur la scène parisienne du 360 Paris Music Factory, son dernier album, Lubamba, paru en 2016, en Angola. Il en a composé la majorité des titresy rapproche la rumba d’autres styles.  Le disque tire son nom (en kikongo) d’« une liane qu’on trouve dans les forêts tropicales, qui sert à amarrer les poutres quand on fait les maisons, à faire des paniers…C’est une liane qui sert à tout dans la vie » ! 

« J’ai commencé presque sans public, en 1963, avec Tabu Ley. Il y avait seulement deux tables, je crois. Devant ma mine dubitative, il m’a dit : “Mais oui, petit, on va jouer. Même s’il n’y a que deux tables, nous allons convaincre ces deux tables. L’artiste est là pour convaincre, Sam”. » Ils ont convaincu. Deux mois plus tard, l’endroit ne désemplissait plus.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Bena Kongo, 55 ans après, enfin des tombes pour les 4 pendus de la Pentecôte!

RDC: Bena Kongo, 55 ans après, enfin des tombes pour les 4 pendus de la Pentecôte!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Le projet Kimpavita de Bena Kongo est en marche au cimetière de Kintambo. 55 ans après, les 4 pendus de la Pentecôte de 1966 ont enfin des tombes: Jérome Anany, Emmanuel Bamba, Evariste Kimba et Alexandre Mahamba. Travail de mémoire et patrimoine sauvegardé grâce au dévouement de Tshikeva Simbilila et les Bena Kongo. Tombes et plaques pour identifier leurs tombes.

freddy-mulongo-pendus-de-la-pentecote

L'histoire de la République démocratique du Congo est pleine des soubresauts  et méandres. La pendaison des quatre innocents, puis l'enterrement à la va-vite le 2er Juin 1966, au cimetière de Kintambo, en est une.  Les 4 “martyrs de la Pentecôte”.  à qui on avait crevé les yeux avant leur
supplice final, étaient: Jérome Anany, Ministre de la Défense dans le gouvernement de
Cyrille Adoula, Emmanuel Bamba  sénateur et dignitaire de l’Eglise Kimbanguiste
, Evariste Kimba  Premier ministre jusqu’en novembre 1965 et Alexandre Mahamba 
ministre des Affaires foncières dans le gouvernement de Cyrille Adoula.

 Après leur pendaison, les corps de 4 pendus de la Pentecôte, victimes de Mobutu-Tshisekedi furent jetés au cimetière de Kintambo. 55 ans après. les 4 martyrs de la pentecôte ont enfin des tombes.  Voici ce qu'était l'endroit où fut enterré , Evariste Kimba Premier ministre de la République le 2 juin 19966.

freddy-mulongo-evariste-kimba

Sans les Bena Kongo avec leur projet Kimpa Vita de réhabilitation du cimetière de Kintambo, personne n'aurait su que des grandes personnalités de la République sont enterrés au cimetière de Kintambo. Tshikeva Simbilila, Sénateur des Baweyi, l'un des lauréats du diplôme spécial d'excellence de la diaspora et   les Bena Kongo viennent de réhabiliter les 4 tombes des pendus de la Pentecôte.

freddy-mulongo-bena-kongo-4

Evariste Kimba  Premier ministre jusqu’en novembre 1965

freddy-mulongo-bena-kongo-5

Alexandre Mahamba 
ministre des Affaires foncières dans le gouvernement de Cyrille Adoula

freddy-mulongo-bena-kongo-6

Jérome Anany, Ministre de la Défense dans le gouvernement de
Cyrille Adoula

Emmanuel Bamba  sénateur et dignitaire de l’Eglise Kimbanguistes

Tshikeva Simbilila et les Bena Kongo travaillent pour l'amour de la patrie. Avec des moyens de bords les Bena Kongo viennent avec prouesse  de sauvegarder les 4 tombes des martyrs de la Pentecôte. 

freddy-mulongo-tshikeva

Tsikeva Simbilila, l'un des Bena Kongo et lauréat du diplôme spécial d'excellence du Sénateur ya Baweyi . 

freddy-mulongo-bena-kongo-2
freddy-mulongo-bena-kongo-1

Le cimetière  de Kintambo a un bureau propre et électrifié. 

freddy-mulongo-bena-kongo
freddy-mulongo-bena-kongo-3

Les Bena Kongo ont refait l'entrée du cimetière de Kintambo. Ils ont désherbé ce nécropole des herbes folles. 

Travail lancinant, laborieux et harassant de placer des fils barbelés sur la clôture du cimetière de Kintambo.

Réveil-FM : Les Bena Kongo mettent une clôture au cimetière de Kinshasa ! © Freddy Mulongo

 

Après plusieurs de négligence de ce grand nécropole de la capitale congolaise, le premier pas des travaux dans un pays normal commence. Le message est simple et clair, avec des gros moyens on peut faire plus.

Les Bena Kongo nous enseigne un seul principe : Le respect des morts !

Le cimetière n’est pas un lieu comme les autres, c’est une parenthèse de calme qui doit être préservée par les visiteurs. Les Congolais doivent  être respectueux des défunts.  

Manger et boire dans un cimetière voire des tombes envahies par  est un Les mauvaises herbes galopantes, c'est un manque de respect à nos morts.  "C'est malheureusement leur dernière demeure, c'est un manque de respect pour nos défunts". 

L'ordre, la décence et la tranquillité doivent constamment régner dans
 l'enceinte du cimetière. L'entrée au cimetière est interdite aux enfants de moins de 10 ans, qui ne sont
 pas accompagnés de leurs parents ou de toute autre personne chargée de leur surveillance.  Il est formellement interdit d'y introduire des animaux  en vacation ou de compagnie.  L'accès au cimetière est proscrit durant les heures nocturnes. Il est défendu aux personnes qui visitent le cimetière d'endommager les tombes, de faire des inscriptions sur les monuments, de fouler le terrain qui a servi aux sépultures, ainsi que de s'écarter des chemins...

Au delà d'un reglement pour le respect du cimetière de Kintambo et d'autres à Kinshasa. Il faut sévir. Le respect dû aux morts : un principe essentiel dont la violation est sanctionnée pénalement.  Toutes les sépultures doivent être protégées par la loi. Les infractions prévues doivent être réprimées ( Le délit d'atteinte à l'intégrité du cadavre, la violation de sépulture, le recel de cadavre...les profanations de cimetières à Kinshasa sont impunies. 

Les Bena Kongo ne réhabilitent pas le cimetière de Kintambo pour que demain, les enfants de rue y fassent leur domicile, que des tombes soient de salles à manger...Jadis un crime contre la mémoire de ceux qui nous ont quitté ; la profanation de tombes pour gagner de l'espace et y construire des habitations fait aujourd'hui partie du vécu quotidien du congolais et personne ne s'en occupe. Le cimetière de Kintambo à Kinshasa est un exemple qui dit tout ! Allons-nous vraiment développer notre très beau pays en crachant sur la mémoire de nos ancêtres ?

Saviez- vous pourquoi nous tournons à rond en République démocratique du Congo?  Nous blasphémons nos cimetières,  nous les détruisons pour construire sur les os de nos frères et sœurs de belles maisons. Nous n'avons aucun respect pour nos morts. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

RDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

Où sont passés des troubadours Bena Mpuka, Tribalo-Ethniques et Wewacrates qui ont joué aux thuriféraires de Tshilombo Muana Mboka Ya Moyibi, peendant les deux semaines d'absence d'Alias Kabila du Congo ? Ils ont dit qu'il est parti en exil...Alias Kabila est revenu à Lubumbasi. Les Bena Mpuka sont devenus des aphones. La Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus !

alias-kabila-3

Le deal entre Alias Kabila et Tshilombo, pour faire bénéficier ce dernier d'une nomination électorale, est toujours en vigueur. C'est le plus court exil au monde. Alias Kabila a été en exil de deux semaines, d'après les thuriféraires écervelés de l'Udps. Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et  Wewacrates ont excellé dans des histoires à dormir debout. Les fanatiques de Tshilombo sont des bonimenteurs, comme lui-même est un fieffé menteur. 

Le chauve et troubadour des Etats-Unis a même inventé qu'Alias Kabila était interrogé à Riad par des officiers américains. Vendredi 5 mars,  Alias  Kabila, est rentré à Lubumbashi après un court séjour à l’étranger. L'autorité morale du Front commun pour le Congo est rentré au pays à bord d’un jet privé.

Une fois sur le tarmac de la Loano, il a pris le volant de sa jeep Toyota direction sa ferme de Kashimata à proximité de Lubumbashi. Le retour d'Alias Kabila met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux sur un probable exil pour des raisons politiques. Alias Kabila est-il le pire cauchemar des Tshilombo, Bena Mpuka, Tribalo-Ethnique et Talibans ? Des agités sulfureux comme Jean-Claude Mubenga, Zacharie Bababaswe,  Muyambo ...avaient jubilé du départ en exile d'Alias Kabila, se sont-ils confondus eux-mêmes ?  Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Udps, parti familial des faussaires et checkuleurs n'avait-il pas  juré que si  Alias Kabila rentrait au pays, qu'on le traite de menteur? 

JOSEPH KABILA DE RETOUR À LUBUMBASHI © LE CONGO EST A NOUS

Coup de massue, la Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus. Les trufiréraires, écervelés, Djaleloïstes et autres Mbambula fanatiques ont disparus des ondes. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de MediapartRDC: Où sont passés les Bena Mpuka de la Radio Talibane de Limeté 10è rue?

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International 

alias-kabila-3

Le deal entre Alias Kabila et Tshilombo, pour faire bénéficier ce dernier d'une nomination électorale, est toujours en vigueur. C'est le plus court exil au monde. Alias Kabila a été en exil de deux semaines, d'après les thuriféraires écervelés de l'Udps. Les Bena Mpuka, Talibans, Tribalo-Ethniques et  Wewacrates ont excellé dans des histoires à dormir debout. Les fanatiques de Tshilombo sont des bonimenteurs, comme lui-même est un fieffé menteur. 

Le chauve et troubadour des Etats-Unis a même inventé qu'Alias Kabila était interrogé à Riad par des officiers américains. Vendredi 5 mars,  Alias  Kabila, est rentré à Lubumbashi après un court séjour à l’étranger. L'autorité morale du Front commun pour le Congo est rentré au pays à bord d’un jet privé.

Une fois sur le tarmac de la Loano, il a pris le volant de sa jeep Toyota direction sa ferme de Kashimata à proximité de Lubumbashi. Le retour d'Alias Kabila met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux sur un probable exil pour des raisons politiques. Alias Kabila est-il le pire cauchemar des Tshilombo, Bena Mpuka, Tribalo-Ethnique et Talibans ? Des agités sulfureux comme Jean-Claude Mubenga, Zacharie Bababaswe,  Muyambo ...avaient jubilé du départ en exile d'Alias Kabila, se sont-ils confondus eux-mêmes ?  Augustin Kabuya, le secrétaire général de l'Udps, parti familial des faussaires et checkuleurs n'avait-il pas  juré que si  Alias Kabila rentrait au pays, qu'on le traite de menteur? 

JOSEPH KABILA DE RETOUR À LUBUMBASHI © LE CONGO EST A NOUS

Coup de massue, la Radio Talibane de Limeté 10è rue n'émet plus. Les trufiréraires, écervelés, Djaleloïstes et autres Mbambula fanatiques ont disparus des ondes. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 5 mars 2021

RDC: Un "Libumucrate" menace deux journalistes: Tatiana Ossango et Joelle Kombe !

RDC: Un "Libumucrate" menace deux journalistes: Tatiana Ossango et Joelle Kombe !

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Faux Lumumbiste, Franck Diongo Shamba "Limumucrate" est un politicailleur-ventriote patenté, connu de tous. Tatiana Ossango et Joelle Kombe, sont deux journalistes congolaises proches de notre peuple, qui font un journalisme de proximité qui détonne. Franck Diongo menace deux journalistes femmes qui se sentent en danger. Tous ceux qui ont attenté à la vie des journalistes se sont vus rattrapés...

freddy-mulongo-tatiana

Tatiana Ossango, journaliste en danger, menacée par Franck Diongo Shamba !

freddy-mulongo-joelle-kombe

Joelle Kombe, journaliste en danger, menacée par Franck Diongo Shamba !

Le vrai journalisme, c'est la proximité. Proximité avec ceux qui vivent les événements mais aussi ceux qui subissent les événements. Le vrai journalisme, c'est la poussière à ses pieds.

Elles sont jeunes, dnamiques et intelligentes. Tatiana Ossango est une experte en question titillante. Quant à Joelle Kombe, déterminée, elle a une capacité d'écoute qui désarme. Elle ne passe pas son temps à couper la parole à son interlocuteur. Une qualité qui fait défaut dans la majorité des journalistes congolais qui viennent avec des questions, sans écouter les réponses.  

Tatiana Ossango  et Joelle Kombe n'ont pas besoin d'un studio. Elles sont à Ndjili, Kingasani, Masina...elles tendent leurs micros au peuple congolais.  Les Congolais s'expriment librement.  Personne n'a condamné le fait que des Tribalo-Ethniques de l'Udps aient crevé les quatre pneus de la voiture de Tatiana Ossango. Instaurer le climat de peur chez des journalistes, c'est aller à l'encontre de la liberté de la presse.  

Le climat de haine des politicailleurs ventriotes à l’encontre des journalistes risque de dégrader la liberté de la presse en République démocratique du Congo, qui caracole depuis des années en bas de l'échelle. Deux jeunes femmes journalistes : Tatiana Ossango et Joelle Kombe sont menacées par un politicailleur ventriote proche du régime de Tshilombo: Franck Diongo Shamba, président d'un parti politique, le fameux Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP)! 

freddy-mulongo-tatiana-2

Dans un pays aux 18 journalistes assassinés (Franck Ndjike, Bampuwa Mwamba, Serge Maheshe Kasole,  Papy Mumbere Mahamba,  Didace Namujimbo, Robert Chamwami Shalubuto...) qu'est la République démocratique du Congo, menacer deux jeunes femmes journalistes: Tatiana Ossango et Joelle Kombe n'est pas anodin. On commence par des menaces et on finit par des exécutions. Franck Diongo Shamba doit savoir s'il arrive un malheur à Tatiana Ossango et Joelle Kombe, il sera tenu pour responsable. On ne badine pas avec des menaces aux journalistes.

joelle-kombe

La RDC occupe actuellement la 154e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de presse établi par RSF.

Voltaire décrit la liberté de la presse comme "la base de toutes les autres libertés". Indispensable à l'exercice démocratique, la liberté de la presse est également une condition nécessaire pour assurer le droit à l'information, droit stipulé dans la déclaration universelle des droits de l'homme.

Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ; et il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits”, écrivait Beaumarchais dans Le Mariage de Figaro. Franck Diongo Shamba politicailleur ventripotent fait partie de ceux qui choisissent de s’attaquer publiquement aux journalistes et aux médias plutôt que de répondre à la critique.

Informer peut se révéler une tâche périlleuse dans certains pays, notamment en République démocratique du Congo.  Les journalistes dont les questions déplaisent ou dont les enquêtes s’attachent à mettre en lumière la versatilité,  la non-constance, la corruption et le girouettisme des Mabumucrates... peuvent s’exposer aux foudres des politicailleurs patentés. Que Franck Diongo Shamba ne puisse pas tolérer le désaccord ni le débat  et se croire tout permis jusqu'à menacer des journalistes, c'est le comble !  Que Franck Diongo Shamba puisse associer toute remise en cause à une opposition, un acte de sédition, un complot puisque librement des personnalités congolaises se sont exprimées devant les caméras de Tatiana Ossango et Joelle Kombe, le Limumucrate à la solde de Tshilombo ignore tout de la démocratie.   Franck Diongo Shamba doit savoir que les projecteurs du monde sont braqués au Congo. S'il arrive un pépin aux deux jeunes femmes journalistes: Tatiana Ossango et Joelle Kombe, la foudre abattra sur lui.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 3 mars 2021

Soutenons, le 1er tournoi de jeu d'échec à Ngeba dans le Kongo-Central, 27- 28 mars!

RDC: Soutenons, le 1er tournoi de jeu d'échec à Ngeba dans le Kongo-Central, 27- 28 mars!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Savez-vous que c'est à Ngeba que se trouvent les jeunes meilleurs joueurs d'échecs du Kongo-Central ? Ces jeunes congolais n'ont jamais quitté leur village de Ngeba. Ils ont appris à jouer au jeu d'échec en Kitandu et mettent KO, ceux qui s'hasardent à les affronter. Ils sont des pré-ados qui ont maitrisé l'art de jeu d'échec, jeu des intelligences et  stratégies.

fb-img-1614625100348

Qui connait Ngeba ? Ce secteur du district de Madimba, Ngeba   est situé esur la nationale 16 entre Kisantu et Lembu. Il est à mi-chemin entre les deux. Tous les anciens Ingwisiens de connaissons Ngeba. Pour arriver à l'Institut Ngwisana de Lemfu, il faut passer par Ngeba.  

fb-img-1614698483576
fb-img-1614625078859

 

Savez-vous que c'est à Ngeba que se trouvent les jeunes meilleurs joueurs d'échecs du Kongo-Central ? Ces jeunes congolais n'ont jamais quitté leur village de Ngeba. Ils ont appris à jouer au jeu d'échec en Kitandu et mettent KO, ceux qui s'hasardent à les affronter. Ils sont des pré-ados qui ont maitrisé l'art de jeu d'échec, jeu des intelligences et  stratégies.

25 février 2021 © Kasongo-Lumanisha Ntambwe

C'est depuis 2015, que Monsieur Alphonse Zuka, président de Zuka Chess Academy appuyé par  M'zée Kasongo Lumanisha Ntambwe, Secrétaire Général et l'un de 35 lauréats du diplôme d'excellence de la diaspora congolaise, et quelques anciens de l'ULB essayent de promouvoir mais surtout de relancer les activités de la Zuka Chess Academy. Nous sommes nombreux à nous soucier de l'avenir de notre jeunesse. La diaspora congolaise doit s'impliquer pour soutenir le tournoi Ngeba 2021 , mais aussi plusieurs activités afférentes à ce tournoi.

fb-img-1614625165099
fb-img-1614625108210
fb-img-1614625156404

Du 27 au 28 mars, un premier Tournoi d'Echecs est organisé à Ngeba dans le Kongo-Central, qui réunira des joueurs venant de Mbanza Ngungu et Kisantu. Une vingtaine de joueurs vont compétir sur deux jours.  En soirée la diffusion du film de "Queen of Katwe", l'histoire de cette jeune fille, partie de rien, devenue Championne d'échecs dans son pays. 

C'est un film sur les jeux d'échecs et qui se déroule en Afrique ( ce qui est assez rare pour une production américaine). Queen of Katwe, est inspiré d'une histoire vraie retraçant la vie de Phiona Mutesi championne d'Ouganda à travers le monde.

En gros, c'est l'histoire d'une fille de pauvre famille jouée par Madina Nalwanga, de quatres enfants élevés seuls par leur mère joué par Lupita Nyong'o ( 12 years a slave) qui assiste par hasard au club d'échecs du village organisé bénevolement par Robert Katende, joué par David Oyelowo (Selma), Phiona Mutesi se révèlera assez vite être une prodige et atteindra très jeune un haut niveau international.

received-467336684390722

Durant le film l'échiquier est filmé à plusieurs reprises et montre de vrais mouvements et des techniques logiques cela peut paraitre anondin, mais nombreux sont les films biopics de sports, jeux et musiques regorgeant d'incohérences. Cependant, la réalisatrice ne manque pas de filmer les personnages, qui assistent aux parties d'échecs afin de capter leurs émotions. Les acteurs parlent ougandais et c'est pour moi un bon point dans un film que les protagonistes parlent la langue du pays.

fb-img-1614622404459
fb-img-1614622410372

Les enfants ne jouent pas trop mal pour des jeunes acteurs amateurs mais rien d'extraordinaire, David oyelowo est pas mal dans son rôle de prof altruiste, mais la palme revient à Lupita Nyong'o en tant que mère protectrice qui crève l'écran. A l'instar de 12 years, Lupita retransmet bien les émotions : Aussi bien la tristesse que la joie, mais c'est surtout la détresse que Lupita Nyong'o joue à merveille, peur que sa plus grande fille fréquente de mauvaises personnes et se prostitue et surtout peur que Phiona réussisse dans le monde des échecs et s'éloigne d'elle.

Interview Guizelle Dambola... © Kasongo-Lumanisha Ntambwe

Et cette inquiétude est justifiée, car si Phiona s'est intéressée aux échecs c'est par passion mais surtout pour réussir, partir de son village et s'élever socialement. C'est avant tout un film, sur l'émancipation, lorsque Phiona prend conscience qu'elle est talentueuse aux échecs suite à ses nombreuses victoires et l'encensement de son enseignant, elle se voit déjà en haut de l'affiche.
Sa défaite en Russie, lui remet les pieds sur terre et lui rappelle qu'il est important de ne pas oublier d'où l'on vient.

Dans l'ensemble,  Queen of Katwe plutôt bien amené ce qui est rarement le cas dans les productions Disney et parfois émouvant , quelques belles images de l'Ouganda notamment la scène au Lac Victoria et de belles couleurs.

fb-img-1614621308357

Le Territoire de Madimba est une subdivision administrative de la province du Kongo central en République démocratique du Congo. Il a pour chef-lieu Madimba, le siège de l'administration du territoire est situé dans la ville de Kisantu.

"L'option que nous avons prise avec Alphonse est de mobiliser les ressources nécessaires à partir de notre réseau d'amis pour éviter d'être récupérée par une quelconque structure. Je suis en train de recenser les dépenses et les ressources disponibles. Le déficit ne pourra être comblée que par vous!" nous a dit M'zée Kasongo Lumanisha NTambwe.

Au delà du tournoi de Ngeba, nous lançons un appel solennel à tous les Amis de Réveil FM International, à tous ceux qui aiment les jeux d'échecs, à tous ceux qui croient que l'avenir du Congo dépend de la jeunesse à soutenir aujourd'hui, à tous les Bana Congo qui aiment le pays, de soutenir la Zuka Chess Academy par vos dons de solidarité. Que demain, le Tournoi se fasse à Mbandaka, Bunia, Butembo, Kipushi, Ilebo, Masimanimba...partout dans le Congo. Que nos jeunes congolais sachent qu'il y a une alternative à être enfant de la rue. Il faut acheter des jeux, pourvoir aux transports des éducateurs, louer des salles pour les jeux, loger des compétiteurs, primes pour les lauréats, budget pour la communication et visibilité, des banderoles, des T-shirts...la ZukaChess Academy est confronté surtout au défi du matériel: échiquiers, chronos...

C'est la toute première fois que Réveil FM International fait appel à vous pour soutenir une action plus qu'humanitaire: revaloriser les jeunes à travers un jeu de société les Echecs ! 

Contact: M'Zée Kasongo Lumanisha Ntambwe, secrétaire général de la Zuka Chess Academy

WhatsApp : +243815092422

Lire la suite...

Partager sur : Partager

vendredi 26 février 2021

RDC: 122 groupes armés opèrent à l'Est du Congo, Tshilombo a une patata chaude!

RDC: 122 groupes armés opèrent à l'Est du Congo, Tshilombo a une patata chaude!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Pour une patate chaude, c'en est une. Si Tshilombo dans sa présidence usurpée prend à la légère le meurtre de l'ambassadeur Italien Luca Attanasio, le 22 février 2021 à l'Est du Congo, avec son garde corps et Moustapha Basunga Milambo, le chauffeur du PAM qui le conduisait.

freddy-mulongo-luca-attanasio-30

Pour une patate chaude, c'en est une. Si Tshilombo dans sa présidence usurpée prend à la légère le meurtre de l'ambassadeur Italien Luca Attanasio, le 22 février 2021 à l'Est du Congo, avec son garde corps et Moustapha Milambo, le chauffeur du PAM qui le conduisait. 

freddy-mulongo-luca-attanasio-31

Tshilombo ne doit pas prendre à la légèreté le meurtre de deux Italiens en sol congolais, l'ambassadeur Italien Luca Attanasio et son garde de corps. L'Italie ne décolère pas. La foudre va venir. Le régime a annoncé que le meurtre de Luca Attanasio, Vittorio Iacovacci et son chauffeur du PAM Mustapha Basonga Milambo lors d’une attaque de leur convoi à l’Est  du Congo, avait pour signature les FDLR. Sans aucune enquête. Ces derniers ont démenti. 

Le régime de Tshilombo est silencieux sur tous les morts des Congolais. Et comme par magie, quelques minutes seulement après trois meurtres à l'Est, Kinshasa pointe les meurtriers.

Réveil-FM: Cure Ngoma porte-parole des FDLR prêt à témoigner sur le meurtre de l'ambassadeur Italien © Freddy Mulongo

Le Baromètre sécuritaire du Kivu a publié  un rapport sur la nouvelle cartographie des groupes armés dans l’Est de la République démocratique du Congo. Au total, il a  identifié 122 groupes armés différents au Congo.

freddy-mulongo-kivu

La RDC contient l’un des sous-sols les plus riches du monde. Elle regorge de ressources naturelles et de richesses minières, notamment le coltan, le pays possède 60% de réserves mondiales connues. Le coltan est utilisé pour la fabrication d’appareils électroniques : ordinateurs, voitures électriques, téléphones portables… Mais il y a aussi le cobalt (dont la RDC possède deux tiers des réserves mondiales), le cuivre, l’or, mais encore d’autres minéraux indispensables pour les nouvelles technologies.

Ces richesses naturelles et les différentes mines congolaises font l’objet de convoitise de la part des prédateurs du monde entier. Une économie informelle s’est agencée avec ces capitaux essentiels. Car chacun veut sa part du gâteau au détriment de l’intérêt de la population congolaise. Les multinationales, groupes armés voisins sont accusés de piller l’est de la RDC en toute impunité.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Voici la demande d'agrément de l'ambassadeur Italien, patate chaude Tshintuntu!

RDC: Voici la demande d'agrément de l'ambassadeur Italien, patate chaude Tshintuntu!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Tshilombo a une patate chaude et brûlantes  entre les mains. Après autopsie sur les deux corps: celui de son ambassadeur accrédité en République démocratique du Congo et son garde corps, le carabinier Vittorio Iacovacci, tués au Congo. Rome affirme que les tirs contre son ambassadeur à l'Est du Congo sont venus des Fardc et non des groupes armés. L'Italie exige une enquête de l'ONU.

freddy-mulongo-luca-attanasio-27

Tshilombo a une patate chaude et brûlantes  entre les mains. Après autopsie sur les deux corps: celui de son ambassadeur accrédité en République démocratique du Congo et son garde corps, le carabinier Vittorio Iacovacci, tués au Congo. Rome affirme que les tirs contre son ambassadeur à l'Est du Congo sont venus des Fardc et non des groupes armés. L'Italie exige une enquête de l'ONU, sans quoi, il y aura rupture diplomatique contre la RDC. Zakia Sedikki, la veuve de l'ambassadeur tué au Congo vient de renchérir: "Luca a été trahi par quelqu'un qui nous est proche, proche de notre famille". "Quelqu'un qui connaissait ses déplacements a parlé, l'a vendu et l'a trahi". "Un diplomate Français et un journaliste de France 24 pensent que l'assassinat d'un diplomate européen en RDC aurait pu être évité si la communauté internationale avait reconnu la victoire de Martin Fayulu étant donné que Tshilombo n'a jamais gagné l'élection "-France 24 Actualités.

freddy-mulongo-luca-attanasio-25

Le régime Tshilombo, Monsieur 15% est foireux et mensonger. Des médias occidentaux claironnent de plus de plus, si on avait laissé le vrai gagnant de l'élection du 30 décembre 2018, Martin Fayulu 62,8%, l'ambassadeur Italien ne serait pas mort. Tshilombo est pris en étau  entre ses multiples promesses et accords avec le Rwanda dont il n'arrive pas à défaire la RDC. Les Bena Mpuka, Talibans et Tribalo-Ethniques qui propagent des Fake News pour salir la mémoire de Luca Attanosia, ambassadeur Italien tué à l'Est du Congo , avec son garde corps et notre compatriote Moustapha Basunga Milambo, sont nuisibles pour la République. proclamer tout haut que la République ne savait pas que l'ambassadeur Italien se déplaçait à l'Est du Congo, est une blague de mauvais goût voire un mépris du respect de la Convention de Vienne. 

Voici la note verbale de l'ambassade d'Italie datée du 15 février 2021, embarrassante pour le régime Tshilombo, annonçant et sollicitant l'agrément du Ministère des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo pour le déplacement de son ambassadeur à l'Est du Congo. 

fb-img-1614367742393

On n'apprend beaucoup des choses.

1. L'ambassadeur Luca Attanasio et son attaché de l'ambassade Vittorio Iacovacci. Le Consul Alfredo Bruno Russo, le Consul Italien était aussi prévu pour le déplacement à l'Est du Congo. 

2. Aller à Goma, le vendredi 19 février  2021 et le retour à Kinshasa, le mercredi 24 février 2021 étaient prévus par les vols de la MONUSCO (UNHAS).

3. Le nom  de notre compatriote le chauffeur Floribert Basunga-Moustapha Basunga Milambo est bien mentionné.

4. L'Ambassade d'Italie demande à l'autorité compétente de faire respecter les clauses des privilèges diplomatiques conformes à la Convention de Vienne, en respectant la non ouverture des bagages des fonctionnaires diplomatiques.

5. L'Ambassade d'Italie remercie d'avance le Ministère des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo et saisit cette occasion pour lui renouveler les assurances de sa plus haute considération.

L'Italie n'a aucune entreprise dans le secteur minier  en RDC  et lutte contre les trafics illicites dans ce domaine. L'ambassadeur Italien Luca Attanasio ne pouvait que déranger  que ceux qui entretiennent  le chaos en RDC.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

jeudi 25 février 2021

RDC: Les Carabiniers Italiens déjà à l'Est du Congo où sévissent 122 groupes armés!

RDC: Les Carabiniers Italiens déjà à l'Est du Congo où sévissent 122 groupes armés!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

La communauté internationale, qui s’était habituée malheureusement à regarder ailleurs quand les victimes étaient seulement congolaises, est aujourd’hui confrontée à la triste réalité que vivent quotidiennement les habitants endeuillés du Nord-Kivu. Il n’est certes pas question de hiérarchiser les morts. Il faut mettre hors d’état de nuire tous les groupes armés qui sèment la mort.

freddy-mulongo-luca-attanasio-19

Tshilombo a une patate chaude entre les doigts. La foudre italienne sera foudroyante. Des télévisions, radios et médias occidentaux de Washington, Paris, Bruxelles, Rome... qui étaient complaisants et silencieux sur son hold-up électoral commencent à dire clairement et ouvertement  que c'est Martin Fayulu (62,8%) qui avaient gagné l'élection présidentielle du 30 novembre 2018. La présidence tournante de l'Union africaine n'est pas une mérite pour Tshilombo, elle revient de droit à la République démocratique du Congo, qui l'avait présidé en 1967 avec le Général Mobutu, 54 ans après Tshilombo a pris le bâton de commandement... sans passation de pouvoir avec son prédécesseur le Sud-Africain Cyril Ramaphosa, dans une salle vide sans aucun chef d'Etat africain, ni même la présidente Ethiopienne Sahle-Work Zewde dont le pays abrite le siège de l'UA. Le 6 février 2021, Tshilombo devait se remettre en question et la RDC devrait suspendre sa participation à l'Union africaine. Comment Tshilombo peut-il diriger l'Union africaine s'il a été boudé le jour de passation de pouvoir ? Comment peut-il diriger l'Union africaine en tant qu'un non-élu et illégitime dans son propre pays ?Comment peut-il espérer d'être entendu que l'Est du Congo est infesté par 122 groupes armés qui sèment la mort tous les jours parmi les populations civiles, et Tshillombo est silencieux comme une carpe. Pas des messages de condoléances aux familles, pas de drapeau en berne en signe de deuil, il s'est fait ami-ami avec Paul Kagamé, alors que la soldatesque rwndaise commet des crimes de sang, crimes de guerre, crimes contre l'humanité sur le sol congolais...Comment Tshilombo peut- il être un président de l'Union africain alors qu'il a décidé que le rwanda doit dominer sur le Grand Congo ? Le panafricanisme des pères fondateurs de l'organisation de l'unité africaine (OUA) ancêtre de l'Union africaine, n'a jamais été une domination d'un pays africain sur un autre. Tshilombo est pantin-marionnette et garçon de course de Paul Kagamé. Le rwanda est devenu le premier producteur du Coltan, un minerai qui ne figure pas dans son sous-sol. 

Sur le plan interne, avec ses 15%, son deal avec avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale et être le pantin-marionnette de Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, pilleur et receleur des ressources congolaises, cela ne passe toujours. Le peuple d'abord slogan de l'Udps devient le ventre d'abord. Les Udpsiens au pouvoir sont pires que les apprentis sorciers qui n'ont jamais dirigé. Gabegie financières,  détournements de fonds, corrompus corrupteurs, enrichissements illicites, arrestations arbitraires, jugements en flagrances...odieux culte de personnalité d'un imposteur-usurpateur, Tshilombo qui a ses miliciens Bena Mpuka, Talibans, tribalo-Ethniques et Wewa, qui inondent les réseaux sociaux par des injures, insultes et menaces des compatriotes qui osent critiquer l'incapacitaire de Kabeya Kamuanga. "Bokomesana", "Ba Jaloux", "Ba Haineux", "Pouvoir Ya Biso Baluba", "Tshilombo Azali Président Ti Mukolo Yésu Akozonga" tous ces slogans divisionnistes fissurent l'unité nationale. 

Le social des Congolais est le cadet de souci de Tshilombo. Les Congolais n'ont rien. Pas d'eau potable, pas d'électricité

Tshilombo s'est entouré des amateurs checkuleurs. Il a instauré le tribalisme et le népotisme. En deux ans, la justice congolaise est inféodée par des juges tribaux, tribalistes et tribalisés. Tshilombo s'est acheté une majoritaire parlementaire en corrompant les 500 députés de l'Assemblée nationale avec 1500$ par député. Mieux le président du bureau d'âge, Mboso Nkodia, à 78 ans, pour remplacer l'équipe Mabunda, a été candidat unique du perchoir. Chaque membre du bureau élu n'a pas eu de challenger. Etre juge et partie puis candidat unique, n'est-ce pas le comble dans une démocratie made in Tshilombo ? Mboso Nkodia est un dinosaure Mobutiste, qui a été Mammouth Joséphiste avec Alias Kabila et le voilà Tyrannosaure avec Tshilombo, e nouveau président de la chambre basse est le doyen des élus nationaux.  Les Congolais veulent toujours un changement, mais Tshilombo et ses tribaux de conseillers font du débauchage des barons et apparatchiks du régime Alias Kabila. L'amateurisme doté d'une arrogance notoire vont à leur perte.

 Voici l'itinéraire de  l'ambassadeur italien Luca Attanasio :
Jeudi 18 - vendredi 19 Minova
Samedi 20 Bukavu via Kalehe
Dimanche 21 Goma par bateau Ihussi
Lundi 22 Goma-Kiwanja.
Alors, conclusion, si les autorités nationales et provinciales l'ignoraient : il n'y a plus d'autorité au Congo

Arrivé en 2017 à Kinshasa, l’ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, est décrit comme un diplomate empathique. Sa disparition tragique est comme un défi lancé par ses assassins , à la République démocratique du Congo, qui n'a jamais pris la peine de protéger ses citoyens et les étrangers qui y résident. Tshilombo s'il est réellement président de l'Union africaine devra tout mettre en œuvre pour que son mandat soit celui de la pacification définitive de la partie orientale du Congo.

Lire la suite...

Partager sur : Partager

mercredi 24 février 2021

Affaire Fibre Optique: Procès de la honte de Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate" !

Affaire Fibre Optique: Procès de la honte de Kin Kiey Mulumba "Moyibicrate"!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Affaire Fibre Optique de la République démocratique du Congo. Aujourd’hui, Kin-kiey Mulumba "MOYIBICRATE" nie tout détournement de 50 millions de dollars et accuse Matata Ponyo, ministre des Finances au moment des faits. Comme par hasard, il torpille son ancien chef... Rt pourtant le même Kin kiey Mulumba "MOYICRATE" avait traduit Freddy Mulongo en justice. Article rétro !

fb-img-1614198729660

On compte les jours ensemble, en épiant méticuleusement tout le monde, surtout ceux qui ont profité de ces républiques précédentes de dinosaures  pilleurs. Sans étonner personne et dans la léthargie ambiante de ce peuple inconscient et manipulable, nous franchissons le palier de 190 jours d’une présidence de voleurs, d’usurpateurs et celle qui couvre tous les fossoyeurs et de criminels économiques de la république. Qui ne se souvient-il pas de monsieur « Moyibicrate », un adjectif inventé par le journaliste Freddy Mulongo, spécialement pour cet ancien ministre, devenu proche conseiller occulte du « président » nommé de la république, qui fut également, le père de la fibre optique de la RDC avec un atterrage inauguré en grandes pompes par son criminel de président, l’imposteur Joseph Kabila ? 

Le dossier de la fibre optique revient. Pour cause, le président nommé haï par tous, veut mettre l’accent sur le numérique pour son quinquennat usurpé. Ce qu’il oublie, son proche collaborateur, en la personne de Kin Kiey Mulumba est épinglé dans cette vaste escroquerie de la fibre optique. 

Un proche de Paul Kagame était passé par là, en raflant les 400 millions de dollars pour la mise en place de cette technologie numérique, la fibre optique en RDC, avec l’atterrage dans le Kongo-Central à Muanda précisément.

Rappel de faits.

Ça sentait le roussi le jour où, le journal  « Le potentiel » titrait déjà le 8 juillet 2013 « Fibre optique -un lancement raté ». Cela augurait, un camouflet qui allait coûter cher au contribuables congolais, en termes de la communication et connexion de haut débit. Qui aujourd’hui plus faible que jamais !

Le journal de la place concluant :

« Le cafouillage du départ ne pouvait produire que suspicion et un lancement difficile pour la fibre optique. L'acte posé par le président Kabila le 08 juillet 2013 à Muanda n'aura de sens que si le haut débit arrive réellement auprès des usagers. Les préalables ne semblent pas avoir été remplis suivant les règles de l'art. 

Confondant précipitation et rapidité, les conséquences risquent de rendre inopérant et peu fiable voire peu rentable la fibre optique de la République démocratique du Congo. A Muanda, il y avait de gens qui riaient sous cape.

Rien que 2,5 giga-octets arrivent à Kinshasa alors que de Muanda, la station d'atterrage envoie 10 giga-octets. La raison de ces fuites est simple : la ligne poserait déjà problème. La lumière envoyée à partir de Muanda ne rassure personne ! 

Les opérateurs, les premiers, n'accordent aucune foi en cette fibre optique, la plus chère du continent ».

Aujourd’hui, Kin-kiey Mulumba nie tout détournement et accuse Matata Ponyo, ministre des Finances au moment des faits. Comme par hasard, il torpille son ancien chef...

Est-il vraiment nécessaire de tergiverser ou simplement d’ouvrir une information judiciaire pour détournement de deniers publics et malversation, afin qu’enquête soit diligentée ? Peut-on prendre à chaque fois, le souverain primaire pour une lavette ? Veulent-ils protéger qui dans cette affaire qui pourra ouvrir la boîte de Pandore, qui embarquerait tout le monde y compris l’ancien président de la république, un véritable pilleur invétéré ?

A cette époque-là « Afrique Rédaction » avait fait des investigations tous azimuts et ce travail scientifique et de recoupage d’information, atterrissait chez le « Moyibicrate », monsieur Kin Kiey Mulumba.

Pourquoi l’inconscient de Félix Tshilombo alias Bizumungu s’entoure t-il que des gens qui ont un passif regrettable en politique ? 

A-t-il consulté des vrais anthropologues sociaux et politiques pour en savoir plus, sur leur parcours ? Le cas de Kin Kiey Mulumba est patent. Il était ministre de l'information du Maréchal Dictateur Mobutu Sese Seko, et on connaît comment se comportait-il.

A l’époque où le RCD Goma du Rwandais criminel Azarias Ruberwa foulait l’Est du pays avec ses assassins de l’armée patriotique rwandaise, le fieffé comploteur contre le Congo, ce fameux Kin Kiey Mulumba détenait un passeport rwandais datait de l'époque du RCD-Goma, mouvement criminel pro-tutsis expansionniste et envahisseur soutenu par Paul Kagamé.

Il basculera comme tout opportuniste de caniveau, et pataugera dans les égouts de la Kabilie, en s’accrochant sur la branche de l’hégémonie tutsie, tout en mettant en place son attrape couillon de : « Kabila Désir », "Kabila Totondi Yo Nanu Té" (on s’est pas encore rassasié de toi), tout en étant également son conseiller.

Freddy Mulongo écrivait dans l’un ses articles au vitriole dans « Réveil FM International « Pour avoir privé 80 millions de Congolais de la fibre optique Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" a détourné des millions de dollars et s'est acheté un manoir à Waterloo en Belgique. Le Tout-puissant Ministre d'Alias Joseph Kabila a eu l'outrecuidance de traîner en justice, le journaliste Freddy Mulongo de Réveil FM International. » Il perdra d’ailleurs son procès intenté, toute honte bye contre le rédacteur en chef de Réveil FM International.

L’ex-ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le gouvernement « Matata I » du 28 avril 2012 au 7 décembre 2014, a privé 80 millions de congolais pour s'acheter un manoir au 7 Drève du Mérault, 1410 Warteloo en Belgique.

On s’interrogé, comment Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" qui a pillé le FPI, en ses remplissant grassement les poches avec la somme de 450. 000 dollars, dérobée à cette institution, peut-il prétendre à la magistrature suprême ?

Roublard et filou, il jouera un rôle capital pour le rapprochement de l’imposteur Kabila et l’inconséquent Félix Tshilombo. Félix grâce aussi à Kin Kiey, qui a joué un rôle clé, sera nommé président par l’imposteur Joseph Kabila. A la surprise et l’étonnamment général, il rendra « hommage mérité » à l’un des fossoyeurs de la République, ce voleur de l’argent de la fibre optique.

Le 18 février cet ancien du RCD Goma, le « Moyibicrate de la fibre optique », cirera les pompes de ce nouveau président de pacotille avec un discours propre aux thuriféraires ( Sakombi, Eyobaba, et Cie).

Ce chien  de garde de l’hégémonie tutsie est protégé par cette colonie de pilleurs de la RDC et à chaque fois, il se trouve propulsé dans des grandes sphères politiques du Congo. Il fut également, durant deux années, ministre des Relations avec le Parlement...

Aujourd’hui proche de l’inconscient Félix Tshilombo. Fera t-il quelque chose contre son soutien ? Il ne faut pas espérer grand-chose avec ce président qui est pris dans sa propre nasse. Cette affaire sera purement et simplement enterrée.

Roger Bongos

Journaliste d'investigation incorruptible proche du peuple et Expert des Nations unies pour le climat

 

fb-img-1614183465205

Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale et Kin Key Mulumba "MOYIBICRATE"

Kin Kiey Mulumba : Le procès de la honte du pouvoir joséphiste à Paris 

 Kin Kiey Mulumba "MOYIBICRATE" qui vient d'être débouté par la justice française dans son accusation en diffamation contre le journaliste congolais Freddy Mulongo, était le cheval de Troie qui cachait le régime d'imposture et d'occupation dans un procès qui n'avait pas lieu d'être. Baladocrate, Zobacrate, Kin Kiey Mulumba aura passé toute sa vie à servir les dictatures: Celle de Mobutu durant les 32 ans de son règne et celle d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, 16 ans durant. Alors que le Maréchal-dictateur fuyait Kinshasa, son dernier ministre de l'information KIN KIEY MULUMBA déclarait devant la presse: Le président Mobutu est parti se reposer à Gbadolite, il revient dans quatre jours.... Incroyable ! La scène se déroule le 16 mai 2017. Le porte-parole du gouvernement, KIN KIEY MULUMBA s’avance vers des micros pour lire le compte-rendu du conseil de ministres qui n'a jamais eu lieu annonçant le départ de Kinshasa du dictateur Mobutu. Le "MOYIBICRATE", fieffé menteur a lui-même annoncé le départ de Mobutu, inventant son texte, engageant ainsi toute une "Nation". Quel toupet ? Le "BALADOCRATE" s'en vante, alors même il a agi sans scrupules et sans honte, en ne pensant qu'à sa petite personne. Il a débité des mensonges sur le départ de Mobutu, une heure avant que lui-même ne puisse fuir, le Zaïre, en traversant le fleuve Congo à pied !

Avec son Kabila Désir-Masimanimba Désir, le flagorneur a redoublé d'ardeur en flatterie du régime sanguinaire de Kinshasa. Avec l'aplaventriste KIN KIEY MULUMBA, c'est toujours du réchauffé. Il suffit de remplacer le nom de Mobutu Sese Seko par celui de Alias Joseph Kabila pour comprendre que c'est le même logiciel rouillé, enrayé qui est servi à tous les dictateurs qui trônent sur le Congo. Le caméléon politique prend toujours la couleur de son époque, il s'adepte. Membre influent du RCD-Goma, mouvement criminel pro-rwandais, Kin Kiey Mulumba n'a jamais dénoncé des crimes qui'ils ont commis en tuant des congolais, enterrant des femmes vivantes à Mwenga et Makobola ! Avec son passeport rwandais, Kin Kiey Mulumba était au service de la communication de Paul Kagamé, Hitler Africain.

Picsous de la République, magouilleur et combinard Kin-Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est l'un des 400 pillards du Congo. Hautain, orgueilleux et parvenu, Kin-Kiey Mulumba "Debré Mpoko" est un Moyibicrate hors pair. Mis à part son vol de l'argent de la fibre optique, son nom se retrouve sur toutes les listes de ceux qui pillent la nation congolaise.
L'esprit des vampires Mobutistes plane toujours, il est ancré dans le régime d'imposture et d'usurpation qui règne par défi au Congo-Kinshasa. Dominique Sakombi Inongo "Buka Lokuta" avait réussi à faire croire aux Zaïrois que Mobutu était un demi-dieu en le faisant apparaître sur les nuages. Ventripotent, mangeriste et opportuniste Tryphon Kin Key Mulumba fait partie des "Bakalaka Ba Sundola Mayele Pe Ba Zanga Soni"

Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute. Le patriarche de la résistance congolaise, Prof. Rév. Julien Kaseya-Ciakalou Ciakudia revient ici sur Le procès de la honte du pouvoir joséphiste à Paris !. Il fait une révélation que nous n'avions pas à l'esprit. Au fait le procès à Paris ne concernait pas KIN KIEY MULUMBA contre le journaliste FREDDY MULONGO. Le régime de Kinshasa a instrumentalisé le procès et s'était caché derrière KIN KEY MULUMBA pour bâillonner, museler, faire taire le journaliste FREDDY MULONGO de surcroît discréditer tous les journalistes et activistes congolais de la diaspora.

KIN KEY MULUMBA est la typologie caractéristique meme d'un véritable sous-homme Congolais: margoulin de naissance, traître, menteur, manipulateur, cupide, égoïste, aventurier, immoral, il est en fait la copie conforme du mobutuisme multi-face, doublé de seigneur de guerre et même de josephiste Kabila désir !
il fut tout d'abord chantre griot du parti unique Mouvement Populaire de la Révolution ( MPR) et le dernier ministre de l'information du dictateur Zaïrois Mobutu Sese Seko ( mai 1997). Mobutu désir ...

Comme un caméléon changeant sa peau au regard de son nouvel environnement , peu après le déclin du pouvoir dictatorial qui l'avait façonné, KIN KIEY MULUMBA se métamorphosa en 1998 par la suite en porte-parole du terroriste sanguinaire pilleur Tutsi Rwandais Paul Kagame avec son invention d'agression RCD-Goma, à l'Est de la République démocratique du Congo.
Du mobutuisme our et dur jusqu'à dernière seconde de la chute de Mobutu, sans honte aucune, le même Kin Kiey trouvera un après des nouveaux amis et partenaires de circonstance; tous des seigneurs de guerre jusque là encore impunis par la justice nationale ou internationale pour des nombreux crimes de guerre, sexuels, humanitaires, économiques, génocide et autres graves crimes imprescriptibles : AZARIAS RUBERWA, JAMES KABAREBE, MOISE NYARUGABO, Alexis TAMBWE MWAMBA, MBUSA NYAMWISI, LAMBERT MENDE OMALANGA, JOSE ENDUNDU, ROGER LUMBALA, KALALA SHAMBUYI.....la liste est longue et se trouve contenue pour l'histoire dans les archives des Nations-Unies et des organisations internationales, en attendant le temps propice.

Je me souviens encore qu'en 1999, juste après le déclenchement de la guerre d'agression Rwando-Ougandaise, sur la demande du Président Laurent-Desire Kabila, en ma qualité de prince de Bakwanga, j'ai du accepter la mission de guerre au risque incalculable et sans compensation aucune, d'ouvrir et diriger un bureau de représentation du Commissariat General de la Réinsertion de la Présidence de la République au Kasai-Oriental avec le siège à Mbuyi-Mayi, avec comme objectif de contraindre ces Fils cupides égarés et leurs maîtres Tutsis rwandais qui voulaient s'emparer de la ville de Kabinda puis de Mbuyi-Mayi afin de mettre mains-bas sur la Minière de Bakawanga (MIBA) et ses diamants pour rapidement en finir avec le pouvoir de LD Kabila.

Une fois sur terrain à Mbuyi-Mayi, avec mes deux collaborateurs de taille, le général de L' armée provincial MUFU VINDICIEN ( Ex- Gendarme Katangais-Shaba I et Shaba II ) et le général Zimbabwéen, nous avions pu repousser avec l'aide de nos camarades Hutus, toute cette bande des Fils égarés de l'ex-ZAIRE devenus subitement seigneurs de guerre et leurs maîtres Tutsis.

Juste après l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, C'est donc par le biais d'un faux dialogue dit Inter-Congolais, plus tard à Sun city et Pretoria en Afrique du Sud que ces loups mobutuistes, une bande des traîtres et cupides appuyés par leurs nouveaux maîtres Tutsis Rwandais Museveni et Kagame .... une bande d'agresseurs et pilleurs, signèrent la capitulation du Congo avec leur gouvernement 1+4=0 de triste mémoire.

C'était donc un acte de grande traîtrise au sommet de l'Etat qui m'a poussé à prendre volontairement le chemin de l'exil en 2003 pour combattre à la De Gaule à partir de Londres, cette monstruosité politique qui a élu domicile dans notre pays, une imposition de fait qui invite à une résistance farouche des patriotes et des résistants afin de bouter dehors les occupants et leurs cohortes d'infiltrés et des collabos.

C'est donc avec la facilitation de leur infiltré tutsi rwandais devenu chef de l'Etat de la RDC après l'assassinat non encore élucidé en janvier 2001 de Laurent-Désiré Kabila avec la complicité de Hippolyte Kanambe Kazembere, fils Tutsi baptisé Joseph Kabila.
Aujourd'hui le faussaire se prénomme Joseph Kabila, pourtant le kadogo qui est arrivé au Congo avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière fut d'abord connu sous le nom de Commandant HYPPO, au déclenchement de la guerre de libération en 1996 contre Le dictateur Mobutu, alors qu'il était perçu évoluant au côté de son oncle général tutsi rwandais James Kabarebe et ce, pendant l'avancée de l'AFDL de l'Est à l'Ouest de notre pays.

Un an après la prise de pouvoir de Laurent-Désiré Kabila, soit le 02 août 1998, des Tutsis décidèrent d'agresser la République démocratique du Congo. Ils se serviront pour cela des déchets mobutuistes.
C'est ainsi que KIN KIEY MULUMBA, deviendra seigneur de guerre RCD-Goma, profitant alors de cette situation pour se refaire une santé politique en occupant des postes ministériels; comme toujours en usant de ce qu'il sait mieux faire depuis sa grande école de Makanda Kabobi, du djalelo et de sakayonsa : la flatterie et l'extrême cupidité sans aucune considération des valeurs éthiques. Rapidement en bon mobutuiste expert en la matière, il ne tarda pas à recommencer sa sale besogne de corruption et de détournement de fonds publiques.

Il a fallu la perspicacité d'un journaliste international et patriote, Freddy Mulongo du Réveil FM International, au départ de Paris pour mener des enquêtes et révéler par la suite au monde entier par sa plume patriotique, le grand détournement de fonds que Kin Kiey MULUMBA venait d'opérer dans le dossier fibre optique, au ministère de poste et télécommunication dont il avait la charge.
Et voilà que par peur que ce journaliste international bien outillé ne puisse pas continuer à révéler au monde entier le mécanisme même du fondement du pouvoir josephiste d'occupation et de pillage tutsi, et ce avant le rapport Mapping en 2010 et Panama Papers en 2016, ou même du groupe d'études de New York, il a fallu faire taire l'homme dans sa nouvelle résidence même à Paris, d'où la plainte à caractère d'intelligence politique voilée en diffamation.

Derrière la plainte de Kin Kiey MULUMBA se cachait toute la Kabilie Josephiste avec comme objectif, déposséder le journaliste Patriote Freddy MULONGO de sa plume qui dénonce, qui derrange et fait mal à la fois .... pour ensuite le ridiculiser à la face du monde comme un simple intru sans maîtrise de la déontologie de son métier journalistique .... et cela sans compter avec la capacité supérieure de ce dernier.

Et voilà qu' au dernier degré non seulement la justice française a débouter le plaignant mais à démanteler toute la manœuvre josephiste. Le dernier jugement à non simplement ridiculiser KIN KIEY MULUMBA mais dévoilé la face caché de l'imposteur de Kingakati et son service d'intelligence ANR.
Et pris qui croyait prendre quoi !

(Source: Réveil FM International- Feddy Mulongo)

Lire la suite...

Partager sur : Partager

RDC: Est du Congo, Kagamé-Tshilombo, Kigali-Kinshasa mangent dans la même assiette!

RDC: Est du Congo, Kagamé-Tshilombo, Kigali-Kinshasa mangent dans la même assiette!

Freddy Mulongo Mukena, Réveil FM International

Paul Kagmé du rwanda a besoin d'un Tshilombo faible, malléable à souhait au Congo pour continuer de régner. En 25 ans de guerre à l'Est du Congo, le rwanda est devenu le premier producteur du coltan en Afrique, un minerai qui ne trouve pas dans son sous-sol. En 25 ans de guerre, les victimes sont congolaises. Kagame et Tshilombo mangent dans la même assiette, la guerre de l'Est du Congo.

freddy-mulongo-faussaire-tshilombo-2

En 25 ans de guerre au Congo, le rwanda est devenu le premier producteur du Coltan, un minerai qui ne se trouve pas dans sous-sol. La guerre à l'Est bénéficie au rwanda et multinationaux pas aux congolais qui en sont les premières victimes. 

Tshilombo n'a pas été élu à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Il a fait un odieux deal avec Alias Kabila pour bénéficier d'une nomination électorale. Tshilombo a eu besoin de Paul Kagamé du rwanda pour valider son hold-up électoral. Tshilombo, Monsieur 15% et Opprobre, est silencieux sur des crimes de sang, crimes contre l'humanité et crimes de guerre sur se commettent sur le sol congolais, par la soldatesque rwandaise.

fb-img-1611709891178
fb-img-1613739945370

Tshilombo est le pantin-marionnette et garçon de course de Paul Kagamé, bourreau du peuple congolais, pilleur et receleur des ressources de la République démocratique démocratique du Congo. L'ogre de Kigali, Paul Kagamé et le Nabuchodonosor Tshilombo de Kinshasa mangent dans la même assiette sur les victimes de l'Est du Congo. Ils ont des intérêts communs.

freddy-mulongo-beya

 

Dans une réunion des chefs des renseignements de la RDC et du Rwanda le samedi 13 février, François Beya a déclaré que la délégation congolaise s’est rendue à Kigali pour “défier le monde entier, en particulier l'occident,  qui ne veut pas que les deux pays travaillent ensemble.”  Même son de cloche de la part du général Jean-Bosco Kazura: « lorsque les gens collaborent et travaillent ensemble, rien n’est impossible à réaliser ». FDLR, ADF,  Maï-Maï et autres groupes armés étaient au cœur des échanges. Le Groupe d’experts des nations unies sur la RDC avait alerté en décembre sur la présence de la Force de défense rwandaise (FDR) sur le sol congolais. Ces experts évoquaient même des opérations militaires menées par celle-ci dans le Nord-Kivu entre fin de 2019 et début d’octobre 2020. Ils disaient avoir examiné des éléments de preuve dont des documents, des photographies des images aériennes, en plus d’une vingtaine d’entretiens avec diverses sources. 

A la demande de la Communauté internationale, le Zaïre de Mobutu avait accepté d'accueillir les réfugiés rwandais. Depuis, le drame a commencé et le peuple congolais est le seul à pleurer ses morts, à cause de son hospitalité. 

Lire la suite...

Partager sur : Partager

- page 2 de 272 -