Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Diaspora: David MAJAGIRA, cadre Congolais dans l'humanitaire au Tchad

Cela fait 14 ans que David MAJAGIRA travaille dans l'humanitaire. Il est chef de mission au Tchad de l'Ong américain International Medical Corps (IMC). Diplà´mé de l'école d'architecture et urbanisme de l'Université de New-York à  Buffalo aux Etats-Unis, David Majgira a un DESS en Amenagement integré des territoires à  l'Institut National Agronomique Paris-GRIGNON. Rentré au pays après ses études, il a travaillé comme directeur d'un projet de constructions des écoles primaires à  Bukavu dans le Sud-Kivu et Kisangani dans la province Orientale. En 1994, avec l'afflux massif des réfugiés Rwandais à  Bukavu, il est engagé par CARE-Canada pour l'aménagement des sites pour les réfugiés... depuis David Majagira est un globe-trotter de l'humanitaire. En 1996, Il est nommé en Albanie comme responsable de camps de réfugiés Kosovars à  Kukes. Au Zimbabwe, il sera le coordonnateur de programme de CARE-International jusqu'en septembre 2006. C'est depuis décembre 2006 qu'il oeuvre au Tchad toujours dans l'humanitaire.

David Majagira chez lui dans la région parisienne lors de son dernier séjour à  Paris, il y a un mois.

La diaspora Congolaise au Tchad

Après les français et les chinois, la communauté congolaise est l'une de plus importante au Tchad. Une véritable amitié Congolo-Tchadienne existe réellement. Les militaires Tchadiens formés à  Kotakoli sous Mobutu gardent les bons souvenirs de leur formation. Le "Lingala" est une langue usuelle à  N'Djamena. Dans la capitale Tchadienne on retrouve les Congolais qui sont professeurs, des médecins, pasteurs...mais aussi dans les agences onusiennes:Unicef, Ocha, Pam. Sans oublier ceux qui sont à  Oxam et Coppi , la coopération internationale Italienne. Le directeur de Celtel Tchad est un Congolais.

Chef de mission de l'International Medical Corps au Tchad, David Majagira a sous sa responsabilité 19 expatriés et 100 locaux. L'IMC s'occupe des soins de santé primaire des réfugiés Soudanais du Darfour dans 4 camps dans le Nord du Tchad, dans les régions de Wadi Fira et Ouaddai pour plus de 70.000 bénéficiaires -Am Nabak, Gaga, Milé et Kounoungou. En plus des camps de réfugiés, David Majagira et son équipe assurent les soins de santé primaire, à  travers les cliniques mobiles, à  plus de 15.000 déplacés dans le district d'Am Dam à  136 Km au sud d'Abeché et donne un appui technique a deux hopitaux de districts-Guereda et Am Dam. L'attaque de N'Djamena par les rebelles en février dernier a occasionné l'afflux de 10.000 nouveaux réfugiés vers la région de Guéréda.

Barak Obama, Sénateur Américain de l'Etat d'Illinois bien avant sa candidature aux élections présidentielles américaines, dans le camp des réfugiés Soudanais au Tchad

A la pertinente question pourquoi les Congolais dont les compétences sont reconnues à  l'extérieur ne contribuent-ils pas à  l'avancement de la République Démocratique du Congo? une réponse simple m'a été donnée: " On ne pas avoir adhésion de la diaspora et le consentement de cette dernière uniquement par patriotisme. Il faut mettre les gens en conditions de fournir un travail compétent. Et puis faut-il nécessairement faire de la politique pour apporter quelque chose dans son pays? Avec les potentialités de la République Démocratique du Congo, le travailler plus pour gagner plus ne devrait pas être une utopie encore moins un rêve pour les Congolais mais.." nous a répondu stoïquement David Majagira.

Partager sur : Partager

Fil des commentaires de ce billet