Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Diaspora: Nanou Kapinga 19 ans, aurait été assassiné par son prédicateur-évangéliste !

C'est le quotidien Le Parisien de ce mardi 06 mai 2008 qui nous livre cette information. Le 18 aoà»t dernier les jeunes de Champigny-sur-Marne - Chennevieres, portaient des tee-shirts avec ce message `` Nanou, le temps atténue la peine mais ton nom et ton visage resteront toujours gravés dans mon coeur. » Son pasteur Odilon N. vient d'être arrêté pour ce crime.

Nanou Kapinga avait été retrouvée morte à  Champigny-sur-Marne en aoà»t 2006

IL SE FAISAIT appeler le Prophète. Mais, depuis deux semaines, le pasteur Odilon N. n'envoà»te plus aucune réunion évangélique.

Il dort à  la prison de Fresnes, écroué pour assassinat. Le 17 aoà»t 2006, dans la matinée, un homme et sa soeur empruntent un raccourci qui relie la zone pavillonnaire de Chennevières au grand ensemble de Bois-l'Abbé à  Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Au milieu du sentier, au pied d'un mur tagué, ils croient distinguer un sac abandonné. C'est un corps, allongé sur le ventre, une plaie sanglante dans le dos. Il s'agit de Nanou Kapinga, 19 ans. Son baladeur marche encore et diffuse du gospel. Une balle de gros calibre a suffi à  l'assassin. Le crime d'un rà´deur ? Le mobile ne semble ni sexuel ni crapuleux.

Nanou était une jeune femme studieuse, sans histoires, titulaire d'un bac en sciences médico-sociales qui devait rejoindre à  la rentrée une école d'infirmières. En attendant, elle travaillait à  mi-temps dans une pharmacie.

Pour y aller elle prenait tous les matins le sentier où son assassin l'a guettée. Elle est morte à  moins de 100 m de chez elle, un appartement au treizième étage d'une tour. Une piste s'impose très vite à  la brigade criminelle.

`` J'ai désigné cette piste dès la première heure »

Elle mène à  Odilon. Il a 32 ans et prêche à  Champigny dans une salle de restaurant transformée chaque week-end en église évangélique. Originaire de la République démocratique du Congo, il semble avoir une certaine emprise sur les fidèles, essentiellement des Africains, et n'hésite pas à  se présenter comme un `` prophète » sur des dépliants. Il est devenu très proche de la famille de Nanou. Au point d'envisager des fiançailles avec la jeune fille. En apparence tout va bien entre eux. Officieusement, Nanou n'est peut-être pas aussi conquise que cela. Elle l'a confié à  des amies.

Quelques jours après sa mort, le prédicateur est convoqué à  la brigade criminelle. Il est placé en garde à  vue mais fournit un alibi qui tient quelques semaines. Quand les enquêteurs souhaitent le réinterroger à  l'automne 2006, Odilon est introuvable. Un an et demi va passer avant que les policiers ne parviennent à  lui remettre la main dessus. Grà¢ce à  des écoutes téléphoniques, Odilon est localisé en Belgique. Il est interpellé fin avril par la police belge puis confié à  la brigade criminelle. Le pasteur `` nie farouchement » les faits, selon une source proche du dossier. Il dit même que Nanou était `` ravie » de se marier avec lui. Il y a assez peu d'éléments matériels contre le Prophète. Il a été écroué. Hier, le père de Nanou, Jean-Robert Kapinga, qui a multiplié les démarches, saisissant même l'Elysée alors que l'enquête piétinait, a dit qu'il n'était `` pas surpris » à  l'annonce de l'arrestation de ce suspect. `` J'ai désigné cette piste dès la première heure où j'ai appris la mort de ma fille. »

Partager sur : Partager