Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Kinshasa : Ces Bons Apparatchiks Bons Genres du régime Joseph Kabila qui ont bénéficié l'argent du Hezbollah de la Banque Congolaise ?

C'est une histoire de la mafia libano-congolais et du blanchissement d'argent sale du Hezbollah. Une mafia affairo-politico-journalistique. Les Apparatchiks du régime de Joseph Kabila ont mangé dans la main de Roger Alfred Yaghi (RAY), l`homme d`affaires libanais et ancien président du Conseil d`administration de la Banque congolaise. Sur la liste des pillards de la Banque Congolaise établit fait le Cabinet KPMS, on retouve des acteurs politiques de la Majorité présidentielle de Joseph kabila mais aussi des propriétaires de médias: Modeste Mutinga Mutuishayi, le Potentiel; Tryphon Kin Key Mulumba, Le Soft International; Pius Mwabilu, Journal Avenir et RTG@; Christian Lusakweno Top Congo. Grà¢ce à  leur accointance avec le régime de Joseph kabila, ils ont bénéficié des facilités et largesses financières, crédits et emprunts de la Banque Congolaise (BC), qu'ils n'ont jamais remboursé. Emprisonné à  la prison de Makala, Roger Alfred Yaghi est le seul à  porter le chapeau. Et il n`est pas au bout de ses peines. Car son affaire - déjà  prise en délibéré - doit reprendre à  zéro au tribunal de Grande instance de Kinshasa-Matete, sur décision de la Cour suprême de justice. Les Mammouths Joséphistes et autres rapaces sont en liberté, puisqu'ils sont Congolais et soutiennent le régime de Joseph Kabila, une dictature totalitaire éhontée. Et pourtant tous faisaient le pied de grue, à  la villa de Roger Alfred Yaghi, sise au 44, avenue Kalemie, commune de la Gombé, près de Marsavco, pour être dépannés.

La faillite jugée frauduleuse de la Banque Congolaise (BC, ex.UBC, ex. UZB) porte sur la disparition de USD. 300.000.000 du trésor interne. Des analyses faites sur cette situation respectivement dans les secteurs de travail spécialisées à  Kinshasa jugent cette `` FAILLITE BRUTALE » de la Banque Congolaise (BC) comme un phénomène normal et propre au processus en fin d`accomplissement des actes de `` BLANCHIMENT » de l`argent sale. La Banque Congolaise (BC) blanchissait l'argent du Hezbollah en République démocratique du Congo !

S`ils sont redoutés, honnis ou objets de jalousie, c`est certes parce que les grands hommes d`affaires libanais disposent d`une force de frappe économique et financière, mais c`est surtout du fait de leurs liaisons, parfois dangereuses, avec les autorités politiques en place. Les noms de certains d`entre eux sont associés à  ceux de responsables politiques et parfois aux dérives de leur pouvoir : celui de l`avocat Walid Koraytem, pour des investissements douteux au Gabon dans le cadre de l`affaire Elf, celui de Jamil Saïd, pour une implication politique et matérielle dans la guerre civile au Sierra Leone. Certains Libanais auraient participé au financement de l`assassinat, en janvier 2001, de M'zée Laurent-Désiré Kabila. Celui-ci, s`était `` aliéné la puissante communauté libanaise lorsqu`il a imprudemment confié à  la société israélienne IDI le monopole de l`achat des diamants.

Le cèdre du Liban, cet arbre est central sur le drapeau libanais !

Paradoxalement, l`image que se font les Africains des Orientaux du Levant installés sur le continent n`est pas aussi rose que leur success story ne le laisse paraître. Pour nombre de gens, les Libanais `` sont des mafieux, font dans la fausse monnaie et le trafic d`armes, et arrosent tous ceux qui ont une parcelle de pouvoir ». A tort ou à  raison, le Libanais fait peur même quand il n`a, a priori, rien à  se reprocher. Une chose est sà»re : les communautés libano-africaines occupent de très larges pans de l`activité économique des pays d`accueil. Leur histoire semble toujours commencer de la même façon : en quête d`une vie meilleure, leurs aïeux, parents ou grands-parents, ont quitté le pays d`origine pour aller vivre, dans les pays d`accueil, l`hospitalité des habitants autant que des débuts difficiles, la misère, parfois la guerre, et enfin la fortune et la gloire. L`histoire des Libanais d`Afrique est souvent ainsi faite. Selon les sources, ils seraient sur ce continent entre 250 000 et 300 000 : de 50 000 à  80 000 en Cà´te d`Ivoire, 30 000 au Sénégal, 25 000 au Nigeria, moins de 10 000 en Sierra Leone, au Ghana, au Gabon… De confessions diverses, chrétiens maronites, musulmans sunnites et essentiellement chiites. En fait, le Liban a une longue tradition migratoire : le pays abrite aujourd`hui cinq millions d`habitants, alors que sa diaspora regroupe dans le monde douze millions de personnes. Installés en Afrique depuis plusieurs générations, les Libanais suscitent chez leurs compatriotes des sentiments mitigés. Leur réussite économique fait des envieux, et l`attitude de certains, critiquable, rejaillit sur l`ensemble de la communauté. Les plus jeunes se sentent africains et veulent être jugés à  l`aune de ce qu`ils font.

Les Communautés libanaises en Afrique: ils sont 6000 recensés en République démocratique du Congo. On ignore le nombre des clandestins Libanais au Congo

Confession du Libanais Elie Hallasou, ex-soutien du président Laurent Gbagbo qui tourne casaque en plein émision de télévison pour le nouveau président Allasane Ouattara.

Constat de la Banque centrale du Congo, les Congolais n`ont pas accès aux services offerts par les banques, selon la BCC. Sur une population estimée à  67 millions de personnes, il n`aurait eu que 750 mille comptes actifs en république démocratique du Congo. Ce qui traduit le faible taux de pénétration bancaire dans le pays. Et pourtant à  Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, le constat est amère dans l'affaire Roger Afred Yaghi (RAY) et liquidation de la Banque Congolaise. Nos fins limiers ont découvert que ce ne sont pas seulement des Mammouths-Joséphistes-politiailleurs mafieux: Modeste Mutinga Mutuishayi, Evariste Mabi Mulumba, Tryphon Kin Key Mulumba, Gérard Kamanda wa Kamanda, Antoine Ghonda Mangalibi, François Mwamba Tshitshimbi, Athanasa Matenda Kyelu...qui ont pillé la Banque Congolaise (BC) et Il manquait sur la liste:

José Endundo Bononge

José Endundo Bononge est un Mobutiste converti au joséphisme. Né le 8 aoà»t 1943 à  Tondo dans le territoire de Bikoro en province de l`Équateur. José Endundo est pharmacien de formation, Mobutiste, il a eu à  exercer différentes fonctions dans les entreprises publiques en République démocratique du Congo, notamment l`Office Congolais de Contrà´le (ex-OZAC) et l`Office des Routes. Il a aussi occupé les fonctions de Président de la Chambre de Commerce Franco-Zaïroise. Il rejoint le Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD) pour un bref moment avant de rejoindre le Mouvement de Libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba Gombo dans lequel il sera l`un des acteurs les plus influent. A la mise en place du Gouvernement de Transition, il est nommé Ministre des Travaux Publics et Infrastructures. Il quittera ce poste après qu`une commission parlementaire l`accuse de corruption. Il s`associera avec d`autres personnalités politiques pour créer un nouveau parti politique dénommé Union Nationale des Démocrates Chrétiens (UNADEC). Après des différences de vue dans la direction du parti, il créera un nouveau parti dénommé le Parti Démocrate Chrétien (PDC).

Jean-Claude Masangu,

Jean-Claude Masangu, l'indéboulonnable Gouverneur de la Banque Centrale. Depuis 1997 il est le gouverneur de la Banque centrale du Congo. Jean-Claude Masangu est cité parmi "Les 50 personnalités qui font la République démocratique du Congo", in Jeune Afrique, nos 2572-2573, du 25 avril au 8 mai 2010, p. 37

Olivier kamitatu Etsu

Olivier kamitatu Etsu est un vrai fossoyeur de la République démocratique du Congo. Mobutiste, ancien Secrétaire-Général du MLC de Jean-Pierre Bemba, ex.Président de l'Assemblée nationale de trasition, celui qui a corrompu les députés de transition avec des jeeps X-trail. Il a été lui même à  Boma pour dédouaner les véhicules et a fait voter très vite sans lecture la Constitution de Liège à  l'Assemblée nationale et sans avoir pris le temps nécessaire pour la traduction dans les quatre langues nationales. La Constitution de Liège écrite sous l'impulsion de Louis Michel "Big Loulou" fut voté haut la main par une Assemblée godillot, sans que nos populations sachent ce qui a été voté. Le travail de sape a pour nom: Olivier Kamitatu Etsu. Après avoir été suspendu de l'Assemblée nationale pour traitrise, il quitte le Mouvement de Libération du Congo et fonde l'Alliance pour le renouveau au Congo (ARC), parti alimentaire.

- Pius Mwabilu Mukala

Pius Mwabilu Mukala est député de la Majorité Présidentielle de Joseph Kabila, il est propriétaire du Journal l'Avenir et la chaine RTG@.

François-Joseph Nzanga Mobutu

François-Joseph Mobutu né le 24 mars 1970 est le fils aîné du dictateur Mobutu Sese Seko et de sa seconde épouse, Bobi Ladawadu. Il est un ex.président de l'Union des démocrates mobutistes (Udemo), parti alimentaire sans véritable assise dans toute la République. Après avoir été ministre de l`Agriculture du gouvernement Gizenga, il a été membre du gouvernement Muzito, en tant que ministre d'État des Besoins sociaux de base jusqu`au 10 mars 2011. Nzanga Mobutu vit à  Rabat au Maroc, aux cà´tés de sa maman.

Zoe Kabila kanambe

Ses frasques font braquer des projecteurs sur Zoé Kabila. Il aurait tiré sur deux policiers de roulage qui régulaient la circulation au niveau du rond-point Socimat. Pour faire diversion, Zoé Kabila, le frère de l'autre utilise le cortège présidentiel. Il est un député de Manono nommé par Daniel Ngoyi Mulunda, président de la CENI aux dernières législatives de novembre 2011.

Pierre Lumbi Okongo

Les contrats léonins avec la Chine, c'est Pierre Lumbi Okongo. C'est lui qui s'est rendu à  Pékin à  l'été 2007, préparant la signature d'un important accord économique avec la Chine. Pour l'élection Louis Michel 2006, Pierre Lumbi Okongo crée le Mouvement Social pour le Renouveau (MSR) avec le soutien du Prof. Samba Kaputo et de Marcellin Chisambo, l'un des rescapés du crash de Bukavu, à  l'époque tous deux conseillers de Joseph Kabila. Pierre Numbi perçoit de ce dernier douze millions de dollars Us, pour son état de besoin. A Joseph Kabila, il a promis le ralliement et l` allégeance des animateurs sociaux, personnalités de la société civile et des confessions religieuses naïvement recrutés et retenues sur la liste du MSR comme candidats aux élections législatives. Une bonne partie de fonds perçus de Joseph Kabila va servi aux activités de sensibilisation, au recrutement des candidats éligibles de la liste du MSR et au paiement de la caution d` un grand nombre de ces candidats à  la CEI de Malu Malu. Pierre Lumbi Okongo est à  la tête du Mouvement Social pour le Renouveau (MSR), parti alimentaire acquis à  Joseph Kabila, pour 6 ans. Il a été ministre des Affaires étrangères de 1992 à  1993, sous Mobutu. Au premier trimestre 2011, la BCC a réalisé un déficit de franc congolais 75.000.000.000 soit dollars américains 81.521.739. A ce sujet, une enquête parlementaire avait été initiée. Selon certaines indiscrétions, le Conseiller Spécial du chef de l`Etat, Pierre Lumbi Okongo aurait bénéficié des largesses de l`ordre de dollars américains 5.000.000 de Roger Alfred Yaghi, pour empêcher l`aboutissement de cette enquête…

Adolphe Muzito

Adolphe Muzito est le Crésus Congolais, l'homme aux 100 villas à  Kinshasa, une compagnie aérienne, pour avoir eu l'opportunité de remplacer son oncle Antoine Gizenga à  la Primature. Né en 1957 à  Gungu (province du Bandundu), membre du Parti lumumbiste unifié (PALU), et Premier ministre de la République démocratique du Congo du 10 octobre 2008 au 6 mars 2012. Adolphe Muzito est la caricature même de la Kléptocratie au Congo. Du 6 février 2007 jusqu'à  sa nomination au poste de chef du gouvernement, il est ministre du Budget dans le gouvernement d'Antoine Gizenga. Adolphe Muzito est le n° 2 du PALU et, à  ce titre, il a été le collaborateur immédiat de son oncle ,l'ancien Premier ministre Antoine Gizenga au sein du parti. Cadre incompétent et intègre, perosnne ne se rappelle plus de son passage à  la Primature. C`est lui qui conduit la délégation du PALU au Dialogue intercongolais à  Pretoria en Afrique du Sud. Durant la transition, il a siégé à  l`Assemblée nationale pour le compte du même parti. Le PALU est l'ombre de lui-même ! Les Congolais ont compris que ce parti politique n'a de nationalisme que le nom. Ils ont usé et abusé le fait qu'Antoine Gizenga était proche de Patrice Eméry Lumumba. Chef du Parti solidaire africain (PSA), Gizenga a été son Vice-Premier ministre en 1960 et 1961 et Premier ministre de la rébellion en 1961.

Christian Lusakweno

Christian Lusakweno est un animateur radio, propiétaire de "Top Congo".

Wivine Moleka

Wivine Moleka est la plus Joséphiste des Mammouths. Son soutien au régime n'étonne personne, ancienne journaliste elle a soutenu la dictature mobutienne, aujourd'hui la dictature totalitaire de Joseph Kabila.

Didier Kazadi Nyembwe

Le 15 juin 2011 à  Vilvorde (en néerlandais : Vilvoorde), ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province du Brabant flamand lors des obsèques de Ludo Martens, des sbires-joséphistes : Mr Feruzi, Ambassadeur Mugalu, l'homme qui a dénié à  la défunte Aimée Kabila assassinée d'être la fille de M'zée Laurent-Désiré Kabila, Didier Kazadi Nyembwe, député joséphiste et ancien directeur général de l'ANR, et Henri Mova Sakanyi, ambassadeur du Benelux. Photo Réveil-FM, archives

Candidat malheureux aux législatives du 28 novembre 2011, Didier Kazadi Nyembwe demeure le conseiller occulte de Joseph Kabila. Le sinistre personnage est l'ex-Directeur Général de la Gestapo congolaise (ANR). à€ la différence de nombreux pays, la Gestapo congolaise (ANR) cumule les fonctions de service de renseignement intérieur et extérieur. Toute puissante en République démocratique du Congo, l'ANR est fortement critiquée pour son non-respect des droits de l'homme par différentes organisations. Son quartier général est situé dans la commune de la Gombe, à  Kinshasa, et est contigu au Palais de la Nation, résidence officielle du président de la République démocratique du Congo. Didier kazadi Nyembwe a été accusé Accusé d`avoir détourné des fonds à  la Congolaise des Hydrocarbures, Cohydro, lorsqu`il était à  la tête de cette entreprise. Il est également cité dans le rapport la Commission parlementaire dite Lutundula, où il est effectivement question d`un montant de 80 millions $US. On apprend qu`une partie seulement de cette somme a été engagée dans l`achat d`armes. Qu`en est-il du "solde"? Plusieurs personnalités sont citées dans ce qui ressemble bien à  une magouille finanière. Outre Jean-Charles Okoto Lolakombe, il y a notamment : Didier Kazadi Nyembwe et le défunt Augustin Katumba Mwanke qui fut le bras droit financier de ``Joseph Kabila».

Qui est Monsieur Roger Alfred Yaghi connu sous le pseudo de "RAY"?

Au Congo depuis 35 ans, Roger Afred RAY est l`aîné d`une famille de cinq enfants portant (tous) les initiales (RAY), en occurrence : Roger Alfred Yaghi (RAY), Roland Alfred Yaghi (RAY), Roméo Alfred Yaghi (RAY), Robin Alfred Yaghi (RAY), Robine Alfred Yaghi (RAY). Et ceci a donné le nom au `` RAY Group » qui a des tentacules jusqu`en Afrique du Sud.

En République démocratique du Congo, ce groupe possède plusieurs sociétés telles que : SGI, SAFRIMEX, DELTA PROTECTION, ITB, TRANSAL…

Durant la défunte deuxième République sous Mobutu, Roger Alfred Yaghi a été poursuivi pour `` Détournement » des deniers publics. Lorsque Christophe Beyeye Djema fà»t DG de la DGDA (ex. OFIDA), Roger Alfred Yaghi a eu à  gérer les `` Quittances Spéciales » (QS) de la DGDA (ex. OFIDA), en faisant circuler plusieurs numéros de celles-ci à  plusieurs endroits à  la fois, une des raisons pour laquelle il fà»t `` Expulsé », de la République du Zaïre.

Le décret n°0004 du 22 février 1995 portant expulsion des personnes étrangères de la République du Zaïre lors du dernier mandat de Léobitch Kengo wa Dondo à  la primature. Ce décret d`expulsion, n`a jamais été abrogé, jusqu`à  ce jour.

Toujours sous le Maréchal Mobutu, Roger Alfred Yaghi avait créé une société de télécommunication du nom d`ATN (African Télécommunication Network) qui a eu à  gérer pendant un temps les communications de la Présidence de la République. Résidant clandestinement au Zaïre après son expulsion, il a dà» fuir à  la mort de son `` Protecteur » le Général Donatien Mahele Lieko Bokungu, surnommé le Tigre, fut assassiné le 16 mai 1997. Il quitta Kinshasa pour Brazzaville avant d'atteindre le Liban

Roger Alfred Yaghi a eu l'outrecuidance d'attaquer la République démocratique du Congo pour sa créance d`ATN au Procureur Général de la République. Quand M`zee Laurent-Désiré Kabila l`avait appris, il instruisit le PGR pour le non `` Paiement » de cette créance .

Une perquisition avait même été opérée à  sa résidence sise au 44, avenue Kalemie, dans la commune de la Gombe sous la supervision de feu Damien Ndebo, ancien Inspecteur Judiciaire de la Police Judicaire des parquets et plusieurs machines et des billets de `` Faux dollars » auraient été saisis.

Roger Alfred Yaghi, est le `` protégé de l`actuel pouvoir des Joséphistes et de l`entourage de Joseph Kabila, étant rentré clandestinement dans son Liban natal, il est revenu en République démocratique du Congo une semaine après l'assassinat de M`zee Laurent-Désiré Kabila.

Et à  peine rentré, il a pu faire aboutir son action contre la BIAC en obtenant un `` jugement » intimant la République de payer la créance ATN qui avait cédé sa créance à  la société `` TRANSAL » qui lui appartient.

Et c`est cette somme d`argent payée par la BIAC qui aurait servi à  créer :

I. Le bureau de change `` CONGO EXCHANGE »: C`est un bureau de change placé sous la responsabilité de Monsieur Ambroise Tshiyoyo qui en réalité appartient à  Monsieur Roger Yaghi, car Monsieur Ambroise Tshiyoyo n`est rien d'autre que le beau-frère de Roger Yhagi et frère aîné de son épouse, Madame Florentine Kalubi Tshimanga.

Du mois d`aoà»t 2001 à  aoà»t 2003, en quête de devises, pour le financement du programme de reconstruction du pays, la BCC a été amenée, à  la demande du gouvernement à  recourir auprès des bureaux de change. Dans ce cadre, la BCC, avait débloqué et mis à  al disposition des bureaux de change, le montant de CDF. 23.000.000.000 réparti comme suit :

- CONGO EXCHANGE CDF. 14.812.433.000

- TOP FLOUZ CDF. 3.964.400.000 -

-SOFICOM CDF. 3.102.550.000 -

ZECOPAL CDF. 1.430.785.000 -

HASSAN IBRAHIM CDF. 520.809.000

- LUFAU KIMWISI CDF. 495.800.000

- GENERAL EXCHANGE CDF. 312.000.000 -

MASTER CHANGE CDF. 283.113.500

Il importe de signaler ici que la contrepartie en devises du montant mis à  la disposition de `` CONGO EXCHANGE » n`est retracable nulle part dans les livres de la BCC.

A quoi a servi cet argent ? Quelle en est sa destination ? Qui en est le bénéficiaire ?

II. BANQUE CONGOLAISE (actuellement en liquidation forcée)

L`actionnariat de la Banque Congolaise se présente comme suit : ° Swift Developments Int LLC 39, 2% 3.539.777 actions USD. 17.698.885, ° Mme Florentine Kalubi Tshimanga 36,1% 3.252.777 actions USD. 16.263.885, ° M. Umeldadi Roshanali Dhrolia 13,9% 1.252.778 actions USD. 6.263.890, ° Etat congolais 10,0% 900.000 actions USD. 4.500.000, ° M. Mahfooz Salem Bin Mahfooz 0,3% 27.355 actions USD. 136.665, ° M. Daoud Mourad 0,1% 5.467 actions USD. 27.335, ° M. Abul IIah Nasser 0,1% 5.467 actions USD. 27.335, ° M. Mahmoud Mattar 0,1% 5.467 actions USD. 27.335, ° Ghandour Industrir Congo sprl 0,1% 5.467 actions USD. 27.335, ° M. Mbonga Bolo Trandogbia 0,1% 5.467 actions USD. 27.467 TOTAL 9.000.000 actions USD. 45.000.000

Observations

La société Swift International, détentrice de 39% du capital, est une société américaine au capital de USD. 100, détenue à  92% par Monsieur Roger Yaghi qui en a confié la gestion à  Monsieur Herman Cohen.

Les 8% sont détenus par Madame Natacha Muamba Zabibu, cousine du Gouverneur de la BCC) et secrétaire de Monsieur Roger Yaghi.

· Madame Florentine Kalubi Tshimanga, détentrice de 36% du capital, est l`épouse de Monsieur Roger Yaghi, le PCA du Conseil d`Administration de la Banque Congolaise.

III. La Fiction de l'augmentation du Capital intervenue en 2010 avec la complicité de la BCC

Suivant le PV de l`assemblée générale du 10 mai 2010, La Banque Congolaise a procédé à  l`augmentation du capital de USD. 20.000.000, le portant de USD. 25.000.000 à  USD. 45.000.000.

Selon ce PV, l`apport de USD. 20.000.000 a été effectué par la conversion du prêt subordonné en apport en capital ! Après vérification, il se dégage que le prêt subordonné en apport en capital `` n`a jamais existé ». La libération du capital pour le compte des souscripteurs, la société Swift International (USD. 10.000.000) et Madame Florentine Kalubi Tshimanga (USD. 10.000.000) a été faite à  partir de plusieurs virements provenant du compte `` HEREDIUM » qui est en fait une société de gestion immobilière dont les actionnaires sont Monsieur Roger Yaghi, le PCA de la Banque Congolaise, son épouse (Madame Florentine Kalubi Tshimanga) également actionnaire et leur fils.

Cette supercherie réalisé par la Banque Congolaise avec le concours du cabinet DELOITTE&TOUCHE Congo sprl a permis à  Monsieur Roger Yaghi de simuler les apports des actionnaires par des `` FAUSSES ECRITURES COMPTABLES » qui consistaient notamment à  transformer les dépà´ts en apport en capital et cela à  partir des virements de certains comptes en divises à  soldes débiteurs.

L`augmentation du capital de USD. 20.000.000 résulte des versements d`espèces de USD. 1.200.000 de HEREDIUM pour le compte de l`actionnaire Florentine KALUBI TSHIMANGA et de USD. 18.800.000 de virement de compte à  compte dont USD. 8.800.000 pour Florentine Kalubi Tshimanga et USD. 10.000.000 pour Swift Developments. En réalité, le capital n`a été augmenté que de USD. 1.200.000 et non de USD. 20.000.000.

L`actionnariat de la Banque Congolaise pose problème ainsi que son augmentation du capital. Les actionnaires dont l`Etat n`ont `` jamais souscrit et libéré » formellement dans les livres des actionnaires excepté Madame Florentine Kalubi Tshimanga et Monsieur Umedali.

IV. Les irrégularités "Flagrantes"

Ci-après ont été constatées au 31 décembre 2010 par le Cabinet d'audit KPMS

- Des charges d`intérêts de CDF. 10.736.000.000 sur les concours reçus de la BCC, ont été sous-évalués ;

- Des facilités permanentes de CDF. 403.000.000 dont a bénéficié la Banque Congolaise n`ont pas été comptabilisées ;

- Des intérêts de CDF. 302.000.000 sur call money ont été surestimés ;

- Des avances faites par la BCC en paiement des tiers pour le compte de la Banque Congolaise n`ont pas été comptabilisées pour CDF. 7.868.000.000 (GAVI pour USD. 8.543.227 - Gouvernorat province Oriental pour CDF. 57.000.000 - MONUSCO pour USD. 62.000) ;

- Des opérations de change de CDF. 365.000.000 avec la BCC n`ont pas été comptabilisées ;

- Des dons et libéralités de CDF. 1.475.766.000, soit USD. 1.500.000 ont été accordés sur les dépà´ts des clients par Roger Yaghi (selon certaines indiscrétions des agents `` mécontents » de cette banque en faillite programmée, les Directeurs et fonctionnaires de la BCC en sont les bénéficiaires…) ;

- Des crédites de CDF. 4.884.613.960, soit USD. 5.309.363 ont été accordé sans dossiers ni garanties.

- Des transferts ordonnées et exécutés par la Banque Congolaise n`ont pas été enregistrés par sa propre comptabilité (CITIBANK LONDON CDF. 147.000.000 - CITIBANK NEW YORK CDF. 29.000.000 - BANK OF BEIRUT CDF. 108.000.000) ;

- Des transferts reçus des correspondants n`ont pas été enregistrés par la comptabilité de la Banque Congolaise (CITIBANK CDF. 75.000.000 - BANK OF BEIRUT CDF. 16.000.000 - KBC BRUXELLES CDF. 109.000.000) ;

- Des intérêts et des frais aux correspondants n`ont pas été comptabilisés pour CDF. 143.000.000 à  la LIBANESE CANADIAN BANK (LCB) ;

- Des transferts des clients de CDF. 1.326.000.000 non exécutés par la Banque Congolaise.

Monsieur Roger Alfred Yaghi, l'homme qui croupis seul à  Makala alors que ses complices Joséphistes sont en liberté, était très influent dans tous les milieux. Il a dans sa poche plusieurs hommes politiques de la majorité présidentielle (MP) de Joseph Kabila, qui ont souvent bénéficié de ses largesses financières.

Roger Alfred Yaghi a pu faire `` élire » un de ses avocats, Me Tshibangu Kalala comme `` Député National », pour mieux infiltrer l'Assemblée nationale congolaise.

L`ancien Président de l`Assemblée National, Evariste Boshab, fà»t l'un de ses `` avocats ».

A cause de cette `` influence », Roger Alfred Yaghi avait `` promis » et `` obtenu » de faire `` révoquer » l`Avocat Général (AG) Kanika Situza pour avoir `` instruit » et `` enquêté » sur la Banque Congolaise à  ses débuts .

Cette action avait abouti à  la liquidation de cette banque qui a repris ses activités à  la démission du ministre des Finances Freddy Matungulu.

2- Des charges d`intérêts de CDF. 10.736.000.000 sur les concours reçus de la BCC, ont été sous-évalués ;

3 - Des facilités permanentes de CDF. 403.000.000 dont a bénéficié la Banque Congolaise n`ont pas été comptabilisées ;

4 - Des intérêts de CDF. 302.000.000 sur call money ont été surestimés ;

5 - Des avances faites par la BCC en paiement des tiers pour le compte de la Banque Congolaise n`ont pas été comptabilisées pour CDF. 7.868.000.000 (GAVI pour USD. 8.543.227 - Gouvernorat province Oriental pour CDF. 57.000.000) ;

6 - Des opérations de change de CDF. 365.000.000 avec la BCC n`ont pas été comptabilisées ;

-7 Des dons et libéralités de CDF. 1.475.766.000, soit USD. 1.500.000 ont été accordés sur les dépà´ts des clients par Roger Yaghi (selon certaines indiscrétions des agents `` mécontents » de cette banque en faillite programmée, les Directeurs et fonctionnaires de la BCC en sont les bénéficiaires…) ;

8 - Des crédites de CDF. 4.884.613.960, soit USD. 5.309.363 ont été accordé sans dossiers ni garanties.

Ces Apparatchicks qui ont profité des largesses de Roger Alfred Yaghi, sans se poser la question d'où provenait tout cet argent sont ministres, sénateurs, députés, ils sont dans la Police Nationale Congolaise, dans l`Armée congolaise, dans les Services de sécurité, à  la Présidence de la République, à  la Banque Centrale du Congo..... Le rapport KMPS parle aussi de Messieurs Willy Mudiayi Mpinga, Jean Marcel Kalubi Kayembe, Louis N`sa Elongo, Déogracias Mutombo Mwana Nyembo, Willy Kalombo Nsenda, Mupepe Lebo et autres cadres de la Direction de la Surveillance des Intermédiaires Financiers `` DSF » bénéficiaires des `` dons et libéralités » de FC. 1.475.766.000, soit USD. 1.500.000 au taux de 1 USD à  920 FC pour leurs prestations extra horaires `` pots-de-vin » qui représentent 95% des `` Charges hors exploitation » hormis les manquants de caisse de FC. 22.335.000 et les autres charges de FC. 54.555.000 sur un total de FC. 1.554.656.000 au 31 décembre 2010. Ces libéralités ont été octroyées sur les dépà´ts des clients et `` camouflés » dans les états financiers comme étant des `` charges hors exploitation »

Toujours avec des dents acérées, les dinosaures Mobutistes qui ont muté en Mammouths Joséphistes continuent à  piller le Congo. Pour exister et subsister en République démocratique du Congo, il faut être du système mafieux ou y disposer d`appuis solides. Les pillards ne sont jamais condamnés, ils ne sont même pas dévoilés. C`est cela la constante dans la vie politique congolaise.

Des arrivistes, parvenus, pillards du peuple n`ont jamais été montrés du doigt, ils sont toujours là , bien pis, ils sont portés en triomphe en dépit de toute logique. La conséquence de cet état de fait est la décadence de la société congolaise.

Cette décadence se manifeste par la perte des valeurs traditionnelles, la montée en puissance du mur de l`argent, de la mendicité professionnelle, le développement de l`oisiveté, de la filouterie, de la duplicité...Naît alors l`individualisme, la paresse, puis la mentalité de l`assisté, l`état d`esprit du moindre effort.

La décadence d`une société qui perd ses repères et ses forces entraîne naturellement la médiocrité, l`esprit de soumission, la chute de l`énergie naturelle, des ressorts vitaux.

La médiocrité, à  son tour, a pour effet de marginaliser les hommes d`honneur et de valeur qui ont quelque chose à  dire et à  faire. S`installent alors le désespoir, le renoncement, la lassitude, les frustrations chez le peuple. L`homme congolais est devenu l`ennemi de l`homme congolais ! C`est une question d`éducation de masse…

Partager sur : Partager