Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Toulouse: Jean-Marc Ayrault a défendu sa méthode et mobilisé ses troupes !

Les éléphants et éléphantaux du PS ont montré une solidarité au Premier ministre Jean-Marc Ayrault à  Toulouse. Photo Réveil FM

Le premier ministre, qu'une partie de la presse et de l'opposition accuse d'amateurisme depuis la série de couacs gouvernementaux de ces dernières semaines (dépénalisation du cannabis, loi sur le logement social, mariage homosexuel...), a défendu son style à  la tribune du 76e congrès du Parti socialiste, ce week-end à  Toulouse. Jean-Marc Ayrault a balayé les accusations d'incompétence en expliquant que sa méthode, fondée sur le "dialogue social", était la bonne. "La France va mal", a d'autre part souligné le premier ministre en demandant du temps pour son action.

Il faut soutenir le soldat Ayrault ! photo Réveil FM

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault lors de son allocution à  la tribune. Photo Réveil FM


Jean-Marc Ayrault - Congrès de Toulouse par PartiSocialiste

Plus tà´t, d'autres ténors du PS avaient abondé dans le même sens. La situation est "probablement plus difficile que jamais", a déclaré le ministre de l'économie, Pierre Moscovici. Jean-Christophe Cambadélis a lui évoqué une situation "épouvantable sur le plan politique et médiatique". Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, qui a pu constater sa grande popularité auprès des militants socialistes, s'est dit "fier" d'appartenir à  ce gouvernement. Quant à  la première secrétaire sortante du PS, Martine Aubry, elle a demandé à  ses camarades d'arrêter de "parler dans la presse" et de "répondre à  des petits phrases" lors de son discours d'adieu.

Jean-Marc Ayrault à  son arrivée dans la salle du Congrès. Photo Réveil FM

Le Premier ministre des Français Jean-Marc Ayrault a été très entouré au Congrès du PS. Photo Réveil FM

Ce week-end, pourtant, de nouvelles voix discordantes se sont élevées : plusieurs ténors socialistes ont ainsi pressé le gouvernement de mettre en œ“uvre le droit de vote des étrangers, un dossier sur lequel l'exécutif a reculé cette semaine.

Harlem Désir, le nouveau Secrétaire du Ps à  Toulouse. Photo Réveil FM


Le discours d'Harlem Désir au Congrès de Toulouse par PartiSocialiste

Martine Aubry, la plus applaudie du Congrès de Toulouse. Photo Réveil FM

Manuel Valls, le Ministre de l'intérieur. Photo Réveil FM

Arnaud de Montebourg, Ministre du Redressement économique. Photo Réveil FM

Laurent Fabius , le Ministre des Affaires étrangères et Martine Aubry, l'ancienne Secrétaire du PS. Photo Réveil FM

Réactiver la liesse du 6 mai

Dans un discours très offensif, le chef du gouvernement s'est employé lui-même à  défendre sa méthode, celle de la négociation et du dialogue social, même si cela doit prendre ``du temps» et ``au risque d'être critiqué sur le rythme des réformes». ``J'assume et je revendique, a-t-il martelé. Cette méthode, elle marche!» Accusé de ne pas faire assez de pédagogie sur le sens de son action, le premier ministre a tenté une mise en perspective, dessinant les contours d'un ``nouveau modèle français», basé sur le préalable d'une réduction des déficits.

Trois jours durant, face à  des militants souvent inquiets, les ténors socialistes se sont employés à  réactiver la liesse de la victoire du 6 mai. Comme ils le faisaient durant la campagne présidentielle, ils n'ont eu de cesse de charger Nicolas Sarkozy et François Fillon, qui portent, selon eux, la responsabilité de la situation du pays. ``Nous n'avons aucune leçon à  recevoir de la droite, a lancé Harlem Désir. La droite, c'est 600 milliards d'euros de dette en cinq ans, les comptes sociaux plombés, 70 milliards de déficit extérieur et plus d'un million de chà´meurs supplémentaires en cinq ans.»

Le premier secrétaire s'est employé à  réactiver les ressorts porteurs de l'antisarkozysme: ``Ils essaient de nous faire croire à  une nostalgie Sarkozy. Mais de quoi les Français devraient-ils être ­nostalgiques ?, a-t-il interrogé. Du yacht de M. Bolloré ou de celui de M. Takieddine? (…) De la tente de Kadhafi plantée dans les palais officiels? Du paquet fiscal ou de la TVA sociale?» Succès garanti dans la salle.

Chez les militants, qui ont pourtant voté pour la motion majoritaire portée par Harlem Désir, des lignes de fracture subsistent. Et certains ne sont pas prêts à  mettre leurs critiques en sourdine au seul motif que Hollande est désormais président de la République.

Le membre de l'aile gauche du parti, Gérard Filoche, qui a tenu un discours très ancré à  gauche samedi, a ainsi été vivement applaudi quand il a asséné: ``Le travail n'est pas un coà»t, c'est une richesse.»

Partager sur : Partager