Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Fourberie belge: André Flahaut encense Joseph Kabila au Parlement congolais, la Belgique évacue le Dr. Denis Mukwege et lui accorde l'exil !

Ce n'est pas la Belgique en tant que pays qui est mis en cause mais quelques belges qui profitent de leur position politique pour enfoncer le Congo. Ils sont compromis dans les affaires, leur compromission les éloignent de la réalité. Ils jouent à  l'autruche alors qu'on les voient. Lors du processus électoral Louis Michel de 2006, la mémoire collective congolaise se souviendra toujours du tandem "Big Loulou"-André Flahaut qui avait imposé l`élection de `` Joseph Kabila ». André Flahaut qui est né le 18 aoà»t 1955, à  Walhain en Belgique , qui a exercé la fonction de ministre durant plus de 12 années consécutives (Fonction publique et Défense nationale) jusqu`en décembre 2007, qui a été élu, le 20 juillet 2010, Président de la Chambre des Représentants et qui est également Ministre d'État depuis le 7 décembre 2009, se dit francophone socialiste. Comme Louis Michel, André Flahaut est un colonialiste, il fait partie de la gauche caviar, affairiste, paternaliste et esclavagiste. En Belgique où vit la plus grande communauté congolaise dans la monde, il est incapable de réunir 5 à  10 Congolais, André Flahaut fuit les Congolais. Seuls des naïfs peuvent croire en ce belge léopoldien donneur de fausses leçons de démocratie. Avec mépris du peuple congolais, André Flahaut, qui a pris la parole du haut de la tribune de l'Assemblée nationale au cours de sa plénière de ce mardi 30 octobre dernier, a encensé le régime totalitaire de Joseph Kabila. Pour lui, les élections frauduleuses du 28 novembre 2011 s'étaient bien passées, il a eu le toupet de demander aux Congolais de tourner la page de la vérité des urnes. Comme si les Congolais avaient seulement le droit de voter et non d`élire les gouvernants de leur choix, André Flahaut a estimé qu`ils devaient accepter les résultats publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), aussi bien pour les législatives que pour la présidentielle, en dépit des irrégularités qui les avaient caractérisées, et des critiques très sévères émises à  ce sujet par des observateurs tant nationaux qu`internationaux.

André Flahaut a nargué les Congolais en devenant un thuriféraire dur régime dictatorial de Joseph Kabila à  l'Assemblée nationale congolaise.

En Belgique, on ne compte pas les institutions qui détiennent un pouvoir parfois considérable mais qui, pour autant, ne se sont jamais frottées au suffrage universel. Ainsi des juges ­ - nommés à  vie ! -, des fonctionnaires, des policiers, des nombreuses autorités et juridictions administratives, etc. En réalité, seules les assemblées législatives (et encore, pas toutes !) sont investies de leur pouvoir par le peuple. Même le gouvernement belge n`est l`émanation que d`une majorité parlementaire et non du peuple. Preuve en est que, dans un pays qui vote aussi majoritairement flamand et à  droite que la Belgique, c`est un socialiste francophone qui est Premier ministre ! Ce qui fait de la Belgique une démocratie n`est pas que tout pouvoir procède du suffrage universel, mais que l`institution qui détient la plénitude de compétence - la compétence normative de principe, si l`on veut -, c`est-à -dire le Parlement, naît du suffrage universel.

Applaudi par les députés-Joséphistes nommés par Daniel Ngoyi Mulunda, André Flahaut le président de la Chambre des représentants du royaume de Belgique a été chahutés par les députés de l`Opposition. Dans son discours paternaliste, André Flahaut a noté des avancées du régime totalitaire de Joseph Kabila qui doivent être capitalisées, étant donné que la démocratie est un long processus, qui a pris un siècle dans certains pays occidentaux considérés à  ce jour comme des modèles en la matière.

Concernant l`état de la démocratie et des droits de l`homme, André Flahaut a pratiquement pris le contre-pied de François Hollande, qui avait jugé la situation des droits humains inacceptable en République Démocratique du Congo.

Et pourtant pendant qu'il prononçait son discours devant les députés de Kabila, c'est au même moment que le Dr. Denis Mukwege arrivait avec sa famille pour un exil accordé par la Belgique suite à  l`agression immonde dont il a été victime par des hommes armés. Si des personnalités telles que le Dr Mukwege, pionnier du traitement des femmes victimes de violences sexuelles et nominé à  plusieurs reprises pour le prix nobel de la paix, subissent ce genre d`agression au Congo qu'encense André Flahaut, que vit la population congolaise ?

Double language de la Belgique, celle-ci soutient ouvertement la dictature totalitaire de Joseph Kabila, et de l'autre elle essaye de mettre la poudre aux yeux des congolais envers une action humanitaire en faveur du Dr. Denis Mukwege.

S`agissant de la guerre de l`Est, l`ancien ministre belge de la Défense a condamné les soutiens extérieurs apportés au groupe rebelle M23 pour déstabiliser la RDC, sans pour autant désigner le Rwanda et l`Ouganda, pourtant clairement identifiés dans le rapport des experts des Nations Unies comme Etats agresseurs du Congo.

Le discours aux allures très colonialistes prononcé le mardi 30 octobre 2012 par André Flahaut, le président de la Chambre des Représentants du Royaume de Belgique, André Flahaut, devant la plénière de l`Assemblée nationale, a remué le couteau dans la plaie de nombreux Congolais encore traumatisés par les élections controversées Louis Michel 2006 mais aussi par le hold-up électoral de Joseph Kabila et sa bande des élections du 28 novembre 2011.

On comprens les élucubrations scrabeuses d'André Flahaut à  Kinshasa, la Belgique est une monarchie, et la même Belgique veut faire de Joseph Kabila, Roi de la République démocratique du Congo, malgré les fraudes électorales !

Partager sur : Partager