Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Jeanne-Marie Sindani de l'UPDC: "Joseph Kabila doit partir et nous devons mettre fin à  son régime mercenaire-sanguinaire mais incompétent qui détruit le Kongo et son peuple !

Quand la nation est mise en péril par ses gouvernants, le peuple doit agir ! Accusé de complicité avec le Rwanda et de haute trahison par les Congolais, Joseph Kabila le mal élu dont son imposture et usurpation du pouvoir en République démocratique du Congo font grincer les dents au sein de la communauté congolaise. Joseph Kabila a beaucoup trahi le kongo et son peuple, qu'il doit partir ! Onze ans d'incompétence notoire à  la tête de la République démocratique du Congo, qui fait de ce grand pays au coeur de l'Afrique, la risée du monde. A l'heure où la ville de Goma est tombée entre les mains des mercenaires de Paul Kagamé, c'est la colère chez tous les Congolais de l'étranger à  travers le monde. Nous vous proposons le texte de Mama Jeanne -Marie Sindani, présidente de l'Union des Patriotes de la Diaspora Congolaise (UPDC). Elle réside en Allemagne.

Maman Jeanne-Marie Sindani, présidente de l'UPDC. Photo Réveil FM, archives

Des marches contre Joseph Kabila- M23 cheval de troie du Rwanda en République démocratique du Congo s'organisent déjà  dans toutes les capitales européennes et américaines.

La complicité et le mercenariat de ``Joseph Kabila» vient encore une fois d`être clairement démontrés. Aujourd`hui, le peuple congolais, trop meurtri par les guerres d`invasion infernale, ainsi que le reste du monde viennent encore une fois de plus assister à  une scène macabre ces derniers jours à  l`est du Kongo au Kivu. Les Congolais et le reste du monde voient de leurs propres yeux que ``Joseph Kabila» est le principal responsable interne et, à  la fois complice de la situation dramatique qui se déroule actuellement à  Goma au Nord-Kivu. Il est l`acteur principal interne qui favorise et entretient sciemment la guerre, l`impunité et toute l`insécurité générale ainsi que la détresse qui ravagent le peuple congolais et la RDC. Les acteurs de la Societe Civile Congolaise doivent davantage sensibiliser la population et la mobiliser pour contraindre ``Joseph Kabila» et son gouvernement des mercenaires à  la démission.

L`Afrique centrale en générale, et le Kongo et son peuple en particulier portent le destin du redressement de l`Afrique en harmonie avec les puissances du monde entier et cela pour le bien de toute l'Humanité. C`est pourquoi, nous refusons et condamnons l`exportation d`un système belliqueux barbare et infernal venu du Rwanda pour le pillage scandaleux des ressources congolaises, voire la tentative d`implantation forcée de l`idéologie rwandaise basée sur la barbarie pour l'extermination de la population congolaise; la soif du pouvoir dévorant et la création des castes ségrégatives rwandaises au sein de l'Armée Congolaise par des fausses rébellions. Nous refusons cette idéologie qui a toujours alimenté la haine et des guerres horribles au Rwanda depuis plusieurs siècles.

Les peuples en Afrique centrale endurent une forte souffrance depuis la fin de la guerre froide, en raison de cette politique des guerres instrumentalisées par le régime actuel au Rwanda sous le président Paul kagame depuis 1990.

A travers ce message, nous voulons encore une fois interpeller les puissances occidentales, partenaires traditionnelles de la RD Congo et acteurs influents du système international, qu`il est plus qu`urgent, après tant des rapports rendus publics par les experts des nations Unies, qu`elles se ressaisissent objectivement et prennent des mesures nécessaires, conformément au droit international, afin de contraindre le régime rwandais actuel à  mettre fin à  sa folie meurtrière au Kongo (RDC), en lui retirant leur appui direct ou indirect dont il bénéficie pour endeuiller et déstabiliser le Kongo (RDC) et toute l`Afrique centrale en usant de cette idéologie barbare. Il est totalement inconcevable qu`un pays qui viole aussi massivement la Charte des Nations Unies et le droit international soit admis, sans condition, comme membre (non-permanent soit-il) du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Nous manifestons notre compassion ainsi que notre solidarité à  l`endroit de nos compatriotes du Nord-Kivu, surtout les femmes et les enfants qui sont victimes des affres de l`Armée rwandaise, ougandaise et leurs milices, des amis et alliés politiques de “Joseph Kabila.” Ainsi, nous exigeons la démission de son gouvernement mercenaire qui endeuille la population congolaise depuis plus d`une décennie sans issue de paix, de justice et ni de sécurité après plus de 8 millions des victimes et de dégradation des conditions de vie de toute la population congolaise terrorisée, clochardisée et paupérisée à  outrance.

Il importe de souligner que, selon les sources concordantes fiables à  Kinshasa et à  Goma, après que les militaires congolais aient commencé à  avoir de l`avance sur les M23-RDF (troupes rwandaises), qu`ils aient commencé à  les pourchasser vers Bunagana, Mr.”kabila” Kanambe a envoyé un ordre aux FARDC de cesser le feu et de faire repli sur Goma. Ceci nous rappelle ses ordres antérieurs très controverses de cessez-le-feu envoyés jadis respectivement aux FARDC au front à  Mushake, à  Rhumagabo, à  Sake et à  Rutshuru, voire au très regretté vaillant général Félicien Mbuza Mabe qui avait mis les troupes rwandaises en déroute en 2004.

Dans ces cas mentionnés plus haut, chaque fois, lorsque les soldats Congolais s`emploient vaillamment, même dans des conditions extrêmement difficiles, à  chasser les troupes rwandaises du territoire congolais afin de sécuriser nos populations, “Joseph kabila” leur ordonne un cessez-le-feu et un repli immédiat pour livrer les Congolais aux carnages et permettre la progression des troupes rwandaises et de leurs milices pour forcer des négociations bidon au profit du Rwanda!

Par conséquent, l'Armée congolaise ou ce qui en reste est massivement infiltrée par les troupes rwandaises qui portent l'uniforme de l`Armée congolaise suite aux “mixages” de circonstance. Ceci est connu de tous, tant au niveau national qu`international. Ainsi, s`étant sentis toujours trahis par leur hiérarchie mercenaire, les militaires congolais sont ensuite livrés au carnage depuis 2001jusqu`aujourd`hui dans ces fausses rebellions qui sont en fait des opérations militaires théà¢trales trahies d`avance par “joseph kabila” pour affaiblir et détruire continuellement l`Armée Congolaise et tout le système de défense nationale.

Par cette complicité flagrante de “Joseph Kabila” avec le régime rwandais, le pays s`engouffre davantage, le génocide congolais n`en finit pas, les négociations frauduleuses et les ballets diplomatiques bidons sous l`égide des pays agresseurs n`en finissent pas, et la guerre d`invasion rwandaise & co. continue sous toutes ses formes avec des conséquences incommensurables sur tous les plans… IL EST TEMPS QUE LES MILITAIRES CONGOLAIS REFUSENT D`OBEIR AU COMMANDEMENT DE CELUI QUE L`ON APPELLE “Joseph Kabila”.

Par ailleurs, nous saisissons cette occasion pour rappeler ce qui suit: l`on oublie souvent que la forte majorité des éléments du RCD devenu CNDP issu du Front Patriotique Rwandais et de l`AFDL, puis mixés au sein de l`Armée Congolaise, étaient devenus membre de la ``Majorité présidentielle de Joseph Kabila» récompensés pour leurs horribles crimes après une parodie successive de “rebellions” permanentes planifiées par ces derniers sous Nkundabatware, suivies de haute trahison au front par les ordres controverses de “kabila” qui a livré des milliers de soldats Congolais (FARDC) aux carnages successifs comme jadis à  Pweto (2000), à  Mushake et à  Rhumagabo (2007-2009) et à  Rutshuru (2012) pour permettre à  â€œKabila” d`anéantir complètement ce qui reste de l`Armée congolaise, en infiltrant des troupes rwandaises par de fausses ``operations conjointes» sans resultats pour la paix; par l`ouverture continuelle des “rebellions” et ” défections” cycliques planifiées par lui et ses effectifs rwandais mixés au sein de l`Armée Congolaise.

Remarquez que depuis 2001, toutes ces opérations théà¢trales trahies d`avance se soldent toujours par de frauduleuses négociations secrètes à  répétition entre ces mêmes criminels, leur amnistie généralisée pour le maintien de l`impunité malgré les mandats d`arrêts internationaux, leur infiltration systématique dans les postes hautement stratégiques de toutes les institutions congolaises, en faveur de prochaines invasions rwandaises.

Ces effectifs rwandais mixés dans l`Armée congolaise, ou ce qui en reste, bénéficient d`un statut spécial: ils sont bien payés, de loin mieux armés, très bien équipés et mieux nourris que les soldats congolais qui sont continuellement livrés au carnage comme chair à  canon par la même tactique répétitive d`insurrections théà¢trales permanentes et très meurtrières, bien peaufinées d`avance et organisées par “Kabila” et le gouvernement du Rwanda pour renforcer l`occupation du Congo et l`anéantissement de tout son système de défense nationale.

Cette tactique est aujourd`hui connue de tous, tant au niveau national qu`international. S` il s` agissait d`un complot au départ, aujourd`hui, ce complot s` est éventré par le mercenariat non-voilé de celui que l` on appelle “Joseph Kabila”.

Il faut mettre fin à  ce régime de la mort.

En effet, les nombreux rapports des experts des Nations Unies et de toutes les organisations nationales et internationales dignes de foi confirment clairement, preuves à  l'appui, l'implication des régimes agresseurs actuels surtout du Rwanda, appuyé par le régime de l'Ouganda; la complicité et l'ambigà¼ité non voilée du gouvernement d'occupation à  Kinshasa dans la guerre la plus meurtrière après la seconde guerre mondiale, qui déciment la population congolaise et pillent les ressources du Congo depuis près de deux décennies en toute impunité!

Paradoxalement, ces rapports des experts des Nations Unies mettent également à  nu l`implication massive et le soutien international des pays défenseurs des principes démocratiques dans cette guerre mondiale des “barbares” d`un autre à¢ge; une guerre contre la femme et la population congolaise; d`une violence sans mesure qui saigne la RDC depuis 1996 en toute impunité.

C`est pourquoi, le peuple Congolais exige la mise en application du droit international pour sanctionner le régime rwandais de Monsieur Paul Kagame et ses mercenaires placés au pouvoir à  Kinshasa, afin de mettre fin à  cette guerre mondiale africaine qui perdure en silence. Le peuple Congolais doit aussi être soutenu, et sa ferme volonté de chasser ``Joseph Kabila» et son gouvernement mercenaire doit être respectée par la communauté des nations du monde entier, après le scandaleux hold up électoral de 2011. “Kabila” doit démissionner pour son irresponsabilité, sa complicité flagrante dans le génocide au Congo et son mercenariat criminel dans le but non voilé de déstabilisation permanente et de destruction du Kongo (RDC) et de son peuple.

Car, sur base de quel principe celui que l`on surnomme “Joseph Kabila” peut-il encore diriger la RD Congo dont il est l`ennemi principal? DEBOUT CONGOLAIS! Tous les signaux sont saturés et laissent désormais apparaître l`imminence de la fin de ce régime mercenaire d`occupation apocalyptique au Kongo et en Afrique centrale.

Le peuple congolais, très meurtris par la guerre, en a marre. Il crie au secours. Ecoutez-les et agissons ! Que la Main de Nzambe Mungu le Très Haut protège le Kongo et son peuple.

Jeanne-Marie Sindani

Présidente de l'UPDC

Partager sur : Partager