Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Matignon: Installation du Haut Conseil à  l`égalité entre les femmes et les hommes !

Egalité hommes-femmes : le gouvernement lance son Haut conseil C'est mardi 8 janvier que le Haut conseil à  l'égalité hommes-femmes a vu le jour. Présidée par Danielle Bousquet, cette nouvelle instance remplacera entre autres l'Observatoire de la parité et aura pour mission de superviser la question des droits des femmes dans divers domaines : politique, médiatique, professionnel... Fraîchement créé par le décret n° 2013-8 du 3 janvier 2013 (JO du 05/01), le Haut Conseil à  l`égalité entre les femmes et les hommes voit publié au JO du jour un arrêté du 7 janvier 2013 du premier ministre qui y nomme une série de personnalités. C`est l`ancienne députée socialiste des Cà´tes-d`Armor (1997 à  2012), Danielle Bousquet, qui a été nommée à  la tête du Haut Conseil. Elle a notamment été vice-présidente de la délégation de l`Assemblée nationale aux droits des femmes.

Le mardi 8 janvier, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a installé, en présence de la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, le Haut Conseil à  l`Égalité entre les femmes et les hommes. Photos Réveil FM

Pour créer un lieu de réflexion, d`évaluation et de proposition répondant aux attentes des pouvoirs publics, de la société civile et de la communauté scientifique, le décret institue donc, en lieu et place de l`Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, un Haut Conseil à  l`égalité entre les femmes et les hommes qui a pour mission d`animer le débat public sur la politique des droits des femmes et de l`égalité entre les femmes et les hommes.

Cette nouvelle instance consultative associe des élus, nationaux et locaux, des personnalités qualifiées, des représentants des associations et des administrations de l`Etat ainsi que les hauts fonctionnaires en charge de l`égalité des droits placés auprès de chaque ministre et le secrétaire général de la mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains. A noter que les fonctions des membres du Haut Conseil ne donnent pas lieu à  rémunération. Les frais de déplacement et de séjour sont remboursés dans les conditions prévues par la réglementation applicable aux personnels civils de l`Etat.

Ce mardi 8 janvier, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a procèdé à  l`installation du Haut Conseil, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, à  l`Hà´tel de Matignon.

L`arrêté du 7 janvier 2013 nomme :

1. En tant que représentants des associations et personnes morales de droit public ou privé, autres que l`Etat et les collectivités territoriales, concourant à  l`égalité entre les femmes et les hommes : Jérà´me Ballarin (Observatoire de la parentalité), Françoise Brié (Fédération nationale solidarité femmes - FNSF), Marie-France Casalis (Collectif féministe contre le viol - CFCV), Marie Cervetti (Association FIT, une femme, un toit), Magali de Haas (Osez le féminisme !), Annie Guilberteau (Centre national d`information sur les droits des femmes et des familles - CNIDFF), Carine Favier (Mouvement français pour le planning familial - MFPF), Clarisse Reille-Perotti (Grandes écoles au féminin), Nicolas Sadoul (Ligue de l`enseignement) et Grégoire Théry (Mouvement du Nid).

2. En tant que personnalités qualifiées choisies à  raison de leur compétence et de leur expérience dans les domaines des droits des femmes et de l`égalité entre les femmes et les hommes : Roselyne Bachelot, Danielle Bousquet, Pascal Charvet, François Clerc, Jacky Richard, François Fatoux, Christiane Féral-Scuhl, Isabelle Germain, Gilles Lazimi, Serge Rabier, Jérà´me Vignon, Françoise Laurant et Frédéric Taddeï.

3. En tant que personnalités qualifiées en raison de leurs travaux de recherche, d`expertise ou d`évaluation sur les questions intéressant le Haut Conseil : Nathalie Bajos, Noà«lle Chà¢telet, Marlène Coulomb-Gully, Maxime Forest, Marc Gurgand, Alexandre Jaunait, Eric Debarbieux, Vincent Berger, Réjane Sénac-Slawinski et Françoise Vouillot.

4. En tant que représentante du Conseil supérieur de l`égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : Brigitte Grésy.

L'hà´tel Matignon. Photo Réveil FM

Certains membres étaient venus à  pied. Photo Réveil FM

D'autres en voiture officielle. Photo Réveil FM

Roselyne Bachelot, membre du Haut Conseil à  l'égalité entre les femmes et les hommes. Photo Réveil FM

L'arrivée de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement. Photos Réveil FM

Selon le décret de création du Haut Conseil, ce dernier `` a pour mission d'assurer la concertation avec la société civile et d'animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l'égalité ».

Plus précisément :

* Il contribue à  l'évaluation des politiques publiques qui concernent l'égalité entre les femmes et les hommes.

* Il assure l'évaluation des études d'impact des lois, règlements, documents d'évaluation des lois de finances et des lois de financement de la sécurité sociale.

* Il recueille et diffuse les analyses, études et recherches françaises, européennes et internationales relatives à  l'égalité entre les femmes et les hommes.

* Il formule des recommandations, des avis et propose des réformes au Premier ministre.

Le décret précise que `` le Haut Conseil peut être saisi de toute question par le Premier ministre ou le ministre chargé des droits des femmes. Il peut se saisir de toute question de nature à  contribuer aux missions qui lui sont confiées ».

Le Haut Conseil remet, tous les deux ans, un rapport général au Premier ministre et à  la ministre des Droits des femmes. Il est présenté au Parlement par la ministre des Droits des femmes.

Il produit également des rapports thématiques sur les sujets de son choix.

Partager sur : Partager