Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

HAM-CSAC: Banza Tiefolo, mouchar de Joseph Kabila et criminel des professionnels des médias au Congo

Le comble pour Banza Tiefolo est qu'il est bête, idiot et criminel. Avec lui, c'est la bêtise qui transpire ! A Réveil FM International, nous refusons de laisser glouglouter les égouts de la régulation en République démocratique du Congo. La régulation fourvoyée en répression. La Haute Autorité des Médias (HAM) avec le fourbe-ventripotent Modeste Mutinga Mutuishayi et sa bande à  zozo n'a jamais été une institution d'appui à  la démocratie, ses animateurs s'étant transformés en Ayathollah-prédateurs de la liberté de l'information de surcroit en criminels des journalistes et professionnels des médias avec des arrestations arbitraires, emprisonnements sans jugements et assassinats. Si Joseph Kabila a acheté Modeste Mutinga Mutuishayi avec des espèces sonnantes et trébuchantes, et le poste de rapporteur au Sénat, un deal bien ficellé: museler, baîllonner des journalistes et professionnels des médias, éviter à  tout prix un débat démocratique inscrit dans la Constitution de la transition entre les deux candidats arrivés en lice lors des élections Louis Michel de 2006, en occurrence Jean-Pierre Bemba Gombo, le vrai gagnant et Joseph Kabila, l'usurpateur et candidat de la mafia internationale. Banza Tiefolo, le mouchard de Joseph Kabila, le seul que l'imposteur de la République a imposé aux deux instances de régulation: La fameuse HAM qui a muté en CSAC ! Etre mouchard en fliquant des journalistes pour mieux les faire arrêter , emprisonner voire assassiner par la dictature totalitaire de Joseph Kabila, n'est-ce-pas criminel ? Et Banza Tiefolo pauvre bougre a le toupet de donner des leçons de déontologie aux gens ! Si Banza Tiefolo est journaliste dans quel canard écrit-Il ? A quelle station de radio anime-t-il une émission? A quelle chaine de télévision a-t-il été engagé ? A-t-il ne fut ce qu'un blog où il véhicule ses idées, idéaux et valeurs ? Autoproclamé Journaliste par lui-même, l'idiot du village prend les autres pour des ignares comme lui. La République démocratique du congo est sous occupation rwandaise, à  sa libération, un Nuremberg congolais sera instauré que Banza Tiefolo et tous les animateurs véreux, corrompus et criminels contre des journalistes et professionnels des médias congolais sachent qu'ils répondront de leurs crimes contre la liberté d'information et les assassinats des journalistes !

Banza Tiefolo (gauche), le mouchard de Joseph Kabila à  la HAM et Csac. Photo Réveil FM, archives

Ma résidence à  la Gombé était voisine à  celle de Ketumilé Masiré, ancien président Botwanais et médiateur pour l'organisation du Dialogue Inter-congolais de Sun-City. Réveil FM a reçu officiellement l'invitation pour se rendre en Afrique du sud. Je n'y suis jamais allé préferant animer, organiser ma station de radio, loin des élucrubations des politicailleurs congolais. Moi, j'ai écrit une procuration dans le cadre de Fopromédia à  Modeste Mutinga Mutuishayi pour qu'il aille au Dialogue Inter-Congolais. Il me l'avait demandé et j'étais à  l'aéroport International de Ndjili lorsque son directeur de son journal m'a retrouvé. Après Sun-City, une fois nommé comme Président de l'odieuse Haute Autorité des Médias (HAM), Modeste Mutinga Mutuishayi le veinard ventripotent a fermé Réveil FM. Raison farfelue évoquée manque de grille de programme ! Cette fermeture je l'ai apprise en écoutant la radio de ma voiture et c'est Modeste Mutinga Mutuishayi qui lisait le fameux communiqué. Sans doute voulait me faire comprendre son autorité que j'ai toujours réfuté. Réveil FM est le seul média au Congo qui a dénoncé publiquement le deal de Joseph Kabila et Modeste Mutinga Mutuishayi.

La HAM s'est comportée en instance conspirationniste contre des journalistes, médias voire des acteurs politiques de l'opposition !

Banza Tiefolo a-t-il bien lu les archives de la HAM pour constater que notre nom n'y figurait pas ? Les statuts de la HAM étaient du copié-collé du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA-français) saupoudré avec quelques articles de l'instance de régulation béninois. Pourquoi Banza Tiefolo s'autorise-t-il des mensonges aussi éhontées? A force de fréquenter les Nganda et maquis de Matongé a-t-il perdu le peu de dignité qui reste à  un homme ?

Banza Tiefolo, le mouchard de Joseph Kabila se gargarise qu'il a une formation internationale puisqu'il a été formé pour plusieurs modules au Rwanda et Burkina Faso. Pauvre Banza Tiefolo n'est-ce pas une insulte aux Congolais ? Le Rwanda est un pays génocidaire et receleur des richesses de la République démocratique du Congo. Dans ce pays Paul Kagamé, l'Hitler africain règne en maître absolu, il n' ya pas d'opposition, les quelques médias existants sont caporalisés. Existe-t-il un pluralisme médiatique au Rwanda ? Pour avoir été au Rwanda, Banza Tiefolo se proclame international ! Et le Burkina Faso en quoi ce pays est exemplaire ? Certes, il existe une centaine des radios associatives et communautaires mais Blaise Campaoré n'est-il pas l'assassin de Thomas Sankara, un leader africain ? En bon agent de l'ANR, la Gestapo de Joseph Kabila, Banza Tiefolo s'est rendu au Rwanda et Burkina Faso pour mieux apprendre les méthodes criminelles de ces deux pays dirigés par des voyous pour mieux les appliquer au Congo.

Le fait de connaitre ma famille ne t'octroi aucun droit. Tu es Katangais mais tu répondras de tes crimes au Nuremberg congolais. Le fait d'être Katangais mouchard de l'imposteur et usurpateur ne va pas t'absoudre de tes crimes contre les professionnels des médias congolais.

Certes je suis aussi Katangais mais le Congo demeure ma terre et le monde est ma maison. Je suis citoyen du monde ! L'ethno-tribalisme ne me concerne pas.

10 ans c'est-à -dire en 5è primaire, j'ai été inscrit à  l'internat à  Saint-Jean Bosco de Kisantu dans la province du Bas-Congo. Deux ans après j'étais à  Kipako toujours dans cette province. Mes études humanitaires, je les faites à  l'Institut Ngwisani à  Lemfu, toujours le Bas-Congo. 8 ans dans une province, ça vous attache un homme. J'aime bien cette province qui m'a adopté. A 18 ans, j'étais déjà  en Europe: Bruxelles et Paris. Toutes mes études universitaires, c'est en France que j'ai étudié. Sorbonnard, je suis fier de l'être ! De 1999 à  2007, je suis rentré au Congo, en tant que président national des radios associatives et communautaires, ces dernières n'existaient pas ! J'ai visité les coins et recoins de la République démocratique du Congo. Pays vaste et immense. J'ai appris à  aimer le Congo et les Congolais. J'ai contribué à  l'éclosion du pluralisme médiatique au Congo. Je me sens aussi bien à  Kamonia dans le Kasaï Occidental, qu'à  Loufu dans le Nord Kivu ou à  Kenge dans le Bandundu. Cela fait des lustres que ma katanguité est resté dans le vestiaire !

Aujourd'hui, pour vous justifier et justifier votre dictature totalitaire vous trompettez à  la face du monde, que le Congo à  plus des 270 radios mais pourtant votre HAM-CSAC combat les mêmes radios ! Vous ne dites pas que la RTNC est devenue la voix de Joseph Kabila alors qu'elle devrait être un média public pour tous les congolais et que chaque acteur politique a sa radio, télévision et son journal. Situation inacceptable dans un pays démocratique !

Banza Tiefolo ta place est au Nuremberg congolais qui sera mis en place une fois la libération totale du pays sera faite. C'est elle qui décidera de ton sort, s'il faudra te cheminer à  la CPI ou à  Buluwo ! Un mouchard criminel des professionnels des médias qui se mu en donneur des leçons de déontologie alors qu'il n'écrit dans aucun journal, ne sait meme pas animer une émission radio ou télé qui minimise l'internet alors que c'est ce dernier qui a fait gagné Barack Obama, le premier président noir des Etats-Unis. En tout cas, en République démocratique du Congo le ridicule ne tue pas ! Katangais, je suis en résistance contre l'imposture et l'usurpation de Joseph Kabila, ton chef ! Je suis aussi en résistance contre la dictature totalitaire qui sévit au Congo et contre la prise en otage des institutions républicaines pour servir un seul individu, Joseph Kabila. Ne comptez pas sur moi pour devenir thuriféraire du petit bonhomme qui trà´ne abusivement à  la tête de la République démocratique du Congo !

Partager sur : Partager