Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mission accomplie pour Jean-Marc Ayrault en Thaïlande

La visite du Premier ministre français consolide la relance des relations franco-thaïlandaises. La visite de Jean-Marc Ayrault le 5 février en Thaïlande, la première d`un chef du gouvernement français depuis Michel Rocard en 1989, n`a duré que 24 heures, mais elle a été particulièrement bien remplie. Discours à  l`université Thammasat de Bangkok, forum des affaires devant un parterre d`entrepreneurs français et thaïlandais, entretien avec la Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra… l`ancien maire de Nantes n`a pas ménagé sa peine pour réaffirmer tout le bien que la France pense de la Thaïlande : `` Le partenariat avec la Thaïlande est plein d`espérance. Je sens un pays plein de la volonté de réussir. La France apprécie beaucoup cet état d`esprit », a-t-il lancé, avec une touche de lyrisme, en conclusion de son discours lors du forum des affaires.

5 février, arrivée de Jean-Marc Ayrault à  Bangkok en Thaïlande

A la Maison du gouvernement de Bangkok, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et sa collègue Madame Yingluck Shinawatra, Premier Ministre thaïlandais

L'exécution de deux hymnes nationaux !

Passage des troupes en revue par les deux Premiers ministres: Jean-Marc Ayrault et Madame Yingluck Shinawatra !

Jean-Marc Ayrault était accompagnée de deux ministres, Nicole Bricq, ministre du commerce, et Yamina Benguigui, ministre déléguée à  la Francophonie, laquelle a déclaré être très impressionnée par le niveau de francophonie de la Thaïlande (40.000 locuteurs de français) et a promu l`utilité d`une francophonie `` comme un outil de mobilité dans le monde francophone ». Mais la visite a été placée essentiellement sous le signe de l`économie. D`entrée de jeu, le ministre thaïlandais des Finances, Kittirat na Ranong, a évoqué le programme de 65 milliards de dollars d`investissements dans les infrastructures lancé par le gouvernement pour faire du royaume un `` hub » régional. Les entreprises françaises sont les bienvenues, a-t-il déclaré, notamment dans le domaine ferroviaire qui concernera pas moins de 75 % du programme. Jean-Marc Ayrault ne pouvait que reprendre la balle au bond, ce qu`il a fait en disant que les `` entreprises françaises, dont l`expertise est déjà  reconnue, sont prêtes à  répondre ».

Jean-Marc Ayrault et sa collègue Madame Yingluck Shinawatra

Jean-Marc Ayrault et Madame Yingluck Shinawatra à  la Maison du gouvernement à  Bangkok

Madame Yingluck Shinawatra, Premier ministre thaïlandais

Jean-Marc Ayrault , Premier minstre de la France

Les Thaïlandaises en tenue traditionnelle

L`un des thèmes récurrents des propos de Jean-Marc Ayrault durant sa visite a été celui de la volonté de la France et de l`Union européenne `` d`accompagner la Thaïlande dans l`ambition de de l`intégration économique de l`Asie du Sud-Est ». En 2015, l`Asean va mettre en place une Communauté économique de l`Asean (AEC) au sein de laquelle les barrières tarifaires seront éliminées. `` L`AEC ne sera pas exactement la même communauté que celle de l`Europe, mais j`espère que celle-ci peut vous inspirer », a-t-il déclaré. Lors de la conférence de presse commune qui a conclu la visite, après la signature de plusieurs accords dans les domaines économique, scientifique, de santé, éducatif et de défense, Yingluck Shinawatra s`est félicitée de la volonté des autorités françaises d`inciter leurs entreprises à  venir dans le royaume. Elle a aussi confirmé que la Thaïlande était entrée dans une étape de négociation avec l`Union européenne sur un accord de libre-échange - accord qui, s`il est signé, permettra à  l`Europe d`utiliser la Thaïlande comme une porte d`accès à  la Communauté économique de l`AEC.

Jean-Marc Ayrault, qui n`a pas pu rendre visite au roi Bhumibol à  cause de la santé fragile de celui-ci, lui a transmis un message écrit de la part du président François Hollande.

Partager sur : Partager