Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mali : la France porte un coup dur aux islamistes

Abdelhamid Abou Zeid, l'un des principaux chefs d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) aurait été tué, selon plusieurs sources. Quarante-trois autres islamistes seraient morts avec lui dans le nord du Mali, tandis que trois djihadistes auraient été arrêtés par les troupes françaises. Présenté comme l'un des chefs d'AQMI dans la zone sahélienne, Abdelhamid Abou Zeid, de son vrai nom Mohamed Ghdiri, est un Algérien d'une quarantaine d'années.

Abdelhamid Abou Zeid

Il était apparu pour la première fois en 2003 comme adjoint d'Abderazak El-Para, principal instigateur de l'enlèvement de 32 touristes européens dans le grand Sud algérien au cours de cette même année. Les troupes françaises (4 000 hommes) et le contingent du Tchad (environ 2 000 hommes) sont en première ligne dans l'extrême nord du Mali face aux islamistes, qui ont opté pour la guérilla et des attentats-suicides.Toutefois, la France bénéficie de l'aide de plusieurs Etats. Ainsi, les Etats-Unis ont déployé des drones au Niger voisin pour observer les mouvements des islamistes. Les députés du Bundestag ont approuvé jeudi à  une très large majorité l'envoi de soldats allemands, en soutien à  la mission internationale pour sécuriser le pays. Les soldats déployés ne participeront à  aucun combat ou opération militaire.

Mercredi dernier, le Tchad avait appelé ses partenaires de la Cédéao à  accélérer le déploiement de leurs troupes dans le cadre de la mission des Nations unies au Mali (Misma).

Partager sur : Partager

Fil des commentaires de ce billet