Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Syrie: Ban Ki-Moon a rencontré Lakhdar Brahimi le médiateur international pour la Syrie sur les hauteurs de Vevey

La rencontre entre Ban Ki-Moon le secrétaire général de l'ONU et Lakhdar Brahimi le médiateur pour la Syrie a eu lieu au Mont-Pèlerin dans le canton de Vaud, dans le cadre de la réunion annuelle avec les 30 missions de maintien de la paix.

Samedi, 2 mars, à  17h, Ban Ki-Moon s'est entretenu avec Lakhdar Brahimi au Mont Pèlerin. Photo ONU-Evan Schneider

L`ONU est prête à  ``faciliter un dialogue» entre le gouvernement et l`opposition syrienne, selon un compte-rendu d`une rencontre samedi au Mont-Pèlerin (VD). Le secrétaire général de l`ONU Ban Ki-moon a notamment discuté avec le médiateur international pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de la réunion annuelle entre le chef de l`ONU et les représentants et envoyés spéciaux qui dirigent 30 missions de maintien de la paix et missions politiques.

Messieurs Ban Ki-Moon et Lakhdar Brahimi ont ``discuté des récentes déclarations du gouvernement syrien et de l`opposition faisant part de leur volonté d`engager un dialogue», a dit l`ONU dans un compte-rendu de la réunion.

A ce sujet, les Nations unies soulignent aussi qu`elles ``accueilleraient chaleureusement et seraient prêtes à  faciliter un dialogue entre une délégation solide et représentative de l`opposition et une délégation du gouvernement syrien crédible et habilitée» à  discuter.

Près de 70'000 tués

Vendredi à  Genève, le chef de l`ONU avait estimé qu`il y a actuellement ``une très petite fenêtre d`opportunité» pour avancer vers une solution politique du conflit, et avait précisé qu`il se référait à  un éventuel projet de rencontre entre des représentants de l`opposition et du gouvernement.

Lors de leur rencontre samedi, Messieurs Ban Ki Moon et Lakhdar Brahimi ont exprimé leur ``profonde frustration face à  l`échec de la communauté internationale à  agir dans l`unité» pour mettre fin au conflit qui a fait selon l`ONU près de 70 000 tués en près de deux ans.

Ils ont par ailleurs déploré le manque de respect croissant pour la vie humaine de la part du gouvernement et des forces armées syriennes, et ont souligné l`importance que justice soit faite pour les cas de crimes de guerre et de crimes contre l`humanité.

Ils ont par ailleurs déploré le manque de respect croissant pour la vie humaine de la part du gouvernement et des forces armées syriennes, et ont souligné l`importance que justice soit faite pour les cas de crimes de guerre et de crimes contre l`humanité.

Partager sur : Partager