Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Les trains sont-ils à  l'heure en Suisse ?

Boutade, provocation ou plaisenterie de mauvais goà»t ? Pour un pays fabricant des montres dont l'horlogerie est réuptée au niveau mondial, d'ailleurs pour la majorité de Suisses cette question ne mérite même pas d'être posée: Mais bien sà»r que les trains sont à  l'heure en Suisse ! Pour un journaliste libre et indépendant qui n'aime pas s'encombrer d'une montre pour garder sa liberté mais qui fait l'effort mental d'être ponctuel, cette question a sa raison d'être. Sans fausse modestie, il faut l'affirmer haut et fort que les trains sont à  l'heure en Suisse ! Au début on s'étonne de la ponctualité des trains en Suisse puis on s'y habitue ! Avec Suisse tourisme, nous avons pu vérifier par nous même. Le transport ferroviaire en Suisse se caractérise par un réseau de chemin de fer dense et relativement décentralisé de 5 124 km de lignes et par une desserte assez fine et cadencée du territoire. La majeure partie du réseau suisse (3 754 km) est en voie normale de 1 435 mm, viennent ensuite les voies en 1000 mm (1 312 km), plus 68,5 km de voie de moins de 800 mm. Le réseau est en grande partie (4 984 km) électrifié en alternatif, selon les normes allemandes avec du 15 kV 16 Hz 2/3, à  l'exception de quelques tronçons transfrontaliers.

Suisse italienne, un sympathique contrà´leur qui parle un français chà¢tié, qui voyant que nous prenions de photos, nous a amené dans le wagon panoramique pour mieux faire notre travail. Malheureusement nous n'avions pas eu le temps de lui demander son nom. Photos Réveil FM

Les quatre principales entreprises actives sont les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF), société anonyme appartenant à  la confédération suisse13 opérant sur l'ensemble du pays avec 3 011 km de ligne, le Chemin de fer du Là¶tschberg (BLS), actif principalement dans la région de Berne avec 449 km de ligne, les Chemin de fer rhétique (RhB), basés dans le canton des Grisons avec 366 km de ligne en voie étroite de 1 000 mm et enfin les Matterhorn-Gotthard-Bahn (MGB) entre Brigue et Coire, avec 144 km de ligne dans le même écartement que les RhB.

Le réseau est ouvert aux marchandises et aux passagers ; 61,8 millions de tonnes ont été transportées en 2009, dont un important pourcentage pour le trafic transalpin; la même année, 437 millionsn 4,9 de voyages en trains ont été effectués, en grande partie autour des agglomérations et sur les lignes Est-OuestSpiess ; le réseau de grandes lignes est complété par de nombreuses lignes régionales.

Le réseau ferroviaire suisse se distingue par le nombre élevé d'ouvrages d'art, avec d'importants viaducs et tunnels ayant mobilisés des moyens importants pour leur construction. Les ouvrages d'art les plus connus sont le tunnel du Simplon et celui du Saint-Gothard, ils font partie des plus grands tunnels construits à  la force humaine. Pour assurer l'augmentation du trafic transalpin, plusieurs tunnels ont été construits ou sont en construction, tels que le nouveau tunnel du Là¶tschberg, fini en 2007, et le tunnel de base du Saint-Gothard, prévu pour 2015.

Le pays est coupé par deux axes, l'un est-ouest et l'autre nord-sud. Ces axes sont considérés comme vitaux pour la Suisse en raison du transit important qu'ils permettent.

L'axe est-ouest reliant Genève (à  l'ouest) à  Saint-Gall (à  l'est) en passant par les principales agglomérations du pays tel que Zurich, Berne, Lausanne, Olten, etc. Il sert surtout au trafic voyageur et au transit de marchandises nationales, contrairement à  l'axe nord-sud basé sur le transit international principalement.

De nombreux travaux d'amélioration ont été entrepris ou programmés sur cet axe comprenant la création de lignes nouvelles (ligne Mattstetten-Rothrist) et de contournements (Contournement de Baden). L'acquisition de matériel performant a également contribué à  baisser les temps de parcours et augmenter les cadences sur cet axe.

L'axe nord-sud est composé de deux lignes, l'une transitant par le tunnel de base du Là¶tschberg et l'autre par le tunnel du Saint-Gothard. Pour répondre aux prévisions d'augmentation du trafic des tunnels de base ont été construits. Leur cahier des charges prévoit une vitesse de 250 km/h et des rampes maximales inférieures à  1 %.

Parmi eux il y a le tunnel de base du Là¶tschberg sur l'axe éponyme de 34 km de long, le premier des tunnels du programme mis en service.

Sur l'axe du Saint-Gothard, trois tunnels sont en construction: le Tunnel de base du Saint-Gothard, celui du Ceneri et celui du Zimmerberg. Leur longueur sont respectivement 55, 22 et 15 km; ils sont programmés par ordre pour 2016, 2018 et 2016.

Les lignes sont dites principales pour le trafic voyageur lorsqu'elles sont fréquentées par des trains d'une certaine importance, ceux-ci sont : les intercity, les interregions, les ICE, les Cisalpin, les TGV et les EuroCity.

Pour le fret, une ligne importante se dit selon le nombre de tonnes transportées, celles-ci se situent aux environs de 2 millions de tonnes/année.

Les lignes à  grande vitesse telles que la ligne Mattstetten-Rothrist ou les tunnels ferroviaires construits ou en construction sous les Alpes, sont ou seront ouverts aux marchandises et aux passagers; les tunnels sous les Alpes sont eux construits surtout pour les marchandises, alors que les lignes comme celle citée plus haut pour les passagers. Ces lignes ne font pas comme en France ou au Japon des nouvelles dessertes directes, mais des raccourcis à  la ligne de base et/ou des augmentations de vitesses, qui conduisent en tout cas à  une baisse du temps de trajet.

En Suisse, les lignes principales sont toutes à  voie normale de 1 435 mm et sont toutes électrifiées en 15 000 V et 16 Hz 2/3, à  l'exception de 17 km de voie vers la France depuis Genève électrifié en 1 500 V continu.

Cependant, les lignes principales ne sont pas forcément des lignes rapides; par exemple sur la ligne Berne-Lausanne les trains dépassent rarement les 115 km/h.

La plupart des lignes principales appartiennent aux CFF, à  l'exception des tronçons ou des lignes de la région de Berne, appartenant pour la plupart au BLS, dont l'important axe des deux tunnel du Là¶tschberg.

Sur ces lignes circulent presque tout le temps des trains moins importants tels que les S-Bahn, régionaux, etc.

Les lignes principales sont tracées selon les axes est-ouest et nord-sud.

Partager sur : Partager