Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Mama Ange Kassia Kahumbu Bandjo, présidente de l'Association "La Baume au Coeur" !

Alors qu'à  Paris se prépare le premier Forum mondial des femmes francophones pour le 20 mars 2013 qui se tiendra au musée du Quai Branly, une rencontre de 400 femmes des 77 pays francophones dont plusieurs femmes congolaises de la République démocratique du Congo, - des combattantes, des militantes, des inconnues - qui vont réclamer la protection des droits et feront des propositions d`engagement au président François Hollande, Yamina Benguigui, la ministre déléguée fait de la francophonie une arme au service des femmes. En Suisse, à  Lausanne dans le canton de Vaud, Mama Ange Kassia Kahumbu Bandjo avec son association "la Baume au Cœ“ur" continue allégrement de venir en aide aux femmes congolaises violées et aux veuves de soldats congolais, sans tambour ni trompette. L'épouse du grand résistant Congolo-Lausannois Paul Kahumbu a radicalisé ses positions sur la dictature totalitaire qui sévit en République démocratique du Congo dont les premières victimes sont les femmes et enfants.

A Lausanne, Mama Ange Kassia Kahumbu Bandjo, présidente de l'Association "La Baume au Coeur". Photo Réveil FM

On aurait pensé que la sœ“ur du guitariste Lokasa Ya Bongo serait plus clémente avec les musiciens-propagandistes de Joseph Kabila et de son régime, eh bien non ! Depuis que les résistants-patriotes-combattants congolais ont déclenché la fatwa anti-concerts en Europe et dans le monde pour des musiciens-joséphistes, Mama Ange Kassia Kahumbu Bandjo a consigné ses Cds, Dvds de la musique congolaise dans un grand carton de sa cave ! Elle écoute les chansons engagées et préfère lire "Amina", le magazine féminin mensuel francophone créé en avril 1972, qui a fêté ses 40 ans l'année dernière que d'écouter la musique tintamarresque non respectueuse de la femme congolaise, la musique de Sima Ekoli ! Avec quelques femmes de son association, elles se cotisent et font des envois pour les femmes en détresse dans le Kivu et à  Kinshasa. L'association "Baume au Coeur" a imprimé des calendriers RDC 2013 dont la vente soutiendra des femmes congolaises dans le grand besoin abandonnées à  elles-mêmes.

Les femmes congolaises de l'étranger sont de plus en plus engagées dans les associations pour venir en aide, elles qui sont restées au pays. D'ailleurs, La République démocratique du Congo compte l`un des plus grands nombres d`organisations de femmes en Afrique. Les crises économiques, politiques et sociales des dernières décennies ont inspiré la population locale à  se mobiliser afin de combler l`absence ou les carences de l`État dans certains secteurs tels que la santé, l`infrastructure et l`éducation. Dans les années 1970 et 1980, le système d`enseignement supérieur de l`ancien Zaïre a produit des diplà´més hautement qualifiés qui, ne disposant que de rares possibilités d`emploi mais désirant utiliser leurs compétences pour changer la société congolaise, ont décidé de créer des ONG militantes locales.

Les femmes congolaises de l'Europe et de l'Amérique sont très politisées et vigilantes, elles ne font plus avoir. La politique, c'est la gestion de la cité ! Les politicailleurs ventripotents ont pris en otage les institutions de tout un pays, croyant que les femmes congolaises déjà  victimes ne voient pas, ils se trompent ! les femmes congolaises d'étranger savent lire, écrire, compter, conduire...Elles connaissent leurs droits, elles viennent en aide à  leurs compatriotes restées au pays, par patriotisme et amour du Grand Congo, ce dernier n'appartient ni aux usurpateurs, imposteurs, arrivistes et parvenus qui sévissent actuellement contre le peuple mais à  tous les Congolais où qu'ils soient et vivent sur cette terre des hommes.

Partager sur : Partager