Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Affaire Cahuzac: Jean-Marc Ayrault soutient Pierre Moscovici


Jean-Marc Ayrault : "Nous sommes vent de face" par rtl-fr

Jean-Marc Ayrault a assuré ce matin que Pierre Moscovici "n'avait pas d'information" sur le compte suisse de Jérà´me Cahuzac

Invité de RTL, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a apporté ce matin un soutien appuyé à  son ministre de l`Economie, Pierre Moscovici, accusé par certains à  droite d`avoir tenté de protéger Jérà´me Cahuzac. `` Il n`avait pas d`information », assure le Premier ministre à  propos de l`élu du Doubs, contrairement à  ce que révélait hier l`hebdomadaire Valeurs Actuelles.

Deux jours après François Hollande, qui avait jugé `` injustes » les attaques dont Pierre Moscovici est la cible, Jean-Marc Ayrault a apporté son soutien au ministre de l`Economie, soupçonné d`avoir disposé d`informations dès le mois de décembre au sujet de son collègue du gouvernement. Jean Marc Ayrault a `` demandé à  Pierre Moscovici au mois de décembre quelles étaient les informations dont il disposait », et ce dernier `` a dit exactement ce qu`il a dit à  l`Assemblée nationale, aux journalistes, aux présidents des commissions des Finances de l`Assemblée nationale et du Sénat: il n`avait pas d`information », a ajouté le Premier ministre.

Interrogé sur l`envoi d`une mission en Suisse pour enquêter sur un éventuel compte, comme le sous-entendait hier l`hebdomadaire Valeurs actuelles, il a répondu: `` à  ma connaissance, non ». Le Premier ministre a aussi redit qu`il y aurait une commission d`enquête parlementaire, réclamée par l`opposition, sur l`affaire Cahuzac et que les ministres concernés répondraient aux questions des parlementaires.

Il s`est une nouvelle fois montré sévère à  l`égard de M. Cahuzac, dont un éventuel retour à  l`Assemblée serait, selon lui, `` d`une indécence terrible ». Il a aussi réaffirmé avoir demandé à  M. Cahuzac de renoncer `` par décence » aux six mois de traitement auxquels ont droit les anciens ministres après leur départ au gouvernement.

`` Il est face à  sa conscience (…) Pour l`instant, je n`ai pas sa réponse », a-t-il glissé.

Partager sur : Partager