Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

RDC: Les propositions d'Antoine Roger Lokongo en 12 points !

Antoine Roger Lokongo

Cette ébauche de notre compatriote Antoine Roger Lokongo a attiré l'attention de l'équipe de rédaction de Réveil FM International. Nous sommes de plus en plus nombreux à  nous battre pour que la République démocratique du Congo retrouve sa vraie place dans le concert des nations, devienne un pays démocratique sans s'attendre à  une récompense quelconque. Il est de notre devoir patriotique de parler du Congo ! Les propositions en 12 points d'Antoine Roger Lokongo méritent d'être étoffées ! Lui qui va souvent en Asie ou qui y vit, il a oublé le déni qui pèse sur les Congolais de l'Etranger. Ont-ils droit de vote au Congo leur pays pays d'origine, oui ou non ? s'il est vrai qu'il faut que les acteurs politiques et mandataires publics déclarent leurs avoirs et patrimoines au début et à  la fin de leur mandat, que dire de tous les usurpateurs, pillards, fraudeurs, tricheurs et autres bandits de grand chemin qui écument les institutions républicaines actuelles ? L'Etat congolais a-t-il le droit de saisir les biens mal acquis ou non ? Les imposteurs qui ont la nationalité congolaise sans aucun document, que doit faire l'Etat congolais ? La République démocratique du Congo n'a pas été agressée que l'Ouganda et le Rwanda, que dire du Burundi ? De l'Afrique du Sud qui a envahit Gemena avec avions et soldats sans que ni les Parlements congolais et Sud africains ne soient au courant. Dans la gestion du pays, comment encourager la décentralisation de proximité pour être plus prêt des préoccupations des populations congolaises, tout en sauvergadant l'unité nationale chère à  tous les Congolais ? Les élections, parlons-en ! Faut-il se précipiter a avoir l'élection présidentionnelle frauduleuse ou plutà´t privilégier les les élections, locales, mucicipales, sous régionales...jusqu'à  l'élection présidentielle ? Pas un mot sur les médias au Congo doit-on continuer à  accepter que chaque acteur politique: Président de la République, Sénateur, Député, Ministre... ait chacun une radio, une télévision et un journal qui lui appartient ? Dans quel pays a-ton vu cela ? La RTNC n'est pas un média public appartenant à  tous les congolais mais plutà´t un média étatique en occurence des Mammouths Joséphistes au pouvoir, il faut que cela change. Le plurialisme médiatique est frélaté en République démocratique du Congo. Comment la presse peut-elle jouer son rà´le de chien de garde, si les journalistes sont encartés et que les médias appartiennent dans la majorité aux acteurs politiques ? Il ya quelque chose qui ne va pas ! Il faut un contrà´le des institutions, il faut que les congolais s'expriment librement sur la marche et le devenir du Congo. Il faut à  tout prix éviter la "Muntigasation des médias".Si la RDC veut devenir un pays démocratique, les préalables et valeurs démocratiques doivent être connues de tous et opposable à  tous.

1. Réaliser l'unité sans fissures de tous les Congolais pour rejeter toute ingérence externe dans la politique interne de la RDC. En effet, une unité sans fissures de tous les Congolais s'avère nécessaire pour vite bouter dehors les agresseurs. Si l'occupation se prolonge jusqu'à  2016 (fin mandat), imaginez les conséquences (...)!

2. La publication de tous les contrats miniers, pétroliers, fonciers, forestiers signés avec les parténaires étrangers s'avère nécessaire pour que le peuple sache le taux des parts de l'Etat dans chacun de ces contrats. Le peuple doit aussi savoir à  combien s'eleve la dette nationale depuis le dernier "effacement de la dette" au profit de la RDC par le FMI.

3. Renforcez notre diplomatie de combat! Par exemple, en Chine un pays ami et stratégique, la RDC n'a pas d'ambassadeur! Dans nos ambassades à  travers le monde, tout simplement percevoir les frais des visas ne suffit pas!

4. Dressez un plan de reconstruction nationale qui s'étend sur toute l'etendue du territoire national basé sur l'innovation, la mécanisation de l'agriculture, l'électrification de tout le pays, des infrastructures et technologies modernes et ressources humaines modernisées! Doter le pays des infrastructures modernes, d'un Congo rural modernisé ayant accès aux soins de santé, à  l'éducation (y compris l'aphabestisation des adultes), à  l'eau potable, à  l'électricité, téléphone, radio et télévision, les moyens de transport (trains, pistes d'aviation, bateaux et bus) reliant les grandes villes à  l'arrière pays, d'une agriculture mecanisée... bref, d'une economie industrialisée pour transformer nos resources sur place, créer des emplois et changer les conditions de vie de nos populations au lieu de continuer d'exporter nos resources toujours à  l'état brut au 21eme siècle? Nous devons cesser d'être un pays voué aux aides humanitaires et aux injonctions du FMI et de la Banque Mondiale toujours nous contentant des mièttes qu'ils nous accordent (pendant que l'élite au sommet de l'Etat s'enrichit illégalement). Le Congo a tout.

5. réfouler ceux des ces anciens réfugiés Rwandais devenus Congolais qui se sont rendus maintenant coupables de crimes contre l'humanité, crimes de guerres et crime de génocide (vol, viol, pillage, occupation forcée des terres) après la revocation pure et simple de leur nationalité congolaise. Ceux qui se comportent bien doivent rester et contribuer au développement de la RDC comme tous les autres Congolais.

En RDC nous devons suivre l'exemple de tous les pays occidentaux.Les gouvernements occidentaux même s'ils ont accordé une nationalité à  un Africain ou autre étranger (naturalisation), s'il commet un crime, ils n'hésitent pas de le réfouler vers son pays d'origine. Nous voyons chaque jours les Africains naturalisés Français, Anglais, Américains être réfoulés vers leurs pays d'origine après avoir été trouvé coupable d'un crime quelconque.

En associant au pouvoir ceux qui continuent de violer, de massacrer et de piller à  l'est de notre pays, ne donnez-vous pas libre cours aux naissances de nouvelles rébellionettes dans d'autres coins du pays dont les animateurs espereraient d'acceder au gouvernement par cette voie des armes?

6. Les Congolais doivent re-valoriser leur propre héritage culturel et ne plus se contenter des idéologies importées, y compris les systèmes réligieux étrangers. Le peuple Congolais doit sans cesse tirer des leçons à  partir de l'histoire tragique du Congo. Ceci dit, toutes les terres par exemple, appartiennent au peuple Congolais souverain et la logique demanderait que si les Eglises veulent garder les terres qui leurs ont été octroyées gratuitement comme ses biens par Leopold II, elle doivent les louer de la part de l'Etat Congolais. Les églises doivent désormais payer les impà´ts. C'est ce qui se fait partout ailleurs à  travers le monde entier. Au Congo tout le monde doit être égal devant la loi, qu'il soit "Mon Père, "Ma Soeur", un "Evêque" ou un "Cardinal" et les Congolais doivent désormais exercer leur droit de porter plainte contre les dirigeants de l'Eglise Catholique si ces derniers violent leurs droits fondamentaux.

7. Que tout Congolais qui detient une parcelle de pouvoir quelconque à  n'importe quel niveau déclare ses biens avant et à  la fin de son mandat.

En rétrocedant aux Mobutistes tous leurs biens mal acquis (immeubles, terres) et en les associant au pouvoir, n'encourageons-nous pas la spirale de la corruption et la naissance des nouveaux prédateurs (les proches du regime en place) qui peuvent se frotter les mains parce que rien n'est arrivé au prédateurs d'hier?

8. Fixez une date exacte du départ de la MONUSCO et de l'AFRICOM de la RDC car nous disons "NON" à  "internationalisation de la RDC".

9. Vider le contientieux belgo-congolais s`évaluant à  200 milliards de Uds ; cela durant les 80 années d`exploitation coloniale du Congo par la Belgique.

10. Présenter les factures de guerre au Rwanda et à  l'Ouganda.

11. Doter le pays d'une armée et d'une police révolutionnaires comme au Zimbabwe ou comme en Chine, capables de defendre l'intégrité territoriale de notre pays et dissuader tout aventurier d'y venir encore nous agresser.

12. Un tribunal spécial pour juger les crimes de guerre et contre l'humanité en RDC, composé de magistrats étrangers et congolais, pour juger les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis dans le pays depuis l'assassinat de Patrice Lumumba.

Belle initiative que Monsieur Antoine Roger Lokongo qui nous a poussé à  un peu de réflexion en cette journée pantouflarde !

Partager sur : Partager