Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Un an de Hollande : Intervention du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault lors de la réunion de travail avec le gouvernement à  l'Elysée

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault (1er plan de dos D) face à  François Hollande (3e G), le 6 mai 2013 à  l'Elysée à  Paris

Le "séminaire" gouvernemental organisé par François Hollande à  l'Elysée, le 6 mai 2013 à  Paris

Intervention du Premier ministre, lors de la réunion de travail avec le gouvernement à  l'Elysée, lundi 6 mai 2013

M. le président de la République,

- Vous avez fixé les priorités.

- Vous pouvez compter sur ma détermination, et sur la mobilisation de tous les membres du gouvernement ici présents. Je veux d`abord insister sur notre méthode.

Nous demandons beaucoup d`efforts aux Français, nous devons être irréprochables sur la méthode.

- Notre méthode, c`est d`abord le dialogue. Il y a un rendez-vous que nous nous sommes fixés : la conférence sociale, dont la 2ème se tiendra les 20 et 21 juin prochains. Avec les ministres concernés, je débuterai les entretiens bilatéraux la semaine prochaine.

- Le dialogue n`exclut pas la rapidité d`exécution. Chaque ministre doit s`investir personnellement dans la mise en oeuvre des décisions, et notamment la modernisation de l`action publique (MAP), qui concerne l`évaluation des politiques publiques ; dans ce cadre, la simplification des normes et des organisations sera déterminante.

- Nous devons être créatifs. La solution à  un problème n`est pas forcément une nouvelle dépense, un nouvel impà´t, une nouvelle taxe ou une nouvelle norme.

Garder le cap est une nécessité c`est la condition de la confiance. Nous sommes à  l`offensive, pas sur la défensive. Lorsque chaque ministre s`exprime, il faut donc resituer le sujet dans son ensemble, et dans sa cohérence.

La bataille de l`emploi est notre priorité n°1.

Nous devons inverser la courbe du chà´mage avant la fin de l`année. Nous pouvons y parvenir.

- Nous avons créé de nouveaux dispositifs dans des temps record. Ils doivent monter en puissance : emplois d`avenir, contrats de génération, et loi sur la sécurisation de l`emploi. Je vous invite à  vous mobiliser et à  mobiliser les élus locaux.

- Pour créer de l`emploi, il faut aussi et surtout relancer la machine économique. Le pacte de compétitivité et les 35 mesures doivent être mis en oeuvre notamment le CICE. Il faut les promouvoir sans relà¢che.

- Notre stratégie d`investissement est au coeur de cette bataille pour la croissance et l`emploi. Nous avons dégagé des priorités et des moyens (le très haut débit, le Nouveau Grand Paris, le logement, la rénovation thermique, les transports etc.).

Maintenant il faut mettre en oeuvre.

- Cette stratégie d`investissement bà¢tit également un nouveau modèle croissance. C`est le sens du débat sur la transition énergétique, qui doit nous mobiliser pleinement et se clà´turera à  l`automne.

Cette politique en faveur de la croissance et de l`emploi repose sur la mobilisation de tous.

- Sur la mobilisation des entreprises. Ce que vous avez annoncé lors des Assises de l`entrepreneuriat, nous devrons le mettre en oeuvre ; c`est la base de la confiance.

- Sur la mobilisation des collectivités locales. Nous procèderons en 3 temps dans la réforme de décentralisation. C`était nécessaire en raison de sa complexité. Nous conforterons les régions dans leur rà´le d`aide aux entreprises et de formation professionnelle. Les nouveaux contrats Etat-régions, dont nous lancerons la préparation dans les semaines à  venir et qui seront signés avant l`été 2014, seront centrés sur la compétitivité et l`emploi.

- Sur la mobilisation des banques et de l`ensemble des acteurs du financement de l`économie. Nous avons profondément réformé les financements publics (création de la Banque Publique d`Investissement et réforme du financement des collectivités locales qui ouvrent autant de moyens pour le financement à  long terme), et privés (la loi bancaire et la réforme des financements exports). La réforme de la fiscalité de l`épargne viendra compléter cette réforme.

Nous devons mettre en oeuvre le sérieux budgétaire tout en refusant l`austérité.

Il ne doit pas y avoir d`ambiguïté. La maîtrise des dépenses, compte tenu de l`effort fiscal que nous avons demandé aux Français, et que nous n`augmenterons pas davantage à  part sur les niches fiscales, est indispensable. Le budget 2014 devra mettre en oeuvre les économies prévues dans ma lettre de cadrage.

C`est ce sérieux budgétaire et la coopération avec nos partenaires qui nous permettent de promouvoir de manière crédible le soutien à  la croissance en Europe et en France. La décision récente de la Commission, qui est le fruit d`un combat engagé dès le 15 mai 2012, vient de le confirmer.

La lutte contre la fraude et l`évasion fiscales, Il faut l`accentuer Il faut profiter de la dynamique actuelle, dans toutes les enceintes, en France, au niveau de l`Union européenne, et dans les instances du G8, du G20 et de l`OCDE. Il ne faut pas relà¢cher la pression.

Nous devons poursuivre la réforme de notre modèle de protection sociale.

Nous devons revendiquer la différence avec la droite et l`extrême droite. Nous ne voulons pas casser ce modèle, mais le sauver, le réinventer, à  condition de le réformer.

- La concertation sur l`avenir du système de retraite sera lancée lors de la conférence sociale. La réforme globale sera discutée par le Parlement à  l`automne 2013.

- Nous avons lancé la stratégie nationale de santé elle devra être précisée et déclinée en juin prochain.

- Nous annoncerons d`ici un mois nos mesures sur la politique familiale. Elles incluront des dispositions sur la petite enfance et l`accueil dans les crèches

- Nous devrons également lancer la réforme de la formation professionnelle, et mettre en oeuvre les mesures du plan pluriannuel contre la pauvreté. Concernant le chantier de rénovation de la vie publique et le chantier de la transparence

- C`est d`abord le projet de loi sur la transparence de la vie publique, qui sera examiné par le Parlement dans les semaines à  venir.

- C`est ensuite l`interdiction du cumul du mandat de parlementaire avec une fonction exécutive locale, ainsi que la réforme du Conseil supérieur de la magistrature et l`inscription dans la loi de la fin des instructions individuelles aux parquets. - Ce sont enfin les projets de loi renforçant l`indépendance du CSA et de l`audiovisuel public, ainsi que la protection des sources des journalistes.

Vous avez, M. le président de la République, fixé un objectif, redonner espoir à  la jeunesse.

- Nous devons réussir la mise en oeuvre des 47 mesures concrètes et précises décidées lors du Comité interministériel de la jeunesse du 21 février dernier.

- La loi sur la refondation de l`école sera adoptée avant l`été. Les parents nous attendent maintenant sur la mise en oeuvre, avec les collectivités locales, de la réforme des rythmes éducatifs, et la transformation des méthodes pédagogiques. La rentrée 2013, ce sera notre 1ère rentrée, doit bien se passer. Elle sera déterminante pour la confiance des Français dans notre capacité à  conduire des réformes.

- Nous devons également nous mobiliser sur l`objectif de diviser par deux le nombre de jeunes sortant sans qualification du système scolaire d`ici la fin du quinquennat. - 2013 sera également l`année de la nouvelle loi sur l`enseignement supérieur et la recherche.

Pour conclure, plusieurs chantiers essentiels pour améliorer le quotidien des Français

- Le chantier de la sécurité, tout d`abord. Nous avons engagé une politique de lutte contre la délinquance plus qualitative, et mieux articulée en interministériel et avec les collectivités locales. Les Français en attendent maintenant les premiers résultats. Les choix que nous avons faits sont les bons.

- Nous présenterons dans les prochains mois une nouvelle politique pénale, plus efficace dans la lutte contre la délinquance et la récidive. Ce sera une clé pour la confiance de l`opinion dans notre capacité à  apporter des solutions durables aux problèmes de sécurité.

- Dans le domaine du logement, nous avons déjà  engagé des réformes. Nous irons plus loin avec le projet de loi en préparation, qui permettra notamment d`agir sur le niveau des loyers.

- Dans le domaine des transports, où la revue des investissements est en cours, nous donnerons la priorité aux attentes quotidiennes de nos concitoyens en matière de régularité et de fréquence. La réforme ferroviaire doit également permettre d`améliorer la qualité du service ; ce sera une réforme partagée avec les responsables des entreprises et les salariés. Elle sera prête cet été, pour être examinée par le Parlement à  l`automne.

Conclusion

J`aurais pu, M. le président de la République, évoquer de nombreux autres chantiers, sur lesquels nous allons nous mobiliser dans les mois à  venir. Notamment sur le terrain diplomatique, où j`insisterai sur un point : nos déplacements visent à  tisser des liens étroits avec les pays émergents et les puissances moyennes, notamment d`Asie et d`Amérique Latine. Ce sont autant de possibilités de développement des échanges et de croissance. Je voudrais remercier l`ensemble des membres du gouvernement pour leur constance et leur détermination.

Je sais ce que cela représente d`investissement personnel et d`efforts. Je vous renouvelle ma détermination.

Partager sur : Partager