Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Léon Lobbitch Kengo "L'édenté de la gare du nord à  Paris", des sénateurs godillots et corrompus sont-ils légitimes ?

Léon Lobbitch Kengo, l'édenté de la gare du nord à  Paris et président illégitime du Sénat congolais

La République démocratique du Congo n'est pas un pays normal. Dans le monde entier, une élection veut dire remettre le compteur à  zéro ! Comment doit-on accepter que Léonbitch Kengo, l'édenté de la gare du nord, l'impopulaire président du président du Sénat congolais pour mieux diviser l'opposition s'est hasarder à  se présenter à  l'élection présidentielle du 28 novembre 2011, à  un tour après tripatouillage de la Constitution de Liège, n'a obtenu, Léon Lobbitch Kengo wa Dondo n'a obtenu que 898.362 voix, soit 4,95 % ! Après son échec cuisant face au suffrage universelle des Congolais du 28 novembre 2011, grà¢ce à  son deal avec l'imposteur Joseph Kabila, Léon Lobbitch Kengo a repris le perchoir du Sénat comme si de rien n'était. Illégitimement et illégalement installé, pourquoi aucun journal, aucune radio et télévision ne remet en question le comportement de Léon Lobbitch Kengo? La majorité des médias appartiennent aux Mammouths Joséphistes. Le josephisme, c'est la camorra politique, un système mafieux entre ceux qui avaient traversé à  pied pour fuir le Congo "les Dinosaures Mobutistes" , sont revenus en force et soutiennent la fausseté, les magouilles, l'imposture et l'usurpation...et tous ceux qui ont fait du Kadogo, Joseph Kabila, un OVNI au Congo, leur petit dieu.

Immédiatement après son retour d'exil avec l'appui de Paul Kagamé, Léonbitch Kengo sans parti politique a été élu président du Sénat au Congo. Le dinosaure Mobutiste est devenu un mammouth Josephiste patenté. Pour le perchoir, il avait battu par 55 voix contre 49 dès le premier tour, son challenger Léonard She Okitundu pourtant favori compte tenu de la supériorité numérique de l`Alliance de la Majorité Présidentielle (AMP). Léonbitch Kengo y était arrivé par la corruption. L'argent avait circulé, corrompus les sénateurs godillots avaient jeté leur dévolu sur l'ancien Premier ministre Mobutiste sans tenir compte du consigne de vote de l'AMP. La fameuse surprenante victoire, de celui qui sera édenté à  la Gare du nord à  Paris par les Résistants -Patriotes-Combattants Congolais, était en contraste avec la supériorité numérique de l`AMP à  la Chambre haute du Parlement. La corruption ne s'était pas seulement fait remarqué à  la chambre haute. La transhumance politique était de même nature que celle qui avait justifié la débà¢cle de l`Union Pour la Nation lors des élections à  l`Assemblée Provinciale de Kinshasa avec l'élection d'André Kimbuta comme gouverneur de la ville de Kinshasa au détriment de l`Union Pour la Nation. Si Léonbitch Kengo est illégitime que vaut toutes les lois auxquelles il a apposé sa pauvre signature ? Que vaut le Sénat congolais dont on sait que la majorité avait corrompu sous Malu Malu des députés provinciaux avec l'argent, motos, groupes électrogènes etc... L'Article 105 de la Constitution de Liège stipule que "Le sénateur est élu pour un mandat de cinq ans". Les Sénateurs ont 7 ans d'exercice sans renouvellement de mandat, sont-ils encore légitimes ?

Les députés provinciaux corrompus et illégaux permettent même d'élire les gouverneurs de province: Bas-Congo, Province Orientale...Les journalistes coupagistes se taisent de dire la vérité aux congolais.

Partager sur : Partager