Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

François Hollande, un président "à  l'offensive"

François Hollande a tenu hier la deuxième conférence de presse de son quinquennat, alors que la crise s`aggrave. Avec son leitmotiv `` l`offensive », François Hollande décide de passer à  l`attaque et veut rassurer les Français. L`an II sera donc placé sous le signe de l```offensive». C`est en tout cas ce que François Hollande a martelé, hier, lors de sa conférence semestrielle devant la presse. Réveil FM International passe en revue ce qu`il faut retenir de cette intervention du chef de l`Etat.

François Hollande a fixé le cap pour l'an II de son mandat, hier lors d'une conférence de presse à  l'Elysée. Dans un contexte de récession, le chef de l'Etat a affiché son volontarisme durant plus de 2h30

Le style

Vous avez dit mou ? Face aux critiques, le Président a souhaité afficher une certaine fermeté : `` Je ne cherche aucune défausse, ni sur le passé ni sur l`extérieur », a-t-il indiqué, avant de mettre en avant ses succès - en tête, avoir fait passer ``des réformes essentielles ». Sur le plan européen, le Président a même frà´lé la vantardise, en listant comment l`UE parvenait à  sortir la tête de l`eau aujourd`hui. ``Ce résultat, je le revendique », a-t-il affirmé.

La phrase

Non sans une pointe d`humour, le Président est revenu sur son impopularité record : ``Ce n`était pas un objectif que je m`étais fixé. » Pour autant, il a tenu à  couper court aux critiques, rappelant qu`il souhaitait être jugé sur ses actions sur `` le chà´mage », `` la croissance », à  l`issue de son quinquennat. Avant de là¢cher cette pépite : `` Je suis président au pire moment.»

son gouvernement

Ses proches avaient prévenu : il n`y aurait pas de grandes annonces. Notamment pas d`un remaniement, `` pas d`actualité » selon le Président. Fait rare, François Hollande a salué le `` courageux » et `` désintéressé » Jean-Marc Ayrault, avant de lui renouveler toute sa confiance. En revanche, il a mollement soutenu le patron de Bercy, Pierre Moscovici, pourtant chahuté. Et sur les différents couacs : `` Il ne doit y avoir qu`une seule ligne au gouvernement, faire réussir la politique que j`ai décidée. » Le rappel à  l`ordre est clair.

La feuille de route

Son ``offensive» se décline en plusieurs points. L`Europe d`abord, avec la création d`un gouvernement économique européen, pour lutter contre `` l`austérité » et `` les paradis fiscaux». Cà´té national, le locataire de l`Elysée a une fois de plus défendu sa boîte à  outils, mettant l`accent sur la réorientation de l`épargne, l`ouverture des emplois d`avenir au privé et élargir les contrats de génération à  la création d`entreprise. Et une nouveauté : pour les particuliers, le silence de l`administration ``vaudra désormais autorisation et non plus rejet» dans certains domaines. Plus de détails en septembre. Son engagement d`inverser la courbe du chà´mage d`ici à  la fin de l`année ? `` Je m`y tiens», a-t-il réaffirmé.

Bilan

François Hollande a `` soigné sa com». Avec un discours axé sur le volontarisme et l`offensive, le Président tente ainsi de donner un second souffle à  son quinquennat. Et d`assurer aux Français, d`un même coup, qu`il n`a pas dit son dernier mot. `` Je suis pour le mouvement », a-t-il insisté, à  plusieurs reprises. Une phrase qui aurait pu être prononcée par son prédécesseur. Sauf qu`il ne dégaine rien de nouveau. Difficile, dans ce cas, de convaincre des Français qui attendent, et dont la patience risque d`être encore mise à  l`épreuve, ``an II » ou pas.

Difficile, dans ce cas, de convaincre des Français qui attendent, et dont la patience risque d`être encore mise à  l`épreuve, ``an II » ou pas.

Partager sur : Partager