Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Elysée: Sans oreillettes ni des souffleurs sauf un verre d'eau, François Hollande face à  400 journalistes dont 150 de la presse étrangère

Une conférence de presse est un exercice très difficile. D'ailleurs en Afrique rares sont les chefs de l'Etat qui s'y prêtent et s'y soumettent. En République démocratique du Congo, Joseph Kabila, l'imposteur et usurpateur qui trà´ne par défi à  la tête du Grand Congo, sur les 12 ans qu'il sévit avec sa dictature totalitaire, les institutions étant prises en otage par son régime, pas plus de deux conférence de presse. L'aphone de la République, placé par la maffia internationale, règne sans savoir qu'il doit rendre des comptes à  la nation. Pour un journaliste africain, congolais et citoyen du monde que je suis, c'est important de vivre un pan de la démocratie française. Dès que le chef du protocole a annoncé: "Monsieur le Président de la République", François Hollande est monté seul sur son pupitre. La garde républicaine était devenue invisible ! Sans oreillettes ni des souffleurs, François Hollande était seul face aux journalistes. François Hollande voulait réussir son grand oral devant la presse. Pour cela, il a tenté d'y mettre les formes arborant un large sourire durant plus de 2h30 de conférence. Le président de la République s'est même laissé aller à  des petites blagues.

Palais de l'Eysée, 16 mai, Freddy Mulongo lors de la conférence de presse de François Hollande. Photo Réveil FM

Pas questions de connaitre les questions en avance, François Hollande répond aux questions posées sans avoir besoin des conseillers à  ses cà´tés. Les réponses sont de François Hollande, pas de quelqu'un d'autre à  sa place. Il a été élu par les français c'est à  lui et lui seul de défendre son bilan. Au pays de Voltaire, les journalistes n'ont pas leur langue dans la poche, le président de la République est titillé sur son bilan , son impopularité...Mais en aucun moment, on entend François Hollande crier: "Gardes, coffrez-moi tel journaliste pour son insoumission et arrogance à  l'égard de mon pouvoir" !

François Hollande sur son pupitre. Photo Réveil FM

Jean-Marc Ayrault et son gouvernement au grand complet. Photo Réveil FM

La France est un pays de gueulards, très difficilement gouvernable... La Presse non plus ne se prive pas de faire des critiques. Mais quoi qu'il fasse, un Président de la République sera toujours critiqué, ainsi va la démocratie ! Face à  la récession, au chà´mage qui galope, au recul du pouvoir d'achat...Et l'opposition qui n'a pas encore digéré sa défaite, saisit toutes les occasions pour attaquer et avec en vue la reprise du pouvoir en 2017. L'extrême gauche pousse à  fond la démagogie, savonne la planche de la gauche républicaine. La France a la chance d'avoir un Président qui tient debout, contre vents et marées, et qui s'est fort bien et habilement exprimé pendant les deux heures quarante de sa conférence. Un gouvernement qui cherche des solutions. Je préfère de loin un pays où les dirigeants sont au service de leurs concitoyens et sachant qu'ils peuvent être sanctionnés démocratiquement par les urnes, qu'à  un non Etat comme la République démocratique du Congo où des mangeristes ventripotents ont pris en otage tout un pays. Les politicailleurs sans légitimité qui ne se pensent qu'à  une chose s'enrichir et encore s'enrichir au détriment de notre peuple qui est abandonné à  son propre sort.

Le pupitre présidentiel. Photo Réveil FM

Un verre d'eau incrusté dans le pupitre présidentiel en cas déshydratation pour ses 2h30 de conférence de presse. Photo Réveil FM

Freddy Mulongo à  la fin de la conférence de presse de François Hollande. Photo Réveil FM

Plusieurs médias étrangers ont retransmis en direct la conférence de presse de François Hollande.

Des journalistes dans la cour d'honneur de l'Elysée. Photo Réveil FM

Le Palais de l'Elysée est une vraie forteresse !

Partager sur : Partager