Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Tatiana Ratsimba et Michaël Palop, deux jeunes radioteurs au synode de Lyon !

Pas moins d'une dizaine des radios étaient branchés pour retransmettre en direct le culte du premier synode de l'Église Protestante unie: RCF, Phare FM, Alliance FM, FM Plus, Fréquence Protestante... Parmi les animateurs deux jeunes: Tatiana Ratsimba qui nous a interviewé et Michaà«l Palop qui a fait la prise de son. La radio, c'est tout un art ! Mais la radio , c'est la vie car on peut l'écouter partout. Lorsqu'on voit des jeunes animer la radio, on ne peut que s`émerveiller. Et à  Kinshasa, Réveil FM avait misé sur la jeunesse. Certains d'entre eux qui s'étaient exprimés pour la première fois derrière un micro à  Réveil FM font partie aujourd'hui du paysage audiovisuel congolais (PAC).

Tatiana Ratsimba et Michaà«l Palop à  Lyon. Photo Réveil FM

Tatiana Ratsimba et Freddy Mulongo. Photo Réveil FM

Selon une enquête réalisée d'avril à  juin 2003 par le Collectif Interassociatif Enfance et Média (CIEM) auprès de 1025 jeunes de 12 à  18 ans et de 490 parents, 96% des jeunes interrogés, dont 56 % ont moins de 16 ans, déclarent écouter la radio.

Plus de 60% des jeunes déclarent l'écouter tous les jours et un jeune sur deux entre 1 et 3 heures par jour. Les parents interrogés quant à  eux disent à  86% connaître la radio qu'écoutent leurs enfants.

"Ils ont cependant tendance à  sous-estimer le temps que leurs enfants passent à  cette écoute", estime le CIEM. Pour les filles comme pour les garçons le moment privilégié d'écoute se situe le matin et le soir.

Ils sont encore un sur trois à  déclarer l'écouter après 22 heures (plus les garçons que les filles, et plus les plus de 16 ans que les moins de 16 ans qui sont quand même 31%). Les radios jeunes arrivent très nettement en tête de classement, de leurs deux radios préférées NRJ serait la radio préférée des filles, citée par 55% d'entre elles, Skyrock celle des garçons, citée par 47% d'entre eux. Europe 2, qui attire davantage les plus de 16 ans, arrive en 3ème position suivie de Fun Radio.

Selon le CIEM, "les parents ont tendance à  sous estimer l'audience de Skyrock auprès de leurs enfants". Dans un entretien accordé à  Sud Ouest, Michel Meyer, directeur de France Bleu et auteur de "Paroles d'auditeurs", estime que "Skyrock tient un rà´le de conseil et d'accompagnement social pour les perdus et les nouveaux damnés de la terre des quartiers".

La majorité de radios associatives, catégorie A , présentes au synode de Lyon sont à  but non lucratif.

Partager sur : Partager