Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Jean-Marc Ayrault, maître apiculteur

700 élèves ont découvert, vendredi 31 mai, le grand parc de Matignon. En effet, quelque 700 élèves de 38 classes parisiennes, franciliennes, et de provinces proches, ont découvert, le vendredi dernier, le grand parc de Matignon, résidence du Premier ministre.

Rue de Varenne (VIIe), depuis le 25 mai, le parc de Matignon compte trois nouvelles ruches, présentées aux élèves par Jean-Marc Ayrault

Dans le cadre de l'opération nationale, "rendez-vous au jardin", cinq classes ont ainsi pu rencontrer jean-marc Ayrault venu avec son épouse. "Ca c'est mon arbre. j'ai choisi de planter un magnolia Mont-Blanc parce qu'il a une histoire particulière avec la ville de Nantes", explique le Premier ministre aux apprentis fleuristes venus de Montreuil en Seine-Saint-Denis.

Pique-nique des élèves dans le jardin de Matignon.

Un immense parc de 3 ha

On poursuit la visite avec la présentation des trois nouvelles ruches du parc de Matignon, installées depuis le 25 mai, et qui fourniront bientà´t le miel du Premier ministre. "Alors combien il y a d'abeilles dans une ruche ? " les enfants se disputent la réponse frénétiquement avant le verdict: "50 000" dévoile Brigitte Ayrault.

Brigitte Ayrault et un élève dans le jardin de Matignon.

Paris, hà´tel Matignon, Brigitte Ayrault, l`épouse du Premier ministre, a accompagné les enfants dans la cuisine de l`hà´tel Matignon, où ils ont confectionné un fraisier avec le chef pà¢tissier.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, son épouse Brigitte Ayraut , des élèves et enseignants.

Dans cet immense espace vert de 3 ha, le plus grand parc privatif de Paris, les élèves de la maternelle aux classes professionnelles ont pu admirer le travail des jardiniers comme celui des élèves de l'école Du Breuil (XIIe) qui a aidé à  la conception des jardins de ministère. "C'est très revalorisant" d'être ici, souligne une enseignante; "On voit l'envers du décor des jardins de la République. "

Le couple de Matignon repart, tandis que continue le balais des élèves venus admirer les arbres des premiers ministres plantés depuis Raymond Barre, en 1979.

L`épouse du Premier ministre souhaitait s`engager dans une action en banlieue. Elle a découvert l`association Permis de vivre ma ville, à  Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où elle s`est rendue en février et continue de suivre le travail mené par l`association auprès des familles.

Partager sur : Partager