Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Sous la chaleur martiniquaise Ayrault tombe la veste, il va à  la rencontre des Fayolais !

"Alors ça va la Martinique ?" Dans les rues de Fort-de-France, Jean marc Ayrault prend le temps d'écouter les attentes des Martiniquais. "Bonjour, vous habitez là  ?" lance-t-il à  une dame qui, manque de chance, réside en...Alsace. Bien que la visite soit très balisée et encadrée, des habitants peuvent faire part de leurs inquiétudes. Qui sont nombreuses. "On travaille à  perte, se plaint une commerçante devant son magasin Tatoo Shop. Il n'y a pas de pouvoir d'achat." Ayrault se contente de lui répondre "bon courage". "le pauvre, il est tout chiffonné", remarque une passante à  la vue de la chemise bleue de Jean-Marc Ayrault qui supporte visiblement mal la chaleur.

Jean-Marc Ayrault dans les rues de Fort-de-France. Photo Réveil FM

" Monsieur le premier ministre, promotions, tout à  1 euro, venez voir", l'alpague un commerçant, avant d'exprimer son angoisse. "La Martinique est entrain de mourir", insiste le colosse. Insécurité, nuisances sonores, chà´mage...les motifs de doléance ne manque ne manquent pas.

Heureusement, Ayrault, accompagné de son épouse, Brigitte, reçoit aussi quelques messages de sympathie. "bravo", l'applaudit un petit groupe de femmes pendant que d'autres, armées de leur téléphone, immortalisent cette visite, la première aux Antilles depuis l'élection de François Hollande.

Jean-Marc Ayrault très affectueux avec sa femme Brigitte Ayrault. Photo Réveil FM

"je comprends l'impatience des Antillais, avoue-t-il. Je suis venu donner un message d'espoir, écouter ceux qui sont inquiets et soutenir ceux qui entreprennent."

Interpellé sur les questions du chà´mage, des transports, de l'économie, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déambulé dans les rues de Fort-de-France à  la rencontre de la population foyalaise. Il a notamment visité la librairie Alexandre, l'espace Camille Darsières, et le marché de l'asile

Freddy Mulongo pris en photo à  son insu au marché de l'asile.

Jean-Marc Ayrault salue les Foyalais amassés dans un immeuble. Photo Réveil FM

Partager sur : Partager