Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Lausanne: L'an I, le Directoire du Front Civil de Résistance Populaire sonne l'hallali contre les fameuses concertations nationales de Kinshasa

En politique, il faut avoir des convictions et valeurs immuables. En politique, la constance paye mais une vision claire s'impose. Le leitmotiv du Directoire du Front Civil de Résistance Populaire est d'être du cà´té de la population congolaise et la défendre contre vents et marées, il encourage en même temps cette même population appauvrie sciemment à  se prendre en charge. La population doit parvenir à  repousser toutes les formes d'agression dont elle est victime: agression des politicards ventripotents, agression des soudards et chefs de guerre, agression des pillards de ressources...En 2011, dès l'instant que les députés et sénateurs godillots, membres de la Mouvance Présidentielle (MP), contre espèces sonnantes et trébuchantes se sont retrouvés à  la ferme de Kingakati sous l'égide d'Evariste Boshab alors président de l'Assemblée nationale et ont levé l'option du tripatouillage des articles de la Constitution de Liège pour favoriser Joseph Kabila et remettre en cause l'élection présidentielle de novembre 2011 à  un tour au lieu de deux, le Directoire a décidé de mettre en place le Front Civil de Résistance Populaire. Chaque congolais où qu'il soit: en brousse, en ville ou à  l'étranger est la sentinelle de la République démocratique du Congo. La patrie étant en danger chaque fils et fille du Congo doit veiller et être au chevet de Maman Congo qui est dans un état comateux en soins intensifs. Fraudes et tricheries massives de l'élection présidentielle du 28 novembre 2011 ont renforcé les convictions du Directoire qui n'a jamais préconisé les élections sans recensement de la population congolaise avec des financements extérieurs comme c'est le cas avec le régime usurpateur et d'occupation de Joseph Kabila. Il faut dire qu'au pays de "Chance eloko pamba" des aventuriers, margoulins, fourbes, roublards, dribbleurs et requins réussissent mieux que des citoyens honnêtes qui ont l'amour de la patrie.

Paul Kahumbu, Directoire du Front Civil de Résistance Populaire. Photo Réveil FM

La décision du Directoire est sans appel: "On ne négocie pas avec un pouvoir d'occupation, on ne pactise pas avec un régime d'usurpation, on ne légitime pas un régime d'imposture...Pas question pour le Directoire d'encourager et appuyer les fameuses concertations nationales qui n'ont pour seule finalité que de légitimer Joseph Kabila, fraudeur patenté, laquais et chien de garde de la mafia internationale ! Comment Léonbitch Kengo wa Dondo peut être au présidium des concertations nationales alors que le sénat qu'il préside n'a plus aucune légitimité, les cinq ans de la mandature des sénateurs sont dépassés depuis des lustres ! Pourquoi dans ces concertations nationales, la présidence de la République a ses délégués, il y a même des chefs coutumiers nommés par le pouvoir ? Voudrait-on faire une Conférence Nationale Souveraine bis ? Pourquoi c'est Joseph Kabila qui devra lire au public les conclusions des concertations nationales? Est-il capable de se faire Hara-kiri tout seul ? Les fonctionnaires ne sont pas payés et le Congo veut organiser une mascarade des concertations nationales pour donner un semblant de légitimer à  un régime d'hold-up. Si le régime d'imposture veut des vraies concertation nationales, qu'elle commence d'abord par libérer tous les prisonniers politiques, les activistes des droits de l'homme, les journalistes et des militaires arrêtés puisqu'ils sont congolais.

Les membres du Directoire du Front Civil de Résistance Populaire récusent l'expression "Opposition". Ils n'y croient plus ! Pour être opposant il faut accepter les institutions en place et s'y conformer. Or face à  un régime fraudeur et usurpateur seule la résistance doit faire face. Négocier avec un régime qui gouverne par défi, c'est ipso facto le légitimer démarche que réfute le Directoire. Les membres du Directoire sont des Résistants-Patriotes-Combattants, ils sont pas des opposants. C'est dans une ambiance sereine que le Directoire s'est réuni du 28 au 30 juin à  Lausanne.

Paul Kahumbu, Directoire du Front Civil de Résistance Populaire. Photo Réveil FM

Dr. Fweley Diangituka, Directoire du Front Civil de Résistance Populaire. Photo Réveil FM

Jean-Kalama Ilunga, Directoire du Front Civil de Résistance Populaire. Photo Réveil FM

Coup de tonnerre avec l'appel de Paul Kahumbu, la déclaration du Dr. Fweley Diangituka est politico-historique, quant à  celle de Jean-kalama Ilunga, elle pousse à  l'action.

Jean Pierre Bolongo, membre du Front Civil et responsable du Comité Local du FC- RP /Suisse. Photo Réveil FM

Philippe Yengo. Photo Réveil FM

Pendant la pause, Maman Ange Kahumbu et Olivier. Photo Réveil-FM

Contre le mensonge de l'Etat congolais et la prise en otage des institutions de la République par la mafia internationale en placant à  la tête de la RDC, un chien de garde, seuls les Résistants-Patriotes-Combattants sont l'idiome pour la libération du joug imposé.

Partager sur : Partager