Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Suisse, Paradiso-Lugano !

Paradiso est en Suisse italienne dans le canton de Tessin, il est situé sur le Lac de Lugano. Un temps la commune s'appelait Calprino. En 1929 le changement de nom fut décidé, essentiellement aux fins touristiques: en effet la dénomination Calprino, toponyme qui indique une ferme implanté sur les flancs du Mont Saint Sauveur. Jusqu'à  au-delà  moitié des années 1800 la population de la commune vivait d'agriculture et de pêche principalement. Était répandue aussi la culture du ver à  soie. Avec l'inauguration, en 1882 de la ligne ferroviaire du Gottardo, des nouvelles perspectives s'ouvrirent, principalement à  travers l'exploitation du tourisme. Dans cette optique, en 1890 le funiculaire du Mont Saint Sauveur (912 m) fut inauguré, il est encore aujourd'hui l'une des principales attractions touristiques de la région. Dans la même année fut conclue la construction de la ligne de tramway électrique pour réunir Calprino au Lugano.

Le plan urbanistique de Lugano reproduit celui du bourg médiéval. Au Moyen-à¢ge, Piazza Grande (désormais Piazza della Riforma) était le lieu de rassemblement préféré des citadins (et il l'est encore de nos jours), le lieu de travail et l'endroit où s'effectuaient les trafics commerciaux. Presque tous les échanges commerciaux qui s'organisaient sur la Riva della Legna et sur la Riva del Grano (actuellement piazza Rezzonico) se sont déplacés vers la voie ferrée seulement vers la fin du XIXe siècle. Lugano était déjà  une petite ville très vivante au XVIe siècle, comme en témoigne la Fiera Grossa qui a lieu tous les ans et qui, les premières années du XVIe siècle déjà , était connue dans toute l'Europe. Du XVIe siècle au début du XXe siècle, les 4 contrées principales qui convergeaient toutes vers Piazza della Riforma étaient facilement reconnaissables. Au nord, la contrée Cioccaro s'étend jusqu'aux pieds de la colline, à  l'ouest la contrée Nassa touche l'église de Santa Maria degli Angioli, à  l'est la contrée Verla arrive jusqu'à  la place Sant'Antonio et pour finir, la contrée Canova jouxte la piazza Castello où dans le temps, s'élevait le chà¢teau viscontien. Le vieux bourg était entouré d'un mur à  sept portes. La ligne de chemin de fer et la gare ont été construites en 1874. Elles ont permis de déplacer le cœ“ur du commerce du lac à  la colline qui fut reliée à  la plaine grà¢ce à  un funiculaire, encore utilisé de nos jours pour se déplacer en ville.

Commençons cette visite guidée des beautés de Lugano en partant des berges. Grande attraction touristique qui s'explique par le contexte dans lequel elles s'insèrent et par les sculptures modernes visibles tout au long du trajet, les rives du lac se développent le long du vaste golf de Lugano, de Paradiso jusqu'au Lido, sur 2 km environ. En se promenant au coucher du soleil, il offre une vue inoubliable sur le lac et sur la baie. A la baie Paradiso, aux pieds du Mont San Salvatore, de grands jardins publics s'étendent jusqu'au lac. Le long de ce parcours se succèdent le majestueux Hà´tel Splendide Royal, l'un des plus grands et plus anciens hà´tels de Lugano et Villa Malpensata qui abrite le musée d'art moderne de Lugano. Ce musée que les passionnés d'art moderne ne peuvent pas manquer organise des expositions temporaires de renommée internationale.

Différentes écoles architectoniques ont contribué à  transformer Lugano en ce qu'elle est aujourd'hui: une capitale de l'architecture moderne. Au cœ“ur du parc Ciani, le poumon vert de Lugano, se trouve la bibliothèque Cantonale (1940) de l'architecte Tami, le maître de l'architecture tessinoise. Nombreux sont les architectes qui ont contribué à  la vision actuelle de Lugano: Marco Botta est le plus célèbre mais citons également Aurelio Galfetti, Livio Bacchini, Tita Carloni, Peppo Brivio, Luigi Snozzi et bien d'autres encore.

Isabelle Sacchetti-Meyer, notre guide à  Lugano. Photo Réveil FM

L'avenue la plus chère de Lugano. Photo Réveil FM

Le parc Ciani, vaste poumon vert de 60.000 m2 composé de plates-bandes, d'arbres séculaires, d'essences en tous genres est l'une des promenades favorites des citadins. Le parc abrite le Musée des Beaux arts, la Bibliothèque Cantonale, le Musée d'histoire naturelle et différentes écoles. Place de la Réforme Piazza della Riforma, Lugano Place de la Réforme, appelée simplement "La Piazza" est le carrefour entre le cœ“ur de Lugano et la promenade le long du lac.

Partager sur : Partager