Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Syrie: La France attendra le rapport des inspecteurs de l'ONU

Le président français François Hollande a annoncé vendredi que la France attendrait le rapport des inspecteurs de l'ONU sur l'attaque chimique du 21 aoà»t en Syrie avant de lancer toute action militaire contre le régime de Damas.

``Est-ce qu'on va attendre le rapport des inspecteurs ? Oui, nous allons attendre le rapport des inspecteurs comme nous allons attendre le vote du Congrès» américain, qui doit débattre du sujet à  partir du 9 septembre, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à  l'issue du sommet du G20 à  Saint-Pétersbourg.

Il a également ajouté que si la France intervient, elle ne visera que ``des cibles militaires».

Le président américain Barack Obama paraît sceptique (6 septembre 2013).

Le président Barack Obama s'est entretenu avec Ban Ki-moon sur l'intervention contre le régime syrien avant le dîner des chefs d'Etat.

La traditionnelle ``photo de famille» a été expédiée rapidement. Barack Obama et Vladimir Poutine se sont superbement ignorés.

Réponse forte contre Damas

Onze pays présents au sommet du G20 ont appelé vendredi dans un communiqué à  une ``réponse internationale forte» suite à  l'usage d'armes chimiques en Syrie, assurant que des indices montraient ``clairement» la responsabilité du régime de Bachar al-Assad dans une attaque chimique le 21 aoà»t.

L'Australie, le Canada, la France, l'Italie, le Japon, la Corée du Sud, l'Arabie saoudite, l'Espagne (qui n'est pas formellement membre mais invité permanent du G20), la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis sont signataires de cet appel diffusé par la Maison Blanche.

Les leaders du G20 ont participé jeudi à  un dîner de travail où chacun s'est exprimé à  tout de rà´le sur la situation en Syrie. (5 septembre 2013)

Partager sur : Partager