Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Kinshasa-RVA-Mikonga: Clientélisme, favoritisme pour la station service de Modeste Mutinga Mutuishayi, méchantes et abusives destructions de maisons des fonctionnaires et veuves de militaires !

Modeste Mutinga Mutuishayi, Sénateur godillot et commerçant !

Quelle honte pour cette classe politique affairiste et mafieuse! Il n'y a que de mercenaires qui peuvent se comporter avec une telle bassesse.Tà´t ou tard, de vrais fils du pays feront un procès afin de rétablir la patrie dans ses droits. Comme Adolphe Muzito qui devint "Crésus congolais" avec 100 villas, une compagnie aérienne, une chaîne de télévision...puisque nommé à  la Primature en remplacement de son oncle Antoine Gizenga, 600 jours comme Premier ministre de Joseph Kabila, trop vieux pour gouverner, de même Modeste Mutinga Mutuishayi, apparatchik et baron du régime excelle dans l'affairisme ! Décidément Modeste Mutinga Mutuishayi est incorrigible. Fourbe, roublard, grand requin, dribbleur patenté, Sénateur godillot et commerçant, Modeste Mutinga Mutuishayi est un récidiviste hors pair. L'homme transpire la corruption, il est corrompu jusqu'à  la moelle épinière. Au quartier RVA-Mikonga dans la Commune de la N'sele-à  quelques kilomètres de l'aéroport international de N'djili, Modeste Mutinga Mutuishayi s'est construit une station service sans doute pour vendre les carburants aux camionneurs qui vont à  Kenge, Kikwit, Masimanimba, Bandundu-Ville...Il s'avère que comme cela se passe dans dans une république bananière, des individus avec des tracteurs sans ordre de mission sont arrivés dans patelin et se sont mis à  détruites des maisons dont la majorité appartiennent aux fonctionnaires et veuves de militaires. Tout y passe et circulez il n'y a rien à  voir ! Sauf que la station service de Modeste Mutinga Mutuishayi, Rapporteur au Sénat de Joseph Kabila, est toujours debout, les conducteurs de tracteurs ont feint de ne pas la voir ! Clientélisme, favoritisme, abus de pouvoir seul Modeste Mutinga Mutuishayi, baron du régime d'occupation peut expliquer ce qui se passe. Mais l'homme est tellement repu par l'autoritarisme du régime d'imposture et d'usurpation, qu'il se cache. L'histoire ne s'arrête pas là . Les habitants du quartier RVA-Mikonga se rendent au Ministère des Affaires foncières dans la Commune de la Gombé pour s'enquérir de leur situation et déposer un mémo après un dialogue avec les agents de ce ministère, qui devrait être au service de tous les Congolais. Coup de théà¢tre, ils sont reçu avec des gourdins et la police tire à  balles réelles sur des paisibles citoyens: les veuves de militaires et femmes fonctionnaires sont blessées, une jeune fille tombe dans les pommes et un bébé meurt. Après leur sommation aux balles réelles, pour se rattraper les femmes blessées sont acheminées au dispensaire de Camp Kokolo ! Aucun média de Kinshasa ne prend la peine de couvrir cet incident quand on sait que la majorité des médias congolais ont leur siège en centre ville de la Gombé, sauf un jeune journaliste courageux Eliezer Ntambwe dans son émission: "To Komi Wapi ?" Nous apprenons que le terrain des maisons abusivement détruites est vendu à  des agents immobiliers sud africains !

Modeste Mutinga Mutuishayi n'est pas à  son premier forfait ! Président de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM), étouffoir des libertés, après le dialogue inter-congolais de SunCity pour la préparation des élections Louis Michel 2006, Modeste Mutinga Mutuishayi s'était déjà  illustré dans la corruption avérée. Modeste Mutinga Mutuishayi tout en présidant la HAM s'est octroyé Radio 7 et Télé 7, se faisant juge et partie sans que personne ne lève un pied doigt, sauf Réveil FM qui l'avait copieusement tancé à  l'époque ! Contre espèces sonnantes et trébuchantes, après avoir muselé des journalistes, bà¢illonné des médias et privé des paroles des opposants politiques, Modeste Mutinga Mutuishayi avait privé les Congolais d'un débat démocratique entre Jean-Pierre Bemba et Joseph Kabila. Et comme Joseph Kabila était le candidat de Louis Michel et de la Communauté international. Modeste Mutinga Muttuishayi a été doublement récompensé. Il a été parachuté comme Rapporteur au Sénat pour le compte de Joseph Kabila. Vassal de la Belgique coloniale qui voulait Joseph Kabila pas quelqu'un d'autre à  la tête de la République démocratique du Congo, il a été fait commandeur de l'Ordre national de la couronne belge. Cette même Belgique qui n'a jamais couronné Papa Simon Kimbangu pour son éveil de conscience des congolais, ni Msiri pour avoir résisté à  l'occupation esclavagiste et coloniale, ni Patrice Emery Lumumba pour son courage politique. Mais la Belgique coloniale a pris la peine de couronner un prédateur de la liberté d'information, un mafieux et fourbe, pour la simple raison Modeste Mutinga Mutuishayi est au service de la Belgique Léopoldienne, esclavagiste et néo-coloniale !

Comment Modeste Mutinga Mutuishayi qui a vécu longtemps dans la maison familiale à  la frontière de Ngaba et Makala, qui a bu souvent l'eau de pluie voire des puits "Mayi Ya Mabulu" peut-il aujourd'hui s'autoriser à  vivre comme un millionnaire du dimanche? Pourquoi n'a-t-il pas pris la défense des femmes fonctionnaires et veuves de militaires qui vivent au quartier RVA-Mikonga où il a érigé une station service ? Clientélisme, favoritisme, corruption à  outrance, Modeste Mutinga Mutuishayi a-t-il le sens de l'honneur ? Pourquoi lui qui est issue d'une famille pauvre ne peut pas comprendre la détresse de toutes ces femmes qui s'offusquent et pleurent à  cà´té de sa station service ?

De même les enfants martyrs finissent souvent par devenir des parents bourreaux, il faut faire attention aux pauvres qui se comportent en nouveaux riches ou millionnaires du dimanche, Modeste Mutinga Mutuishayi, en est un.

Partager sur : Partager