Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Main mise de Kigali: Après le désistement de Léonbitch Kengo, le controversé Théophile Mbemba Fundu, pressenti Premier ministre de l'incohésion nationale

Chassés par la grande porte avec la vaillante victoire des Fardc sur les miliciens tutsi rwandais, ces derniers veulent revenir par la fenêtre en République démocratique du Congo. A l'issue du grand colloque pompeusement nommé "Concertations nationales" organisé au Palais du peuple par le Pprd-Mp et affidés, il a été question d'un gouvernement d'union nationale qui devra consacrer l'échec du second hold-up électoral d'alias Joseph Kabila, l'incapacitaire de Kingakati est incapable de diriger le Congo malgré sa tricherie électorale. Paul Kagamé, le nazi de Mille collines à  proposer à  son Proconsul Joseph kabila qui règne par défi au Congo-Kinshasa de nommer Léonbitch Kengo comme Premier ministre. Sauf que le dinosaure et Premier ministre de Mobutu Sese Seko vient de décliner la proposition évoquant les raisons de santé.

Léonbitch Kengo, le célèbre édenté de la Gare du Nord.

En effet, l'édenté de la Gare du Nord à  Paris n'a pas que les problèmes des dents, à  78 ans Léonbitch Kengo est un homme plein de bobos. L'opposant de la 25è heure, le faux-opposant qui s'était présenté comme candidat-président de la République pour mieux fragiliser l'opposition, n'avait obtenu que 4%, c'est tout dire de la popularité de l'individu. Mais malgré son cuisant échec, le célèbre édenté de la gare du Nord avait repris son perchoir du Sénat comme s'il n'y avait pas eu les élections le 28 novembre 2011 en République démocratique du Congo. Léonbitch Kengo a décliné la proposition de devenir Premier ministre. C'est à  prendre toujours avec des pincettes.

Avec le désistement de Kengo, Kigali a jeté son dévolu sur son autre homme de main: Théophile Mbemba Fundu !

C'est un secret de polichinelle que Théophile Mbemba Fundu roule pour les Rwandais. Théophile Mbemba Fundu est le parrain de mariage de Bizima Karamuhento. Tout individu a droit de louer sa maison à  qui il veut. C'est un droit fondamental et une liberté inaliénable. Mais lorsqu'on a été Ministre de l'intérieur d'un pays, il y a de choses que l'on ne se permet plus. En effet, le lundi 30 aoà»t 2010, Réveil FM International après une vaste investigation avait découvert que Théophile Mbemba Fundu di Luyindu louait sa villa sise sur l'avenue Uvira au n°3 dans la Commune de la Gombe à  Monsieur Amandin Rugira, ambassadeur du Rwanda en République démocratique du Congo. La résidence officielle de l'ambassadeur du Rwanda appartient encore à  Théophile Mbemba Fundu. Cette résidence se trouve à  proximité du Grand Hotel de Kinshasa. Elle aurait appartenu sous la deuxième république mobutienne à  la Banque Commerciale du Zaïre (BCZ).

Le comble est que, d'après les fins limiers de Réveil FM International, tous les soirs, celui qui n'était plus qu'un Député de l'AMP, parti-Etat, Théophile Mbemba Fundu se rendait chez son locataire sans doute pour y jouer aux cartes ? Peut-être aux dames ?

Parlait-il avec son locataire du rapport de Nations-Unies sur le génocide commis par des Rwandais en République démocratique du Congo ?

Le parcours sinueux de Théophile Mbemba Fundu di Luyindu est intéressant pour plus d'un Congolais. Dans les années 90 contre le régime Mobutu, il fut l'un des ténors de l`opposition radicale incarnée par la plate forme USORAL - Union Sacrée de l`Opposition Radicale et Alliée.

En 1997, quelques jours après la chute du Maréchal Mobutu et la prestation de serment de M'zée Laurent-Désiré Kabila en qualité de chef de l`Etat, Théophile Mbemba Fundu est contacté et approché par Déogras Bugera de l'AFDL, qui finira par le faire nommer "Gouverneur" de la ville de Kinshasa, poste que convoiter Rochereau Tabu Ley, qui réclamait à  cor et à  cri ce poste.

On se souviendra de ce que le 16 janvier 2001, jour de l`assassinat de M'zée Laurent-Désiré Kabila au Palais de Marbre à  Kinshasa, Louis Michel "Big Loulou", l'ex-commissaire européen était le premier à  l'annoncer sur les ondes des médias étrangers, comme si on peut se réjouir de l'assassinat d'un chef d'Etat, qu'on ne l'aime ou pas. Après l'annonce mensonger de Dominique Sakombi buka lokuta sur M'zée Laurent-Désiré kabila, Théophile Mbemba Fundu, gouverneur de la ville de Kinshasa, avait invité, par le biais de la très officielle RTNC, ses administrés Kinois au calme en soutenant que le chef de l`Etat n`était que blessé: "Mokonzi azoki pota ya Moke" et qu`il avait été transféré à  Harare au Zimbabwe pour y suivre des soins appropriés.

Le 12 mars 2001, Théophile Mbemba Fundu devient le premier directeur de cabinet de Joseph Kabila qui venait lui-même de succéder à  M'zée Laurent-Désiré Kabila, le 16 janvier de la même année.

Lors de l'instauration du gouvernement 1+4=0 ( un régime monstrueux dit de 1+4 égal zéro disent les Congolais: un Président de la République assisté de 4 Vice-présidents), issu du dialogue intercongolais de Sun-City, en Afrique du Sud. Théophile Bemba Fundu devient le ministre de l'intérieur, décentralisation et sécurité.

Lors du double meurtre de Mombele à  Kinshasa le 2 novembre 2005, qui a coà»té la vie au confrère journaliste de Référence Plus, Franck Ngycke Kangundu et Hélène Mpaka sa compagne de vie, les politiques originaires de la province du Bandundu, du Kwilu-Kwango, tout comme l`infortuné journaliste, seront stigmatisés par la population. En tête, Théophile Mbemba Fundu en sa qualité de ministre de l`Intérieur, Décentralisation et de la Police ; Mme Marie-Ange Lukiana Mufwancol, 1ère adjointe au Secrétaire général du PPRD, le parti présidentiel; Jean Kimbunda Mudikela, gouverneur de Kinshasa...

Dès le lendemain du double meurtre de l`avenue de Ngaliema, les Gouvernementaux se pressent de présenter des ``tueurs». La veille, le ministre de l`Intérieur Théophile Mbemba a offert comme à  son accoutumée une prime de 5.000 dollars à  qui amènerait mort(s) ou vif(s) le(s) coupable(s) ou donnerait un renseignement pouvant conduire à  la capture de la bande.

La police passe aussità´t aux aveux. ``Les jeunes arrêtés n`ont rien à  voir avec l`assassinat du journaliste et de sa femme», déclare un porte-parole. Ils sont immédiatement remis en liberté. Le ``chasseur de prime» qui a ``vendu la mèche» est mis aux arrêts pour escroquerie et tentative d`escroquerie. Échec de Théo et ses sbires.

Pour calmer les esprits, le gouvernement congolais va débourser 6.000 dollars , en plus d`une gigantesque chapelle ardente dressée à  la Place YMCA en pleine cité africaine de Matongé pour rendre les derniers hommages à  Franck et son épouse. Les commanditaires et les assassins n'ont jamais répondus de leur crime.

Théophile Mbemba Fundu à  la primature congolaise, c'est Kigali qui continuera à  gouverner par son pion interposé !

Partager sur : Partager