Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Genève II, Lakhdar Brahimi peaufine la préparation

L'émissaire de l'ONU Lakhdar Brahimi a reçu vendredi 20 décembre à  Genève les représentants des Etats-Unis et de la Russie pour finaliser la préparation de la conférence Genève 2, qui commencera le 22 janvier à  Montreux.

L'émissaire de l'ONU Lakhdar Brahimi.

La conférence Genève II, qui se tiendra dès le 22 janvier à  Montreux, se précise: Lakhdar Brahimi a reçu les représentants de la Russie et des Etats-Unis. Les délégations invitées doivent encore faire l'objet d'un accord.

En particulier, les modalités de la participation de l'Iran et de l'Arabie saoudite à  la conférence du 22 janvier font encore l'objet de discussions. Les délégations représentant l'opposition, alors que les Kurdes syriens réclament leur propre délégation séparée, sont aussi en discussion.

Le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe va d'abord se concerter pendant la journée avec la secrétaire d'Etat américaine adjointe pour les affaires politiques Wendy Sherman et les vice-ministres russes des Affaires étrangères Mikhail Bogdanov et Gennady Gatilov.

Réunion élargie

Puis la réunion sera élargie aux représentants des autres pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (France, Grande-Bretagne, Russie), des pays voisins de la Syrie (Irak, Jordanie, Liban et Turquie), de l'Union européenne et de la Ligue des Etats arabes, ont précisé les Nations Unies. Lakhdar Brahimi doit s'adresser à  la presse en fin d'après-midi.

Une délégation de la Coalition nationale syrienne (CNS) est à  Genève. Elle ne participe toutefois pas à  la réunion préparatoire au Palais des Nations, mais doit rencontrer des délégations en bilatérale. Le CNS a demandé un rendez-vous à  Lakhdar Brahimi, ce qu'il a accepté, a précisé sa porte-parole Khawla Mattar.

La conférence internationale sera ouverte le 22 janvier à  Montreux par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Elle se poursuivra à  Genève le 24 janvier par des négociations directes entre les représentants de Damas et les représentants de l'opposition, sans condition préalable, selon les Nations Unies.

Partager sur : Partager