Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Deux congolais à  l'Elysée: Me Hamuli Rety et Roger Bongos pour les violences contre les femmes congolaises !

Paris, mercredi 16 juin 2011, Roger Bongos, Afrique Rédaction et Me Hamuli Rety au centre d'Accueil de la Presse Etrangère (CAPE) avant la marche Paris-Bruxelles 309 km contre le viol au Congo. Photo Réveil FM International, archives

Il n'existe pas de grands événements sans couverture médiatique. Sans média point d'info. Le 23 décembre 2013, Me Hamuli Rety a été reçu à  l'Elysée avec les marraines par le président François Hollande pour plaider la cause des femmes violées et pour la création d'un Tribunal Pénal International pour la République démocratique du Congo et c'est notre confrère Roger Bongos d'Afrique Rédaction qui a couvert cette réception. La France est la 5è puissance mondiale, elle est membre permanente du Conseil de sécurité des Nations unies. Personne ne devrait prendre à  la légère ce qui se passe sous nos yeux, à  moins de refuser de voir. Me Hamuli Rety comme Roger Bongos sont opinià¢tres dans la défense des femmes congolaises violées. Comment Me Rety qui a été au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) dont le siège est à  Arusha en Tanzanie, mis en place le 8 novembre 1994 par le Conseil de sécurité des Nations unies afin de juger les personnes responsables d'actes de génocide et d'autres violations graves du droit international humanitaire commis sur le territoire du Rwanda, ou par des citoyens rwandais sur le territoire d'États voisins, entre le 1er janvier et le 31 décembre 1994, peut-il se taire fasse au drame que vivent au quotidien les femmes violées en République démocratique du Congo ? Qui a oublié qu'en juillet 2011, c'est Roger Bongos qui a été l'inspirateur et chef d'orchestre de la grande marche Paris-Bruxelles 309 Km contre le viol des femmes congolaises ? Que Me Rety soit reçu par le président François Hollande et que Roger Bongos couvre l'événement, est-ce que c'est un hasard ? Non, ceci n'est ni anodin encore moins un hasard. C'est la continuité dans un engagement.


Maître Rety à  L'Elysée face à  François... par afriqueredaction

François Hollande a sur sa table plusieurs dossiers sur sa table dont les plus brà»lants: le viol des femmes congolaises utilisé comme arme de guerre, l'assassinat de Floribert Chebeya, l'îcone des droits de l'homme en RDC et Fidèle Bazana. Lors du XIVè Sommet de la Francophonie à  Kinshasa, le président Hollande n'a pas hésité d'inauguré la médiathèque Floribert Chebeya à  la Halle de la Gombe. Les autorités congolaises qui avaient promis de faire la lumière là  dessus font les morts. Et François Hollande ne perd pas patience, il attend comme la majorité de ceux qui ont à  cœ“ur le respect des droits de l'homme, la présentation et le témoignage de Paul Mwilambwé devant des journalistes internationaux. De tous les chefs d'Etat africains invités au Sommet de l'Elysée, seul alias Joseph Kabila a vu son cortège arrêté par un congolais, et l'intifada qui en suivi à  l'OIF. De plus 20 barbouzes de Joseph Kabila ont été débusqués par la police française dans des hà´tels parisiens et qui avaient pour objectif d`infiltrer la résistance congolaise et de perturber l'ordre public. L'interdiction du concert politique du chanteur griot du régime et les 5000 à  7000 congolais qui ont battu les pavés parisiens contre ce concert le samedi 21 décembre 2013, tous ces événements ne laissent l'Elysée indifférent! Revenons à  la grande marche Paris-Bruxelles 309 Km contre le viol des femmes congolaises au Congo. Voici ce qui a été écrit à  l'époque:


IMPRESSIONS SUR LA MARCHE MONDIALE DES FEMMES... par afriqueredaction


LA FORCE DE LA DETERMINATION LA MARCHE DES FEMMES par afriqueredaction

De l`idée lumineuse à  la concrétisation, est née la grande épopée mondiale des femmes Congolaises pour la justice. Au Trocadéro sur un parvis clairsemé par les amoureux de la liberté et de la justice sont venus prendre part au départ pour un long périple qui durera 14 jours en traversant 14 villes du 30 juin au 14 juillet. Deux dates symboliques : l`indépendance de la RDC le 30 juin et la révolution française le 14 juillet.

A l`initiative de Roger Bongos-de l`AJES (Action des Journalistes de l`Espace Schengen) en partenariat avec Ni Putes Ni Soumises avec comme slogan ``Ni violées, Ni Persécutées ». Les Congolais en communion avec la communauté des hommes et femmes épris de justice, ont bravé le sol Français pour rentrer dans l`histoire en marchant sous les intempéries et soleil de plomb les 309 km à  pied afin de terminer leur course à  la capitale Européenne, place Schuman à  Bruxelles. Pari gagné par les organisateurs pour cette idée loufoque et impensable !

Cette marche est-elle la même portée ou comparable avec celle organisée pour le travail et la liberté (en anglais March on Washington for Jobs and Freedom), une marche politique qui se déroula à  Washington, D.C. le 28 aoà»t 1963 à  la tête de cette marche, un certain Martin Luther King ? (...)

Ce mémo fuité qui a ébranlé la Belgique parlait de 5 points essentiels :

1) La reconnaissance du `` féminicide » des congolaises perpétré par des soldats rwandais, ougandais, burundais et autres milices. Nous revendiquons le courage de reconnaître et d`admettre ce néologisme.

2) La reconnaissance du Génocide des Congolais par l`APR, la RFD, les FDLR, les forces armées ougandaises, la LIRA et le CNDP. Il faut que les viols massifs et/ou systématiques, comme ce fut le cas pour une jurisprudence au Rwanda, soient reconnus comme étant constitutifs du génocide.

3) L`instauration sans atermoiements d`un Tribunal Pénal International pour la République Démocratique du Congo, compétent pour juger l`ensemble des responsables et auteurs des crimes de guerre, crimes contre l`humanité et génocide commis en RDC depuis 1996.

4) L`arrêt effectif du pillage des ressources, cause cachée du drame des femmes congolaises et leurs familles.

5) L`accord de l`asile territorial (et non asile politique, dont les critères sont trop rigoureux) aux femmes congolaises victimes des viols et violences sexuelles usités comme armes de guerre tant et aussi longtemps que les criminels agiront et resteront impunis.

(...) Les effets attendus au point de vue presse sont incalculables, les grandes télés en ont parlé : CNN, CBS, RTBF, RTL, la première chaine Japonaise, les télés françaises. Les journaux de choix ont fait leur choux gras sur cette performance inédite, tels que Paris Match, l`Humanité, le Monde, la Voix du Nord, Elle Magazine, etc.

L`objectif tablé par les organisateurs a été atteint et largement dépassé. La connaissance de ces exactions a été portée aux yeux du monde (communauté internationale et l`opinion publique) sur le drame qui se déroule dans la RDC dans un silence complice. Une grosse épine dans le pied de ceux qui entravent la paix dans l`Est de la RDC, sur ces massacres et crimes contre l`humanité a été mise en évidence.

Cette procession longue et périlleuse, dénonçait les viols commis en RDC depuis quatorze ans et sensibilise l'opinion publique et internationale tout au long de son passage. Les élus, les politiques, la communauté africaine de chaque région traversée et riverains ont pris conscience de la gravité de la situation qui prévaut en RDC. Durant le parcours, plusieurs communautés africaines ont rejoint la marche en particulier celle de la Cote d`Ivoire qui vient de traverser des dures épreuves, viols, assassinats et massacres de masse perpétrés récemment.

Ces viols sont utilisés comme arme de guerre dans la partie Est de la RDC, où les richesses minières abondent et font la joie des pilleurs de tout poil. Au final de cette marche mémorable, la remise du mémo au Sénat Belge et Parlement Européen. Bientà´t d`autres actions à  la lumière de cette grande marche verront le jour et surtout la rencontre au sommet avec les politiques Belges et Français. (...)

Il était question de faire le bilan qui a conduit les marcheurs à  réaliser cet exploit inédit en parcourant tant des kilomètres à  pied pour une cause humanitaire. Recueillir leurs impressions, émotions et les moments forts de cet événement exceptionnel.

Ils se sont donné rendez-vous à  la rentrée pour couronner le tout avec des médailles de mérite pour chaque marcheur et celles-ci seront remises par l`un des autorités de la ville de Paris.


LES MARCHEUSES POUR LA JUSTICE AU SENAT BELGE par afriqueredaction


LES ELUS DE NOYON QUI ACCUEILLENT LES MARCHEURS... par afriqueredaction

Partager sur : Partager