Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Vœux du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, au nom du gouvernement, au Président de la République !

Monsieur le Président de la République,

Permettez-moi de vous adresser, en mon nom personnel et au nom de tous les membres du Gouvernement, nos meilleurs vœ“ux pour l`année 2014.

Cette cérémonie est une tradition républicaine, et c`est aussi l`occasion de faire le bilan de l`année écoulée et de tracer les perspectives de celle qui commence, comme vous l`avez fait le 31 décembre dernier à  l`occasion de vos vœ“ux aux Français.

2013, chacun le sait, n`aura pas été une année facile pour la France et les Français. Notre pays a traversé, depuis 6 ans, la plus longue crise économique de l`après-guerre, et ce choc s`est traduit par une augmentation du chà´mage et de la précarité pour beaucoup de Françaises et de Français. Certains territoires ont été particulièrement touchés par les destructions d`emplois, par des souffrances sociales, par de la désespérance et c`est au nom du nécessaire redressement de notre pays que le Gouvernement, sous votre autorité, a choisi d`agir vite, et sur tous les fronts.

Au-delà  des mesures d`urgence, c`est un nombre considérable de réformes structurelles qui ont été engagées, et cela dans tous les grands domaines de la vie de nos concitoyens : l`emploi, la compétitivité des entreprises, la modernisation du marché du travail, la sécurité, le logement ou encore la refondation de l`école républicaine.

Plusieurs lois importantes, comme la sécurisation de l`emploi ou la réforme des retraites, ont été acquises grà¢ce à  un dialogue social intense et porteur de progrès. Une étape importante sera également franchie avec l`examen prochain par le Parlement de la réforme de la formation professionnelle. Ces réussites, ces réformes montrent que la France est capable de se réformer et qu`elle peut se moderniser tout en préservant son modèle et ses valeurs par le dialogue, la négociation sociale mais aussi grà¢ce à  l`appui d`une majorité parlementaire stable.

C`est la feuille de route que vous avez rappelée lors de vos vœ“ux aux Françaises et aux Français et cela passe évidemment par la reprise économique et la bataille pour l`emploi, qui demeure notre priorité absolue.

La France est officiellement sortie de la récession et s`inscrit désormais sur une trajectoire de croissance solide et durable, comme l`ensemble de l`Europe. Les progrès réalisés sous votre impulsion au niveau européen y sont d`ailleurs pour beaucoup. Pour un grand nombre de Français, la situation est encore difficile, mais les efforts demandés sont en train de porter leurs fruits, et chacun doit être conscient que cette reprise, couplée à  une politique volontariste de l`emploi, est la meilleure garantie d`un recul durable du chà´mage et d`une amélioration de la situation des ménages.

Ces chiffres demandent évidemment à  être confirmés et amplifiés -et ils le seront. Mais ils prouvent déjà  une chose, c`est que la France va s`en sortir et que vos choix économiques sont les bons.

C`est ce cap qu`il nous faudra tenir dans la durée et tout au long de 2014. La baisse de 4 points du coà»t du travail, en vigueur depuis avant-hier, y aidera puissamment. Beaucoup d`entreprises pourront ainsi retrouver des marges pour investir, innover et embaucher. C`est dans cet esprit que vous avez proposé un pacte de responsabilité aux entreprises, au service de la croissance, de la compétitivité, de l`emploi et du dialogue social. Là  encore, vous trouverez le Gouvernement totalement déterminé à  le mettre en œ“uvre à  vos cà´tés.

D`autres réformes suivront, qui permettront de préparer l`avenir. L`année 2014 sera celle de la transition énergétique, qui constitue un levier fondamental de transformation de notre modèle économique et social. 2014 sera aussi l`année de l`approfondissement de la décentralisation, avec pour objectif de simplifier la vie de nos administrés, de maîtriser les dépenses publiques et de renforcer le développement économique local. La remise à  plat de la fiscalité et des dépenses publiques s`inscrit également dans l`objectif que vous avez fixé d`un Etat plus juste, plus simple, plus économe et plus efficace. Conformément aux engagements pris, nous devrons continuer à  réduire le poids de la dépense publique, afin de créer les conditions d`une baisse de la fiscalité dans notre pays, tout en continuant à  financer nos priorités et à  préserver le modèle français.

Tous ces chantiers seront menés de front, en cohérence avec votre action pour la réorientation de l`Europe, et dans la continuité de ce qui a déjà  été entrepris depuis votre élection.

Un travail intense nous attend en 2014, et il commencera dès la reprise des travaux parlementaires. D`ici fin janvier, le Parlement adoptera définitivement la loi relative à  la fin du cumul des mandats. Le Gouvernement portera également, en plus des projets que je viens d`évoquer, la loi pour l`avenir de l`agriculture, la loi sur l`artisanat et le commerce, la loi sur la réforme pénale, la réforme du droit d`asile, la loi pour l`égalité hommes-femmes ou encore la loi pour l`adaptation de la société au vieillissement. Et là  je ne cite que les projets essentiels : Alain Vidalies, ministre chargé des relations avec le Parlement a donné une liste exhaustive au Conseil des ministres de tout le travail qui attend le Parlement.

Notre action, dans une période aussi cruciale pour le pays, ne peut connaître de répit, et vous trouverez, cette année encore, l`ensemble du gouvernement entièrement dévoué à  sa mission et exclusivement mobilisé au service des Français. L`enjeu, c`est l`amélioration de la vie de nos concitoyens dans un pays sà»r de son avenir et de sa force.

C`est une France réconciliée avec elle-même, où chacun sait ce qu`il doit aux autres, ou chacun a sa chance et où chacun peut compter sur la force du collectif. Une France qui tient, jour après jour, cette grande promesse qu`est la République. La République, vous l`avez rappelé Monsieur Le Président, ce sont des droits et des devoirs, des règles et des valeurs, qui ne sont pas négociables, mais La République cela doit être aussi un espoir. Un espoir d`émancipation, d`intégration, et de justice pour tous nos concitoyens, qui trop nombreux encore souffrent des inégalités et des discriminations.

C`est la feuille de route du Gouvernement, c`est le cap que vous avez fixé, c`est notre objectif commun, et c`est donc aussi le vœ“u que nous formulons pour cette année : des vœ“ux de réussite pour vous-même, Monsieur le Président de la République, pour tous vos proches, vos collaborateurs mais surtout des vœ“ux pour la France et pour tous les Français.

Partager sur : Partager