Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Le Colonel Mamadou Ndala assassiné: Soldats et policiers congolais, indignez-vous !

L`indignation est un héritage de Stéphane Hessel. Le pamphlet de Stéphane Hessel, `` Indignez-vous ! », d`une trentaine de pages, a été couronné d`un succès planétaire. Vendu à  4 millions d`exemplaires, ce discours humaniste, teinté d`une révolte et d`une fougue d`un jeune homme de 20 ans, a fait mouche. Dans cette invitation et ce partage, l`emblématique résistant a jeté les jalons d`une prise de conscience collective à  travers une `` insurrection pacifique ». Jean-Kalama Ilunga appelle les soldats et policiers à  plus que s'indigner, à  rejoindre le camp de la résistance congolaise en refusant de servir de chair à  canon ! Avant qu'alias Joseph Kabila les zigouillent tous, les soldats et policiers congolais doivent prendre des dispositions nécessaires.

Une équipe de cinq experts (en criminologie, explosifs, balistique, techniciens d`état-major pour l`analyse de la manœ“uvre utilisée) qui a visionné pendant plus de quatre heures les différentes images et photos de l`attaque du véhicule du Colonel Mamadou Ndala et a confronté les thèses des uns et des autres pour aboutir au scénario décrit ci-dessous. En visionnant les images du véhicule dans lequel le colonel a trouvé la mort…On ne voit pas d`impact visible d`un obus de roquette. comment les tireurs ont-ils pu cibler exactement le véhicule de Mamadou? Comment savaient-ils qu`il était dedans?

`` un obus de roquette contient une charge explosive de forme creuse qui s »enclenche au contact avec sa cible. Dans le cas présent, on ne voit aucun indice d`une explosion (dégà¢ts importants au véhicule, éparpillement des débris pour un véhicule qui était en mouvement, présence d`un cratère au col, …). rien ne montre que ce véhicule a été touché par un obus d`une roquette antichar… Or il a pris feu comme un véhicule incendié. Si la roquette a été tirée à  bout portant, le cà´té opposé du véhicule aurait dà», également, subir de dégà¢ts importants et être soufflé par le souffle de l`explosion et le véhicule aurait dà» également être projeté un peu plus loin. Cependant, ces éléments caractéristiques de la balistique sont absents sur les images qui circulent. »

La cabine du véhicule, l`endroit où devrait se trouver les passagers (Colonel Ndala, la passagère, et le chauffeur), semble être intacte. Ce qui exclue la thèse d`un tir d`obus. » Une autre incohérence est que le véhicule est resté en ligne droite, comme s`il se dirigeait pour s`arrêter ou se garer suite à  une interpellation (ou un geste de stop) d`une personne faisant partie des connaissances du colonel ou d`un des passagers. Normalement, s`il s`agissait d`une embuscade, le chauffeur aurait eu le réflexe d‘accélérer afin d`échapper au piège de l`embuscade, étant donné que la route est droite et que le véhicule n`a pas l`air de subir des dégà¢ts importants. En plus, compte tenu de la configuration de la route et de l`insécurité qui règne dans la zone, le véhicule devrait rouler à  vive allure. à€ grande vitesse, il faudrait être un excellent tireur pour atteindre une cible en mouvement. Selon les théories militaires classiques de la tactique de l`embuscade, l`heure d`attaque [vers midi donc forte visibilité alors qu`une bonne embuscade se mène dans les conditions éphémérides d`obscurité (nuit), de faible visibilité (brouillard)] et l`emplacement choisi ne sont pas adaptés pour mener une embuscade de façon optimale.

De plus, la route est en ligne droite permettant une évacuation rapide (alors qu`une embuscade est propice sur un virage ou une route sinueuse favorisant le ralentissement de la cible, ce qui n`est pas le cas)…

Autre critère défavorable à  une embuscade que nous avons constaté, la route est large et en bon état, aucun obstacle naturel, un véhicule isolé, la configuration du lieu et les données liées aux éphémérides (météo, visibilité,…) ne permettent pas un effet surprise qui est la condition sine qua non pour la réussite d`une telle opération d`embuscade.

Avec l'impact de la roquette, la Land Cruiser doit se renverser ou chavirer.

Le moteur devrait présenter des signes d'impact. Le capot devait s'ouvrir et le moteur en feu. On ne voit que l'aile avant droite déformée et enfoncée, pas d'une façon normale, alors qu'elle devait se désintégrer totalement.

Les 4 pneus en feu à  en croire le bon état du capot et du moteur me pousse à  dire que le feu a été intentionnel et attisé à  l'aide d'un combustible autre que le mazout. Pourquoi le pneu de réserve est- il en feu alors que la ridelle de la Toyota est intacte et avec sa couleur blanche? Le fanion de l'Unité est intact. Pourquoi y a-t-il de feu dans la cabine, alors que les portières sont fermées? Et le feu est plus intense que celui des pneus?

Le vaillant Colonel Mamadou Ndala, le seul musulman congolais connu à  avoir prouvé son patriotisme à  l'égard du Congo a été assassiné par alias Joseph Kabila. L'invention de l'embuscade n'est que mascarade. Sous le dictateur Mobutu, le Général Léopold Massiala Kinkela Kulu Kangala fut abattu au Mont-Ngaliema avant de le mettre dans un hélicoptère et de crier au crash à  Wombo dans la Bas-Congo. C'était le 2 septembre 1975. En aoà»t 1975, il avait présidé le conseil de guerre jugeant les 41 conspirateurs du coup d`État manqué contre le président Mobutu.

Partager sur : Partager