Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Quelle est la politique culturelle de la France ? Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication répond aux Sénateurs

Sénat, Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication en pleine audition. Photo Antoine Oury

La commission des finances du Sénat au Palais de Luxembourg a entendu Mme Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication, sur le financement des politiques culturelles, le mardi 7 janvier 2014, l'audition est publique et la presse y est conviée. Il est 16 heures 30, lorsque le sénateur Philippe Marini (UMP), président de la commission des Finances suivi de son rapporteur-général François Marc (Socialiste) avant de céder la parole à  Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication qui détaille en long et large sa politique culturelle. Lorsque les sénateurs posent des questions à  la ministre, on sent que tous ont le souci du rayonnement de la France, chacun avec sa sensibilité politique. Le patrimoine culturelle français est vaste et multidimensionnelle. La culture touche à  tout !

Le sénateur Jean Arthuis a une question malicieuse sur les taxes et l'ancien ministre des finances de Jacques Chirac ne démord pas il y revient à  deux reprises. Le Sénateur Claude Belot prend la partie des médias. Il s'offusque qu'on ait gardé Hadopi, s'il est mauvais il faut l'abolir dit-il. Il fustige le projet de suppression de 1000 emplois à  France télévision dont les victimes seront essentiellement comptés à  France 3 donc les chaines régionales. Le sénateur Richard Yung prévient faut-il que "des jeunes de Ouagadougou viennent s'enchaîner sur les grilles de l'Elysée pour que l'on comprenne que les centres culturels français méritent un soutien ?" Le sénateur Jean Germain pour encourager Aurélie Filippetti dans ses fonctions pose une colle à  ses collègues: A part André Malraux avec De Gaulle et Jacques Lang avec François Mitterrand, connaissez-vous les noms d'autres ministres qui ont occupé la fonction du ministre de la culture ? Eh bien Madame, je souhaite que vous puissiez durer à  la tête de ce ministère...

Tout y est passé de la rénovation de la salle Pleyel pour les concerts philharmoniques, l'INA et ses subventions, la numérisation des documents de la guerre 1914-1918, de Google en bourse...

L'ambiance est bonne, à  la fin de l'audition la ministre remercie les sénateurs de l'avoir auditionné et prend congé d'eux. Il faut dire qu'une audition est différente d'une interpellation parlementaire !

Il est 18h14 lorsque nous quittons la salle après avoir eu quelques soucis avec un téléphone indomptable...qui n'arrêtait pas de sonner, malgré nous !

Partager sur : Partager