Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Jean-Marc Ayrault veut s'inspirer du modèle social-démocrate autrichien

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault en visite à  Vienne, en visite à  Vienne du 16 au 17 janvier 2014, a vanté la tradition social-démocrate de l'Autriche. Selon lui, le résultat c'est un taux de chà´mage très faible. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui se définit comme le président François Hollande comme un "social-démocrate", a entamé jeudi une visite de deux jours en Autriche, dont il a vanté les résultats en matière d'emploi.

Jean-Marc Ayrault face aux journalistes à  son arrivée à  la Résidence de France à  Vienne

Le Premier ministre s'est entretenu notamment au cours de cette visite avec le président fédéral autrichien Heinz Fischer et le chancelier social-démocrate Werner Faymann. Il a fait aussi une intervention devant la Chambre économique fédérale d'Autriche et visitera une centre d'apprentissage des jeunes, un secteur dans lequel l'Autriche est en pointe.

"L'Autriche est un pays qui a une longue tradition sociale-démocrate, quels que soient les gouvernements au pouvoir", a souligné devant la presse M. Ayrault au début de cette visite.Jeudi matin, sur France Inter, il s'était défini lui-même comme un "social-démocrate". Selon Jean-Marc Ayrault, "la culture sociale-démocrate, c'est-à -dire le dialogue social, la négociation, le compromis, est ancrée dans la culture politique, économique et social de ce pays et il y a des résultats".

Un des taux de chà´mage les plus faibles d'Europe

"Les résultats, c'est d'abord un taux de chà´mage très faible, un des plus faibles d'Europe, et en particulier pour les jeunes", a souligné le chef du gouvernement, dont l'objectif numéro un reste la lutte pour l'emploi et l'inversion durable de la courbe du chà´mage.

"Je suis venu voir comment un pays qui s'inscrit dans une longue histoire, avec sa spécificité, s'y prend", a ajouté le Premier ministre."C'est par la voie du dialogue social, du compromis pour sauver notre modèle social républicain", que la France pourra réussir, a conclu M. Ayrault.

Il recevra d'ailleurs le 27 janvier les partenaires sociaux pour mettre sur les rails le "pacte de responsabilité" des entreprises souhaité par M. Hollande.

Partager sur : Partager