Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Affaire Mukungubila: Des personnalités autoproclamées katangaises huées et chassées par les Balubakat à  Malemba-Nkulu, Manono !

La délégation diligentée par le gouvernement d'occupation, illégitime et illégal pour une tournée dans le Katanga, à  la rencontre du peuple Luba, n`a pas été reçue dans plusieurs villes. Cette délégation était composée, entre autres, des personnalités joséphistes suivantes: Gabriel Kyungu wa Kumwanza, Jean-Claude Masangu (ancien gouverneur de la Banque centrale du Congo), Kabongo Ngoy (député, président du caucus des députés du Katanga), Ngoy Mukena (ancien gouverneur du Katanga), Baudouin Banza Mukalay. Loin d`un accueil chaleureux et enthousiaste, la dite délégation a été tout simplement chassée à  son arrivée dans les localités de Kamina, Kabongo, Malemba-Nkulu et Manono.

A Malemba-Nkulu comme à  Manono, les membres de la délégation n`ont même pas eu le temps de parler. Ils ont eu droit à  des huées dans la rue et ont du plier bagage pour prendre la fuite face à  l`hostilité de la population qui menaçait même de leur faire du mal. Après le départ de la délégation, la population a commencé à  porter des tee-shirts à  l`effigie de Joseph Mukungubila. La population réclame encore des exemplaires de la lettre ouverte écrite par Joseph Mukungubila.

C`est à  son arrivée à  Kabalo, le dimanche 2 février 2014, que la délégation a été reçue poliment. L`entretien ayant débuté, Monsieur Kyungu wa Kumwanza va commencer à  exposer le motif de leur venue en faisant allusion aux kata-Katanga et aux Maï Maï. Rappelons que le prophète Joseph Mukungubila s`est toujours opposé à  la balkanisation de la République démocratique du Congo. Les responsables de Kabalo vont alors le reprendre lui disant de faire une allusion claire à  Mukungubila. Ils vont leur reprocher d`avoir `` assassiné Mukungubila », d`avoir tué, massacré ses disciples sans raison.

Ils diront qu`ils ne veulent plus entendre parler de ce rwandais (faisant à  l'imposteur et usurpateur qui trà´ne par défi à  la tête du Congo) !

Ils vont ensuite citer Mukungubila comme étant leur enfant, leur fils, disant que ses parents étaient nés là .

Ils diront que Mukungubila est celui qui pense toujours à  eux, qui s`occupe de cette population, qui a envoyé des véhicules… (faisant notamment allusion à  l`actuelle formation de conduite fournie par les disciples de Joseph Mukungubila à  Kisala).

Ils reprocheront donc au gouvernement d'occupation de vouloir détruire les travaux que Mukungubila est en train de faire à  Kisala et de l`accuser faussement d`avoir des militaires.

Ils diront à  la fameuse délégation des personnalités katangaises auto-proclamées que Mukungubila constituait leur `` seul espoir! » et qu`ils ne veulent plus entendre parler d'Hippolyte Kanambe alias "Joseph Kabila" !

Le chef coutumier leur dira qu`il est venu dénoncer les fausses accusations contre Mukungubila, au risque d`être arrêté pour cela.

A cette réaction, la délégation répondra en promettant de rapporter leurs plaintes à  leur "Raïs" afin qu`il vienne leur rendre visite. Mais les responsables de Kabalo ne voudront pas l`entendre de cette oreille !

A cette proposition, la réponse est un refus catégorique, allant même jusqu`à  leur demander de dire à  alias "Joseph kabila" de ne plus venir à  Kabalo, qu`il n`y est plus le bienvenu !

Faisant ainsi comprendre qu`il n`est pas le fils biologique de M'zée Laurent-Désiré Kabila qui était de Kabalo. Ils diront `` qu`il aille à  Ankoro puisqu`il dit que c`est chez eux… Dites à  Hippolite Kanambe alias "Joseph Kabila", il n`est pas notre frère, il est rwandais ! Nous avons besoin de Mukungubila… Dites-nous ce que Mukubwa (Mukungubila) a dit, c`est ce que nous allons écouter, pas quelqu`un d`autre! »

Ainsi, loin des résultats escomptés, la délégation rentre bredouille de cette tournée, avec un message claire du peuple Luba à  alias "Joseph Kabila": `` Qu`ils s`en aillent! Que ces rwandais rentrent chez eux ! »

Le peuple Luba met ainsi à  nu l`imposture au plus haut sommet de l`Etat.

L`imposteur Hippolyte Kanambe mis à  nu par le peuple Luba, n`a plus aucune légitimité; ceux de qui il s`est toujours réclamé être l`enfant viennent de le désavouer.

L`ambiance et la joie étaient présentes dans ces différentes villes, où la population est ravie d`avoir chassé la délégation envoyée par un imposteur pseudo-Katangais.

Partager sur : Partager