Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Crimée: La situation de plus en plus tendue


Laurent Fabius : "La Russie viole le droit... par rtl-fr

Laurent Fabius : "La Russie viole le droit... par rtl-fr

Les tensions restent vives autour du dossier ukrainien. Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'Onu, a appelé la Russie à  "éviter une escalade". La Russie a lancé un ultimatum aux militaires ukrainiens présents en Crimée, menaçant de passer à  l'assaut. Réplique de l'Union européenne : la possible remise en cause de ses relations avec le régime de Poutine.

22H45. Ianoukovtich aurait demandé l'aide militaire de la Russie

Le président déchu ukrainien, Viktor Ianoukovitch, a demandé au président russe Vladimir Poutine l'aide militaire de la Russie "pour défendre la population ukrainienne", a affirmé l'ambassadeur russe à  l'Onu,Vitali Tchourkine, devant le Conseil de sécurité. Dans un message à  Poutine, Viktor Ianoukovitch affirme que "l'Ukraine est au bord de la guerre civile à  la suite des événements intervenus à  Kiev (...) Des vies sont menacées (...) des gens persécutés".

19H05. Sommet extraordinaire de l'UE jeudi

Un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne se tiendra jeudi à  Bruxelles sur la crise en Ukraine, a annoncé le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy. Par ailleurs, la représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, rencontrera le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, aujourd'hui, à  Madrid (Espagne) avant de se rendre à  Kiev demain. L'Otan (Organisation du traité de l'Atlantique Nord) se réunira, quant à  elle, pour la seconde fois sur ce dossier, aujourd'hui, à  la demande de la Pologne.

18H15. L'UE menace de remettre en cause ses relations avec la Russie

"En l'absence de mesures de désescalade de la part de la Russie, l'UE devrait décider des conséquences sur les relations bilatérales entre l'UE et la Russie", ont indiqué les ministres européennes des Affaires étrangères dans une déclaration, à  l'issue d'une réunion d'urgence sur la crise ukrainienne à  Bruxelles.

18H00. La Russie lance un ultimatum aux forces ukrainiennes en Crimée

Les forces russes ont adressé un ultimatum aux militaires ukrainiens présents en Crimée, les enjoignant de se rendre sous peine d'être attaqués, a déclaré un responsable du ministère ukrainien de la Défense. "L'ultimatum est le suivant : reconnaître les nouvelles autorités (pro-russes) en Crimée, déposer les armes et s'en aller, ou être prêt à  subir un assaut", a dit Vladislav Seleznev, ajoutant qu'il en ignorait l'échéance précise.

17H25. Nouvelle réunion lundi après-midi du Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira une nouvelle fois lundi après-midi à  New York à  propos de la crise en Ukraine et en Crimée, a annoncé la présidence luxembourgeoise du Conseil. Cette réunion publique a été convoquée pour 15H30 (20H30 GMT) à  la demande de la Russie, ont indiqué des diplomates.

17H10. Une intervention de l'armée russe en Ukraine "pas nécessaire pour le moment"

Le président de la chambre basse du Parlement russe (Douma), Sergueï Narychkine, a estimé qu'une intervention de l'armée russe en Ukraine n'était "pas nécessaire pour le moment".

14H55. La Russie juge les menaces de Kerry "inadmissibles"

La Russie a jugé "inadmissibles" les menaces du secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui avait dénoncé "l'invasion" de l'Ukraine par la Russie, ajoutant qu'elle risquait en conséquence de perdre son siège au G8.

14H30. Des pro-russes prennent d'assaut l'administration régionale à  Donetsk

Quelque 300 manifestants pro-russes ont pris d'assaut l'administration régionale de Donetsk (est de l'Ukraine), fief du président déchu Viktor Ianoukovitch. Après une manifestation ayant rassemblé entre 3.000 et 4.000 personnes brandissant des drapeaux russes et scandant "Russie, Russie !", un groupe de manifestants a, en effet, brisé des vitres et pénétré dans le bà¢timent, dont ils occupent maintenant plusieurs étages.

13H50. Lavrov dénonce les menaces de "sanctions" et de "boycottage"

Sergueï Lavrov a dénoncé les menaces de "sanctions" et de "boycottage" suite à  l'action de la Russie en Ukraine, les Occidentaux envisageant, notamment, de priver Moscou de son siège au G8. "Ceux qui essaient d'interpréter la situation comme une agression et menacent de sanctions et de boycottage sont les mêmes qui ont systématiquement encouragé le déni du dialogue et ont finalement encouragé la polarisation de la communauté ukrainienne", a déclaré le chef de la diplomatie russe lors de l'ouverture de la principale session annuelle du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies à  Genève.

13H45. La Bourse de Moscou s'enfonce


La crise en Ukraine fait paniquer les marchés... par euronews-fr #UKRAINE La bourse de Moscou s'enfonce et perd plus de 13%. http://t.co/Qgzjc9WGwp — francetv info (@francetvinfo) 3 Mars 2014

12H40. Des militaires russes continuent de débarquer massivement en Crimée

Des militaires russes continuent de débarquer massivement en Crimée, en violation des accords internationaux. C'est ce qu'ont dénoncé, ce lundi, les gardes-frontières ukrainiens. Au cours des dernières 24 heures, dix hélicoptères de combat et huit avions de transport russes ont, en effet, atterri en Crimée, sans que l'Ukraine ne soit prévenue conformément aux accords entre les deux pays sur le statut de la flotte de la mer Noire russe, stationnée en Crimée, qui prévoient que Kiev soit informé 72 heures à  l'avance de tels mouvements de troupe.

12H30. Ban Ki-moon appelle la Russie à  "éviter une escalade"

"Il est essentiel de garantir le plein respect et la préservation de l'indépendance, l'unité et l'intégrité territoriale de l'Ukraine. La Russie doit s'abstenir de tout acte qui pourrait mener à  une nouvelle escalade", a déclaré Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'Onu, lors d'une conférence de presse à  Genève. Il a également appelé à  un "dialogue immédiat" entre les parties, auxquelles il a demandé de faire "baisser la température".

11H50. Hague met en garde la Russie

"Cela ne peut pas être la manière dont les relations internationales doivent se régler au XXIe siècle. Ce n'est pas acceptable et il y aura des conséquences et un prix à  payer", a déclaré William Hague, le ministre britannique des Affaires étrangères.

11H40. Lavrov accuse le nouveau gouvernement de s'attaquer aux minorités

Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a accusé, ce lundi, devant le Conseil des droits de l'Homme de l'Onu, le nouveau gouvernement ukrainien de vouloir s'en prendre aux minorités en Ukraine. "Les radicaux continuent de contrà´ler les villes. Au lieu de ce qui a été promis, on a créé un gouvernement des vainqueurs, une décision a été prise dans la Rada pour diminuer les droits des minorités linguistiques. Il a été dit qu'il faut punir la langue russe, les vainqueurs ont l'intention d'utiliser les fruits de leurs victoires pour s'attaquer aux droits de l'Homme", a-t-il, en effet, déclaré, défendant la mise en place d'"unités d'autodéfense" pour "protéger les populations".

10H45. Lellouche : "Il faut parler aux Russes"


Lellouche sur l'Ukraine : "Il faut parler aux... par FranceInfo Lellouche sur l'Ukraine : "Il faut parler aux... par FranceInfo

10H30. L'OSCE veut envoyer une mission pour enquêter sur les "incidents"

Didier Burkhalter, le président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a indiqué vouloir envoyer une mission en Ukraine pour enquêter sur les incidents ayant eu lieu dans ce pays. "Au regard de la situation des droits de l'Homme, j'encourage le gouvernement ukrainien à  inviter le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'Homme (BIDDH) à  déléguer sur place une mission chargée d'évaluer le passé et (...) la situation en matière de droits de l'Homme et notamment d'établir les faits et circonstances relatifs aux incidents qui se sont déroulés en Ukraine", a-t-il, en effet, déclaré.

9H15. Ban Ki-moon va rencontrer le chef de la diplomatie russe

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'Onu, va rencontrer, ce lundi, à  Genève, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov sur fonds d'aggravation de la crise en Ukraine. Ils vont avoir un "déjeuner de travail" à  la mission russe à  13 h 15 (12 h 15 GMT), a indiqué une porte-parole de l'Onu à  Genève, Corinne Momal-Vanian.

Ukraine des militaires russes continuent d'arriver en Crimée

Partager sur : Partager