Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Vulcania, au coeur des volcans d'Auvergne prépare son nouveau visage !

Vulcania en Auvergne. Photos Réveil FM International

Randonner sur un volcan, découvrir des plateaux immenses, franchir des cratères… il n`y a qu`en Auvergne qu`on puisse vivre ça ! Authentiques et animées, les montagnes d`Auvergne forment un terrain de jeu unique par la diversité de leurs paysages et la multitude d`activités proposées. Vulcania s'apprête à  rouvrir ses portes. Le 19 mars, le parc auvergnat démarrera sa saison 2014. Avec des nouveautés à  la clé. Pour un montant total de 6 millions d'euros. Des visiteurs qui étaient un peu plus de 334 000 la saison dernière. Soit 2,2% de moins qu'en 2012. Alors que le chiffre d'affaires du parc, lui, est en hausse de 4%. Des visiteurs un peu moins nombreux, donc, mais qui ont dépensé plus. Vulcania vous raconte l`histoire des volcans de la chaîne des Puys, des éruptions volcanique et des paysages environnants. Place à  l`émotion et au dépaysement : face à  vous, la force et le mystère des volcans se dressent majestueusement, entre coulées de lave et étendues de verdure. Petits et grands peuvent explorer ce paysage grandiose grà¢ce à  des sentiers de découverte jalonnés de maquettes, tables d`orientation et autres curiosité : de nombreuses découvertes vous attendent ! Comment la flore a-t-elle repris le dessus après les violentes éruptions volcanique de la chaîne des Puys ? A quoi ressemble la végétation locale ? Les deux sentiers de découverte du site Vulcania répondent à  ces questions dans un cadre agréable. Les amoureux de nature prendront plaisir à  se promener dans cet espace préservé de 57 hectares.

Freddy Mulongo au Vulcania en Auvergne. photos Réveil FM international

Il y a quatre ans nous avions visité Vulcana en Auvergne, avant nous étions un peu découragé par les récits de certains internautes: "Vulcania... non merci..! C'est de la poudre aux yeux, quand on a vu le futuroscope, le Cinaxe et la cite des sciences à  Paris on reviens en Auvergne pour assister a un spectacle édifiant, simulant un tremblement de terre dans la région de Clermont... on est vraiment STUPÉFAIT!... par la pauvreté du site qui n'est qu'un immense salle d'exposition....Ne comptez pas y voir du spectaculaire, sur les affiches on annonce cela comme quelque chose de grandiose, de géant et de spectaculaire... pour quelqu'un qui n'est jamais sorti de son trou ça l'est..!! C'est une TRàˆS MAUVAISE PUBLICITE pour l'Auvergne, car quand un visiteur voit ça , ils se dit mais ou est le grandiose, le spectaculaire, ils sont vraiment jamais sortis de leur trou ces auvergnats!! Voila pourquoi je suis en colère un peu car je considère qu'on a fait la UNE TRàˆS BONNE CONTRE-PUBLICITÉ...! et notre belle région ne méritait pas cela... Du spectaculaire il y en a au Cinax, a la Géode, au Futuroscope mais certainement pas à  Vulcania , le fait de l`évoquer a tendance a provoquer chez moi un léger rictus contenu... Le tremblement de terre dure 30 secondes et les images sont nulles, allez voir le volcan de Lempteguy là  au moins il n'y a pas de tapage médiatique injustifié... Quand on a rien a dire .. on ferme sa gueule.... Vulcania n'a rien a dire... et Maurice Kraft et sa femme doivent se retourner dans leur tombe... il faut faire un parc , un vrai parc du vulcanisme et non pas une salle d'exposition une de plus... On est vraiment de ploucs.... désolé... Vulcania ...à  éviter !"

Mais nous nous avions aimé Vulcania !

Freddy Mulongo au Vulcania en Auvergne. photos Réveil FM international

Vulcania est un centre de culture scientifique autour du volcanisme. Lancé par Valéry Giscard d'Estaing, il porte aussi le nom de Parc européen du volcanisme. Le parc se trouve à  Saint-Ours-les-Roches, dans le Puy-de-Dà´me, à  15 km au nord-ouest de Clermont-Ferrand. L'activité est gérée par la société d'économie mixte Volcans.

Vulcania est à  l'origine une idée du volcanologue français Maurice Krafft, il devient par la suite l'un des projets qui ont tenu à  cœ“ur à  Valéry Giscard d'Estaing, alors président du Conseil régional d'Auvergne, qui souhaite créer un pà´le de notoriété nationale et internationale, à  la fois didactique et ludique. La forte implication de l'ancien président de la République ajoute une dimension politique aux enjeux économiques, techniques et environnementaux.

Freddy Mulongo au Vulcania en Auvergne. photos Réveil FM international

La vente s'étant faite par soumission cachetée, Valéry Giscard d'Estaing a fait une offre à  titre personnel, bien inférieure à  celle de M. Echalier, propriétaire d'une entreprise proche; Voyant que la vente lui échappait, l'ancien Président a fait valoir le droit de préemption du Conseil Régional d'Auvergne, puis a décidé d'utiliser l'idée des époux Kraft, en la déplaçant sur ce terrain. L'idée première présentée au conseil municipal de Saint-Ours-les-Roches évoquait un centre équestre privé.

L'architecte autrichien Hans Hollein a dessiné un ensemble ouvert incorporant un cà´ne monumental souhaitant faire référence, par sa forme, aux puys du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne. D'autres efforts ont été faits pour que Vulcania puisse sembler intégré et adapté à  son milieu naturel, en enterrant les trois quarts de ses fondations.

Freddy Mulongo au Vulcania en Auvergne. photos Réveil FM international

L'implantation de Vulcania au cœ“ur de la Chaîne des Puys rencontre une vive opposition chez les défenseurs de la nature. `` Dans une lettre adressée à  Valéry Giscard d'Estaing, le vulcanologue et ancien secrétaire d'Etat Haroun Tazieff accuse " le massacre d'un des monuments naturels les plus préservés de France, crime dont le but essentiel est le profit ". »

Le porte-parole du mouvement pour la sauvegarde des volcans d'Auvergne, Marcel Breugnot, écrit dans le journal Libération, en 1997, que le projet vise à  `` saccager l'un des paysages les plus singuliers de l'Hexagone. »

Le Groupe politique Europe Écologie Les Verts, du Conseil régional d'Auvergne, souhaitait qu'un référendum soit effectué auprès des habitants de la région Auvergne, concernant ce projet et les importants investissements financiers de leur conseil régional. Car ce projet `` ne justifie pas, selon les élus de gauche, "un investissement équivalent à  un tiers du budget annuel de la région". »

Freddy Mulongo au Vulcania en Auvergne. photos Réveil FM international

Plusieurs associations, comme le Club alpin français, France nature environnement, SOS volcans, l'Association d'études et de défense de l'environnement des pays de Limagne et de Combrailles, se rassemblent dans un Comité de liaison pour la sauvegarde des volcans d'Auvergne, qui accuse également `` le manque de démocratie » concernant le choix de ce projet, ainsi que `` le coà»t de l'opération et la lourdeur des aménagements annexes ».

Les défenseurs du site naturel refusent qu'il soit dénaturé par ces constructions, et s'alertent également des risques géologiques. De plus, le projet s'implante dans un site classé Parc naturel régional.

Le Groupe politique Europe Écologie Les Verts se bat pour `` contester ce choix mégalomaniaque, destructeur pour l`environnement... et les finances régionales. ». Le Comité de liaison pour la sauvegarde des volcans d'Auvergne est par ailleurs `` soutenu par les communes riveraines, qui ont déposé les recours auprès du tribunal administratif, et diffusé une pétition qui a réuni 16 000 signatures », pour que le projet n'aboutisse pas. Ces divers `` recours déposés par les nombreuses associations locales » feront reporter le projet et son début de construction, suite à  `` un sursis à  exécution du permis de construire » en 1997, décision de sursis qui est alors `` la dernière en date d'une série de jugements rendus depuis 1994 par les instances administratives saisies principalement par le Comité de liaison pour la sauvegarde des volcans d'Auvergne, à  chaque étape des trois procédures : modification du plan d'occupation des sols, création d'une unité touristique nouvelle et permis de construire. »

Les divers recours feront également reporter son ouverture, alors prévue l'été 2000.

Freddy Mulongo au Vulcania en Auvergne. photos Réveil FM international

Danielle Auroi, porte-parole régionale des Verts, nomme ce projet `` le grand mausolée de Valéry Giscard d'Estaing », projet qui est alors surnommé, à  cette époque, le `` Giscardoscope » par certains de ses opposants, en écho à  celui du Futuroscope, ouvert près de Poitiers en 1987.

Partager sur : Partager