Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Paul Kahumbu: "Jusqu'à  quand alias Joseph Kabila continuera à  narguer les Congolais en tripatouillant la Constitution" ?

Paul Kahumbu Ntumba

Le 20 mars dernier, la messe noire de 500 Mammouths Joséphistes à  Kingakati, 80 km de la capitale, contre la République démocratique du Congo pour tripatouiller pour la quatrième fois la Constitution afin de maintenir alias Joseph Kabila à  la tête du Congo ne passe pas dans l'entendement de beaucoup de Congolais. Alias Joseph Kabila a soutenu devant ses applaudisseurs ventripotents la modification constitutionnelle pour changer le mode de la prochaine scrutin présidentielle qui serait prévu en 2015 au lieu de 2016. Sans aucune légitimité depuis 2011, alias Joseph Kabila voudrait-il passer encore une énième fois en force ? Grand Résistant de Lausanne, Paul Kahumbu qui n'a pas sa langue dans sa poche fustige le fait qu'alias "Joseph Kabila se joue des Congolais". Il est étonné que les courtisans du régime de Kinshasa se comportent en larbins face à  l'incapacitaire de Kingakati qui trà´ne par défi sur le Congo.

500 individus sans légitimité puisque nommés par ce lui qui se fait appeler Joseph Kabila ont pris en otage 65 millions de Congolais, les institutions républicaines et se croient tout permis. Pendant ce temps, comme des nioux les Congolais regardent !

Avant l'élection présidentielle Louis Michel 2006, puisqu'alias Joseph Kabila n'avait que 30 ans alors qu'au départ aucun homme en uniforme ne pouvait être candidat à  l'élection présidentielle. Les Congolais ont accepté que l'à¢ge de 40 ans soit rabaissé jusqu'à  30 ans. La fameuse Constitution de Liège est venue jusqu'à  l'incapacitaire de Kingakati. On a feint de ne pas savoir le kadogo était un enfant soldat. Contre le Congo et les Congolais, on a fomenté l'expression de "Congolité" afin de mieux cacher les origines du petit bonhomme. La Haute Autorité des Médias (HAM) a muselé les journalistes, les médias et les opposants. Pire Modeste Mutinga Mutuishayi est allé jusqu'à  privé 65 millions de Congolais d'un débat démocratique qui devait opposer Jean-Pierre Bemba à  alias Joseph Kabila. Comme une grenouille qui saute d'un nénuphar à  un autre, de la fameuse Haute Autorité des Médias Modeste Mutinga Mutuishayi s'est retrouvé Rapporteur au Sénat pour le compte de Joseph kabila.

En 2011, des sénateurs et députés godillots, corrompus ont tripatouillé la Constitution pour ramener le scrutin présidentiel à  un tour en République démocratique du Congo. Alors que le Sénégal qui a moins d'habitants que la RDC a connu une élection présidentielle à  deux tours. Les fraudes qui ont émaillé le hold-up électoral d'alias Joseph kabila est dans la mémoire collective mondiale.

Qu'alias Joseph Kabila puisse se targuer de modifier la Constitution pour se maintenir malgré son fiasco à  la tête du Congo, c'est qu'il considère les Congolais comme des moutons de Panurge. Culotté, alias Joseph Kabila qui a été catapulté à  la tête par la mafia internationale pour faire main basse sur les ressources de la République démocratique du Congo.

Certes, il n'est pas facile de quitter le pouvoir de son propre gré quand on arrive au sommet d'un Etat riche comme la République démocratique du Congo et qu'on a eu à  exercer de petits boulots ingrats dans sa jeunesse pour survivre: chauffeur taxi à  Dare salam, vendeur des œ“ufs bouillis "Momemi Maki", kadogo avec kalachnikov...Alias Joseph Kabila et ses applaudisseurs ventripotents veulent emmener le Congo dans le bas fond de l'histoire.

Le Congo est déjà  sur une pente extrêmement dangereuse avec la misère de la population, la corruption généralisée et les diverses crises enchevêtrées par le régime d'occupation, d'usurpation et d'imposture !

Partager sur : Partager