Réveil FM, la première radio libre et citoyenne de Kinshasa en République démocratique du Congo !

Photos. Press Club de France: Forum International sur la liberté de la presse, pour les droits de l'homme et contre l'impunité !

La Sénatrice Brigitte Gonthier Maurin a fustigé le viol comme arme de guerre et a préconisé les résolutions pour que les femmes ne soient plus de victimes dans des zones en conflits. Photos Réveil FM International

"RDC, eloko ya makasi" disent les kinois ! Ils ajoutent "Liboma ezali volonté" ! Lorsqu'un jeune congolais m'apostrophe au Press Club après mon allocution je ne crois pas bien comprendre: "Vieux Freddy Mulongo na moni yo na vieux Roger Bongos bo comprendre rà´le na bino. Bozali ba vecteurs ya changement po na société. Lokola bino ba journalistes bo comprendre yango, il faut sikoyo chaque profession basalela mbongwana Ba comprendre rà´le na bango po na mboka na biso changement ekosolama makasi". C'est une première à  Paris que les journalistes africains puissent organiser un Forum sur la liberté de la presse, pour les droits de l'homme et contre l'impunité. Les journalistes africains sont habitués à  couvrir les événements des autres, pas tellement à  se soucier de leur profession. Sans doute parce qu'en France, il n'y a pas des cas d'assassinat des journalistes, d'arrestations arbitraires de journalistes...Parler des journalistes, professionnels des médias et activistes des droits de l'homme assassinés en République démocratique du Congo, c'est reconnaître dans notre fort intérieur que nous sommes des journalistes en sursis donc nous devons parler et témoigner. Avec Roger Bongos, nous écrivions sur nos sites: Afrique Rédaction et Réveil FM International tout en préparant le Forum. Nous n'avions pas de repli ! A partir du moment où nous avions dit oui pour le Forum, nous avons su taire nos egos et difficultés.

C'est avec émotion dans la voix et larmes aux yeux que Paul Nsapu Mukulu, le très pudique Secrétaire Général de la FIDH a témoigné à  l'auguste assemblée que s'il boitille, ce sont les effets de différentes tortures dans le cachot de Mobutu et de l'Afdl. Mais cela n'a jamais amoindri sa volonté de défendre les droits les hommes et de se battre pour les autres. D'ailleurs il est l'un des hommes le mieux informé sur la RDC et sa diaspora. Photo Réveil FM International

Cléa Kahn Sriber de Reporters sans frontières: "La protection d'un journaliste c'est son professionnalisme. Mais comment être professionnel dans un pays comme la RDC où plus de 85 % des médias appartiennent aux acteurs politiques? C'est un vrai problème !" Photos Réveil FM International

Lanciné Camara du haut de la tribune a dit Niet à  un troisième mandat à  alias Joseph Kabila à  la tête du Congo. Photos Réveil FM International

Pasteur Philippe Kabongo, excellent orateur, a parlé de la métaphore du perle. Il a conclu son intervention par cette phrase : Si le Congo doit se libérer sachez que je suis de và´tre et non à  l'écart. Photos Réveil FM International

Blandine Diafutwa et Martin Sali de RCK. Photos Réveil FM International

Romain Mena de CD2- Lisanga. Photo Réveil FM International

Dominique Kabongo, Acteur politique résidant à  Toronto au Canada. Photo Réveil FM International

Freddy Nkita , Secrétaire Général de Démocratie Chrétienne a fustigé la condamnation pour dix ans d'emprisonnement de son président Eugène Diomi Ndongala par une justice inféodée. Photo Réveil FM International

Kerwim Mayizo. Photo Réveil FM international

le journaliste et écrivain algérien Youssef Zirem. `` Quand Moubarak quitte le pouvoir, la presse devient libre. De nombreux médias privés sont créés mais la parenthèse démocratique est rapidement refermée a cause du général al-Sissi qui sera le prochain président égyptien et donc le prochain dictateur en chef », a-t-il d`emblée lancé. En Tunisie, `` les médias sont libres », a-t-il simplement dit. Au Maroc, `` la liberté de la presse a beaucoup évolué. Sous le règne d`Hassan II, c`était le black-out total, la dictature. Mohammed VI a libéré le champ médiatique. Mais pour des considérations internes et externes, il l`a malheureusement fermé. Mais il y a encore une relative liberté d`expression au Maroc », a-t-il ajouté. Pourtant, les journalistes indépendants marocains subissent aujourd`hui encore des pressions. Ils ne peuvent toujours pas parler du roi sans risquer de se faire arrêter et emprisonner. Le Maroc compte aujourd`hui encore de nombreux prisonniers politiques et d`opinions. S`il existait une `` relative liberté d`expression au Maroc », comme le prétend Youssef Zirem, le pays ne serait sà»rement pas à  la 136e place, sur 180, du classement mondial 2014 de la liberté de la presse (source : RSF).

Dominque Kabongo et Jean Claude Kalala Muayika, président de l'ACOZ, représentant du Parlement congolais de Zurich. Photo Réveil FM International

Remi Briand, Réalisateur du film "Entre les Ondes". Photo Réveil FM International

Joseph Salomon Mbeka, Résistant-Patriote-Combattant. Photo Réveil FM international

Dossier à  suivre !

Partager sur : Partager